Bienvenue à toi, visiteur(se), si tu ne fais pas encore partie de l'aventure je t'invite alors à nous rejoindre, n'hésite pas à rassembler des informations sur ta future aventure dans notre petit guide :

« A l'aube d'une nouvelle aventure »

Tu y trouveras toutes les informations nécessaire à ta survie sur Grande Line.

Si tu fais déjà partie de l'aventure, je te suggères de reprendre là où tu en étais !

A tout de suite sur les mers de Grand line !


Inspiré de One piece, notre Forum RP t'ouvres ses portes. Pirate, marine, vendeur de ramen, qui que tu sois, oseras tu t'aventurer à travers de nouveaux territoires ?
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Désert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Link Carrifergus

avatar

Masculin Messages : 73

MessageSujet: Le Désert   Dim 29 Jan - 0:03

C'est le territoire hostile et sablonneux qui recouvre la majorité de l'ile. Il est unique, grand et plutôt aride. Toute personne reliant une ville à une autre ne s'y aventure que bien rarement et jamais seule. Des bandits de tout ordre s'y trouvent.
...........................................
Note aux joueurs:
Vous y posterez votre position dans tous vos postes, au début de ceux-ci, pour précisez géographiquement ou vous êtres et ne pas interférer avec des joueurs dans une partie du désert à l'opposé de votre position.

Expl:
Désert, entre Geb et les montagnes au sud de la ville.
ou encore
Désert, au milieu de nul-part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Link Carrifergus

avatar

Masculin Messages : 73

MessageSujet: Re: Le Désert   Dim 29 Jan - 0:09

[Désert, entre une crique à l'Est de Sandopolis et Sandopolis]

Pendant trois heures, assis sur leur chevaux, ils s’arrêtèrent pour faire un bivouac afin de se rafraichir et de se restaurer avant de repartir. Sur ce premier chemin, ils ne rencontrèrent personne jusqu’à ce que se dessine non loin de leur positions plusieurs silhouettes.
Une trentaine d'hommes visiblement armés, montés sur des chevaux s'approchèrent de nos pirates. Les trois compagnons étaient descendus de leurs montures se doutant de ce qui allait se passer.


Arrivés à la hauteur des Karasugurins, l'homme qui devait être le chef lança: "Voyez qui voilà?! Encore des pseudo aventuriers qui tentent de relier Sandopolis n'est-ce-pas? C'est visiblement notre jour de chance c'est le cinquième de la journée!"

Dit ce-dernier à ces hommes de main avant de s'adresser au groupe.

Chef des bandit du désert: "Chargés comme vous l'êtes, vous devez avoir du chemin à parcourir. Je pense trouver mon bonheur dans ces paquetages."

Et d'un geste de la main, les bandits les attaquèrent.
Link, s'occupa d'un premier assaillant en le déséquilibrant et le pousser sur le côté en déviant la lame adverse par la sienne, matérialisée au dernier moment. L'instant d'après, le second abattit son arme sur son bras que le jeune pirate avait mis en position de parade, un bouclier vert émeraude apparu pour le protéger, parant ainsi le coup d'épée du bandit. Le troisième avait suivi ses camarades et s'apprêta à tenter une attaque basse en visant l'abdomen de Link qui évita le coup en matérialisant une main
verte géante "Shu no gutai-ka!"s'écria l'hileyen, et elle balaya le quatrième, cinquième, sixième et septième bandit, aussi aisément que l'on repousse une mèche de cheveux rebelle qui nous tombe sur le visage. Les derniers bandits et leur chef, s'étaient repliés et se dirigèrent vers leurs montures comme des lâches.
Link leur barra la route en matérialisant un mur lumineux entre eux et les chevaux. Holt et Ryner avait eux aussi défaits leurs lots d'hommes à leur façon.

Link entreprit un petit interrogatoire sur la description des groupes, visiblement d'autres pirates moins habiles avaient perdu face à ces hommes. Il n'en avait que faire, même si l'idée le répugnait, ce n'était que leur problème à eux, non le sien.
Néanmoins, le capitaine pirate demanda la confirmation de la direction à prendre pour atteindre Sandopolis, même s'il eu fallut menacer le chef qui se montrait tenace. Mais couardise étant, l'homme n’eut pas le courage de mentir et consentit à guider nos compagnons vers leur destination.


Ils reprirent la route. Après une heure de plus, une tempête de sable se leva, les obligeant à se protéger du sable de la façon la plus simple possible, un dôme, ou plutôt un cabanon surmonté d'une toiture en dôme, assez grande pour les abriter fut matérialisée par Link.

Link: "Bon sang! C'est quoi ce truc dehors ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zark Holt

avatar

Masculin Messages : 53

MessageSujet: Re: Le Désert   Dim 29 Jan - 11:04

[Désert, entre une crique à l'Est de Sandopolis et Sandopolis]

Après trois heures de route, assis sur nos chevaux et sous le soleil de plomb qui illuminait le désert, nous nous arrêtâmes, pensant que c’était le bon moment de se restaurer. Puis quelques mètres plus loin, des silhouettes se dessinèrent à l'horizon.
Une trentaine d'hommes armées jusqu'aux dents, assis sur des chevaux et des dromadaires, s’approchèrent de nous. Descendus de nos montures, nous étions préparés à un affrontement.
Puis l'un d'eux qui devait être le chef lança:
"Voyez qui voilà?! Encore des pseudo aventuriers qui tentent de relier Sandopolis n'est-ce-pas? C'est visiblement notre jour de chance c'est le cinquième de la journée!"

Holt: *Ils auraient défait cinq groupes d'hommes?! Intéressant !*

Puis leur chef nous dit: Chargés comme vous l'êtes, vous devez avoir du chemin à parcourir. Je pense trouver mon bonheur dans ces paquetages."

À ces mots le groupe tout entier se lança vers nous, puis se sépara en trois groupes. L'un des groupes se rua sur moi, Pistolets en main je tira une balle dans l'épaule du premier qui laissa tomber son sabre. Avec mon deuxième pistolet, je tira une balle dans la sangle de la selle du cheval d'un second assaillant, ce qui eu pour effet de le faire tomber. Le cheval lui, continua vers moi. Je saisit alors la sangle pendante du harnais et sauta sur son dos et fonça sur le reste de mes adversaires. Deux ennemis arrivèrent droit sur moi, je sauta du cheval et tira deux balles dans la tête de chacun de mes adversaires. Le reste de mes ennemis, s'étaient regroupés pour un ultime assaut. Voyant que je n'aurai pas le temps de recharger mes armes dans la lancée du combat, je chargea l'un de mes flingues d'une munition spéciale et appuya sur la détente pour lancer mon "Piro bird !", l'oiseau de feu fondit sur le groupe d'ennemi et en balaya la plus part. Le reste était tombé de leurs chevaux qui avaient eu peur et essayèrent de s'enfuir. Mais ils furent arrêtés par le pouvoir du fruit du démon de Link qui avait terminé sa bataille. L'homme que j'avais fait tomber plus tôt, essaya de m'attaquer par derrière, mais je me retourna et lui tira une balle dans l'épaule puis une autre dans la jambe.

Un fois nos batailles finies, nous questionnâmes nos prisonniers qui nous indiquèrent le chemin vers la ville de Sandopolis.

Link: "Bon sang! C'est quoi ce truc dehors ?"

Holt: "À vous de me le dire!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lute Ryner

avatar

Masculin Messages : 54

MessageSujet: Re: Le Désert   Dim 29 Jan - 17:36

[Désert, entre une crique à l'Est de Sandopolis et Sandopolis]


Après trois heures sur le dos d'un cheval, Ryner contempla la triste vision du désert. Il faisait très chaud et la fatigue se faisait resentir. Il faut dire qu'il n'avait pas très bien dormi la nuit dernière. Le groupe s’arrêta afin pour se reposer, se rafraichir et se restaurer.
Après ce moment passé dans le désert, ils n'avaient croisées personne. Même pas un animal voulait vivre dans ces lieux si hostiles.
Plus loin, ils virent des silhouettes se dessiner à l'horizon. En un rien de temps, ces silhouettes étaient presque à leurs hauteur.


Chef: "Voyez qui voilà?! Encore des pseudo aventuriers qui tentent de relier Sandopolis n'est-ce-pas? C'est visiblement notre jour de chance c'est le cinquième de la journée!"

Chef des bandits du désert: "Chargés comme vous l'êtes, vous devez avoir du chemin à parcourir. Je pense trouver mon bonheur dans ces paquetages."

Avant même de pouvoir parler pour négocier, le groupe de bandits, chargea sur le groupe des pirates. Link et Holt commencèrent les hostilités tandis que Ryner les regardait faire. Il descendit de son cheval quand une balle siffla dans sa direction. Il esquiva la balle grâce à son pouvoir. Le bandit qui avait tiré, se dirigea vers lui en rigolant.

Bandit: HAHAHAHAHA Tu as l'air faible. J'en ai de la chance.

Ryner: Shumpô

Ryner se retrouva en quelques secondes derrière l'homme et lui donna un coup derrière la nuque, lui faisant perdre connaissance. Un groupe d'une dizaine de bandits se dirigea vers Ryner les armes aux poings. Ryner les regarda et sortit son bâton. Il donna un coup sec en l'air et le bâton se transforma ou plutôt, des lames secrètes sortirent à son extrémité.

Ryner: Twice Sonido.

Ryner ne bougea pas d'un pouce et le groupe de bandits étaient déjà sur Ryner pointant toutes leurs lames sur Ryner. Le groupe de bandits était tout content de leurs geste, mais ils virent le corps qui dansait et finir par s’évanouir.
Ryner se retrouva à coté de Link, tandis que le groupe de bandits se retrouva tailladé en plusieurs points, mais sans que ça soit des blessures profondes.
Une fois la bataille finie, Link interrogea quelques bandits et après plusieurs minutes, ces derniers acceptèrent de les conduire à leurs destination.
Ils reprirent la route et une tempête de sable leur tomba dessus. Link créa une sorte de cabanon afin de les protéger de tout ceci.


Link: "Bon sang! C'est quoi ce truc dehors ?"

Ryner: C'est une tempête de sable. Ça arrive de temps en temps dans ce genre d'endroits. Tu as eu une bonne idée en construisant ce cabanon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Link Carrifergus

avatar

Masculin Messages : 73

MessageSujet: Re: Le Désert   Mer 8 Fév - 20:06

La tempête de sable, qui surpris nos trois amis suscita l'intérêt de Link, qui n'en avait jamais vu avant ce jour et avait demandé à ses compagnons ce que c'était. Il ne fut pas le seul à ne pas connaitre ce phénomène naturel, Holt aussi se demandait la même chose que lui.

Citation :
Holt: "À vous de me le dire!"

C'est alors Ryner qui répondit au deux autres:


Citation :
Ryner: C'est une tempête de sable. Ça arrive de temps
en temps dans ce genre d'endroits. Tu as eu une bonne idée en
construisant ce cabanon.

Link: "Une tempête, alors les courants d'air violents font tourbillonner le sable de ce lieu désolé. pas étonnant qu'il n'y ai pas de vie dans le coin. Bwah!" dit-il en crachant par terre du sable qui s'était insinuer dans sa bouche. "Merci, j'ai improvisé cette cabane sur le moment j'ai pensé à un endroit sûr..." Voyant ses amis intrigués, il poursuivit "C'est chez moi, ou plutôt une réplique d'une partie de ma maison à Hileya."

Trois heures passèrent, ils discutèrent de choses diverses de la quête qui les attendaient, de leurs vies et expériences personnelles relatives à la situation et à leur aventure dans ce désert. Ainsi, après trois heures de tempête, ils reprirent la route et arrivèrent aux portes de Sandopolis.

Là, devant les portes de la cité, se tenait une petite troupe d'individus. La silhouette d'un jeune garçon fit penser à Link qu'il devait s'agir du Prince et de sa garde rapprochée.

Link et les karasugurin entrèrent dans la ville Link menait la danse et suivait le groupe du Prince. Cette filature les mena vers les quartiers "historiques" de la ville aux apparences plus qu'antiques parcourant le plus gros de la cité.

Link avait filé le groupe de façon la plus discrète qu'il soit mais avait été obligé de bifurquer plusieurs fois à cause des la discrétion de Holt qui avait recommencé à se plaindre de la faim.
Puis abandonnant l'idée de retrouver le groupe du princier, ils trouvèrent une sandwicherie, ils y prirent leur repas.
Le soir était tombé assez vite les douze heures avaient été longues, Ryner dormais déjà assis à la table de l'auberge dans laquelle ils étaient entrés quelques minutes plutôt. Ce bâtiment portait le nom du "Dédale ensablé" nom plutôt suspicieux aux oreilles de l'hileyen.


Puis après quelques boissons, entourés des accros de la chope qui trônaient au bar, les pirates allèrent dormir dans leurs suite.

Au réveil, à l'aube venante, Link réveilla ces compagnons. Ils allèrent après les plaintes matinales, poursuive leur quête à la recherche d'indices dans la ville.

Link: "Cette cité antique, vas nous donner du mal, je ne m'y connais pas en histoire mais ces bâtiments ne datent pas d'hier c'est évident! Alors faute de pouvoir vous guider, je laisse soins à l'historien qui nous accompagne, de nous guider vers ce qui l'interpelleras le plus. Ryner, on te suis !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lute Ryner

avatar

Masculin Messages : 54

MessageSujet: Re: Le Désert   Jeu 9 Fév - 19:37

Les trois compagnons discutèrent de beaucoup de choses en attendant la fin de la tempête. Ils restèrent dans cette abri durant près de trois heures. Ryner sortit son calepin et griffonna dessus. Il semblait avoir trouvé quelque chose, ou alors c'était juste pour faire passer le temps.
Ryner se tourna ver Link.


Ryner: Une fois cette aventure finie, tu pourras m'en dire plus sur ton peuple?

Une fois la tempête finie, ils reprirent la route en direction de Sandopolis. Après leur arrivée, Link commença à agir bizarrement. Il regarda un groupe d'individus et se mit à les suivre. Chacun suivit Link, mais à plusieurs, pour une filature, c'est pas ce qu'il y à de mieux. Après plusieurs minutes de gémissements de la part de Holt, Link dut se résoudre à abandonner la poursuite. Le pistoléro avait faim et le faisait savoir à tout le monde.
Le groupe s'arrêta dans une espèce de sandwicherie et commença finalement à se restaurer après ce long voyage. Ryner décida de faire comme à son habitude, une sieste réparatrice.
Les pirates décidèrent de prendre une chambre dans une auberge et de dormir un peu... Beaucoup pour Ryner...
Une fois le matin levé, Link essaya de faire bouger le groupe ou plutôt le paresseux.


Link: "Cette cité antique, vas nous donner du mal, je ne m'y connais pas en histoire mais ces bâtiments ne datent pas d'hier c'est évident! Alors faute de pouvoir vous guider, je laisse soins à l'historien qui nous accompagne, de nous guider vers ce qui l'interpelleras le plus. Ryner, on te suis !"

Ryner: Je confirme que nous allons avoir du mal à nous diriger dans cette vieille cité. Je pense que le meilleur endroit où chercher est le centre de la cité. De nombreux monuments et autres battisses historiques devraient nous aiguiller.

[Vers Sandopolis]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zark Holt

avatar

Masculin Messages : 53

MessageSujet: Re: Le Désert   Jeu 9 Fév - 20:21

[Désert, entre une crique à l'Est de Sandopolis et Sandopolis]

Ryner: C'est une tempête de sable. Ça arrive de temps en temps dans ce genre d'endroits. Tu as eu une bonne idée en construisant ce cabanon.

Link: "Une tempête, alors les courants d'air violents font tourbillonner le sable de ce lieu désolé. Pas étonnant qu'il n'y ai pas de vie dans le coin. Bwah!" dit Link en crachant du sable. "Merci, j'ai improvisé cette cabane sur le moment j'ai pensé à un endroit sûr..."

Ryner et moi regardions Link l'air intrigués.

Link : "C'est chez moi, ou plutôt une réplique d'une partie de ma maison à Hileya."

Holt : AH ! ok.

Trois heures passèrent. Pendant ce temps, les trois compagnons discutaient pour passer le temps. Le sujet de leur conversation portait sur leur aventure, puis sur leurs vies, leurs expériences personnelles, ainsi que d'autres sujets, ils ont fini par discuter de la pluie et du beau temps. D’ailleurs, celui-ci commença à s’éclaircir et à laisser paraitre les premiers rayons du soleil.
La tempête passée, les trois pirate, reprirent leur route. Quelques heures de cheval plus tard, ils arrivèrent devant les portes de Sandopolis.
Ils descendirent de leurs montures et prirent leurs affaires, puis Link remarqua un jeune homme, assez bien habillé et entouré d'hommes de main. Link prit ce groupe d'hommes en filature.
Ryner et Holt se regardèrent et décidèrent de suivre leur capitaine.

Après une petite demi heure , Holt entendit sont ventre gargouiller.


Holt - Link , t'as pas un peu faim ?

Link ne prêta pas intention à Holt et continua de prendre en chasse le groupe d'hommes.

Holt - Link c'est qui ce type ?

Link répondit à Holt, mais à la fin de sa phrase, le prince et ces hommes n’étaient plus en vue.

Les pirates avaient bifurqué dans une autre ruelle et avaient atterris dans une
sandwicherie pour satisfaire leur faim.
Puis les trois compagnons arrivèrent dans une auberge du nom de "Dédale ensablé". Ryner dormait déjà sur une table de l'auberge, quand à Holt, il ne manqua pas de le copier après que les pirates se sois pris une chambre.

La nuit passée, à leur réveil, il y eu comme un goût familier. Link réveilla Ryner et Holt, qui, après leurs plaintes habituelles, sortirent de leurs lits et s'aventurèrent dans la ville à la recherche d'indices.

Link: "Cette cité antique, vas nous donner du mal, je ne m'y connais pas en histoire mais ces bâtiments ne datent pas d'hier c'est évident! Alors faute de pouvoir vous guider, je laisse soins à l'historien qui nous accompagne, de nous guider vers ce qui l'interpelleras le plus. Ryner, on te suis !"

Ryner: Je confirme que nous allons avoir du mal à nous diriger dans cette vieille cité. Je pense que le meilleur endroit où chercher est le centre de la cité. De nombreux monuments et autres battisses historiques devraient nous aiguiller.

Holt suivi ces deux compagnons qui s’enfonçaient dans la ville dont l'odeur qui s'en dégageait, lui rappelait sa misérable enfance. Mélangé à cette odeur, il y avait une légère odeur de sang, que ces camarades avait dû sentir vu leur comportement défensif.

[Vers Sandopolis]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asuka Faust

avatar

Masculin Messages : 52

MessageSujet: Re: Le Désert   Jeu 19 Avr - 17:28

[désert autour de Alejandaria ]

[ venant du centre-ville N°1 ]

Désert grande étendu de sable , la chaleur du soleil le jour et la nuit le froid instance rende les conditions de vie très difficile , Gourde d'eau pleine a la ceinture , cape avec capuche pour se protéger le visage , Faust marchais depuis une bonne sous le soleil de plomb qui était bien haut dans le ciel . Tous était calme , rien que le bruit du vent passant dans le sable venait troubler cette paix . Puis après une bonne demi-heure de marche , un cri résonna a travers les dunes , se précipitant pour aller voir Faust aperçu un chocobo attaque part trois scorpion des sables .Il sagissait d'un chocobo au plumage jaune avec deux rayures blanche au niveau des yeux . Pour savoir si un scorpion est vénéneux ou pas il faut regarder ces pinces , les leurs était de grosse pince donc les pic n'avais pas de venin . Faust partie aider le volatile dans l'espoir de pouvoir l'apprivoiser puis le monter . Le sable rendait les chose difficile , en effet les jambes de Faust s’enfonçait dans le sable se qui diminuait sa puissance de propulsion , mais c’était suffisant pour se propulser quelque mètre haut dessus de sol , arriver au-dessus des scorpions , Faust tomba sur un le pied en avant , mais cela n'a eu pour effet que d'enfoncer le scorpion dans le sable qui avait encaisser le coups . La carapace du scorpion était très résistante , presque aussi dur que de l'acier . Faust rebondie sur cette carapace et alla mètre sont pied sur la tête d'un , qui a eu pour effet de l’étourdir , puis l'un des deux autre le visa avec son dard qu'il esquiva avec souplesse , puis Faust donna un coups de pied dans le dard de celui qui venait de l'attaquer , avec se dard il transperça la carapace sur le quel il avait rebondie , pour atterrie sur le dard du deuxième scorpion , le premier scorpion qui avait été attaque voulu donner un coups de dard mais celui-ci devient part un coups de pied alla se planter dans la queue de collègue . Les trois scorpion occuper , Faust en profita pour monter sur le chocobo qui pris ces jambes a sont coups .

Après avoir couru quelque kilomètre pour être en sécurité , le chocobo fit valdinguer Faust en avant pour le faire atterrir la tête la première dans le sable , puis il profiter que Faust emmitait l'autruche pour le mordre , mais cela fut vite abandonner quand Faust donna un coups de pied dans le bec du volatile . Se relevant Faust vit le volatile se mettre a genoux pour que le jeune caporal puisse monter sur son dos .

Après quelque minute d'entrainement pour manier l'animal , Faust mit le cap sur la ville de Sandopolis , enfin presque car pour se repérer en plein désert ces cotons , mais bien heureusement le désert est plein de brigand en tous genre .

Chef brigand - les gars je vous présente notre nouvelle victime
Brigand - Oui , oh chef regarder , on mangera du chocobo se soir .
Chef brigand - super , les gars a l'attaque !

Venant part une dune , une troupe de brigand d'environs dix personnes montée sur chameau et armée de sabre fonçait au galop vers Faust , les venants arriver de loin le jeune colonel se leva sur le dos de son chocobo et attenta avec patience l’ennemi . A approximativement 5 mètres de distance Faust bondi en avant pour donner un coups de pied dans la tête des deux premier attaquant en s’appuyant sur les sabres qu'ils avaient croisée , puis Faust rebondie pour mettre a terre un troisieme cavalier en lui donnant un coup de pied . Debout sur le chameau deux autre avec leurs cavalier arrivais droit devant suivit part deux autre derrière , Faust prits avec ces main la gorge des deux cavaliers et les mit a terre , puis utilisa ces main comme ressort pour rebondir et en même temps enfoncer les corps des deux adversaires dans le sable , au moment où il rebondie les deux ennemie qui suivait venait d'arriver et encaissait un coups de pied juste sous le menton qui a eu pour effet de les desceller de leurs scelles . 7 brigands était a terre pu que 3 qui prenait lamentablement la fuite sous le soleil ardent du désert . Pied a terre le marine en civil remarqua des sacoches accrocher au scelle des chameaux , dedans il avait de l'eau , a manger , et des petites arme appeler shuriken , je décidais de prendre une sacoche et de reprendre mon voyage sur le dos de mon chocobo .

Après quelque heure de route a dos de chocobo , je suis finalement retourner a mon point de départ , c'est a dire Alejandaria , et plus particulièrement au abord du port , pour mon plus grand malheur

[du desert vers port d'alejandaria ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Désert   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Désert
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» tuto haradrim, opération désert
» Le Roster de la WWE qui ne sert à rien ...
» [22/04/11] Une news qui sert à rien
» Mission au dangereux désert de Salterens...
» L'Etablissement des Chiens du Désert

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: En route vers l'aventure ! :: Aeria Island-
Sauter vers: