Bienvenue à toi, visiteur(se), si tu ne fais pas encore partie de l'aventure je t'invite alors à nous rejoindre, n'hésite pas à rassembler des informations sur ta future aventure dans notre petit guide :

« A l'aube d'une nouvelle aventure »

Tu y trouveras toutes les informations nécessaire à ta survie sur Grande Line.

Si tu fais déjà partie de l'aventure, je te suggères de reprendre là où tu en étais !

A tout de suite sur les mers de Grand line !


Inspiré de One piece, notre Forum RP t'ouvres ses portes. Pirate, marine, vendeur de ramen, qui que tu sois, oseras tu t'aventurer à travers de nouveaux territoires ?
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Petit coin de nature

Aller en bas 
AuteurMessage
*Raiden*
A - Capitaine Pirate
A - Capitaine Pirate
avatar

Masculin Messages : 378
Age : 30

MessageSujet: Petit coin de nature    Mer 19 Jan - 17:25


Derrière la butte du cimetière, le relief se creuse en une profonde cascade, très peu connu des voyageurs qui s’arrêtent à la ville, pour repartir, et peu fréquenté des gens de l'île à causes des nombreux bandits et, trafics qui se déroulent sur les lieux. Il s'agit de la source dans laquelle puise la ville, elle est donc naturellement pure , de la végétation dense lu cache sa vue depuis le cimetière. C'est un coin de paradis, relativement vierge de l'île...


_________________
~J'aime les trucs mignons ça vous pose un problème ? Vous voulez mourir ?~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
¤ Ryûken ¤

avatar

Masculin Messages : 63
Age : 30
Localisation : Sur la liste de vos ennemis.

123
PV:
100/100  (100/100)
PM:
0/0  (0/0)
Bannière: Chasseur de primes

MessageSujet: Re: Petit coin de nature    Ven 21 Jan - 14:58

[Depuis le Port.]


Ryû était arrivé au cimetière... Un odeur désagréable flottait dans l'air... Du sang frais, de la poudre outre mesure, des hommes, des intentions malignes, et surtout du poison... Ryû passa la bute du cimetière et se retrouva face à la cascade, sous sa chute d'eau se trouvait une petite grotte bien cachée qui servait de planque à certains malandrins. Ces derniers semblaient avoir reçu des renforts pas très hospitalisés. Tous portaient des capes à capuche noires.


Ryû : " C'est bien ce que je craignais. Il se prépare un gros coup ! Pourquoi est-ce que je tombe toujours dans ce genre d'embrouille moi ! Je dois avoir la poisse et attirer les cintrés, je ne vois que cette explication. "

[Dans sa tête :] Ryûken : " Que comptes-tu faire alors ? Vas-tu les arrêter ? "

Ryû : " Ce n'est plus mon travail. Je n'aurai rien à gagner en faisant ça... "

[Dans sa tête :] Ryûken : " Mais ton cœur dit autre chose, non ? "

Ryû : " Fermes là ! Je... je voudrais éviter d'avoir à massacrer à nouveaux des gens... "

[Dans sa tête :] Ryûken : " Je suis là pour ça, tu sais. "

Ryû : " Je sais, mais cela revient au même, que ce soit toi qui tue m'atteint de la même façon. Je ne peux pas laisser des hommes voir encore l'enfer. "

[Dans sa tête :] Ryûken : " Alors pourquoi as-tu brisé ces hommes tout à l'heure, utilisant même ce pouvoir venu du royaume d'Hadès ? "

Ryû : " Il y avait une femme en danger... "

[Dans sa tête :] Ryûken : " Foutaise ! Tu sais aussi bien que moi que c'était eux qui étaient en danger face à elle. Le marine était là lui aussi, il l'aurait soutenu, alors pourquoi ? "

Ryû : " ... "

[Dans sa tête :] Ryûken : " Parce qu'elle LUI ressemblait, c'est ça ? "

Ryû : " ... Oui, elle m'a rappelée la seule personne innocente que j'ai tué, la femme que j'aimais. "

Ryûken : " TU ES FAIBLE ! LAISSES MOI TE MONTRER COMMENT AGIR DANS CE MONDE POURRI ! AVEC CES ÊTRES INFÉRIEURS SANS ESPOIRS !!! "


La marque apparue sur son œil gauche et l'air devint lourd, empli des désires de meurtre et de massacre d'un monstre qui prenait les hommes pour des insectes grouillants.


Ryûken : " TREMBLEZ MORTELS ! LE DIABLE EST DE RETOUR POUR APPORTER LA MORT ET LA DÉSOLATION EN CE MONDE !!! "

[Dans sa tête :] Ryû : " Tu ne crois pas que tu en fais un peu trop ? "

* C'est pour le spectacle chéri. *

[Dans sa tête :] Ryû : " Et bien soit, je vois que je n'arrive pas à reprendre la main... Paix à vos âmes bandits.... Désolé, je ne suis pas assez fort pour l'arrêter... "

* Kékéké. *


Les dits bandits s'étaient rassemblés alertés par les injonctions virulentes et loin d'être discrète d'un homme seul. C'était bien sûr son intention de les faire sortir afin de s'amuser à découvert, les combats en lieu clôt étaient trop à son avantage selon lui. Mais qu'allait-il faire seul, à mains nues face à une cinquantaine d'hommes armés jusqu'aux dents ?

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Raiden*
A - Capitaine Pirate
A - Capitaine Pirate
avatar

Masculin Messages : 378
Age : 30

MessageSujet: Re: Petit coin de nature    Lun 24 Jan - 19:09

[Du port]

Le petit coin de nature aussi appelé repaire des bandits par la populace, était une magnifique gorge creusée par le miracle de l'érosion, de la foret avait poussé en abondance dans ce lieu épargné de la civilisation, il s'y écoulait une magnifique cascade aux eaux fraîches et cristallines dont les clapotis sonnait aux oreilles comme une harmonieuse mélodie de bien être et de calme. le soleil éclairait cette carrière de rayons doux et tièdes tout juste à la bonne température, en cas d'ensoleillement il était possible de se reposer au pied des arbres ou de la falaise qui faisaient office de parasol naturel. Même l''air y semblait plus pur. Il n'était pas rare de voir de petits animaux surgir de ci et là pour profiter de leur seul et dernier habitat naturel.

Hélas depuis peu ce tableau était entaché par la présence de l'homme, et pas n'importe lesquels, de la pire espèce. Des individus à la mentalité douteuses s'étaient appropriés les lieux pour y mener des activités pas très nettes. Trafics, contrebande, kidnappings enlèvement, meurtres et surement viols avaient parfois entaché la pureté de ce lieu. En effet, un groupe de bandits d'une île étrangère avait établis leur repaire ici, et commençait à semer la pagaille.

Ces hommes laids de corps comme de l'âme, mettait la pagaille dans la ville depuis quelque jours, tout les soir ils descendait dans les rues de Logue Town, pour saccager les magasin, voler la marchandise kidnapper les femmes, et parfois même des enfants pour assouvir leur plus sombres instinct, les femmes et les enfants qui étaient amenées ici étaient torturés, battus violés puis égorgés avant de voir leur carcasse maculée et salit décrépir au soleil attirant oiseaux de mauvais augure, la marine qui eut vent de ces évènement que très récemment essaie en vain de les arrêter.

Aujourd'hui est un jour comme un autre, les bandit de ce petit coin autrefois paradisiaque sévissaient comme d'habitude. Pourtant quelque chose d'encore plus sombre venait de s'introduire dans leur espace, bien que ce fut en pleine journée, le ciel semblait s'assombrir autour de cet homme malfaisant. Le chef des bandits qui affûtait une lame, donna l'ordre à ses sous fifre qui s'empressèrent de se lancer vers leur mort.

Au même moment un éclair puis un bruit de lame, déchira le silence ainsi que 3 ou 4 pions, prélude à l'entrée du lieutenant Balrig. Qui atterris juste derrière Ryu. Ou du moins la personne qu'il pensait pensait être Ryu.


Denzel: " A toute les personnes présentes ici, vous êtes en état d'arrestation, toute résistance se soldera par la mort."

Le lieutenant n'avait plus du tout ce regard avenant qu'il avait d'habitude, il avait l'air grave, pas menaçant mais grave, comme si il était dégoûté par ce qu'il s'apprêtait à faire, comme si il en avait honte....Il parla à Ryu, sans retourner.

Denzel: "Ryu, vous êtes prêts ?...Je vous laisserai surement tranquille après ça...Ryu ?"

L'intéressé ne répondait pas, le lieutenant remarqua alors, comme une présence hostile qui ne demandait qu'a sortir et se mit sur ses gardes.

_________________
~J'aime les trucs mignons ça vous pose un problème ? Vous voulez mourir ?~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
¤ Ryûken ¤

avatar

Masculin Messages : 63
Age : 30
Localisation : Sur la liste de vos ennemis.

123
PV:
100/100  (100/100)
PM:
0/0  (0/0)
Bannière: Chasseur de primes

MessageSujet: Re: Petit coin de nature    Jeu 27 Jan - 23:43

[HRP : Comme Orihime veut que je poste en premier, et que je n'ai pas envi de tomber dans le trop gore-trop long. Voilà une rapide conclusion.]



Le lieutenant vient en "renfort" mais avant qu'il ne comprenne qu'il n'avait plus à faire au même homme (du moins à la même personnalité). Ryû se rua sur les bandits poing en avant. Il assomma le premier... ah non, lui broya le crâne vu le bruit fracassant et le hurlement qui l'accompagnèrent. Il désarma sa première victime qui portait un sabre et l'acheva proprement d'un coup à la trachée. Tous les autres ne purent rien faire, sous les yeux ébahis de leurs comparses tombant et du marine qui n'avait pas encore pu entrer dans l'action.
Ryûken maniait l'épée comme une plume, tuant tous ses ennemis en un coup un seul. Le sang n'avait même pas le temps de l'éclabousser, les frappes précises visaient des points qui engendraient des morts instantanées (gorge, tête et cœur). Tous seulement transpercer et même pas trancher... On aurait eu l'impression que ces morts étaient l'œuvre du Diable ou d'un chirurgien qui auraient endormi la troupe pour les assassiner si proprement. Le plus stupéfiant était l'absence de cri au moment du trépas de ces victimes, terrassées sur le coup et choyant dans le même temps. Seuls les hurlements de rages et les courses et tentatives de coups avortés d'une frappe mortelle se faisaient entendre.
Quelques hommes avaient des armes à feu, mais les tenant tous à l'œil, Ryûken esquivait tous leur projectiles en arborant un rictus déplaisant. Il se jouait de leur vie comme un enfant d'une colonne de fourmis... Ces brefs explosions étaient de suite suivies du bruit lourd de l'arme heurtant le sol aux mains de leur maître succombant à leur bourreau.

Il fut moins de cinq minutes à un homme seul, armé d'une arme de qualité très médiocre, pour se défaire d'une cinquantaine de bandits armés jusqu'aux dents.

Le sang commençait à peine à inonder le sol quand un léger crépitement effacé par le bruit assourdissant de la cascade fit bondir Ryûken face à elle sabre de face. Une explosion, un boulet fendant le mur d'eau, un canon caché. Ryûken lâcha son arme de fortune et le boulet se scinda en deux s'écrasant derrière le tueur qui reprit rapidement l'arme chutant et la projetant dans l'eau pour laisser sortir un bruit d'agonie. Il courut en suite sous la cascade où d'autres coups de feu se firent t'entendre avant qu'un silence macabre s'installa. L'eau commença à se teinter de rouge quand le "monstre" réapparu...



Ryûken : " Et m***e !!! Ils se sont échappés... Dire qu'ils avaient prévu une sortie de secours... Saleté ! Bon, prends le relais gamin, j'en ai marre ! "

Ryû : " Ouais, ouais... Tu me laisses encore le boulot de m'expliquer seul... "

[Dans sa tête :] Ryûken : " Tu préfères que je les tue tous ?! "

Ryû : " Euh... non, sans façon... Bonne sieste... "

* Enfin libre un moment. *

Ryû : " Pouhaaaa... Quel carnage... Et regardez moi ça, il ne s'est même pas tâché, il n'a même pas eu à bloquer une seule attaque... Il s'est vraiment amuser le vicieux ! Bah... Il est bien le plus doué de nous deux à l'épée... Mais quelle qualité médiocre par contre... Comment font-ils à se battre avec des horreurs pareil ? Il y a des gens que ça effraie ce genre de jouet ? " Se rappel qu'il est au milieu de cinquante cadavre que ce "jouet" à tuer... " ... Ouais bon, passons. Yoh ! " Dit-il au lieutenant. " J'espère que ce que vous avez promis tiens toujours ! La zone est nettoyée et ils ne reviendront plus de si tôt. "


Pendant qu'il parlait, il marchait au milieu des cadavres et du sang. Non, pas au milieu ! SUR les cadavres, il piétinait les corps sans vie comme s'ils n'étaient pas là. Comme si un sol jonché de morts et couvert de sang était parfaitement naturel pour lui. Mais qu'était-il ? Qu'était cet homme qui avait la force, l'assurance, des troubles, et qui semble avoir vécu en enfer, à moins qu'il n'y soit originaire... ?

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Raiden*
A - Capitaine Pirate
A - Capitaine Pirate
avatar

Masculin Messages : 378
Age : 30

MessageSujet: Re: Petit coin de nature    Sam 12 Fév - 18:56

PF: Denzel Balrig, lieutenant

Le lieutenant Balring avait observé la scène calmement, malgré ses efforts pour sauver quelque un des bandits en leur assénant des coups entravant et non mortels, Ryûken ou plutôt la personne qui contrôlait son corps, parce qu'il était évident qu'il présentait un cas de schizophrénie sévère, ce qui n'allait pas en faveur de Ryu pour son évaluation et le traitement qu'il subirait. Denzel quand il eut fini de faire le peu qu'il pouvait faire pour les victimes, parce qu'ils était des victimes, des petits poissons mangés par un requin, tira une cigarette de sa veste et en tira une bouffée.

Un long soupir fumeux s'échappa de sa bouche en guise de soupir et d'exaspération. Il détestait le meurtre quel qu'il soit, aussi terrible qu'étaient les Hommes, personne ne méritait de mourir. Ni par vengeance ou pour la justice. Cette pensée un peu utopique était la raison pour laquelle il avait rejoint les marines, les marines étaient des héros pour lui, en aucun cas il ne croyait en un héros qui tuait, même pour une soit disante justice. Lui même avait du tuer à un moment de sa carrière, il n'en était pas fier et le visage de chacune de ses victimes étaient resté gravé dans sa mémoire. Ici il n'avait tué personne mais il était responsable de la mort de tout le monde.

Il écrasa sa cigarette, et sortit un petit appareil photo de sa poche. Et captura l'homme du meurtrier en pleine action au mépris total de savoir ou non si l'intéressé l'avait remarqué ou non. N'importe qui aurait eu peur de ce monstre, mais le marine ne semblait effrayé. Juste dégouté, Un paysage comme celui-ci, il en avait vu, sa formation de marine dans un équipage employé pour des missions assez sales, lui avait appris à ne plus ressentir la peur quelque soit l'adversaire ou combien horrible est la situation. Mais il était toujours dégoûté. Tellement qu'il en vomit son repas de midi.

Ryu sembla revenir à lui.


" J'espère que ce que vous avez promis tiens toujours ! La zone est nettoyée et ils ne reviendront plus de si tôt. "

Denzel: " Bien sûr, la promesse est toujours d'actualité, je ne sais pas pour vous mais la zone est loin d'être propre, si vous voyez que ce que je veux dire, vou sen profiterez quand mes hommes ferons le ménage tout à l'heure, et puis je ne pense pas que vous voudriez montrer ce spéctacle à votre soeur..."

Il alluma une autre cigarette. Il fit une pose pour la tirer.

Denzel: "...Je n'aime pas mentir, je vais être franc avec vous, je pensais que vous aviez du bon en vous, mais ce que je viens de voir m'a fait peser les pour et les contres, et ce n'est pas vraiment en votre faveur...Vous êtes plus mauvais que je le pensais...Cette autre personne en vous j'ai déjà vu des cas de schizophrénie, pourquoi ne le combattez vous pas ? La plupart des gens que j'ai croisés souffrant du même mal que vous se débattaient pour taire leur autre penchant, mais vous vous semblez vous complaire de votre situation."

Il avait fumé sa deuxième clope. D'un geste fort, il l'écrasa entre ses mains, comme pour mettre l'accent sur ses paroles.

Denzel: " Je vais tenir ma promesse et vous laisser tranquille pour le moment...mais sachez que je vais lancer un avis de recherche vous concernant, pour l'instant reposez vous bien, parce que ça ne va pas être joli pour la suite...Ah oui, vous devriez faire un tour à la place centrale, il y a une exécution de prévue cet aprem, vous qui aimez le sang, vous devriez y assister, ne serait-ce que le temps que mon équipe fasse le ménage ici. Je ne vais pas vous embêter plus longtemps, même si je déteste cette pratique, je dois quand même y assister."

EDIT:

Il hésita un moment avant de quitter les lieux, après tout Ryuken les avait quand même bien aidés, en ce débarassant des bandits.


Denzel:"Ok....je vais peut être le regretter plus tard mais....j'accepte de fermer les yeux sur ce que j'ai vu ici, à une condition: il faut que tu me rende un service à la place des exécutions...quand il sera accompli, je détruirai les preuves du danger que tu représente....Il y a encore une condition, voir deux, tu ne tueras personne pendant cette requêtes et non, tu ne seras pas payé pour ces services, ça me semble....équitable...non?"

Il souriait.

Denzel:"Si tu es d'accord, suit moi à la place des exécutions !"
[Vers la place des exécutions]

_________________
~J'aime les trucs mignons ça vous pose un problème ? Vous voulez mourir ?~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
¤ Ryûken ¤

avatar

Masculin Messages : 63
Age : 30
Localisation : Sur la liste de vos ennemis.

123
PV:
100/100  (100/100)
PM:
0/0  (0/0)
Bannière: Chasseur de primes

MessageSujet: Re: Petit coin de nature    Mar 22 Fév - 21:40

[HRP : étant donné l'édition de Raiden, je poste.]



Citation :
Denzel:"Ok....je vais peut être le regretter plus tard mais....j'accepte de fermer les yeux sur ce que j'ai vu ici, à une condition: il faut que tu me rende un service à la place des exécutions...quand il sera accompli, je détruirai les preuves du danger que tu représente....Il y a encore une condition, voir deux, tu ne tueras personne pendant cette requêtes et non, tu ne seras pas payé pour ces services, ça me semble....équitable...non?"

Il souriait.

Denzel:"Si tu es d'accord, suit moi à la place des exécutions !"

Ryû rangea alors un papier sur lequel il commençait à écrire une facture au lieutenant.


Ryû : " Il est certain que, par ma profession de libre penseur (rémunéré aux primes), avoir un avis de recherche à mon nom ne serait guère avantageux. " Soupirant. " Sachez néanmoins l'origine de mon "entente" avec ma partie radicale. Il s'agit d'un pacte visant à calmer ses pulsions lorsqu'il en est possible : lorsque les ennemis sont des criminels où vont le devenir par leurs actes. En d'autre terme, il ne combat que des criminels et hommes mal intentionnés. Ainsi sortant de temps à autre, il accepte de rester tranquille tout le reste du temps. Ce qui, vous me l'accorderez, est gage de sécurité car il ne risque pas de sortir n'importe où. Au pire des cas, une lute où j'aurai le dessus s'engagerait il n'y a donc aucune crainte, "il" est sous contrôle. "


Le blabla terminé et gavé de devoir faire du babysitting, Ryû attendit le départ du marine avant de se diriger vers la belle rouquine et prit ses mains.


Ryû : " Très chère demoiselle, veuillez me pardonner pour ce triste spectacle. Je vous suis gré d'avoir voulu m'aider tout à l'heure mais maintenant vous ne me devez plus rien. Je vous en remercie encore. Je vais maintenant combattre (encore). " Dit-il d'un air blasé. " Je vous souhaite de faire bonne route et de bien vous portez. Adieu. (^^) "


Il la lâcha et commença à s'éloigner quand elle le rattrapa et lui fit comprendre de ses yeux d'azur qu'elle n'était pas encore décidée à le laisser là. Il lui posa doucement la main sur l'épaule et lui sourit d'une tendresse que l'on ne pouvait pas attendre d'un homme qui quelques secondes au par avant avait tué sans sourcillé. Il partit d'un pas devant, laissant trainer une mais largement ballante et ouvert comme un message d'accueil et d'appel adresse à la demoiselle.


Ryûken : * Ryû, pourquoi trembles-tu ? *

Ryû : * Parce que j'ai peur. *

Ryûken : * Toi, Peur ? Qu'est-ce qui pourrait effrayer un homme capable de porter la mort comme il respire ?! *

Ryû : * J'ai peur d'encore perdre quelqu'un de cher. *

Ryûken : * Alors ne t'attaches pas ! *

Ryû : * Comment le pourrai-je ? Même Kira lui sourit tendrement ? *

Ryûken : * Je vois. C'est le problème de ceux qui ont un cœur. Qu'en penses-tu Ken ? *

Ken : * L'amour est beau comme le printemps, d'où comme l'automne et frais comme l'hivers, il réchauffe le coeur comme l'été et nous emporte jusqu'au ciel. *

Ryû : * Il n'est pas encore question de tels sentiments, je ne me ferai plus berner. Même si j'ai du mal à lutter face à Kira. *

Ken : * Si tu ne veux pas la perdre, deviens fort, deviens fort et protèges la de ta propre force, sans notre aide, sans personne, juste toi, et elle. *

Ryû : * Tu as raison, merci Ken, tu es toujours aussi sage. *

Ken : * Que serait la sagesse sans folie, gaité, lumière et ténèbres. Tu es notre lumière, ne fais pas sombrer notre gaité dans la tristesse et tout ira bien. *

Ryûken : * Pff. Ces babillages m'ennuient. Je n'aurai pas dû appeler Ken... (=_=) *


Une nouvelle personnalité prit la parole, une nouvelle fut citer et un dernière sous-entendue. Sagesse, gaité, folie, lumière et ténèbres, mais quels étaient-ils ? Qui était Ryûken ?



[Vers La place des exécutions.]

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petit coin de nature    

Revenir en haut Aller en bas
 
Petit coin de nature
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un petit coin de Paradis...
» [RP][Petit Coin des Artisans] Les charpentiers.
» [RP][Petit Coin des Artisans] Les Forgerons
» Mon petit coin miiia
» Le petit coin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: En route vers l'aventure ! :: Logue Town-
Sauter vers: