Bienvenue à toi, visiteur(se), si tu ne fais pas encore partie de l'aventure je t'invite alors à nous rejoindre, n'hésite pas à rassembler des informations sur ta future aventure dans notre petit guide :

« A l'aube d'une nouvelle aventure »

Tu y trouveras toutes les informations nécessaire à ta survie sur Grande Line.

Si tu fais déjà partie de l'aventure, je te suggères de reprendre là où tu en étais !

A tout de suite sur les mers de Grand line !


Inspiré de One piece, notre Forum RP t'ouvres ses portes. Pirate, marine, vendeur de ramen, qui que tu sois, oseras tu t'aventurer à travers de nouveaux territoires ?
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sanjirô Kukichi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sanjirô Kukichi

avatar

Masculin Messages : 101

MessageSujet: Sanjirô Kukichi    Ven 5 Mar - 16:17


Kukichi..................................

.......................................Sanjirô




.:: Informations globales ::.



Nom Kukichi

Prénom Sanjirô

Age 17 ans

Lieux d'origine Logue Town

Equipage éventuel

Emploi Cuisinier

Grade 1 000 000 de berrys

.:: Descriptions ::.



Caractère:

Sanjirô est un jeune garçon plutôt intelligent, plein de rêves et d'espoir. Il est plutôt réservé face aux inconnus mais très jovial et sociable quand on engage une discussion avec lui. Il est passionné, dés qu'il s'agit de parler de cuisine sa bouche devient une source intarissable d'informations. Néanmoins la cuisine n'est pas le seul domaine sur lequel ce jeune garçon peut disserter : en réalité il est très cultivé et ce grâce aux nombreuses lectures qu'il a effectuées dans sa vie. Sinon c'est un homme au grand coeur, généreux il est toujours prêt à faire confiance aux gens et ce quelque soit leur origine, profession, réputation, race ou passé. Néanmoins il n'est pas naïf. Ainsi il jauge d'abord un individu avant de s'en faire un ami. Néanmoins toute personne qu'il a jugé digne d'être son ami le devient pour la vie et pourra lui demander de l'aide quand ça lui plaira. En effet Sanjirô est très fidèle et ne supporte pas de voir des gens qu'il apprécie avoir des problème. Il possède néanmoins une faiblesse notable sous la forme d'une peur chronique des chiens. Tout canidés provoque chez lui des gestes incongrus et la disproportionnalité de sa réaction est proportionnelle à la taille du chien.

Physique: Sanjirô est, à première vu, un garçon assez frêle. Il meusure 1m86 pour 75 kg. Ses cheuveux semble pousser chacun de leur coté sans s'occuper des autres. Il porte des lunettes qui ne tienne pas bien sur son visage. Il porte la plupart du temps un tee-shirt noir couvert de taches et troué par des points par dessus duquel il met une veste qui contient ses quelques ustensiles de cuisine les plus transportable et sur laquelle il a fait coudre et gros dans le dos, l'emblème de la tunique confiée par son grand père. Son pantalon est quand à lui tout ce qu'il y'a de plus classique et est lui aussi en assez mauvais état. Son baton lui est attachée dans son dos car il est trop grand pour être porté à la ceinture. Il a été remplacer à cette place par une flasque d'alcool, une d'eau et un poignard. Enfin il possédait une sacoche "fourre-tout" contenant entre autres la tuniques de son grand père et des ustensiles de cuisines.

.:: Histoire ::.



Histoire :

Les gens Dânann était des personnes très intéressantes, malheureusement Sanjirô allait devoir attendre avant d'en apprendre davantage à leur sujet. En effet il avait rendez-vous avec son grand père dans dix minutes et le vieux Genzô n'aimait pas qu'on le face attendre et il était souvent irritable avec les gens en retard. Sanjirô ferma donc son livre à contre coeur et le rendit à M. Moore l'étrange mais pourtant sympathique bibliothécaire qui le laissait consulter à sa guise les livres de la bibliothèque à n'importe quelle heure.

"Alors petit tu appris des choses intéressantes dans ce bouquin ?
-Ben à peine assez pour mettre ma curiosité en appétit. Malheureusement j'ai pas le temps de finir ma lecture, mon grand père m'a demandé d'être au dojo à quatre heures tapantes.
-Hééé biiiiiien... De quoi on parlais déjà ?
-De rien M. Moore, de rien, lui répondit Sanjirô d'un ton rieur tout en s'en allant."

Laissant donc le vieil homme à ses divagations et à sa longue barbe Sanjirô se dirigeait d'un pas léger et rapide jusqu'au dojo de son aïeul en remontant régulièrement ses lunettes qui avait la fâcheuse habitude de glisser de son nez. Il croisa son ami Rico, l'apprenti pâtissier qui habiter juste en face de chez lui.

Spoiler:
 

"Ah Sanj' tu sais ton grand-père t'attends tu devrais faire vite, il parait qu'il a un truc important à te dire, un truc qui va changer... ta vie où je ne sais pas quoi."

Sanjirô fronçait les sourcils, jaugeant son gros ami, il avait de la crème anglaise autour de la bouche, son visage rond était tout rouge, suant comme un porc le pauvre Rico avait couru. Il était l'un des plus vieil ami de Sanjirô, ils s'étaient rencontrés des années plus tôt Rico était souvent l'objet de calomnies de ses camarades et Sanjirô était l'un des premiers à prendre sa défense. Aujourd'hui Rico le regardait avec le même regard que depuis la plus tendre enfance, un regard inquiet de chiot fraichement recueilli qui craint d'être abandonné.

"C'est quoi de délire il ne m'a jamais parler d'un truc du genre... Tu sais quoi Rico assit toi reprend ton souffle et rejoint moi à ton rythme au dojo."

Le cuisinier continua son chemin avec dans la tête des millions de questions mais aucune réponse. Il était un peu anxieux, les yeux de Rico, ses paroles, l'avait légèrement chamboulé...
Soudain une voix trainante retentit derrière lui. Une voix qui ne lui était pas inconnue mais fortement désagréable.


"Tiens, tiens mais qui vois je, le binoclard fils à papi qui a toujours le nez dans les bouquins. Pourquoi d'ailleurs, pour cacher ta sale trogne, pour ça il a plus simple : cache toi derrière ton pote le porc."

Sanjirô stoppa net sa course, il soupira tout en serrant les poings, des rires gras provenant de la bande qui accompagnait presque en permanence cette petite frappe d'Herman. Il partait toujours au quart de tour quand on s'attaquait à Rico ou a n'importe lequel de ses amis. Mais son grand père lui avait toujours appris à répondre aux mots par des mots...

"Ecoute Herman j'ai pas de temps à perdre là, j'ai pas le temps d'écouter déblatérais toute tes âneries. N'empêche pour que t'en parle à chaque fois que je te vois c'est que tu dois l'aimer Rico, enfin plutôt l'envier. T'es jaloux Herman et tu le supporte pas...
-Moi jaloux du porc... Tu me fais marrer cuistot minable. Toi et ton grand père vous me faites marrez, mais attention un jour j'en aurais marre et là d'un claquement de doigts vous finirez à la rue, même chose pour le porc.
-Tu dira ce que tu veux lui ses amis il ne les paye pas, ne les menace pas. Si je te fais marrer c'est cool mais toi par contre tu fais plus pitié."

Il avait dit ces mots sans même se retourner, le riche fils du plus grand entrepreneur de la ville se retrouva sans voix et Sanjirô reprit sa route sans attendre de réplique. Cette fois il courait regardant sa montre :

"Putain cet idiot m'a foutu en retard.... Merde !"

Il accéléra alors sa foulée, une foulée d'athlète de demi-fond, il était tout de même champion du 1500m de l'ile. Il arriva finalement au dojo, et entra tout en freinant dans le bâtiment, ce qui causa une entrée en grand fracas. Il découvrit alors son grand père en train d'engueuler quelqu'un qui bizarrement n'étais pas lui mais Majid, un autre ami de longue date :

Spoiler:
 

"Non je m'en fous je reste ! Si vous devez lui dire un truc si important alors on se doit d'être là.
-Écoute gamin j'ai pas envie de me fâcher mais là tu commence à me les briser sévère ! Donc maintenant tu t'en va ce qui va être dit ici est privé !
-Mais il va tout nous dire de toute façon donc autant qu'on écoute tout maintenant."

Sentant que sa présence n'avait pas encore été remarquer, Sanjirô se racla la gorge, afin de se faire remarquer. Les deux autres sursautèrent et lorsqu'ils virent d'où venait ce bruit il eut un silence gêné. Sanjirô ne laissa pas durer longtemps :

"Tu voulais me voir je crois papi ?"

Le grand père reprit rapidement ses esprits, il secoua sa tête et prit le jeune Majid par le col sans ménagement avec pour certaine envie de le jeter dehors.

"Lâche moi ! Espèce de vieillard sénile despote ! Sale aigri !"

Soudain le vieil homme s'arrêta, il observait ce qu'il avait devant lui avec colère : il s'agissait de Sanjirô les bras écartés qui lui barrait la route.

"Junior écarte toi !
-Désoler papi mais non ! Je veux qu'il soit là avec moi pour écouter ce que tu as à me dire. Lui aussi c'est ma famille et je n'ai rien à lui cacher, que ça soit à lui ou à Rico
-Ahaa... AH !"

Sans crier gare le grand père avait lâché Majid qui fut surpris par le brusque retour au loi de la gravité.

"Brute..."

Soudain il eut un grand fracas et la porte du dojo ne fut plus qu'un lointain souvenir après le passage de l'ouragan Rico :

"Sanjiiiiiirô !"

Il semblait vouloir étreindre le jeune cuisinier qui bien entendu ne survivrait pas à une telle force mais ça Rico n'en avait pas conscience, Sanjirô utilisa donc tout son agilité pour se remplacer par un mannequin de bois destiné à l'entrainement. Celui-ci fut de suite réduit en morceaux par l'étreinte du pâtissier. Il ne se rendit compre que trop tard des dégats qu'il avait fait et il se mit alors à tenter ridiculement de le remetre en état puis Sanjirô lui fit signe que ce n'était pas grave. Pendant ce temps le grand père c'était assis en tailleur en soupirant...

"Bon c'est bon là ? Assis tous là surtout toi Junior approche... Maintenant ouvre grand tes esgourdes, tu ne t'es jamais demander qui étais tes parents ?
-Sii... Mais tu m'a dit en gros on se sait pas où est parti mon père et ma mère est morte...
-Ben en fait c'est quasiment ça si ce n'est que j'aurais pu t'en dire un peu plus. Mais j'attendais que tu sois plus grand mais attention ce que je vais dire maintenant personne ne dois le savoir, c'est bien compris ?"

Les trois garçons acquiecèrent et restèrent accrochés au lèvres du grand père et aucun des quatre n'avait remarqué le jeune Herman caché derrère la porte, tapis dans l'ombre, impatient de connaître ce secret pour s'en servir contre Sanjirô.

"Très bien, alors saches que tu as un nom de famille, le même que moi en fait mais je le cache pour éviter qu'on en fasse le rapprochement entre nous et ton père. Attention ton père n'est pas une mauvaise personne il a néanmoins commis une grande erreur dans la vie qui l'a conduit à devenir un pirate. Et attention pas un pirate qui cherche l'aventure et les trésors. Son seul but est de détruire la Marine. En fait il ne connait même pas ton existance. Moi même je le pensais mort depuis longtemps mais en réalité il est bel est bien vivant, il navigue sur Grand Line avec pour but de se venger de la Marine...
-Donc... ? C'est quoi mon nom ?
-Ah oui Kukichi, tu te nomme Sanjirô Kukichi Jr.
-Junior ?
-Ben en fait t'as le même nom que ton père donc il faut bien vous différenciez.
-D'aaacord... Et ça je dois le cacher.
-Oui ça vaut mieux que ton identité reste caché de la Marine surtout.
-C'est tout ce que tu avais à me dire ?
-Non, non ce n'est pas tout..."

Il se leva et alla vers une pièce en retrait laissant les trois garçons seuls dans leurs pensées :

"Ouah ton père est un pirate... C'est sureprenant.
-Enfin ça va pas changer ma vie...
-Arrête tu sais déjà sur quelle mer se trouve ton père, tu sais quelle est son ambition, et tu sais qu'il est vivant. Franchement je t'envies...
-Oui enfin toi t'as toujours ta mère, donc moi c'est moi qui t'envie.
-Moi mes parents on du m'abandonner à la naissance tellement j'étais moche..."

Les deux autres se sentirent alors très idiots de parler ainsi devant Rico qui ne connaissait rien de son passé, ils s'empressèrent de tenter de le réconforter quand ils entendirent un bruit provenant de la porte.

"Qui va là ?
-Montrez vous où je viens vous bottez le cul !"

Le jeune Herman apparu dans l'encadrement de la porte. Ses cheuveux blonds gominés vers l'arrière, une écharpe rayée nouée autour du cou alors qu'il faisait chaud, la chemise et la cravate bien serré, toujours la même tenue, tiré à quatre épingles, ce qui agaçait au plus haut point le négligé Majid.

"Mon gars c'est fini pour toi... Tous, ils vont tous le savoir. Les amis de mon père vont apprécier et toi tu va avoir des problèmes..."

Il fit volte face et partit à tout allure afin de crée des problèmes à Sanjirô au plus tôt.

Il eut un blanc, ils étaient tous choqués, Majid fut le premier à reprendre ses esprits, à sa manière :


"Le fils de sa sœur ! Je vais le chopper et lui faire bouffer ses cheuveux !"

Majid avait des insultes très spéciales. Elles n'étaient en réalité utilisé que par lui et amusaient beaucoup ses amis. Mais pas aujourd'hui, aujourd'hui ils le regardèrent courir un peu hagard. Rico avait toujours été lent à réagir quant à Sanjirô il avait du mal à tout avaler d'un coup et surtout à comprendre le danger que représentait Herman.
Ce temps de battement ne dura pas longtemps pourtant, rapidement il reprit les devants :


"Rico suit Majid et aide le mais surtout empêche le de faire des conneries. Je vous rejoint dés que mon grand père m'aura expliqué le dernier truc où je sais pas quoi..."

Rico hocha la tête sans tout comprendre de la situation mais il en avait l'habitude. Pour l'instant il savait que ses amis était en danger et il ferait tout pour les aider. Il avait déjà de nombreuses fois était confronté à ce genre de situation et il savait que les décisions de ses amis était souvent les bonnes, surtout celle de Sanjirô en fait. Il se lança donc à la poursuite de Majid avec toute la vitesse dont il était capable.

Pendant ce temps Sanjirô s'en était allé vers l'intérieur du dojo à la rencontre de son grand père. Il se demandait quelle autre révélation l'attendait, des millions d'idées se bousculait dans sa tête tandis qu'il marchait. Il pensait à ce père qui n'avait jamais été évoqué par son grand père...


"Oh papi t'es là !?
-Par ici Junior"

Il suivit la voix du grand père et fini par le trouver en position de méditation sur un coussin un coffret étrange sur les jambes. Sanjirô s'apprêta à lui expliquer la situation quand Genzo lui fit signe de se taire. Intrigué le garçon s'approcha et petit à petit son attention se porta entièrement sur le coffret de Genzo. Il s'en approcha, amorça un geste pour s'en saisir et, constatant que son grand père ne semblait pas sans soucier, l'attrapa délicatement et l'approcha de son visage. Il s'assit dans la même position que son grand père, et délicatement il ouvrit le le coffret. A l'intérieur se trouvait une sorte de bâton, pas plus grand qu'un crayon, il était fait d'une manière inconnue de Sanjirô et semblait en résonance avec sa propre âme. Il se sentait appeler par cet étrange objet. Il approcha sa main droite pour s'en saisir et il eut l'impression qu'avant d'avoir atteint le coffret le bâton se trouvait déjà dans sa main. Comme si le bâton avait sauter dans le creux de sa paume, mais il n'eut pas le temps de s'en soucier...
En effet au moment où le bâton et sa main entrèrent en contact l'arme se mit à grandir, elle se transformait en véritable bâton de combat. Une fois la transformation achevé Sanjirô se leva, il n'avait d'yeux que pour le bâton. C'était une arme extraordinaire, elle semblait aussi légère qu'une plume et pourtant se révélerait être aussi solide que l'acier. Malgré sa relative dureté elle semblait avoir la propriété de changer de forme. Comment l'y pousser Sanjirô l'ignorait mais il n'était pas réellement choquée par cette arme. Au fond de lui il la percevait comme toute à fait normale, et même comme une partie de lui même.
Genzo, qui avait respecter en silence ces retrouvailles, se leva alors soudainement et parla d'une voix forte, comme pour faire sortir Sanjirô de sa torpeur :


"Oh gamin ! T'as pas des amis a aidé, un secret à garder ? Je te préviens si jamais tu n'arrive pas à empêcher que les gens ne sachent qui tu es, tu devra quitter l'île. Dans ce cas tu prendra la barque que j'ai laissé au port. Tu demandera à Joss de t'indiquer où elle se trouve exactement.
-Sauf si j'arrive à faire taire Herman... Pourquoi tu parle comme si c'était impossible.
-Un pressentiment... Bon on risque de ne plus se revoir avant bout de temps donc on va se dire adieu ok, mais sans câlin ou toute ces niaiseries... On est des hommes merde !
-Et toi ?
-J'en ai vu d'autre, je suis même mort une fois... Ah et au fait garde le coffret en ta possession, tu l'examinera plus en détail plus tard."

Sur ces paroles mystérieuses Genzo tendit solennellement la main que Sanjirô serra dans un premier temps, puis il ne put s'en empêcher et il serra son grand père dans ses bras. Puis il partit sans un mot, sans se retourner pour ne pas que son grand père voit les larmes qui coulait de ses yeux. Ce qu'il ignorait c'est que le vieil homme aussi pleurait, silencieusement mais il pleurait...



Pendant ce temps Majid avait fini par retrouver Herman, celui-ci avait retrouvé ses compères et était maintenant bien plus arrogant :


"Ben alors petit Majidounet, ils sont où tes amis ?
-J'ai besoin de personne pour te botter le cul mon gars !
-Ben écoute tu m'excusera j'ai pas le temps de faire mumuse avec toi, mais eux là ils sont prêts, moi j'ai des infos à faire passer.

Majid avait devant lui une douzaines de voyous de la pire espèce qui se trouve aux ordres d'Herman, ils étaient tous armés de katanas, chaines, battes et autre points américains et bien sur tous souriaient d'un air malsain au vu du douze contre un qui se profilait. Majid lui était en colère, en colère parce qu'il sentait qu'Herman allait lui filer entre les doigts. Le voyant s'en aller au pas de course il lui lança un :

"Ta maman la fille de joie Herman !"

Il se concentra ensuite sur des problèmes plus pressant. Il dégaina de son dos un sabre de bois dont il se servait régulièrement au kendo.

"Vous me barrez la route là !
-Tu compte faire quoi seul contre nous tous ?
-Les mecs... Pour m'arrêter il aurait fallut que vous soyez au minimum le triple ! Là vous allez juste me faire perdre mon temps, donc allez on règle ça vite fait !"

Sans plus de discours il se rua, l'arme au poing vers la douzaine de gros bras qui se tenait devant lui prêt à tous les battre bien sur...



Rico avait un problème il lui semblait qu'il s'était perdu, en plus il avait faim mais il ne se laissa pas distraire, il devait aider ses amis. Il réfléchit et se dit que la maison d'Herman devait l'endroit où il fallait aller. Il y alla donc au pas de course (enfin le sien)...




Sanjirô avait bien entendu fait la même déduction, si Herman voulait prévenir son père il allait rentrer chez lui, c'est donc là bas qu'il fallait se rendre. Il y était d'ailleurs déjà presque arrivé, il ne lui restait plus qu'à tourner au prochain croisement quand soudain cinq gorilles lui tombèrent dessus.


"Que faites vous devant la maison du maire ? Déclinez votre identité immédiatement !
-C'est demandé si gentiment..."

Il se saisit de son bâton prêt à tester cette arme...

"Alors je suis..."

Il assena un coup de bâton dans le nez du premier garde du corps....

"Le gars..."

Il enchaina par un coup de pied "flip-flap" dans le menton de la même victime. Et une fois en l'air il se servit de son bâton comme d'un pivot.

"Qui vous a botter le cul !"

Il tourna autour de son bâton en "courant" sur le corps des adversaires. Ainsi il leur asséna à chacun une dizaine de coup de pied. Il retomba alors sur le sol, légèrement accroupi, ramenant son bâton sur son dos, prêt à repartir à l'assaut mais les cinq hommes avaient eu leur compte. Le cuisinier s'improvisa alors espion et infiltra la demeure d'Herman...

On sait pas encore aujourd'hui ce qu'il sait passé dans cette demeure, il paraîtrait que Sanjirô fut attrapé par la garde du maire et qu'il fit un deal avec celui-ci pour prendre la responsabilité de tout ce qui était reproché à lui mais également à ses amis afin qu'ils puissent menés une vie plus tranquille. Mais, alors qu'il était emmené au QG de la Marine par la Colonel Vandoosler, il réussit mystérieusement à s'enfuir et à prendre un bateau. La rumeur dit que le vieux Vandoosler l'avait laissé s'échapper intentionnellement. Toujours est-il que le jeune cuisinier était maintenant recherché par la Marine et était en fuite on ne sait où dans le monde. Mais lui il avait d'autre problèmes en tête. Des histoires de bâtons...


Dernière édition par Sanjirô Kukichi le Sam 10 Avr - 19:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanjirô Kukichi

avatar

Masculin Messages : 101

MessageSujet: Re: Sanjirô Kukichi    Sam 10 Avr - 18:39

Fiche finie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yin
Invictus
Invictus
avatar

Féminin Messages : 14

MessageSujet: Re: Sanjirô Kukichi    Sam 10 Avr - 19:02

Euh, Sanjirô, t'as pas fait de description physique!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek Santana
Invictus
Invictus
avatar

Masculin Messages : 24

MessageSujet: Re: Sanjirô Kukichi    Dim 11 Avr - 11:56

Oui non j'ai oublié de la mettre ^^. Là c'est bon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sakata Gintoki

avatar

Féminin Messages : 31

MessageSujet: Re: Sanjirô Kukichi    Dim 11 Avr - 18:23

Ok, j'te valide ^^
PS: j'sais pas pour toi mais moi j'suis arabe et j'ai l'impression que pour le nom du prince tu as pris plein de prénom arabe de garçon et tu les as collé entre eux, en tout cas, il a pas de nom de famille ton type
xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derek Santana
Invictus
Invictus
avatar

Masculin Messages : 24

MessageSujet: Re: Sanjirô Kukichi    Dim 11 Avr - 18:44

Je suis arabe et je sais bien que ce sont des prénoms, en gros on peut dire que son nom de famille c'est Benhassan. Mais c'est plus que des prénoms en fait, j'ai pris des prénoms de prophètes parce que ça le faisait mieux ^^ (par contre je les connais pas par cœur faut pas croire).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sanjirô Kukichi    

Revenir en haut Aller en bas
 
Sanjirô Kukichi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Anciennes Histoires :: BRM II - Invictus :: Archives :: Instruments de Navigation :: Informations Personnages :: Fiches Personnages :: Pirates-
Sauter vers: