Bienvenue à toi, visiteur(se), si tu ne fais pas encore partie de l'aventure je t'invite alors à nous rejoindre, n'hésite pas à rassembler des informations sur ta future aventure dans notre petit guide :

« A l'aube d'une nouvelle aventure »

Tu y trouveras toutes les informations nécessaire à ta survie sur Grande Line.

Si tu fais déjà partie de l'aventure, je te suggères de reprendre là où tu en étais !

A tout de suite sur les mers de Grand line !


Inspiré de One piece, notre Forum RP t'ouvres ses portes. Pirate, marine, vendeur de ramen, qui que tu sois, oseras tu t'aventurer à travers de nouveaux territoires ?
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Little Boy

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ayanami
Vice-amiral
Vice-amiral
avatar

Masculin Messages : 76
Localisation : En mer.

MessageSujet: Little Boy   Lun 15 Aoû - 12:24

Description du navire:

Un bateau de transport de tout ce qu'il y a de plus simple. Il est relativement petit de taille mais compte quand même une dizaine de pièces et deux mats. A coté de la proue qui représente un petit garçon souriant tendant les bras vers l'océan, se trouvent deux ancres qui permettent au navire de rester stable les nuits ou il y a beaucoup de vent.

Little Boy possède une cuisine en relativement bonne condition, elle est ni trop propre ni trop salle. Le seul problème est que tous les tiroirs, les placards et autres espaces de stockage, sont remplis a craquer de pommes de terre.

A coté de la cale se trouve une grand espace dans lequel ont étaient stockés les lits de la majorité des mousses. Leur squelettes de fer sont rouillés et grincent a chaque fois que quelqu'un bouge et leur matelas ne sont pas les plus confortables du monde non plus.

La cale elle même contient des provisions, des cordes, des boulets de canons ainsi que de la poudre a canon (ce qui est bizarre quand on remarque qu'il n'y a qu'un canon a bord et qu'il est planqué au fin fonds de la cale) et un semblant de cachot.

Chaque membre des Takayami Law possède sa propre chambre qu'il peut aménager comme bon lui semble. Dans l'équipement standard il y a un lavabo, un miroir, des toilettes personnelles, un lit en boit bien plus confortable que celui des mousses et une commode avec des tiroirs. La majorité des chambres ont également une fenêtre.

Vu que le navire est souvent utilisé par la marine. Il possède un équipage permanent de mousses qui s'occupent de tout ce qui concerne les travaux manuels de la navigation. La seule chose pour laquelle on pourrait se plaindre est le manque d'un docteur compétent a bord. Le mousse qui sert de docteur ne vaut pas grand chose et il ne risque pas de s'améliorer puisqu'on lui ramène surtout des cadavres et que quand ce n'est pas le cas il a tendance a s’évanouir devant l'état pitoyable des patients...


Dernière édition par Ayanami le Jeu 6 Oct - 15:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayanami
Vice-amiral
Vice-amiral
avatar

Masculin Messages : 76
Localisation : En mer.

MessageSujet: Re: Little Boy   Ven 19 Aoû - 16:18

[Venant du Port de Logue Town.]



Le Little Boy mouillait au bout d'un quai du port. Le petit navire semblait être dans un état médiocre. Ses longues années de service pesaient lourd sur l'embarcation. Même neuf il ne s'agissait pas d'un bateau d'une qualité exceptionnelle mais alors la après vingt ans... C'était déjà un miracle qu'il avait survécu jusqu’à aujourd'hui, surtout sous le commandement de quelqu'un comme Klein...

Dans le passé les Takayami Law avaient réquisitionné ce bateau dans un port de South Blue après avoir complété une mission après laquelle ils devaient quitter les lieux en vitesse. Depuis ce jour, Little Boy sert de solution bateau quand le véritable navire de l'équipage est entrain de subir des réparations ou quand l'équipage souhaite voyager incognito. C'était d'ailleurs le cas pour leur prochaine mission. Ils devraient aborder les cotes d'Aeria Island, une ile gouvernée par un des Empereurs. Il était donc fortement déconseillé de s'y approcher en arborant le drapeau de la marine ou du GM. Le Little Boy était le bateau idéale pour débarquer sans éveiller de soupçons. Ceci dis, le vice-amiral comptait bien le faire sortir a la retraite après cette mission, ça ne servait a rien de risqué de couler en pleine mer par ce que des termites ont élu domicile dans la cale. De plus il voulait tester si les ''modifications'' sur leur navire d'origine fonctionnaient, c'était après tout une entreprise sans précédent.

L'arrivé de Klein provoqua une vague d'activité a bord. Les matelots qui juste la profitaient d'un repos prolongé se mirent en rang et firent le salut militaire pour accueillir le vice-amiral. Little Boy n'avait pas été utilisé depuis longtemps mais il semblait que tout le monde avait gardé ses bonnes habitudes. Suite a une brève inspection tout le monde disparu travailler aux quatre coins du navire. Sauf un con. Lui il est resté au milieu du pont a jouer aux cartes... Nouveau sur le navire, il n'avait sans doutes pas cru les avertissements de ses confrères a propos du vice-amiral. Malheureusement pour lui tout était vrai. Le mousse flemmard se retrouva en petite tenue, attaché par les pieds au mat centrale du navire.

Ayanami resta un bon moment sur le pont pour s'assurer que le reste des marins s'investissaient bien dans leur travail et qu'aucun d'eux n'aurait la mauvaise idée de descendre l'imbécile de première. Après quelques minutes un marine s'approcha de lui.


Marine: '' Vice-amiral! On viens de nous contacter de l'ile Crocus. Les individus que vous nous avez demandé de traquer sont actuellement la bas. Il semblerait qu'ils aient pris un équipage de marines en captivité, on ne sais pas encore lequel. ''

Ayanami fronça les sourcils et son regard devint plus dur. C'est quoi cette histoire de marines capturés par des pirates? C'est supposé être l'inverse! En plus maintenant il n'y avait nul doutes que les gens qui avaient échappé a Denzel étaient des pirates... Et c'était qui la triple buse qui a permit a son équipage de se faire capturer? En y repensant Ayanami se souvint du sergent d'on Denzel lui avait parlé plus tôt, ça devait être lui! Ridiculiser la marine de la sorte... Ce sergent allait passer un sale quart d'heure si jamais il rencontrait le vice-amiral!

Ayanami: '' Continuez de les traquer. Je veut savoir sur quelle ligne ils vont s'engager. Essayez également d'apprendre qui sont les marines capturés. ''

Marine: '' Oui monsieur! ''

Ayanami resta pensif, ces pirates avaient du cran. Comment avaient ils fait pour subjuguer un équipage entier de la marine? Soit les dis marines ne valaient guère mieux que des poulets soit les pirates étaient forts. Prenant en compte leur fruits de démon le deuxième choix semblait être le plus véridique. Une fois leur boulot a Aeria terminé alors les Takayami Law devraient peut être se lancer sur une chasse au pirates? La réflexion du vice-amiral fut interrompue par les cris de secours d'un homme. Le fautif était un marine qui courrait a toute allure le long du quai vers le Little Boy. Pourquoi l'excitation? Il était suivit des deux panthères du vice-amiral. C'était donc lui qui avait été chargé de lui les ramener. Heureusement pour lui le marine gagna la course (faut croire qu'il était très motivé) et fut le premier a monter a bord. Les panthères qui le suivaient s’arrêtèrent net a la vue de leur maitre et vinrent se ranger a ses cotés comme d'habitude. Ayanami ne fit aucun geste ni commentaire. Il pensa que courir de la sorte en criant au secours au milieu du port n'était pas très bon pour l'image de la marine mais il finit par se dire que la majorité des troufions auraient fait la même chose.

L'arrivé des panthères rappela a Klein que Sper n'avait toujours pas fait son apparition. Sans doutes il cherchait encore la ville pour trouver des malfaiteurs. Sa manifestation a la taverne du bout du monde indiquait qu'il ne restait plus grand monde de mauvais dans la ville puisque le colonel avait le temps de s'occuper de gens bourrés... Ayanami tenta de le contacter via den den mushi mais sans succès. Connaissant le colonel il l'avait sans doutes oublier sur le navire qui les avait amené. Il fallait donc employer les grands moyens pour ramener Sper. Klein s'adressa aux panthères.


Ayanami: '' Allez me trouver Sper et ramenez le ici tout de suite. Trainez le a même la terre si il le faut. ''

Leurs ordres reçus, les panthères bondirent hors du bateau et commencèrent a courir vers la ville. Avec leur flair elles avaient beaucoup plus de chances que quiconque de retrouver Sper. Par pur hasard elles allaient passer devant la bande de Denzel sur leur route vers le colonel. Peut être qu'elles allaient lui faire un coucou?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyrael Heavenwing
Capitaine
Capitaine
avatar

Masculin Messages : 37
Age : 24
Localisation : Dans les tropiques, entre la russie et la pologne.

MessageSujet: Re: Little Boy   Ven 19 Aoû - 17:35

[1er post in-RP]

Étant le seul membre gradé a bord, Tyrael avait pris les commandes en attendant le retour d'un autre marine plus gradé que lui. Conformément au protocole. Certes, il n'était pas second du Vice-Amiral Klein, mais sachant que le second en question faisait preuve de moins de zèle et qu'il préférait semer le chaos en ville, Tyrael avait pris l'habitude d'examiner régulièrement les rapports sur le bâtiment de la Marine, juste au cas ou.

Tyrael: *Alors, qu'avons-nous de nouveau aujourd'hui... Demande de réaffectation, rapport de tentative de suicide, demande d'affectation d'un psychologue a bord, et baisse des réserves de cigarettes a bord.*

La situation était grave. en effet, d'après les essais, une pénurie de cigarettes a bord du vaisseau signifiait généralement une hausse du nombre de tentatives de suicide.
Tyrael s'empressa d'envoyer deux hommes acheter de quoi tenir le staff de mousses pendant deux semaines. soit environ 5 mètres cubes de cigarettes.
La seule tache qu'il pouvait accomplir du jour étant faite, Tyrael sortit sur le pont pour prendre lui même une cigarette. Il constata qu'Ayanami était de retour quand il vit les mousses en ligne et au salut alors qu'ils étaient supposés être en train de jouer aux cartes ou en train d'essayer de prendre un peu de repos.

Cinq minutes plus tard, il alluma sans briquet une cigarette qu'il tendit au pauvre matelot qui avait eu la mauvaise idée de penser a ranger ses cartes avant d'aller saluer le chef. Qui n'avait d'ailleurs pas fait dans la dentelle. Il resta a portée d'écoute lorsque les différents mousses firent leurs rapports, et donna une seconde cigarette au mousse qui avait perdu a la courte paille avait eu la tâche de ramener les animaux de compagnie du Vice-Amiral.

Et il ne s'approcha d'Ayanami que quand il fut sûr que les chatons étaient assez loin.


Tyrael: "Salutations, parangon." Tyrael le salua d'un signe de la main, placé sur le coeur. "J'ai entendu une explosion sur le quai, tout a l'heure. J'étais absorbé dans mon travail et je n'ai pas pris le temps d'aller voir par moi-même ce qui c'était passé. Il y a-t-il quelque chose que je devrais savoir?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayanami
Vice-amiral
Vice-amiral
avatar

Masculin Messages : 76
Localisation : En mer.

MessageSujet: Re: Little Boy   Sam 20 Aoû - 8:53

A peine le vice-amiral venait de renvoyer les panthères, un autre marine vint lui parler. Cette fois il s'agissait d'un gradé: le capitaine Tyrael Heavenwing. Cet homme était un héros, le héros de Harrogath. Un vrai champion de la justice et un excellent combattant. Pourtant rien de ceci ne disait grand chose au vice-amiral. Ce qui l’intéressait c'est qu'il s'agissait d'un ancien pion de Kanon, et donc un pion de qualité. De plus son affectation a l'équipage avait fait des miracles pour le morale des troupes! Dommage qu'il hésite tellement a tuer! Cette gentillesse allait probablement être la cause de sa fin un jour...

Tyrael: "Salutations, parangon. J'ai entendu une explosion sur le quai, tout a l'heure. J'étais absorbé dans mon travail et je n'ai pas pris le temps d'aller voir par moi-même ce qui c'était passé. Il y a-t-il quelque chose que je devrais savoir?"

Ayanami: '' Ah, Heavenwing! Je voulais vous parler justement. Tout d'abord je vous informe que le lieutenant Denzel Balrig que vous aviez peut être eu l'occasion de rencontrer a Lost Ground va nous rejoindre a bord comme prévu. Concernant l'explosion maintenant. Par chance le lieutenant et moi même étions dans les environs quand l'incident a eu lieux. Nous avons donc interrogé les fautifs. Il s'agissait d'un accident apparemment. Ce qui est intéressant dans tout ça c'est que je les ai recruté tous les deux dans les Takayami Law. Ils seront donc nos camarades a partir de maintenant. Ce sont deux jeunes qui répondent aux noms de Sanjiro Kukichi et Twice Stenson. Le premier est un cuisinier, il remplace l'ancien, tu peut d'ailleurs le dire aux matelots que ce soir il n'y aura pas de patates au menu... ça devrait nous éviter un suicide ou deux. La fille est une chimiste, spécialisé dans la fabrication d'explosifs si je comprend bien. Elle fera de la recherche d'armement pour nous. Je compte sur vous et Balrig pour vous occupez d'eux. Je ne voudrai pas qu'il leur arrive quelque chose de fâcheux avant qu'on ais une claire idée de leur potentiel. ''

A ce moment Klein se rappela que le cuistot avait prétendu savoir se battre. Mais était ce vrai? Avait il le niveau pour rejoindre les rangs des soldats pendant une bataille?

Ayanami: '' A propos de ce jeune homme. Il dit qu'il sait se battre mais on a pas eu l'occasion de vérifier cela pour l'instant. Il faut le tester. Je pense que vous êtes le meilleur choix pour conduire ce test. Même Balrig a du mal a retenir ses coups parfois. Mais vous, avec votre maitrise cela ne devrait pas être un problème. ''

A vrai dire le vice-amiral aurait aimé tester lui même les nouvelles recrues, mais casser jusqu'au dernier petit os d'une personne ne peut pas vraiment être qualifier de ''test''

Ayanami: '' Balrig et les deux recrues sont partis en ville. Ils doivent acheter des provisions et du matériel pour le voyage. Ils ne devraient pas être très dur a trouver. Voila! Une journée bien productive n’êtes vous pas d'accord? ...Au fait, vous êtes resté sur le navire toute la journée, peut être vous avez vous même besoin de faire des courses? De nouveaux armements peu être? En tout cas c'est le moment ou jamais, comme vous le savez nous partons tôt le matin demain. ''

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyrael Heavenwing
Capitaine
Capitaine
avatar

Masculin Messages : 37
Age : 24
Localisation : Dans les tropiques, entre la russie et la pologne.

MessageSujet: Re: Little Boy   Dim 21 Aoû - 6:56

Ayanami: '' Ah, Heavenwing! Je voulais vous parler justement. Tout d'abord je vous informe que le lieutenant Denzel Balrig que vous aviez peut être eu l'occasion de rencontrer a Lost Ground va nous rejoindre a bord comme prévu. Concernant l'explosion maintenant. Par chance le lieutenant et moi même étions dans les environs quand l'incident a eu lieux. Nous avons donc interrogé les fautifs. Il s'agissait d'un accident apparemment. Ce qui est intéressant dans tout ça c'est que je les ai recruté tous les deux dans les Takayami Law. Ils seront donc nos camarades a partir de maintenant. Ce sont deux jeunes qui répondent aux noms de Sanjiro Kukichi et Twice Stenson. Le premier est un cuisinier, il remplace l'ancien, tu peut d'ailleurs le dire aux matelots que ce soir il n'y aura pas de patates au menu... ça devrait nous éviter un suicide ou deux. La fille est une chimiste, spécialisé dans la fabrication d'explosifs si je comprend bien. Elle fera de la recherche d'armement pour nous. Je compte sur vous et Balrig pour vous occupez d'eux. Je ne voudrai pas qu'il leur arrive quelque chose de fâcheux avant qu'on ais une claire idée de leur potentiel. ''

Tyrael n'avait pas eu le temps de le connaitre Denzel Balrig. Il avait entendu pas mal de choses sur cet ancien membre de Takayami Law et l'avait vu brièvement sur Lost Ground. Sans plus. Il savait cependant qu'il avait été avec Ayanami depuis l'époque ou il était au plus bas de la marine, ce qui ne présageait rien de bon pour lui:
En effet, qu'importe le rang qu'on possède actuellement, c'est le rang avec lequel on a été placé sous les ordres d'Ayanami qui compte. Celui qui avait du grade, comme Tyrael, et plusieurs faits d'armes derrière lui avant d'entrer au Takayami Law avait moins de chances de finir comme joujou d'Ayanami. Cependant, le comportement du Vice-Amiral envers une personne ne variait pas au cours du temps. Cela signifiait que si Ayanami vous voyait comme un trouffion au début, cela n'allait pas changer au cours du temps. Et c'était en partie le cas du pauvre Denzel.


Ce qui ettona le plus Tyrael, c'était cependant pas le retour (forcé) de Denzel, mais plutôt le fait que deux jeunots venaient de s'embarquer pour une aventure qui risquait, s'il avait assez de chance, de leurs couter une partie de leur intégrité mentale, et plus s'ils avaient moins de chance...
Il réexamina le matelot en slip qui était accroché au mat, pleurant silencieusement en finissant sa cigarette.
Et se promit intérieurement de protéger du mieux qu'il pouvait les rêves des deux bleus qui s'apprêtaient a franchir le seuil de la porte des enfers avec insouciance.


Ayanami: '' A propos de ce jeune homme. Il dit qu'il sait se battre mais on a pas eu l'occasion de vérifier cela pour l'instant. Il faut le tester. Je pense que vous êtes le meilleur choix pour conduire ce test. Même Balrig a du mal a retenir ses coups parfois. Mais vous, avec votre maitrise cela ne devrait pas être un problème. ''

Tyrael: "J'essaierais de m'occuper de ce test sans provoquer trop de commotion, dans la mesure du possible." Tyrael nota qu'Ayanami ne lui avait pas demandé de tester l'autre recrue, la dénommée Twice Stenson. *Enfin. Avec un peu de chance, elle viendra se battre quand son tout nouveaux collègue sera attaqué. Quoi qu'il arrive, on saura si elle est capable de se défendre ou pas.* En même temps, Ayanami était un véritable guerrier, et savait sonder la capacité a combattre d'une personne au premier regard. Ce qui signifiait qu'elle ne savait vraiment peut-être pas se battre?

Ayanami: '' Balrig et les deux recrues sont partis en ville. Ils doivent acheter des provisions et du matériel pour le voyage. Ils ne devraient pas être très dur a trouver. Voila! Une journée bien productive n’êtes vous pas d'accord? ...Au fait, vous êtes resté sur le navire toute la journée, peut être vous avez vous même besoin de faire des courses? De nouveaux armements peu être? En tout cas c'est le moment ou jamais, comme vous le savez nous partons tôt le matin demain. ''

C'était l'occasion parfaite pour aller s'acheter ses cigarettes. En effet, il préférait aller les choisir lui même plutôt que de laisser un mousse aller le faire.

Tyrael: "Peut-être que vous devriez venir aussi. Un rapport n'est pas suffisant pour évaluer les capacités d'un homme. Le meilleur moyen d'évaluer les capacités martiales de ce Sanjiro serait d'assister au combat. J'ai en fait quelques fournitures a acheter, mais ca ne devrait pas prendre longtemps. Vous pourriez peut-être me retrouver en ville dans...mettons, vingt minutes?"

En attendant la réponse de son supérieur, Tyrael rédigea une rapide note qu'il afficha sur le pont.

Citation :
A tous le personnel de bord

Bonne nouvelle les gars. Un nouveau cuistot a été affecté a l'équipage, du nom de Kukichi Sanjiro. Il fera partie du Takayami Law, mais fera TOUS les repas a bord. On en a fini avec la période patates, profitez des prochains repas a bord, et bien joué les survivants, vous l'avez mérité.

Capitaine Tyrael

PS: Interdiction formelle de s'en prendre a l'ancien cuistot, que se soit maintenant ou plus tard, a cause de ses capacités limitées en cuisine. Quelqu'un qui désobéirait se verrait forcé d'apporter le repas des deux animaux de compagnie du Vice-Amiral pendant un mois. Nous savons tous que cette durée pourrait s'allonger si l'individu devait survivre, et si les chats commencaient a s'attacher a lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayanami
Vice-amiral
Vice-amiral
avatar

Masculin Messages : 76
Localisation : En mer.

MessageSujet: Re: Little Boy   Lun 22 Aoû - 17:32

Tyrael: " J'essaierais de m'occuper de ce test sans provoquer trop de commotion, dans la mesure du possible. Peut-être que vous devriez venir aussi. Un rapport n'est pas suffisant pour évaluer les capacités d'un homme. Le meilleur moyen d'évaluer les capacités martiales de ce Sanjiro serait d'assister au combat. J'ai en fait quelques fournitures a acheter, mais ca ne devrait pas prendre longtemps. Vous pourriez peut-être me retrouver en ville dans...mettons, vingt minutes? "

Il ne restait plus grand chose a faire sur le bateau et les matelots devraient être capables de finir les préparations nécessaires tous seuls. Vu qu'il venait de faire une démonstration de ce qui arrive aux insubordonnés, il devrait pouvoir s'absenter sans que les mousses ne trainent trop dans leur travail.

Tyrael avait parfaitement raison, il n' y a rien de mieux que d'assister au combat pour jauger les combattants. Ceci dis si Heavenwing lui avait dit que le gosse sait se battre, ça aurait suffit au vice-amiral, du moins jusqu’à ce qu'il crève en première ligne...

Ayanami: '' En effet, vous n'avez pas tort. Je vous retrouve donc dans la rue principale dans vingt minutes. N'hésitez pas trop a mettre de la pression sur la recrue, sinon ça servira a rien.''

Ils devaient savoir jusqu’où il pouvait aller. Ses limites, sa force, sa méthode de combat mais aussi les capacités de son arme extraordinaire. Expérimenté comme il l'était, Tyrael ne devrait pas avoir de mal a faire ressortir tout ça du moment qu'il prenait le test au sérieux. Si il ne le faisait pas... ba ça serait au tour du vice-amiral et tant pis pour le gosse...

Le temps venu, Ayanami quitta le navire pour le plus grand bonheur de tous pour se diriger vers la rue principale. Le port s'était complétement calmé désormais. Il ne restait plus que quelques marines qui montaient leur tentes au coin du port. La base locale n'était pas assez grande pour accueillir la totalité des troupes que le vice amiral avait apporté. Pour l'instant ils allaient donc dormir dans des tentes. En tout cas le gros du blocus sur le port allait être levé d'ici peu. Il n'y avait pas de problèmes en ville hormis ceux causés par Sper. Il n'y avait donc aucune raison pour continuer toute cette agitation.

[Vers la Place des Exécutions de Logue Town.]


Dernière édition par Ayanami le Jeu 25 Aoû - 20:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyrael Heavenwing
Capitaine
Capitaine
avatar

Masculin Messages : 37
Age : 24
Localisation : Dans les tropiques, entre la russie et la pologne.

MessageSujet: Re: Little Boy   Jeu 25 Aoû - 12:31

(petit post rikiki pour faire la transition.)

Après son dialogue avec le Vice-Amiral, Tyrael débarqua et se mit en quête des quelques fournitures personnelles qu'il avait a acheter. Il se dirigea ensuite vers la place principale de Logue Town ou ses chances de retrouver ses cibles étaient plus grandes.

[Vers la place des exécutions, Logue Town]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayanami
Vice-amiral
Vice-amiral
avatar

Masculin Messages : 76
Localisation : En mer.

MessageSujet: Re: Little Boy   Ven 16 Sep - 14:11

[De la place des exécutions]

Les dernières lueurs du soleil couchant baignaient Logue Town dans une atmosphère de paix et de tranquillité. Pourtant, pendant cette journée la ville avait connu tout sauf ces deux choses là. Le passage d'un équipage des plus malfamés de la Marine avait bousculé le quotidien des habitants. Hélas ce n'était pas là tout ce qu' ils firent! Ces soldats gravèrent leur passage dans les cœurs des gens et laissèrent des cicatrices sur cette vile historique. Ce n'était pas la première fois que les habitants de l'ile voyaient une exécution, bien le contraire! Mais ce spectacle offrait quelque chose de nouveau. Un mélange de haine et de compassion, de sens du devoir et de pitié. Il y avait aussi ce sentiment... Ce sentiment si particulier et a l'odeur si forte qu'elle couvrait tout le reste: la peur.

Bien que certains membres du groupe s'y attendaient, l’annonce de l'exécution des prisonniers eut l'effet d'une bombe. Les prisonniers en question, qui avaient déjà beaucoup perdu et qui s'appétaient a perdre le peu qu'il leur restait, protestèrent en vain face à un sort qui leur semblait injuste. Les deux jeunes faucons des Takayami Law, étaient terrorisés, tétanisés comme ceux auxquels on leur demandais d’ôter la vie. Ils n'allaient pas le faire. Ils ne pouvaient le faire. Ces gens envahi par la peur étaient bien trop ordinaires a leurs yeux, bien trop normaux, bien trop comme eux.

La foule qui s'était rassemblée à la place suite a tous ces événements était considérable. Des vieux, des jeunes, des enfants, des hommes et des femmes. Ils étaient tous là, hésitants, ne connaissant rien du contexte qui avait réunit tout ce beau monde, ils ne savaient pas si il fallait applaudir la Marine ou aider les captifs. Bien entendu, tout ce qu'ils firent au final, c'est regarder le spectacle macabre jusqu'à ça fin.

Ezio fut le seul des nouveaux à exécuter sa proie lui même, et il le fit avec la même froideur effrayante qui caractérisait Ayanami et Sper. Les paroles des révolutionnaires n'avaient visiblement aucune importance à ses oreilles, comme elles n'avaient aucune importance a celles du vice-amiral. Ayanami n'écoutait qu'à moitié les insultes que lui lançaient les condamnés. Ils étaient bien trop petits et bien trop insignifiants pour qu’il s'y intéresse. Une phrase en particulier reteint son intéret tout de même. Un révolutionnaire lui reprochait la mort de sa famille, de gens innocents. Inutile de dire qu' Ayanami n'avait absolument aucune idée de quoi il parlait, soit il avait oublié, soit ce n'était pas lui qui les avaient tué mais des sbires sous son commandement. Mais tout ceci importait peu au final. Ce qui était important était l'erreur dans la méthode de penser du révolutionnaire. Il 'attarda donc momentanément pour lui répondre.


Ayanami: `` Je n'ai aucune idée de qui est ta famille. Aucun souvenir de son sort et je ne pourrai m'en soucier moins. Mais tu fait une grave erreur en pensant que je suis le responsable de ce qu'il leur est arrivé. C'est eux les responsables. Responsables de ne pas t'avoir trahi alors que tu œuvrais contre le Gouvernement, responsables de t'avoir aidé, caché et nourri! Des innocents? Ta famille n'était pas une famille d'innocents, c'était la famille d'un révolutionnaire. Si elle était comprise de gens innocents, elle n'aurait pas connu le sort qu'elle a connu. Qu'y a t' il de plus normale que d'exécuter des gens qui aident des terroristes? C'est une des règles absolues de ce monde, opposer le Gouvernement ne peut apporter que la mort. Les lois le disent clairement: ceux trouvés coupables d'avoir apporté une quelconque aide à des opposants du Gouvernement Mondial, sont susceptibles à la peine de mort. De mon point de vue, le vrai coupable dans tout çà c'est toi! Tu n'avais qu'à ne pas devenir révolutionnaire. Ou si tu le devenais quand même, tu aurais pus ne pas impliquer ta famille. Mais je me demande toujours, pourquoi tant de hâte a devenir révolutionnaires? Si vous n'aimez pas les lois, vous pouvez toujours essayer de les changer de l'intérieur du système. Pourquoi recourir immédiatement à des actions illégales et violentes qui coutent la vie aux autres? Ton accusation ne fait que mètre en évidence ta propre irresponsabilité. Tu as placé tes idéaux au dessus de ta famille et tu tes battus pour ces idéaux alors que tu n'avais pas la force nécessaire. Aujourd'hui tu as finalement rencontré plus fort que toi. Tu a joué et tu as perdu. Tu aurais jamais dut te révolter si tu n'avais pas la force nécessaire pour mener tes projets a bout et protéger ta famille. C'est toi qui les a tué.``

Pendant qu' Ayanami massacrait intellectuellement le révolutionnaire, Denzel et Tyrael s'occupèrent de ses camarades. Tous les deux cachaient des larmes sur leur visage. La situation dans laquelle ils étaient, était beaucoup plus éprouvante que ce qu'un quelconque spectateur aurait put imaginer. C'est d'ailleurs la seule raison pour laquelle Ayanami avait laissé cette échappatoire aux nouvelles recrues. Quelques secondes plus tard, il ne restait plus que l'homme avec qui avait parlé Ayanami. Il était dans un état de crise nerveuse et se débattait, non pour se défaire de ses liens, mais pour se défaire de la vérité que le vice-amiral lui avait dévoilé. Celui là, Ayanami l'exécuta lui même. Il prit sa tête dans sa main et serra. Deux secondes plus tard le crane cédât dans une explosion sanguine et Ayanami poussa du pied le corps inerte dans le trou de la place. Il n'avait pas bougé un cil et était froid comme a son habitude. Il avait prit ses distances et seuls son gant et une partie de sa veste s'étaient salis. Il allait quand même se changer en rentrant pensa t'il. Quoique, il pourrait attendre des réactions a retardement ou que les mousses du Little Boy commencent leurs paris sur les trois nouveaux.

C'est donc profitant du peu de soleil qu'il restait, qu'un groupe de marines traversa la rue principale. La foule s'était écartée sur les cotes afin de créer un passage et malgré le nombre impressionnant de personnes, on n'entendais que le bruit des pas des soldats. La foule était dégoutée, confuse, inquiète, mais silencieuse. Personne n'osait croiser du regard l'homme qui menait le groupe accompagné de ses deux panthères. Derrière lui, avec quelques mètres d'écart, suivaient Sper, Ezio, Twice, Sanjiro, Tyrael puis Denzel. Les derniers avaient une gueule d'enterrement. C'était sans doutes l'expression la plus appropriée.
Ayanami lui pensait déjà a autre chose. La ténacité des révolutionnaires était remarquable. Il ne saurait dire combien d’attentats le visant lui et son équipage avaient été déviés grâce aux yeux de Sper. D'un autre coté, ces événements l'arrangeaient. Premièrement il n'avait pas à courir derrière les révolutionnaires puisqu'ils courraient eux mêmes à leur mort et puis ensuite, leur attaques révélaient un flagrant manque d'information. Si ils savaient que le colonel pouvait tout voir, alors ils auraient vite compris que toutes sorte de piège est inutile. Et tout le monde savait bien que les révolutionnaires ne se battaient qu'à l'aide de pièges, de subterfuges, et en faisant une sorte de guérilla à l’échelle mondiale. Il n'y avait pas un seul homme assez puissant ou assez fou, pour venir affronter Ayanami Klein directement.

Arrivée au port, la troupe défila sous les saluts militaires des soldats qui y avaient campé. Il y avait du cœur dans ces saluts. En effet, les troupes étaient plus que contentes que leur deux tirants s'en aillent. Parallèlement ils souhaitaient également bonne chance a ceux qui restaient avec eux. Une fois sur le bateau, Ayanami se dirigea vers le mat ou un nouveau papier avait été posté sur le tableau des annonces. C'était la note de Tyrael à propos du changement de cuistot. Ayanami sortit son stylo et tira une croix sur le nom de Rayan, il marqua ensuite au dessus ``décédé``. Contrairement a ce que l'on pourrais croire, ceci fit apparaitre quelques sourires sur les visages des mousses qui passaient par là. Il y avait beaucoup de haine envers le régime pattates-pattates. Finalement, Ayanami attendit que tout le monde soit a bord avant de donner les dernières directives de la journée.


Ayanami: ``Bienvenus à bord du Little Boy. Un mousse vous montrera les cabines qui vous ont été réservées. Vous avez le reste de la soiré libre. Reposez vous, nous partirons tot demain matin. Une dernière chose, il est interdit de quitter le navire. ``

Cet ultime discours terminé, Ayanami se retira dans son bureau pour le restant de la soiré.

Les mousses chargés de l'achat des provisions et du matériel pour le laboratoire improviser de Twice arrivèrent peu de temps après et installèrent le tout en fonction des instructions des deux spécialistes. La nuit tomba pour de bon et le calme régna enfin sur le navire et la ville de Logue Town.


Dernière édition par Ayanami le Lun 19 Sep - 17:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Twice Stenson

avatar

Féminin Messages : 33
Age : 24
Localisation : Logue Town

MessageSujet: Re: Little Boy   Sam 17 Sep - 23:06

La fin de la journée s'annonçait. Le ciel était baigné dans de douces lueurs rouges orangées dues à l'astre solaire qui s'enfoncait dans la mer. Cette dernière également, avait par endroit ces quelques couleurs légèrement ridées par les vagues. Des couleurs qui pouvaient rappeler à ceux qui l'avaient vu, le dernier événement de la journée, cette belle couleur qu'est le rouge. Le rouge du sang qui avait été versé. Même si la ville était redevenue calme, même si les bruits s'estompaient, le spectacle macabre qui avait eu lieu continuait a apparaître dans la tête d'une jeune fille.


Twice suivait la petite troupe au milieu des habitants qui leur avaient laissé un passage. Aucun bruit ne reignait au sein de la foule, seul celui des pas des marines se faisait entendre. L'expression des personnes était un mélange de peur et de dégout. Pour ce qui était de la peur, c'était ce qu'elle ressentait à ce moment, du moins c'en était une forme . Elle appréhendait ce qui allait se passer plus tard au sein de cet équipage, pas qu'elle regrettait la réponse qu'elle avait donné mais juste que ca allait être compliqué de s'adapter à ce genre de situation. On ne pouvait pas vraiment dire qu'elle possédait une force mentale très grande.

Montant sur le bâteau à la suite des autres, la jeune fille tenta de se concentrer sur autre chose. N'importe quoi ferait l'affaire pour lui faire oublier un instant ce qu'elle avait vu. N'importe quoi y comprit l'affiche accroché sur le mât du bateau qui montrait maintenant que l'ancien cuisinier était décédé. Et bien paix à son âme alors !

``Bienvenus à bord du Little Boy. Un mousse vous montrera les cabines qui vous ont été réservées. Vous avez le reste de la soiré libre. Reposez vous, nous partirons tot demain matin. Une dernière chose, il est interdit de quitter le navire. ``


Peu après, le matériel pour son laboratoire temporaire arriva. Parfait ! Précisant donc aux mousses où mettre tout ce chargement, tout fut installé assez rapidement. Cependant, Twice tenait à ranger elle même les produits passablement dangereux. Trop d'évènements bruyants s'étaient produit aujourd'hui, n'ajoutons pas l'explosion du bateau à cette liste. Ca ferait beaucoup pour la santé mentale des gens. Elle s'arrangea donc, pour que même après des secousses, deux produits explosifs ne puissent pas rentrer en contact. Hors de question de mourir d'une façon aussi bête ! Bref, à la fin de cette installation, qui ne fut pas sans bruit, la jeune fille s'assit sur la première chose qui passa à sa portée et se prit la tête dans les mains. Des journées comme celle la ca faisait longtemps qu'elle n'en avait pas vécue, et franchement cela ne lui avait pas vraiment manqué. Après une courte reflexion, elle sourit légèrement avant de se relever et d'aller regarder la nuit s'installer progressivement sur la ville.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezio Auditore
Membre d'équipage
Membre d'équipage
avatar

Masculin Messages : 21

MessageSujet: Re: Little Boy   Mar 20 Sep - 16:18

[De la place des exécutions]


Ezio suivit le Vice-Amiral Ayanami vers son navire. Son navire était plutot spacieux pour un grand équipage. Durant ses nombreux voyages, Ezio avait vus different navire de grande taille, que sa soit de pirate ou même de marine.
Apparement l'ile était contente que cette équipage lève l'ancre. Le tumulte engendré par cette équipage de Marine avait causé bien des dommage a l'ile. Ils avaient déjà écroué les tires d'un dangereux criminel ainsi que celui de pirates.

Ezio avait exécuté son révolutionnaire avec beaucoup de froideur. Il l'avait fait comme si de rien n'était. Pour lui ce genre de personne n'est rien d'autre qu'un obstacle sur la voie de la Justice.
Chacun des hommes présent dans cette équipage, éprouvé des sentiments lors des exécutions. Cela va surement porter préjudice pour la suite. Ce genre de chose doit être vu avec le Vice-Amiral Ayanami. Si un soldat éprouve ce genre d'émotion pour une ennemi du Gouvernement mondial, alors cette équipage ne porte pas encore bien son nom.


Ayanami: ``Bienvenus à bord du Little Boy. Un mousse vous montrera les cabines qui vous ont été réservées. Vous avez le reste de la soiré libre. Reposez vous, nous partirons tot demain matin. Une dernière chose, il est interdit de quitter le navire. ``

Un mousse guida Ezio dans ses quartiers. Une fois installé, il se dirigea vers le bureau du Vice-Amiral. Il frappa a la porte et attendis de pouvoir entré. Une fois la permission de Ayanami accordé, Ezio entra dans le bureau.

Ezio: J'aimerai m'entretenir avec vous sur vos hommes. J'ai vu certain de vos hommes ressentir de la compassion pour ces révolutionnaires. J'ai cru que cette équipage était dur avec ces prisonniers et autre ennemies du GM?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyrael Heavenwing
Capitaine
Capitaine
avatar

Masculin Messages : 37
Age : 24
Localisation : Dans les tropiques, entre la russie et la pologne.

MessageSujet: Re: Little Boy   Mar 20 Sep - 17:02

[De la place des exécutions]

La journée riche en évènements s'achevait. Alors qu'a l'approche du soir, les rues auraient du s'animer au fur et a mesure, un silence macabre régnait. Dans les rues, on entendait que les pas des soldats de la marine, qui redescendaient vers le port, et leur navire temporaire, le Little Boy.

Tyrael fermait la marche. La scène de l'exécution était encore vive dans sa tête. Aurait-il pu changer quoi que ce soit?... Au fond, il connaissait la réponse. En présence d'Ayanami, il n'avait que peu d'influence sur le cours des évènements. Mais n'avait-il pas accepté d'intégrer cet équipage pour le changer de l'intérieur, pour espérer apporter un peu de lumière dans cette énorme tache d'ombre?...

...Il était loin d'y arriver.

Tyrael fut le dernier a monter a bord. Tout le monde a bord se remit au travail. Maintenant qu'il n'était plus le plus gradé a bord, il n'avait plus aucune tâche a faire, sauf s'il recevait des ordres...ce qui n'arriverait probablement pas.

Tyrael vit l'artificier Minsk a bord du vaisseau. Le pauvre type avait l'air dégouté de ne pas pouvoir rejoindre sa famille. Il ne comprenait visiblement pas dans quel pétrin il était. Tyrael s'approcha de lui, et l'artificier se mit au garde a vous.


Tyrael: "Artificier, que faites-vous ici? Je croyais que vous étiez en faction sur l'ile?"

Minsk: "Sur ordre de Mr Sper, j'ai été réaffecté sur le navire, capt'n!"

Tyrael: "Repos. Tu es dans le pétrin. Vu que tu n'as pas de rôle a bord, et que ta mort ici risque d'être a brève échéance, tu va me servir de second. Tu t'occuperas de ma paperasse la plus basique, et tu t'occuperas de maintenir mes armes en état. Objections?"

Minsk: "Non, capt'n! A vos ordres, capt'n!"

Tyrael: " Bien. Trouves-toi une place dans les dortoirs des matelots, et déposes-y tes effets personnels. Ensuite, ta première tache consiste a nettoyer et remettre en état mon équipement. Je laisserais le tout dans mes quartiers. Une fois que ce sera fait, tu iras de ma part vérifier que les nouvelles recrues, Sanjiro Kukichi et Twice Stenson, soient bien installées et qu'ils ne manquent de rien. C'est tout."

Minsk: "Compris, capt'n!"

Tyrael se dirigea ensuite vers ses quartiers, ou il prit un bain en attendant le retour de son nouveau trouffion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayanami
Vice-amiral
Vice-amiral
avatar

Masculin Messages : 76
Localisation : En mer.

MessageSujet: Re: Little Boy   Mer 21 Sep - 19:01

Apres cette longue journée bien chargée, le vice-amiral rentra finalement dans sa cabine. Il était toujours suivit du colonel Sper, ce qui n’était pas chose inhabituelle. Quiconque avait passé un minimum de temps à bord, savait que le colonel pouvait être trouvé plus souvent chez Ayanami que dans sa propre chambre. D’ailleurs, le bureau du colonel avait été déplacé et logeait maintenant sans un coin de la chambre d’Ayanami. Les deux officiers pouvaient passer des journées entières dans cette pièce sans jamais en sortir, et quand cela arrivait, c’était plutôt un bon signe. Le colonel Sper surveillait 24h /24 les matelots et les autres membres de l’équipage et faisait des rapports en direct au vice-amiral. Si aucun des deux ne sortait de la chambre, alors c’est que tout se passait bien sur le navire. C’était rarement le cas… Les deux officiers trouvaient souvent des choses à dire, même à propos de tâches convenablement faites. En effet, il n’était pas rare pour Sper et Ayanami de demander la perfection, au nom de la gloire de la marine. C’est pour ça que le navire et son équipage étaient toujours très propres et présentables. Bien sûr, tout ce perfectionnisme nuisait gravement à la santé mentale (et surtout physique, ne nous mentons pas) des troufions, mais ça les officiers s’en souciaient que très peu.

Ayanami et Sper étaient assis à leur bureaux quand Ezio obtenu la permission de rentrer. Le vice-amiral était en train de lire des documents qui lui avaient été envoyés par la marine, il les posa sur le bureau et regarda Ezio. C’était rare de voir quelqu’un rentrer dans cette pièce sans y être convoqué. Pourtant, Ayanami s’attendait que Ezio allait le faire tôt ou tard, cependant il n’avait pas pensé que ça aurait été aussi tôt et pour ces raisons.


Ezio: ‘’J'aimerai m'entretenir avec vous sur vos hommes. J'ai vu certain de vos hommes ressentir de la compassion pour ces révolutionnaires. J'ai cru que cet équipage était dur avec ces prisonniers et autre ennemies du GM?’’

C’était donc pour ça que l’assassin était venu. Très bien, puisqu’il fallait expliquer, Ayanami allait expliquer, en faire ainsi ne le gênait pas tant que son interlocuteur ne s’obstinait pas à défendre ses idées préconçues et souvent oniriques de la justice. Ce n’était visiblement pas le cas d’Ezio. La nature même de sa plainte révélait qu’il était beaucoup plus approprié à servir dans cet équipage que bien des personnes à bord.

Ayanami : ‘’ Je vois de qui vous parlez. Tout d’abord, laissez-moi vous dire que vous ne vous trompiez pas au sujet de cet équipage. C’est un fait connu que dans la majorité des cas, nos prisonniers sont exécutés et nos ennemis anéantis. Il faut cependant comprendre un point important, qui n’est peut-être pas évident aux nouvelles recrues. Je suis Takayami Law. L’équipage suit mes ordres à la lettre. Je n’ai aucune pitié pour les ennemis du Gouvernement, par conséquent nos prisonniers n’en reçoivent aucune. Les prisonniers que vous avez vus à la place aujourd’hui ont bien été exécutés non ? Il ne faut pas se faire d’illusions.

Je vais être clair, tant qu’ils ne compromettent pas la mission et qu’ils restent d’une efficacité satisfaisante, je ne m’occupe pas de quelles méthodes mes hommes utilisent ni de ce qu’ils en pensent. C’est le résultat qui m’intéresse. Par contre il est impossible de désobéir aux ordres, et ça ils le savent tous. Par conséquent ils les suivent que ça leur plaise ou non. Si jamais vous voyez un marine qui ne suis pas un de mes ordres ou qui agit de façon qui empêche le bon déroulement d’une mission, faite le moi savoir et je m’occuperais personnellement de sa punition, qui croyez-moi sera fort sévère.

Sachez aussi que au départ, et c’est toujours valable, Takyami Law est ma garde rapprochée avant d’être un équipage de la marine. Je vous dis ça juste pour info.
Le Gouvernement Mondiale et la Marine nous utilisent pour anéantir leurs ennemis, et c’est ce que nous faisons. Takayami Law est l’épée du Gouvernement, elle agit comme je lui commande d’agir et fait son travail peu importe le coute.
Personnellement je suis partisan des solutions les plus simples et les plus efficaces, je les impose à mes hommes quand je l’estime nécessaire pour la mission. Le reste du temps, je laisse les soldats employer leurs propres méthodes tant que leurs missions se terminent en succès. Par contre, comme vous l’avez vu, je détiens le dernier mot dans toute affaire, et je suis celui qui passe jugement sur les criminels. Je ne vous cache pas que la punition habituelle est la mort.
Est-ce que j’ai couvert vos inquiétudes ou bien reste-t-il des points que je devrai éclairer ? ‘’

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denzel Balrig
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Masculin Messages : 28
Localisation : Logue Town

MessageSujet: Re: Little Boy   Mer 21 Sep - 21:16

[Depuis la place des exécutions, par la grande rue principal et le port]

Le soleil qui mourrait à l'horizon fournissait la ville de Logue Town, ses derniers rayons. L'obscurité ainsi qu'une petite brise fraîche commençaient à envahir les rue de cette ville historique. Et plus précisément, dans l'avenue principale, où le vent prenait un malin plaisir à s'engouffrer, rafraîchissant les ardeurs des âmes les plus téméraires à s'aventurer dans la soirée.

D'ailleurs il n'y avait pas âme qui vive, pas un chat, juste le vent qui sifflait dans un bruit sourd à travers l'axe vers le port. A vrai dire ....il y avait bien quelqu'un dont le pas lourd rythmait la mélodie inquiétante du vent. La silhouette de l'homme qui commençait à se fondre dans l'obscurité apparut subitement à la lueur d'un premier réverbère. A première vue, le lieutenant Denzel, vu sa carrure et son appareil de sport.

Il s'arrêta un moment pour regarder sa montre avant de disparaître dans la pénombre créée par les faibles et rougeoyant de l'astre du jour. Denzel observa en silence la rue qui se vidait; tant de braves gens qu'il avait rencontré ici.

Oui la vie était très différente de ce qu'il avait vécu à Van PIcasso, la ville de l'art. Ici pas de canaux urbains, de transports sur gondoles, pas de pan-cakes...Oui Logue Town était très différente de son île.
Cependant, elle avait un point commun avec elle : Il avait créé des liens avec ses habitants durant les 10 ans qu'il venait de vivre ici, et, son départ précipité lui déchirait le coeur. Il n'avait même pas eu l'occasion de dire au revoir aux gens avec lesquels il s'était lié d'amitié. D'autant que partir avec les Takayami Law était synonyme d’adieu: En ce réengageant, il avait perdu la certitude qu'il pourrait un jour revoir cette île.

Mais comment rester sur cette île après tout ce qu'il avait fait ? Indirectement, il avait le sang de pas mal de ses habitants sur les mains. Comment les regarder en face après l’incident Black Blood, Comment partir la tête haute alors qu'il venait de souiller du sang de personnes qu'il considérait comme innocentes, la place historique, chargé en symbole et de significations pour ce monde ? C'était aussi une fuite, une fuite en avant.

Ayanami n'avait pas tort d'agir ainsi, s'encombrer de sentiments était le meilleur moyen de ressentir la douleur, mais c'était aussi parce qu'il avait mal qu'il pouvait avancer. Trouver la force de ne plus avoir à souffrir ou à faire souffrir ses proches.

C'est avec de nouvelles convictions qu'il se dirigeait vers le port. Il se sentait encore un peu mal, il y avait longtemps qu'il n'avait pas exécuté de sales besognes...Il fut interpellé par une odeur...familière, un parfum sucré vint saluer ses narines, et un léger gout d'érable était porté par le vent....l'essence de la pâte à pan-cake et la subtilité de ce parfum d'automne, du sirop d'érable ! OUI c'était bien ce qu'il pensait être, appelons un chat un chat, ici des pan-cakes des pan-cake !

Comme un amoureux en pleine extase le lieutenant retomba en enfance, vagabondant comme tiré par un fil invisible par cette fragrance gourmande. Son vagabondage le conduisit au abords d'une boulangerie tenue par un jeune homme au physique imposant.




Le boulanger.

Il était en train de préparer le met somptueux et le marine, quelque peu affamé, (malgré le fraisier qu'il venait de bouffer) le regardait salivant des litres avec des yeux d'enfant impatients à la veille de noël...

Denzel fouilla avec zèle dans les poches de son uniforme, mais ne trouva hélas même pas assez pour s'acheter une miche de pain ...Il regarda longtemps la somptueuse crèpe américaine à la texture mousseuse et accidentée se recouvrir de la sève d'un savoureux arbre canadien...

Le boulanger qui rayonnait d'une aura complètement fictive, mais bien réelle pour le pauvre marine affamé remarqua enfin sa présence. Il vit sa mine déconfite et sourit très aimablement, lui faisant signe d'entrer :

Boulanger:"Lieutenant ! Entrez donc !"
Denzel:"Ah..euh...merci mais je n'ai pas d'argent sur moi ..."
Boulanger:" Ah...mais ne vous en faites pas ! C'est offert par la maison ! Merci de votre bon travail, grâce à vous la ville respire la paix !"

Le visage réanimé de l'officier s'illumina comme une guirlande, des étoiles apparurent dans ses yeux puérils. Les mains crispées et les larmes aux yeux, c'était comme si l'île à travers le bon boulanger lui offrait un cadeau d'adieu ! Mais l'émotion était forte, pas à cause de son entremet favori - pas uniquement - mais aussi parce qu'il avait déjà vécu cette situation : Lors de son premier départ, sa mère lui avait préparé une boîte de ces sucreries, comme un cadeau d'adieu. Ému par tant d'émotion, Denzel pris l'artisan, du moins se qu'il pouvait de l'artisan dans ses bras et éclata en sanglots.

Denzel: "Merciiiiiii ! Bouh zallez be banqueer !" (merci ! Vous allez me manquer)

Dit-il: couvert par un flot de larme, il salua au moins 5 fois l'artisan avant de se remettre en route vers le little boy qui n'avait rien de très gai, en contraste.

La figure de proue qui représentait un garçon embrassant la mer de ses bras était de plus mauvais goût, le visage de Denzel se crispa à sa vue, non ! pensa t-il. Il ne voulait pas être pris dans les bras de cette chose. Le spectacle qu'il trouva en était des plsu désolant : Les matelots qui constituait son équipage étaient tous pratiquement en train de se fumer une cigarette. Ce qui était généralement signe d'un grand stress. Denzel était aussi un gros fumeur, donc il pouvait comprendre ...sauf que là, tout ceci pouvait nuire aux performances de l'équipage, on s'essouffle toujours plus vite quand on a les poumons pollués.

Il tapa du pied pour faire signaler sa présence. Le choc retenti dans un bruit de bois grinçant qui avait de quoi énerver n'importe qui, d'ailleurs, chaque pas qu'il faisait était commenté d'un petit grincement impétueux.

Mais bon passons, le pont était très peu meublé, normal, pour un navire militaire, il devait servir aux opérations, les quartiers de chacun étaient prévu à cet effet. Pourtant, les marines dans leur relâchement et leur dernier instant de répit avait apporté quelques tabourets et banc pour discuter à leur vacances perdues...

Denzel ressentait la même chose mais, un petit avertissement ne pouvais pas leur faire de mal.


Denzel:"GARDE A VOUS !"

Surpris les marines se retournèrent et se levèrent pour saluer le lieutenant comme des piquets.

Denzel: "Soldats ! A partir d'aujourd'hui je serais votre commandant ! Je ne vais pas vous faire de discours ce soir, chacun sera d'accord pour dire que la journée a été éprouvante, néanmoins je dois vous donner quelques nouvelles consignes:

Dès demain, nouvel entrainement de remise en forme ! Je serait votre coach ! Ceux qui ne passerons pas les tests de demains seront soumis à un entrainement...spécial que j'ai nommé le programme "Rocky IV", si vous avez connu les I, II et III et bien sachez que le IV est bien pire !"


Les marines tirèrent une tête de dégoût.

Denzel:"Tout le monde devra y participer, c'est un ordre...aussi, j'ai une nouvelle consigne...vos cigarettes, donnez les moi, seuls ceux qui serons aptes au test de demain, aurons droit de fumer, le reste...devra supporte le manque...."

Il y avait comme une pluie glacée sur le moral des troupes, Denzel l'avait annoncé avec le sourire mais, celà avait eu l'effet inverse de dramatiser cet entrainement...Tandis que le lieutenant ramassait les cigarettes, il remarqua la mine un peu éteinte de Sanjiro et Twice, les nouveaux venus.

Denzel: "...C'est tout ! Rompez maintenant, profitez bien de votre nuit, demain sera rude."

Il s'approcha ensuite des deux nouveaux.

Denzel:"...Comment vous vous sentez les jeunes ? Je suis désolé pour cette histoire d’exécution, mais les ordres sont les ordres...je devine que vous êtes comme moi, vous n'aimez pas prendre la vie des autres, je comprends... J'essaierais de m'arranger pour vous éviter qu'une telle situation, ne se reproduise...en attendant, faites comme chez vous, il arrivera une période ou vous finirez par vous habituer..."

Denzel se gratta la tête, puis s'adressa spécifiquement à Sanjiro

Denzel:" Dis San-kun, qu'est-ce que tu compte nous préparer ce soir...? Si possible tu peux nous faire quelque chose d'approprié pour un régime sportif...parce que les patates c'est cool mais ....voilà quoi..."

Il lui posa la main sur l'épaule amicalement et s'adressa cette fois à Twice.

Denzel:"Twi-chan, je suis désolé mais il va falloir qu'on discutes tout à l'heure, peux tu venir me voir dans ma cabine quand tu auras fini de t'installer, il faudra qu'on discute de quelque chose ..."

DIt-il mystérieux, mais satisfais de l'approche calme et douce qu'il avait employé...

Il disparut à l'intérieur du vaisseau grinçant pour descendre dans ses quartiers. un Long couloir blanc, distribuait les chambres au deuxième sous sol, tandis que la cuisine et les salles communes se trouvaient au premier sous sol. Un escalier descendait sur chaque palier, il grinçait également à chaque pas. Ce qui avait le don d'irriter le lieutenant. Il entendait Ezio et Ayanami qui discutait au fond de l'étage réservé aux bureaux et au salon privé, mais ne s'en préoccupa pas, jugeant que celà, s'il n'avait pas été appelé, ne le concernait pas.

Non, il passa par la cuisine ou il prépara un thé au thilleul, apaisant, qu'il emporta avec lui dans un plateau comportant tasses théière et quelques petits morceaux de sucres disposés dans une coupelle en argent. Il disposa le tout dans ses quartiers, et sortit un carnet à dessin, d'où il commença à croquer quelques esquisses.

Attendant la venue de la jeune chimiste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezio Auditore
Membre d'équipage
Membre d'équipage
avatar

Masculin Messages : 21

MessageSujet: Re: Little Boy   Mer 21 Sep - 22:04

Ayanami : ‘’ Je vois de qui vous parlez. Tout d’abord, laissez-moi vous dire que vous ne vous trompiez pas au sujet de cet équipage. C’est un fait connu que dans la majorité des cas, nos prisonniers sont exécutés et nos ennemis anéantis. Il faut cependant comprendre un point important, qui n’est peut-être pas évident aux nouvelles recrues. Je suis Takayami Law. L’équipage suit mes ordres à la lettre. Je n’ai aucune pitié pour les ennemis du Gouvernement, par conséquent nos prisonniers n’en reçoivent aucune. Les prisonniers que vous avez vus à la place aujourd’hui ont bien été exécutés non ? Il ne faut pas se faire d’illusions.

Je vais être clair, tant qu’ils ne compromettent pas la mission et qu’ils restent d’une efficacité satisfaisante, je ne m’occupe pas de quelles méthodes mes hommes utilisent ni de ce qu’ils en pensent. C’est le résultat qui m’intéresse. Par contre il est impossible de désobéir aux ordres, et ça ils le savent tous. Par conséquent ils les suivent que ça leur plaise ou non. Si jamais vous voyez un marine qui ne suis pas un de mes ordres ou qui agit de façon qui empêche le bon déroulement d’une mission, faite le moi savoir et je m’occuperais personnellement de sa punition, qui croyez-moi sera fort sévère.

Sachez aussi que au départ, et c’est toujours valable, Takyami Law est ma garde rapprochée avant d’être un équipage de la marine. Je vous dis ça juste pour info.
Le Gouvernement Mondiale et la Marine nous utilisent pour anéantir leurs ennemis, et c’est ce que nous faisons. Takayami Law est l’épée du Gouvernement, elle agit comme je lui commande d’agir et fait son travail peu importe le coute.
Personnellement je suis partisan des solutions les plus simples et les plus efficaces, je les impose à mes hommes quand je l’estime nécessaire pour la mission. Le reste du temps, je laisse les soldats employer leurs propres méthodes tant que leurs missions se terminent en succès. Par contre, comme vous l’avez vu, je détiens le dernier mot dans toute affaire, et je suis celui qui passe jugement sur les criminels. Je ne vous cache pas que la punition habituelle est la mort.
Est-ce que j’ai couvert vos inquiétudes ou bien reste-t-il des points que je devrai éclairer ? ‘’


Ezio afficha un sourire en écoutant le vice-amiral.

Ezio: Cela me rassure amplement. J'ai l'impression que nous allons bien nous entendre Vice-Amiral. Je voulais juste avoir confirmation que vos homme n'allait pas faillir devant l'ennemie. Mais met crainte se sont dissipé.

Si vous le permettez, je me retire afin de m'entrainer sur le pont.


Ezio partis sur une légère révérence. Il se dirigea vers le pont supérieur et commença par préparer le terrain pour son entrainement. Il plaça plusieurs cible sur le pont a diverse endroit. Certaine plus cacher que d'autre.
Ezio se plaça au centre et se concentra pendant 5 longue minutes. Il sauta dans les airs et ouvris les yeux. Il avait dans les mains plusieurs couteaux à lancer. Il les lança avec une certaines agilité. Il en envoya certaines dans la bonne direction mais pas sur les cibles. Elles étaient dans la trajectoires des cibles mais trop haute pour atteindre leurs but. Il envoya d'autre dague sur celle déjà en l'air. Cela eu pour effets de dévier la trajectoire des couteau pour qu'elle ce plante dans leurs cibles.
Toutes les cibles avaient une dague aux centres.

Une fois son entrainement au lancer fini, il rangea son matériel et commença une série de mouvement de combat aux corps-à-corps. Il alterné coup de poing et coup de pieds dans ses mouvement.
A la fin de certain mouvement, il sortis une armes pour finir son enchainement.
Il travailla aussi des mouvement d'épée. Il posséder une fine lame travailler avec finesse. Puis il trouva une énorme épée à deux main.Certain mousse le regarder s'entrainer et voir cette homme de petite taille soulever cette énorme épée était relativement lourde. Certain mousse rigoler un peu en se disant qu'il n'arrivera à rien en soulevant cette énorme arme.
Malgré sa taille et celle de cette arme, Ezio arriva à faire ses mouvement sans trop de gène. Plus il utilisé son épée, plus les mouvements devenaient moins rigide et plus coordonné. Tous les mousses restèrent bouche bée devant l'action d'Ezio.

L'assassin avait fini son entrainement en gardant toutes ses armes sur lui ainsi que ses vêtements. Ezio resta sur le pont à regarder l'horizon en pensant à sa futur mission dans cette équipage. Il demanda à un Mousse de lui apporter une bouteille de vin. Il scuta le ciel étoilé durant une bonne partie de la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Twice Stenson

avatar

Féminin Messages : 33
Age : 24
Localisation : Logue Town

MessageSujet:    Jeu 22 Sep - 13:53

Quel bel élément que la mer. Tantôt douce, tantôt agitée. Un élément imprévisible qui inspire les hommes. A certains elle incarne la liberté, pour d'autre la mort imminente. L'océan est libre, certes, mais ceux qui sont dessus ne le sont pas forcément. Il porte les bateaux où bon lui semble, les fracassant de temps à autre ou les amenant a bon port. Tout cela en fasait un élément redoutable.
Il paraît que sur Grand Line c'est pire, tout cela est très rassurant quand on sait qu'on va y aller. C'est sur cette mini reflexion que Twice observait l'eau. Entre le remu ménage constant des mousses installant tout et n'importe quoi sur le Little Boy, elle avait décidé que prendre l'air serait plus utile que de rester au milieu.

La moyenne de quinze explosion par semaine allait lui manquer. Ca paraîtrait surement insignifiant face à ce qui les attendaient. Elle déglutit, essayant de penser à autre chose qu'aux futurs dangers. Pour l'instant, Logue Town risquait de devenir calme pour un petit moment. Du moins, elle l'éspérait pour les habitants ... en fait non ! Elle s'en fichait royalement ... âprès tout chacun ses problèmes, y en avait suffisament eu pour elle dans la journée mais ... tant pis ! La ville pourrait finir sous les décombres qu'elle ne s'en occuperait pas le moins du monde, tant qu'elle n'y était pas mélé tout allait bien. La dessus elle se releva et appercu quelqu'un monter sur le navire. Entre les bruits tonitruants des mousses, elle entendit cette personne leur parler.

"Soldats ! A partir d'aujourd'hui je serais votre commandant ! Je ne vais pas vous faire de discours ce soir, chacun sera d'accord pour dire que la journée a été éprouvante, néanmoins je dois vous donner quelques nouvelles consignes:

Dès demain, nouvel entrainement de remise en forme ! Je serait votre coach ! Ceux qui ne passerons pas les tests de demains seront soumis à un entrainement...spécial que j'ai nommé le programme "Rocky IV", si vous avez connu les I, II et III et bien sachez que le IV est bien pire !"



Au vu du bruit qui s'était soudainement stoppé, elle en déduisit qu'ils avaient pas vraiment envie de subir le fameux entrainement de Denzel. Elle sourit, amusée, et remarqua Sanjirô pas très loin d'elle. Il ne semblait pas non plus très heureux de cette journée riche en hémoglobine. La jeune fille soupira et baissa de nouveau le regard vers les vagues. Elle remuait un peu ses méninges à la recherche d'un souvenir perdu au beau milieu de son cerveau. Ca risquait d'être long a trouver surtout que dans sa tête ou partout ailleurs c'était pas une pro du rangement. Donc recherche de souvenirs qui se stoppa en entendant que cette fois on s'adressait à elle. Twice leva donc la tête vers son interlocuteur :

"Twi-chan, je suis désolé mais il va falloir qu'on discutes tout à l'heure, peux tu venir me voir dans ma cabine quand tu auras fini de t'installer, il faudra qu'on discute de quelque chose ..."

Elle acquieca d'un signe de tête sans dire un mot. Elle retourna voir si tout était finalement installé. Visiblement oui, elle n'avait plus qu'à tout ranger selon sa propre définition du terme « rangement ». Cela ne lui prit que quelques minutes. Minutes pendant lesquelles elle songeait à ce qu'elle devait faire. Après quelques notes griffonées sur un bout de papier et tout mit correctement à sa place, elle se dirigea vers la cabine de Denzel. La jeune fille frappa à la porte, attendit l'autorisation de rentrer, puis le fit :

« Vous vouliez me voir ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayanami
Vice-amiral
Vice-amiral
avatar

Masculin Messages : 76
Localisation : En mer.

MessageSujet: Re: Little Boy   Jeu 22 Sep - 17:24

Au fur et à mesure qu’il parlait, Ayanami voyait un sourire se former sur les lèvres de son interlocuteur. Sper lui, regardait la scène sans trop d’intérêt, il ne réagit pas vraiment à la présence d’Ezio et ne lui parla même pas. Le colonel était comme ça et les gens s’y étaient habitués et ne se sentaient plus vraiment vexés.

Ezio: ''Cela me rassure amplement. J'ai l'impression que nous allons bien nous entendre Vice-Amiral. Je voulais juste avoir confirmation que vos hommes n'allaient pas faillir devant l'ennemie. Mais mes craintes se sont dissipées.

Si vous le permettez, je me retire afin de m'entrainer sur le pont.''


Ayanami : ‘’Content qu’il en soit ainsi. Je vous en prie, faites !’’

Suite à une légère référence, Ezio quitta la pièce, satisfait de ce qu’il avait entendu. Le vice-amiral ne s’attendait pas à ce que ça se passe aussi bien. Il avait entendu des rumeurs sur le mauvais caractère de l’assassin. Pourtant au final il n’avait eu aucun problème avec lui pour l’instant et trouvait même qu’il avait bien sa place à bord. Encore un pion de choix pour l’échiquier...

A propos d’échiquier, il serait bientôt temps de commencer une nouvelle partie…

Ayanami attendit qu’Ezio soit loin pour parler à Sper.


Ayanami : ‘’ Donne-moi un avis sur son entrainement quand il aura fini.

En attendant, que penses-tu des nouvelles recrues ? J’ai des plans pour eux… Surtout pour Auditore et Stenson. Ils vont jouer tous les deux un rôle important dans notre mission sur Aeria. C’est vraiment une chance qu’ils nous aient rejoins aujourd’hui. Surtout pour le cas de Stenson, je voulais trouver quelqu’un de qualifié pour contrôler le matériel que nous avons à bord. Ces tonneaux trainaient dans les entrepôts de la marine depuis longtemps, on ne peut pas risquer un dysfonctionnement lors des opérations.

Cette fille a du potentiel, on devra l’optimiser. Balrig et Heavenwing vont s’en occuper pour l’instant mais éventuellement ça sera à ton tour. Aussi, prépare-toi à notre prochaine mission. On commencera l’élaboration de plans demain. J’ai déjà les grosses lignes en tête mais il y a des rectifications à faire à cause de nos nouveaux éléments. Rassemble un maximum d’informations sur Velkan K. Sveiz. On sait qu’il utilise différents poisons à l’état liquide et gazeux, trouve lesquels c’est et leur antidotes ainsi que leur composition.

De plus, on va utiliser la route habituelle pour parvenir à Grand Line. On utilisera également Reverse Mountain pour notre traversée à fin de gagner du temps. Par conséquent tu seras à la barre pendant un bon bout de temps à fin qu’on soit sûres que le navire voyage sur les bons courants.

La surveillance de l’équipage reste comme toujours une tâche importante. S’il y a des problèmes tu me le fait savoir. Il est crucial que l’on ne se fasse pas remarquer sur ce bateau. D’ailleurs, nous passerons en mode incognito dans trois jours, immédiatement avant notre passage de Reverse Mountain. ‘’


Ayanami reprit le papier qu’il lisait auparavant. C’était des papiers à propos des armements du capitaine Tyrael Heavenwing. Il y avait une demande pour le déblocage d’avantage de crédits pour la recherche concernant l’application du tungstène dans des armes. Le département de recherche et d’armement désirait aussi un rapport du capitaine Heavenwing qui porterait sur son équipement. Vu que tout ceci n’était qu’à un stade expérimental, il était normal qu’ils tiennent à être informés des résultats. Le vice-amiral signa et tamponna le premier papier avant de le poser sur une pile de feuilles à sa gauche. Il prit ensuite le prochain document de la pile de droite.

Ayanami : ‘’Kimon ! ‘’

Le sergent rentra immédiatement dans la pièce et fit son salut militaire habituel.

Kimon : ‘’ Oui mon vice-amiral! ’’

Ayanami : ‘’ Allez trouver Balrig et Heavenwing et dites-leur que je les attend dans mon bureau a 22heures. ‘’

Kimon : ‘’ Oui mon vice-amiral. ’’

Le sergent partit aussi vite qu’il était venu pour délivrer son message. Ayanami qui n’avait pas levé les yeux du document, continua à compléter la paperasse jusqu’à l’arrivée des deux officiers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanjirô Kukichi

avatar

Masculin Messages : 101

MessageSujet: Re: Little Boy   Jeu 22 Sep - 22:41

Petit à petit Sanjirô retrouvait sa joie de vivre, il avait encore la mine sombre mais dans sa tête il relativisait. Il se disait qu'en même temps ainsi va la vie la prochaine fois s'il se retrouvait dans la situation d'exécuter un prisonnier sans défense il refuserait et prendrait la punition à la place. Aussi horrible soit-elle c'était préférable à tuer un homme sans défense

"Passons à autre chose."

Citation :
Denzel:"...Comment vous vous sentez les jeunes ? Je suis désolé pour cette histoire d’exécution, mais les ordres sont les ordres...je devine que vous êtes comme moi, vous n'aimez pas prendre la vie des autres, je comprends... J'essaierais de m'arranger pour vous éviter qu'une telle situation, ne se reproduise...en attendant, faites comme chez vous, il arrivera une période ou vous finirez par vous habituer..."

"En effet exécuter un homme sans défense ce n'est pas trop ma tasse de thé, si tu arrive à éviter qu'on me le redemande ça serais un soulagement."

Il eut un sourire, on voyait qu'il avait fini par digérer l'exécution : ce n'est pas la première fois qu'il voyait quelqu'un mourir. Il voulait ajouter quelque chose mais il se retenu :

*N'empêche pour quelqu'un qui n'aime pas prendre la vie des gens il n'a pas l'air tellement affecté, ça a du lui arriver souvent.*

Citation :
Denzel:" Dis San-kun, qu'est-ce que tu compte nous préparer ce soir...? Si possible tu peux nous faire quelque chose d'approprié pour un régime sportif...parce que les patates c'est cool mais ....voilà quoi..."

"Oh oui ne t'inquiète pas pour ça, j'ai envoyé un mousse me chercher des provisions de premiers choix et pour le premier repas je vais vous préparez des grillades. J'espère juste que j'aurais la viande que je veux."

Sanjirô fit un peu connaissance avec les mousses sur le pont, quand on lui demandait son grade il répondait qu'il n'était pas un Marine ce qui était vrai il n'avait rien signé encore. Après une petite demi-heure de visite du bateau il alla jeter un coup d'oeil à la cuisine et l'arrangea à sa façon. Puis il eut une pensée pour l'ancien cuisinier.

"Faudra que je demande de ses nouvelles, ça se trouve je pourrais même l'engager pour m'aider"

Une fois ses préparations terminées il attendit l'arrivée des provisions, il savait où il avait envoyé le mousse et celui-ci ne devrait plus être long, en attendant il décida d'examiner le coffret qu'il avait trouvé dans son stand. Il n'était pas très grand mais en bois ancien avec des décorations qu'il n'avait jamais vu avant et une inscription dans des caractères qui lui était étrangement familier il ne pouvait pas se rappelait où il les avait vu. Mais le plus intriguant c'était la serrure qui le verrouillait, il en avait jamais vu de telle.
Il fut alors interrompu dans son investigation par un bruyant personnage.


Spoiler:
 

"Raaaaah, moi Noboru Arai ancien délinquant aujourd'hui repenti et travaillant dur pour servir au mieux Ayanami-aniki en tant que mousse je suis pas là pour porter des courses !"

En effet le "Marine" qui ressemblait plus à un petit caïd des bas fond de Logue Town portait de nombreuses provisions. En réalité c'était tout ce qu'avait demandé Sanjirô, et il portait tout d'un coup. Il était un peu plus grand que Sanjirô portait un uniforme de la Marine sans manche et avait les cheveux décoloré.

"Et toi c'est toi le bâtard de nouveau cuistot qui a donné tout à cette mauviette de Gary !?"

Sanjirô le regarda silencieux quelque secondes, il était choqué par tant de stupidité d'un coup, il n'avait plus l'habitude. Puis l'air le plus innocent du monde il répondit :

"Heu... Non ce n'est pas moi.
-Oh excuse moi alors, ben qu'est-ce tu fais là.
-Je vais faire le diner de ce soir.
-Ce bâtard de cuistot il délégue le premier jour !?
-..."

Sanjirô garda le silence encore une fois. Il était perplexe mais étant donné que cet homme en voulait apparemment au cuistot il valait mieux le laisser dans l'erreur. Qui sait peut être qu'il ne comprendrait jamais.

"En attendant tu veux pas m'aider ? Genre tu m'aide à ranger les courses.
-Sans problème ! Je vais te les ranger ces courses, foi de Noboru Arai !"

Il criait tout le temps, avait une allure de délinquant, était totalement stupide mais au moins il était serviable. Sanjirô sourit amusé, il aimait bien ce type.

"Oryaaa !
-Non mais ne range pas ça comme ça il faut y aller avec délica... Tu sais quoi je vais te dire quoi faire, commence par emmener tout ça dans le garde manger.
-Aye, aye, aye sir !"

Sanjirô soupira et ramassa les oeufs cassés. Noboru était plutôt du genre à utiliser sa force quelque soit la situation :

*Faudra juste que je lui demande des choses simples et il pourra être utile.*

Ainsi Sanjirô se lança dans la préparation du diner : grillade de banacroco une viande riche en protéine. Grâce à l'aide de Noboru le repas allait prendre plus longtemps à être préparé mais au moins il était drôle et c'était un bon gars.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyrael Heavenwing
Capitaine
Capitaine
avatar

Masculin Messages : 37
Age : 24
Localisation : Dans les tropiques, entre la russie et la pologne.

MessageSujet: Re: Little Boy   Mer 28 Sep - 6:44

(HRP// Désolé du retard, j'ai du mal a trouver assez de temps pour poster, ces temps-ci//HRP)

[Cabine de Tyrael]



Tyrael avait pris tout son temps dans son bain. Et fut étonné de retrouver son équipement là ou il l'avait posé. Minsk n'était pas revenu, et n'avait pas nettoyé son équipement.

Tyrael: *Il fait quoi...?*

Cela faisait plus d'une heure qu'il était parti. Et ils n'étaient pas sur un paquebot, aucune chance de se perdre.

Tyrael: *Bon, tant qu'on y est, je vais nettoyer moi-même mon matos, comme d'hab...*

[pont inférieur, arrière.]



Minsk: "Bon, d'après les autres marines, c'est par la les quartiers des mousses et matelots..."

Minsk avait eu du mal a trouver la porte. Et il avait eu encore plus de mal a l'ouvrir: les gonds étaient complètement rouillés. Une fois le seuil franchi, Minsk était encore moins rassuré. Il se trouvait dans une large pièce baignée dans le noir.

Minsk alluma une lampe a bougie qu'il avait emporté avec ses affaires. Elle lui permit de mieux voir ce qui l'entourait, même si la majorité de la pièce restait invisible. La pièce était extrêmement humide, des mousses poussaient au sol, autour d'un squelette, dont les poignets étaient attachés au mur par des menottes. Une petite note figurait dans sa main.


Minsk: *Bordel de...! Mais je suis ou, la!?* Minsk arracha la note des mains du squelette.
Citation :

HELP!!!

Bon, si quelqu'un trouve cette note, je vous en prie, dites aux autres que c'est Mordin Solus qui a mis du chocolat dans les huitres, pas moi! Je ne voudrais pas m'attaquer a la pègre, chui pas fou moi! Et dites a ma femme que je l'aime.

P'hika Chou

Minsk: *C'est quoi, l'embrouille...?*

Minsk jeta la note. Elle était vraiment vieille, et visiblement plus d'actualité... De même que le squelette.

Minsk: "Personne n'est venu ici depuis longtemps, on dirait."

???: "Non, a ca, non, mon bon monsieur." La voix d'un vieillard se fit entendre. Au ton qu'il prenait, l'homme prudent se serait posé quelques questions par rapport a l'état du mental du locuteur. "A croire que les voisins sont timides, et qu'ils ne veulent pas sortir de chez eux. Je ne vous ai jamais vu, vous êtes un nouveau voisin? Vous auriez pas une petite pièce pour un jeune homme en pleine santé? Une petite pièce?"

Minsk: "Hein? Quoi? vous êtes ou? oh NOM DE DIEU!"

Une partie du tapis de mousse qui ornait le sol se détacha brutalement. Le vieillard était sous la mousse...
Minsk regarda successivement le squelette et le vieillard. Ça n'avait aucun sens.


Vieillard: "Pourquoi regardez vous le nouveau? Il voulait pas me donner des pièces, alors que l'ai laissé la. Ça doit faire quelques jours qu'il est la, il avait un peu plus que des os quand il est arrivé, et il criait plus fort. "

Minsk: "Mais, ce squelette est au moins la depuis des dizaines d'années..."

Vieillard: "Ah non, mon bon monsieur. Il est la depuis quelques jours, et je suis la depuis un mois. J'ai 18 ans, et je suis arrivé avant lui, il ne peut pas être la depuis des dizaines d'années, voila la preuve. On échange un morceau de mousse contre une pièce?"

Minsk: *Nom de nom.....Il est la depuis super longtemps, lui.*

[Cabine de Tyrael]



Tyrael avait fini de nettoyer ses affaires. Toujours aucun signe de Minsk.

Tyrael: *Minsk a du faire connaissance avec du monde, voila pourquoi il n'est pas encore revenu. Je vais lui laisser le temps de socialiser.*

Tyrael sortit un crayon, et commença un croquis de la ville qu'il voyait par un hublot.

Puis quelqu'un frappa a la porte.


Tyrael: "Entrez."

Tyrael fut surpris de voir Kimon entrer a la place de Minsk.

Kimon: "Le Vice-Amiral Ayanami demande a vous voir, Capitaine. Vous devez vous rendre sur place a 22 heures."

Tyrael: *C'est dans peu de temps...* "Bien compris, j'y serais. Dites-moi, auriez-vous vu l'artificier Minsk, par hasard? Il était supposé revenir depuis un moment..."

Kimon: "La dernière fois que je l'ai vu, il cherchait les quartiers des matelots. Il a demandé ca a un matelot qui était absorbé dans sa tâche, alors il est possible qu'il n'ait pas encore trouvé. Cela dit, le bateau est trop petit pour qu'on puisse s'y perdre."

Tyrael: "Bien, merci, Kimon. Tu peux y aller."

Kimon s'éclipsa. Et Tyrael repris son dessein.

[Pont inférieur, zone inconnue]



Minsk: *Ça fait depuis combien de temps que je suis ici? Je dois sortir! C'est plein a craquer de saloperies, ici!*

En effet, même si Minsk ne voyait pas tout du fait de la portée moindre de sa lampe a bougie, il devinait qu'il y avait des...choses tapies dans l'ombre. Et ce qu'il avait vu jusqu'à la du niveau de lui inspirait pas confiance.

Vieillard: "Mais t'inquiètes pas! Ce sont les autres locataires. Sont la depuis un bon bout de temps. C'est eux qui ont bouffé P'hika."

Minsk: "C'est ce que je te dis depuis tout a l'heure, l'ancêtre. P'hika a clamsé depuis un bail."

Vieillard: "Ah mais non! Il a juste été mangé, nuance! Ce coup-ci, tu me dois une pièce, t'as perdu ton paris."

Minsk: "Quel pa..."

Minsk se ravisa. Il avait compris qu'il n'y avait rien a tirer de parler avec le vieillard sénile qui le suivait.

Minsk: "Tu sais quoi? Restes ici, j'y vais. On a plus rien a se dire."

Vieillard: "Si! je sais que tu viens de l'autre monde! Et si t'as envie d'y retourner, je connais un moyen...Mais il va falloir me donner une pièce..."

[cuisine, un moment plus tard.]

Il y avait une armoire, dans le fond de la cuisine. Une armoire dans un tel état que depuis le passage du Little Boy sous le contrôle de la marine, personne n'avait essayé de l'utiliser.
L'armoire était a moitié pourrie, couverte de toiles d'araignées, de poussière... Personne ne l'avait utilisé depuis longtemps. Et pour la première fois depuis des années, les portes s'ouvrirent...pour laisser passer un mousse.


Minsk: "Enfin sorti de ce trou a rats!"

Minsk ferma les portes de l'armoire, et prit le premier objet qui lui tomba sous la main pour bloquer les portes. Il s'affala ensuite sur le sol, avant de remarquer qu'il était dans une cuisine et que l'une des recrues était sous ses yeux. Fatigué, Minsk ne trouva pas de meilleure réplique que...


Minsk: "Vous allez biiennn?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanjirô Kukichi

avatar

Masculin Messages : 101

MessageSujet: Re: Little Boy   Mer 28 Sep - 21:29

Sanjirô était en plein préparatif, la cuisine n'était pas en soit de mauvaise qualité elle était juste mal entretenue, à l'image de l'armoire du fond qui était dans un état déplorable mais il s'en occuperait plus tard, tout comme il s'occuperait plus tard du coffret qu'il avait tout de même ranger sur lui. Ce coffret lui occupait beaucoup l'esprit, surtout cette serrure il n'en n'avait jamais vu de telle et pourtant elle lui était familière.
Il décida de se changer les idée et de parler avec Noboru. Celui-ci était concentré dans sa tache qui consistait à couper grossièrement la viande afin de donner les morceaux à Sanjirô pour qu'il les affine.


"Noboru tu devrais couper plus de cette façon. Comme ça du sera plus efficace avec moins de force.
-Rogeeeer ! Oryaaaaa !"

Ce Noboru n'était pas fanfaron : en terme de force brute il devait peut être même être au dessus du cuisinier. Pourtant il n'était qu'un mousse, à croire que dans la Marine la force ne suffit pas à monter en grade.
A ce moment Noboru donna un autre coup de couteau suivant les conseils de Sanjirô, mais il fut supris de la facilité avec laquelle il avait traverser la viande et du coup il encastra son couteau dans la table. Frustré il tenta de le sortir mais malgré tout ses efforts l'opinel n'avait pas bougé d'un poil. Il ne se laissa pas abattre et continua jusqu'à ce que le manche du couteau se détache de la lame et que le mousse soit entraîné dans son élan.
Sanjirô ne pu se retenir d'éclater de rire devant cet scène avant d'aller aider le pauvre Noboru à se relever sans pouvoir s'arrêter de rire. Noboru était un peu vexé, Sanjirô lui fit une pause dans sa préparation pour pouvoir rire assis sur une chaise.

Après avoir ris pendant cinq bonne minutes Sanjirô se leva, essuya une larme et puis il jeta un coup d'oeil a Noboru (il faillit rire une nouvelle fois en apercevant sa tête concentrée tandis qu'il réfléchissait à comment il pourrait récupérer la lame du couteau).
Il regarda alors ailleurs, réexaminant une nouvelle fois sa nouvelle cuisine et la vieille armoire lui revint devant les yeux :


"Hé Noboru y a quoi là-dedans ?
- Hum ? Oula non ça j'y touche pas c'est hanté ou que sais-je, y a un mec qui m'a dis que y avait un croque mitaine qui vivait là dedans.
-Du genre un monstre qui sortirais de là pour nous manger."

Les deux rirent mais le rire de Noboru était un peu jaune.
Soudain la porte de l'armoire grinça justement et une main se posa sur la porte afin de l'ouvrir. La main appartenait à quelqu'un qui se trouvait dans l'armoire.


"LE CROQUE MITAINE !!!!"

Le pauvre mousse était vraisemblablement un peu superstitieux Sanjirô resta stoïque, néanmoins on le sentait crisper. Cachée dans la manche de sa veste sa main serrait son bâton, réduit à sa taille minimale.

Citation :
"Enfin sorti de ce trou a rats!"

Sanjirô s'était relâché, il se sentait idiot d'avoir n'est-ce été pour une seconde assez crédule pour croire à l'histoire de Noboru. Il regardait tout de même l'arrivant avec curiosité et même soupçons.

Citation :
Minsk: "Vous allez biiennn?"

"Plutôt oui, mais et toi ? Et puis t'es qui déjà ? Et qu'est-ce que tu faisais là-bas ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denzel Balrig
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Masculin Messages : 28
Localisation : Logue Town

MessageSujet: Re: Little Boy   Mar 4 Oct - 22:06

[désolé du retard, c'est assez chaud de trouver du temps pour poster, qualité moyenne]

La nuit était déjà bien tombée dans les eaux de Logue Town, la ville qui avait subit tout un tas d'épreuves s'était enfin endormie. Sur le port, on pouvait distinguer de faibles lumières, des lumières pareilles à des étoiles marines qui brillait d'une lumière chaude et ondulant au gré du firmament aquatique. L'une d'entre elle provenait d'un Hublot appartenant au vaisseaux des Takayami Law. L’infâme petit garçon des mer, était percé de petits traits lumineux, indiquant l'emplacement des chambres dans le bateau.

L'une d'entre elle n'était qu'éclairée que d'une faible lueur, une petite lampe à huile conçue comme une lampe de bureau. Éclairant d'ailleurs un bureau où étaient disposées de manière maladive, quelques feuilles blanche, de parchemin, d'outils de traçage et de dessin divers.

Denzel était assis à son bureau en face du hublot, où il pouvait à peine voir l'horizon. C'était un bureau en bois de châtaigner complètement lisse, soigneusement verni et conçu pour résister à l'humidité. La vabine qui le contenait était décorée très sobrement, d'un lit et d'une armoire, coulissante incrusté dans un mur sur lequel une affiche représentant un super héros aux couleur de la marine était dessiné. On pouvait lire "Marineman, saison 5, bientôt sur vos escargovideos"...

Au sol, un tapis de sport qui vu la place servait de tapis de chambre, en raison de sa proximité avec le lit, et non loin de l'armoire, en dépassant du matériel de musculation.

Denzel était en train de croquer quelque chose sur un Calepin, celà ressemblait à un plan du bateau. On pouvait voir quelques dessins dépasser du bloc, représentant diverses personnes...notamment quelques pirates...

Il fut interrompu dans son art par le bruit de la porte sur laquelle on cognait.


« Vous vouliez me voir ? »

Twice Stenson, s'était présentée comme prévu, il faut dire que l'officier l'attendait plus tard, très étonné de la voir si vite il l'invita à s'asseoir ....quelque part...Il n'y avait pas vraiment de place. A part le lit qui pouvait être très tendancieux, il y avait un retranchement dans le mur qui donnait sur le deuxième hublot.

Denzel déplaça, le meuble de chevet et l'utilisa comme table pour poser le service à thé.


Denzel: "Merci, je t'attendais, mets toi à l'aise, assied toi....ou tu veux...Je te sert du thé ? Excuse moi le désordre, j'était en train de croquer les visages que j'ai vu aujourd'hui, une vieille habitude de Van Picasso"

Van Picasso était son île natale, située sur Grand line, elle avait la particularité d'être peuplée d'artistes en tout genre.

La question du thé était plutôt rhétorique car il la servit avant d'attendre sa réponse. Un peu distrait par ses pensées.

Voyant que Twice attendait de lui la raison de son invitation, il s'empressa, de poursuivre...


Denzel: "Bref, passons..." Se saisissant de son carnet

Denzel:"...Soyons, francs, tu n'aime pas, ou tu ne peux pas te battre n'est-ce pas ?"
Avait il dit sur un ton plus sérieux. Il la fixa 5 secondes dans les yeux comme pour jauger son âme.

Denzel: "Pas la peine, d'être un grand génie pour l'avoir remarqué, j'ai tort ?"

Denzel commença à griffonner son bloc de dessin.

Denzel:"Je te comprends très bien, je suis pareil que toi. Pas la peine de le nier ...Le vrai problème est là : Sans vouloir te faire peur, tu vas mourir dans cet équipage."

Même si cela n'avait rien de très rassurant, surtout qu'il cassa sa mine, renforçant l'effet dramatique.

Denzel:"...Tu sais, beaucoup de gens, en veulent à cet équipage, à Sper Greyjoy, Ayanami Klein, même à moi, à cause de ce qu'ils représentent, et de ce qu'ils ont fait...Ils sont forts...tellement au point de pouvoir écraser n'importe quel ennemi...Et c'est le principal problème..."

Il fit une pause pour tailler son crayon.

Denzel:" Si ils voient qu'ils peuvent t'utiliser pour atteindre les supérieurs...je craint que tu sois l'une des cibles principales...et ça m'inquiète..."

Il tourna son bloc à dessin, son croquis représentait le visage de la jeune femme. Sur le dessin, qui était assez réaliste, Twice avait l'air anxieuse. Il détacha soigneusement la feuille et la donna à la jeune chimiste.

Denzel:"Tout ça pour dire...j'en viens enfin, qu'il va falloir devenir un peu plus forte, je ne parle pas de techniques de combat, mais essayer de trouver quelque chose pour te défendre...les mers de Grand Line son impitoyables, je ne te forcerais pas à te battre, jamais. Mais il faudra quand même garder une bonne condition physique pour la suite..."

Il bu une gorgée de son thé et termina

Denzel: "Tu suivra un entrainement plus léger que les autres, juste histoire d'avoir l'endurance de supporter Grand Line, pour tes moyens de défenses, je suis sur que tes talents de chimie ...pyromanes...te serons utiles...Voilà si tu as des questions je suis toute ouie, sinon tu peux retourner à tes quartiers"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sper Greyjoy
Colonel
Colonel
avatar

Masculin Messages : 17

MessageSujet: Re: Little Boy   Jeu 6 Oct - 13:39

[Where is Waldo hidding ? Chuck norris is the reason why waldo is hiding ... : https://www.youtube.com/watch?v=H5Qda2HS7X0&feature=related]

Sper entra sur la navire tout en tenant toujours Minsk sur son épaule. Lorsqu'il posa pied sur le pont, son premier geste fut de déposer celui-ci à terre. Puis, il suivit Ayanami sans un regard en arrière. Enfin, façon de parler puisque Sper pouvait voir à 360°. Les deux partirent en direction du bureau du vice-amiral. Tandis que Ayanami s'asseyait sur la chaise de son bureau, Sper lui se posa tranquillement sur un des fauteuils en face d'un table basse. Il commença à lire des documents. En même temps, il surveillait de manière automatique tout ce qu'il se passait sur le bateau. Tandis qu'il écrivait le rapport que son supérieur lui avait demandé, il vit qu'un des nouveaux avançait vers en direction du bureau. Il s'agissait d'Ezio. Il prévint Ayanami et se remit dans ses papiers.

Ezio entra comme il l'avait prévu. Celui-ci se mit à discuter avec le vice-amiral le rassura à propos de ses craintes. Sper pendant ce temps, continuait à écrire son rapport.

Au bout d'un moment, Ayanami lui adressa la parole.


Ayanami : ‘’ Donne-moi un avis sur son entrainement quand il aura fini. "

Sper fit un signe de tête qui signifiait qu'il allait surveiller plus attentivement Ezio.


Ayanami : "En attendant, que penses-tu des nouvelles recrues ? "

Sper : " Et bien. Nous pouvons les séparer en deux types. Il a celui qui est déjà formé et il s'agit d'Ezio et les deux autres qui n'attendent que de l'être. Heureusement pour nous, Ezio l'est de façon qui nous convient. C'est donc celui qui me semble être le meilleur. Il ne fait pas d'état d'âme, efficace et rapide. C'est une bonne recrue. Il sera fort utile au Takayami Law. Quand aux deux autres... Le jeune homme ne se débrouille pas trop mal. Mais, la fille reste une incapable en combat. Leur mentalité ne s'accorde pas non plus avec le notre. Mais ... Ils restent jeunes et donc malléables ... Nous en ferrons ce que nous voudrons."

Ayanami : " J’ai des plans pour eux… Surtout pour Auditore et
Stenson. Ils vont jouer tous les deux un rôle important dans notre
mission sur Aeria. C’est vraiment une chance qu’ils nous aient rejoins
aujourd’hui. Surtout pour le cas de Stenson, je voulais trouver
quelqu’un de qualifié pour contrôler le matériel que nous avons à bord.
Ces tonneaux trainaient dans les entrepôts de la marine depuis
longtemps, on ne peut pas risquer un dysfonctionnement lors des
opérations.

Cette fille a du potentiel, on devra l’optimiser.
Balrig et Heavenwing vont s’en occuper pour l’instant mais
éventuellement ça sera à ton tour. Aussi, prépare-toi à notre prochaine
mission. On commencera l’élaboration de plans demain. J’ai déjà les
grosses lignes en tête mais il y a des rectifications à faire à cause de
nos nouveaux éléments. Rassemble un maximum d’informations sur Velkan
K. Sveiz. On sait qu’il utilise différents poisons à l’état liquide et
gazeux, trouve lesquels c’est et leur antidotes ainsi que leur
composition.

De plus, on va utiliser la route habituelle pour
parvenir à Grand Line. On utilisera également Reverse Mountain pour
notre traversée à fin de gagner du temps. Par conséquent tu seras à la
barre pendant un bon bout de temps à fin qu’on soit sûres que le navire
voyage sur les bons courants.

La surveillance de l’équipage
reste comme toujours une tâche importante. S’il y a des problèmes tu me
le fait savoir. Il est crucial que l’on ne se fasse pas remarquer sur ce
bateau. D’ailleurs, nous passerons en mode incognito dans trois jours,
immédiatement avant notre passage de Reverse Mountain. ‘’


Sper :" Comme vous voudrez, sir."

Puis, plusieurs minutes après, il termina de rédiger son rapport. Il s’allongea alors plus tranquillement sur son fauteuil. Et, se concentra alors sur ce qui se passait sur le bateau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayanami
Vice-amiral
Vice-amiral
avatar

Masculin Messages : 76
Localisation : En mer.

MessageSujet: Re: Little Boy   Jeu 6 Oct - 15:49

La nuit était désormais tombée pour de bon et tout était devenu tranquille. Sur le Little Boy il y avait encore de l'animation sur le pont. Il était encore bien trop tôt pour que ses matelots ne se couchent. Bien au contraire, tout le monde était impatient de gouter au repas préparé par le nouveau cuistot.

Seuls absents pendant ce moment de grande joie (la victoire face à la tyrannie de la patate en avait ému plus d'un), étaient les deux troubles fêtes habituel. Bien qu'ils allaient diner au bureau comme toujours, cette fois ils n'allaient pas empêcher les marines de faire un peu la fête. Il avait été décidé que ce type d'événement remontait le moral (et par extension l'efficacité) des soldats et que ce soir était le moment idéal pour faire cela. Seuls les feux d'artifices avaient étés interdits... Il y avait eu bien trop d'explosions pendant la journée, considérant qu'ils étaient dans une ville supposée en paix.

Le vice-amiral écouta l’avis de Sper sur les nouvelles recrues et comme toujours leurs opinions concordaient plus ou moins. Ceci était une preuve que Sper était maintenant parfaitement capable de choisir ses propres disciples et devenir maitre à son tour. Peut-être le ferait-il un jour, mais pour l’instant il était prisonier de la justice et du devoir, tout comme Ayanami.

Les deux officiers qu'Ayanami avait demandé s'étaient présentés quasiment en même temps au bureau. Aucun d'eux ne voulait faire face seul aux regards du vice-amiral et du colonel. Au fil des années ils en avaient eu l’habitude mais cela restait une expérience assez désagréable.


Ayanami : ‘’ Messieurs. Je vous ai appelé pour discuter de la formation d’une de nos nouvelles recrues. Twice Stenson. J’anticipe votre question donc je vais y répondre immédiatement : ce qui va arriver à Sanjiro Kukichi ne me préoccupe aucunement. Il a été recruté pour le post de cuistot, pas de guerrier, faites en ce que vous voulez. Vous savez quelle sera sa fin si il se pointe sur le champ de bataille sans être prêt. Revenons en maintenant au sujet de votre venue. Vous allez vous partager la formation de Stenson. Notre but est d’en faire une sergente.

Premièrement, concernant l’entrainement physique, comme vous vous en doutez c’est Balrig qui va s’en occuper. Le plan est d’éviter à Twice qu’elle doive se battre. Dans son contrat il est marqué qu’elle bénéficie de la protection de la marine, veillez a ce que ce soit le cas. Par contre il faut qu’elle atteigne un certain niveau. Je vous laisse faire cette mise a niveau. Je vous charge également de trouver un moyen, une arme à distance ou autre, pour que Stenson puisse tirer le maximum de ses inventions. Si vous pouvez lui trouver un moyen de déplacement rapide ce serait idéal aussi. Vous pouvez la faire tenir sur des rollers, que sais-je… En tout cas je veux qu’elle porte toujours sur elle un matériel de base.

Il lui faudra des gants, bien que je pense qu’elle en possède déjà. Des fumigènes, et si possible des liquides collants, glissants, inflammables et des acides. Vous pouvez ajouter des somnifères et une dague à la liste, ça pourrait être utile. Si elle est vraiment chimiste elle devrait pouvoir concocter tout ça elle-même. Ajoutez-y également un éscargophone sécurisé. Ceci constituera, avec son arme et quelques autres articles que vous jugerez nécessaires, son armement de base pour chaque opération. Il est d’une importance cruciale qu’elle en soit équipée. Il en est ainsi pour sa propre sécurité mais aussi pour le bon déroulement de nos futures stratégies. Je peux d’ailleurs vous dévoiler que cette recrue, comme Ezio Auditore, va jouer un rôle important dans notre prochaine mission. Il est donc nécessaire qu’elle soit prête d’ici notre arrivé à Aeria Island. Les dépenses pour son armement sont à retirer dans le budget de notre équipage prévu à cet effet. Vous avez carte blanche, j’attends des résultats satisfaisants.

Passons maintenant à l’autre moitié de sa formation, celle d’on va s’occuper Heavenwing. Capitaine, vu que vous êtes un gradé de la marine bien plus longtemps que Balrig vous serez celui qui apprendra à Stenson comment commander les ressources humaines que la marine mettra à sa disposition. Vous allez donc préparer Stenson à fin qu’elle puisse devenir une sergente digne de ce nom, avec toutes les capacités et les responsabilités que cela implique. Vous allez lui apprendre à faire des rapports, le fonctionnement de la marine et tout ce qui est nécessaire pour l’obtention du poste de sergent. Il faut qu’elle apprenne à commander et à utiliser comme bon lui semble, les hommes qui seront chargés de la protéger et le reste des soldats. Vous allez aussi l’aider à trouver des moyens d’utiliser ses connaissances en combat ou dans d’autres situations où elles pourraient nous être utiles. Il faudra aussi lui apprendre comment survivre sur Grand Line. Pour ces tâches, vous disposez de plus de temps que Balrig car elles ne sont pas urgentes. Cependant je préférerai voir des résultats d’ici la fin de notre prochaine mission.

Finalement, j’ai demandé à Stenson de produire quelque chose dont on aura besoin pour notre mission sur Aeria. Arrangez-vous avec elle pour que les entrainements ne la privent pas du temps dont elle a besoin pour réaliser ce que je lui ai demandé.
Aussi, Balrig, j’aimerai reprendre un de vos programmes d’entrainement si cela est possible. Je dois me maintenir en forme. Voilà messieurs, ça sera tout, vous pouvez y aller. Bonne fin de soirée à vous. ‘’


Les officiers avaient désormais le choix de rejoindre la fête des mousses sur le pont ou de rentrer chez eux pour travailler ou autre.

Le lendemain, le Little Boy leva l’ancre à l’heure prévue et quitta Logue Town pour se diriger vers Reverse Mountain. Le vent et les courants étaient favorables ce qui allait leur permettre un voyage rapide.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezio Auditore
Membre d'équipage
Membre d'équipage
avatar

Masculin Messages : 21

MessageSujet: Re: Little Boy   Ven 7 Oct - 16:33

Ezio avait fini son entrainement et certain mousse s'activait sur le pont. Apparemment une fête pour les nouveaux membres allaient commencer. Ezio voyait vraiment les membres d'équipage s'activait qui d'ailleurs allait pouvoir manger de la bonne nourriture de leur nouveau cuistot.
L'assassin resta en retrait durant une bonne partie de la fiesta. Il se contenta de rester à méditer sur le pont. Il été dur de savoir a quoi pouvait penser cette homme. Son regard et son attitude froide ne donnait pas envie de le connaitre d'avantage. D'ailleurs il n'était pas friand des long discours ou de raconter sa vie.
Quelque Mousse du navire lui demanda de venir a la fête, mais ils n'eurent qu'un non catégorique. Pour lui il fallait mériter de faire la fête en accomplissant sa mission. La ils organisent une fête juste en l'honneur de nouveau membres


Ezio: Quel ennuis !!

Après quelque heure a regarder le vague et a se plonger dans ses souvenirs, Ezio décida de se lever et de rejoindre la cuisine pour manger un peu. Il resta cependant dans son coin en mangeant seul et sans trop faire la fête.
Une fois qu'il avait fini de manger, il disparu de la cuisine comme il était rentré. Il retourna sur le pont et continua de s'entrainer. La cette fois-ci, il décida d'augmenter sa souplesse et sa force physique. Il commença par faire un poirier et de faire des pompes ainsi. Il s’arrêta après avoir fait au moins 150 pompes.

Puis après quelques autres entrainement, Ezio se dirigea vers sa chambre en attendant le matin suivant. Le bateau prit le large le matin comme annoncer par le vice-Amiral Ayanami. Le bateau se dirigea comme prévu vers Red Line et Reverse Mountain. Les courants Marins étaient de leurs cotés et les vents donnaient assez de force pour naviguer rapidement vers leurs destination.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Twice Stenson

avatar

Féminin Messages : 33
Age : 24
Localisation : Logue Town

MessageSujet: Re: Little Boy   Ven 7 Oct - 20:20

"Merci, je t'attendais, mets toi à l'aise, assied toi....ou tu veux...Je te sert du thé ? Excuse moi le désordre, j'était en train de croquer les visages que j'ai vu aujourd'hui, une vieille habitude de Van Picasso"
Bref, passons...


Soyons, francs, tu n'aime pas, ou tu ne peux pas te battre n'est-ce pas ?"


Elle ne répondit pas, ce n'était pas difficile à voir que le combat n'était pas vraiment son passe - temps favori. De toute façon à partir du moment où l'on est trouillard et plutôt pacifiste, se battre c'est pas trop trop la tasse de thé généralement. Elle s'était donc assise prenant la tasse dans ses mains.


Denzel: "Pas la peine, d'être un grand génie pour l'avoir remarqué, j'ai tort ?"
Je te comprends très bien, je suis pareil que toi. Pas la peine de le nier ...Le vrai problème est là : Sans vouloir te faire peur, tu vas mourir dans cet équipage."

Sans vouloir faire peur ? raté ! Twice faillit s'étouffer avec le thé qu'elle venait de boire. D'ailleurs elle faillit le recracher.

" Pardon ? "

Elle fit un tête etrange, entre la peur et le desarroi. Comment ça mourir dans cet équipage ? hors de question ! pas envie de mourir. Etrangement elle n'eut pas l'air trop appeurée, juste un peu anxieuse.


Denzel:"...Tu sais, beaucoup de gens, en veulent à cet équipage, à Sper Greyjoy, Ayanami Klein, même à moi, à cause de ce qu'ils représentent, et de ce qu'ils ont fait...Ils sont forts...tellement au point de pouvoir écraser n'importe quel ennemi...Et c'est le principal problème...

Si ils voient qu'ils peuvent t'utiliser pour atteindre les supérieurs...je craint que tu sois l'une des cibles principales...et ça m'inquiète..."

Elle leva les yeux du sol qui avait soudainement attiré son attention un peu plus tôt. La jeune fille saisit la feuille qu'on lui tendait. C'était son portait, très bien fait d'ailleurs, qui montrait l'expression qu'elle arborait depuis quelques minutes. Pas très joyeux tout ca !

Denzel:"Tout ça pour dire...j'en viens enfin, qu'il va falloir devenir un peu plus forte, je ne parle pas de techniques de combat, mais essayer de trouver quelque chose pour te défendre...les mers de Grand Line son impitoyables, je ne te forcerais pas à te battre, jamais. Mais il faudra quand même garder une bonne condition physique pour la suite...

Tu suivra un entrainement plus léger que les autres, juste histoire d'avoir l'endurance de supporter Grand Line, pour tes moyens de défenses, je suis sur que tes talents de chimie ...pyromanes...te serons utiles...Voilà si tu as des questions je suis toute ouie, sinon tu peux retourner à tes quartiers

Twice n'eut aucune question à poser. En fait, elle avait hâte de sortir pour se changer les idées et surtout de rejoindre la fête qui commencait a faire un boucan d'enfer. Elle remercia donc Denzel, le salua et s'en alla vers ce tapage nocturne. Surtout que son estomac lui faisait clairement comprendre qu'il lui fallait quelque chose d'urgence.

Cette préocupation, elle en fit sa priorité. La fête ca viendrait après. Cette dernière était d'ailleurs assez bruyante. En plus de musiques et chants, pas toujours très justes, certaines affaires volaient. On peut donc remarquer qu'une assiette plane extrèmement bien surtout quand elle s'encastre dans la tronche d'un voisin. Voisin qui voltigea aussi dans les airs de la même manière que l'assiette, en sens inverse cependant. Apparement les mousses sont très aérodynamiques. Par contre l'attrissage, c'est pas encore très au point. Parceque quand on s'ecrase sur une table, c'est pas signe que c'est très réussit.

Enfin bref, après avoir bien mangé, Twice commença à se sentir très fatiguée, sauf que les tables au milieu de gens pas très silencieux, c'est pas très conseillé pour trouver le sommeil. Donc la chimiste se releva et rejoignit son lit après quelques baillements et esquives de couverts.

Le lendemain, le réveil fut annoncé par une chute de son lit. On est doué ou on l'est pas hein ! Et surtout la grande question du jour : commencer a travailler maintenant ou pas ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayanami
Vice-amiral
Vice-amiral
avatar

Masculin Messages : 76
Localisation : En mer.

MessageSujet: Re: Little Boy   Jeu 20 Oct - 10:15


La journée suivant leur départ s'écoula paisiblement. Tout le monde s'était remis de la fête et avait reprit son poste. Aucun événement n'avait vraiment perturbé la vie sur le navire... la fameuse monotonie des voyages en mer commençait à faire son effet. Il ne se passait tellement rien que le vice-amiral n'avait pas quitté sa chambre de toute la journée. Ce n'est que tard le soir qu'il décida de quitter son antre momentanément.

Le réveil sonna trois heures du matin. C’était la seule chose qui rompait le silence de la chambre à part la berceuse des vagues.

Le bruit des vagues… une chose aussi familière et qui pourtant parvient à nous charmer chaque fois.

La pleine lune éclairait de ses pâles rayons bleus la chambre du vice-amiral. Klein se leva, traversa lentement la pénombre jusqu’au lavabo de la pièce puis se lavât le visage. L’eau qui ruisselait sur son visage n’était pas suffisante. L’officier avait chaud, il se sentait énervé. Ça faisait plusieurs nuits qu’il ressentait un malaise. Même au plus profond de la nuit il ne pouvait trouver la paix.

Encore ce rêve. Toujours ce rêve. Encore, et encore, et encore, et encore et encore et encore!

Il y a dans la vie certaines choses auxquelles on ne peut échapper…

Lui qui passait ses jours à faire la guerre pourquoi trouverait-il la paix dans son sommeil ?

Il avait entendu quelque part que le passé pouvait emprisonner un homme mieux que n’importe quelle chaine. Était-ce donc ça être prisonnier de son passé ?

Au début un cauchemar, son rêve, avec le temps, était devenu une source d’énervement qui venait chaque soir lui pourrir ses rarissimes heures de repos. L’heure de se mettre au travail était arrivée une fois de plus.

Ayanami alluma la bougie posée sur son bureau puis s’habilla avant de prendre place derrière le meuble en boit de chêne. Devant lui étaient étendus plusieurs papiers. L’officier prit un stylo qui trainait sur le bureau et commença à remplir les documents. Ceux qui pensent que les hauts gradés n’ont pas de paperasse à compléter se trompent gravement. Il devait faire un rapport sur l’arrive des hommes a Logue Town, la condition de la ville et de la base marine qui y était. Il devait aussi finir les papiers pour l’enregistrement dans la marine des nouveaux membres des Takayami. Finalement il y avait le rapport sur l’état du matériel et les finances. La marine était très exigeante concernant ses rapports, il était considéré et traité comme un officier dangereux et Ayanami en payait le prix quotidiennement.

Au bout d’une heure il avait bien avancé dans ses travaux. La bougie touchait à sa fin et l’obscurité regagnait du terrain rendant difficile la lecture des papiers, ce qui n’arrangeait en rien sa mauvaise humeur. Avant de remplacer la bougie pour poursuivre son travail, le marine décida de sortir sur le pont prendre l’air. Il prit donc sa casquette et sortit de la chambre.

La porte à la fin du couloir donnait directement sur le pont. Il put donc apprécier la brise nocturne le moment même ou il l’a ouverte. Il se promena sur le pont et ne s’arrêta qu’au niveau du grand mat pour se poser contre la rambarde en boit du navire et regarder la mer. La lune l’éclairait, mais elle demeurait noire.

Il était quatre heures du matin et le pont n’était peuplé que des mousses qui étaient de garde et de celui qui tenait la barre. Aucun d’eux ne fit le moindre bruit. Le bruit du navire qui fendait la mer était la seule chose qu’on pouvait entendre. Soudain le vent devint plus fort et le drapeau de la marine qui siégeait au sommet du mat se mit à claquer.

Le marine ferma ses yeux et fut transporté par ce son dans un lointain souvenir.


… Un paysage d’hiver. Une vallée entourée de montagnes, couverte de neige et de glace. Des cratères avaient fait leur apparition depuis peu, perturbant la neige fraichement posée. Même dans ces lieux isolés au paysage jadis magnifique, l’Homme avait la folie de se battre.

Se battre.

Se battre pour quoi ?

Pour le terrain ?
Pour les ressources ?
Pour les idées ?
Pour la justice ?
Se battre pour vivre.

Gagner pour survivre.

Un jeune homme montait la pente d’une montagne portant un garçon endormi dans ses bras. Son passage était marqué par des taches rouges qui venaient souiller la pureté de la neige. Des coups de canons retentissaient au loin.

Le vent, si froid.

Le gamin commençait à peser lourd. L’homme le posa et s’assit à ses côtés pour reprendre son souffle. Le petit dormait paisiblement. Etait-il encore vivant ? Le soldat se pencha pour écouter son souffle. Il était faible, mais présent. C’était quoi cette obstination à vouloir vivre ? N’importe qui à sa place aurait succombé à ses blessures. Le gamin, lui, s’accrochait à la vie. Dans ce froid infernal il se réchauffait grâce à son propre sang qui coulait sur lui et continuait à vivre. Dans un élan de pitié, de compassion et d’égoïsme, le soldat brandit son sabre brisé au-dessus de la tête de l’enfant. Il était trop lourd, si il devait le porter il n’arriverait pas à temps dans la base pour se faire soigner. De toutes manières le gosse était à moitié mort, même avec un docteur sa survie relèverait du miracle. Mieux vaut l’achever maintenant et terminer ses souffrances. C’était ces pensées-là qui tourmentait Ayanami, quand soudain le gamin se réveilla. Des larmes coulaient de ses étranges yeux rouges.


‘’ Je vais mourir ? ‘’

‘’Non. Pas encore. ‘’

Klein se leva et jeta son arme de côté pour mieux tenir le gamin.

‘’ Allons-y. On y est presque. ‘’

Plusieurs heures plus tard ils atteignirent leur base et se firent soigner avec les moyens disponibles, ce qui n’était pas grand-chose vu qu’il s’agissait d’un refuge planqué dans les montagnes. Pourtant les deux blessés s’en sortirent. Peut-être ça aurait été mieux pour eux-mêmes et pour le monde, s’il n’en avait pas été ainsi. Maintenant il n’y avait plus d’homme et d’enfant. Il y avait deux soldats. Et plus rien d’autre.

A peine remis sur pied, ils quittèrent la base et son drapeau que le vent glacial du nord faisait claquer en son sommet. Ils avaient encore du travail devant eux. Il y avait une guerre à gagner, des adversaires à abattre. Tant bien que mal, ils marchèrent vers leur futur. Vers une embuscade. Puis une autre. Puis une guerre. Puis une autre…

Ayanami ouvrit ses yeux. Ils avaient fait un sacré chemin depuis cette époque. Leur occupation n’avait pas vraiment changée mais au moins elle avait désormais plus de sens. Depuis sa monté en grade, Ayanami était passé sous le commandement direct des très hauts gradés de la marine. Cela c’était traduit par une réduction des missions suicidaires insensées et par une augmentation des missions concernant des objectifs importants. C’était un changement agréable, mais parfois le vice-amiral se lassait des missions qui du coup étaient devenues trop faciles. Quand on passe sa vie à accomplir des missions théoriquement impossibles le reste semble toujours facile en comparaison.

Leur mission à Aeria Island semblait à la fois simple et dangereuse. Mais le vice-amiral n'avait aucun doute concernant leur réussite la plus totale. De toute manières il y avait que ce chemin. Réussir, ou mourir en essayant!

Il ne restait plus beaucoup de temps avant leur arrivé à Reverse Mountain. Une fois ce vieil obstacle dépassé, ils devraient se mettre à la tâche. Leur arrivé à Aeria Island allait être imminente.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Little Boy   

Revenir en haut Aller en bas
 
Little Boy
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Mer de GrandLine :: Les routes :: Vers Aeria Island-
Sauter vers: