Bienvenue à toi, visiteur(se), si tu ne fais pas encore partie de l'aventure je t'invite alors à nous rejoindre, n'hésite pas à rassembler des informations sur ta future aventure dans notre petit guide :

« A l'aube d'une nouvelle aventure »

Tu y trouveras toutes les informations nécessaire à ta survie sur Grande Line.

Si tu fais déjà partie de l'aventure, je te suggères de reprendre là où tu en étais !

A tout de suite sur les mers de Grand line !


Inspiré de One piece, notre Forum RP t'ouvres ses portes. Pirate, marine, vendeur de ramen, qui que tu sois, oseras tu t'aventurer à travers de nouveaux territoires ?
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La place des exécutions

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Sanjirô Kukichi

avatar

Masculin Messages : 101

MessageSujet: Re: La place des exécutions    Sam 27 Aoû - 0:17

Il y eu une explosion. Sanjirô regarda tout de suite la jeune Twice qui n'avait pas l'air d'y être pour quelque chose. Finalement le responsable fit son entrée, une entrée tonitruante, Sanjirô compris que c'était l'officier recherché, surtout quand il fit son lieutenant se déchaîna contre ces nouveaux venus. Car il y avait aussi un homme orchestre. Le débat semblait porter sur des considérations techniques qui ennuyait Sanjirô qui se concentra sur un petit bloc note sur lequel il avait entreprit d'établir la liste des courses.
Ainsi il ne remarqua pas que l'officier était venu se placer devant lui :


Citation :
Sper : "Soldats, noms, grade, âge et spécialité. Exécution."

Sanjirô leva la tête fronça un peu les sourcils, c'était pas la politesse qui l'étouffait celui là.

"Kukichi Sanjirô mon commandant, je suis le nouveau cuistot."

Après avoir saluer dignement la jeune Twice il lui serra chaleureusement la main. Sanjirô lui fit un sourire et répondit à sa poignée

Citation :
Sper : "Alors comme ça, vous êtes cuisiner. Vous verrez, je ne suis pas bien difficile. Je mange ce qu'on me donne. Mon régime de patates aux beurres (les officiers ayant droit à du beurre avec leurs patates) ne me gênait aucunement. Je me souviens qu'à une époque, je mangeait des cadavres d'humains. Enfin, ce n'est qu'un détail et c'est du passé. Par contre ..."

Sanjirô remarqua un moustique, il n'aimait pas cet insecte, il le surveillait, le suivant du regard.

Citation :
Sper : " Jamais, tu ne dois cuisiner ou servir de la viande du légendaire Kraken ou de tout autre viandes de la même famille. Sinon, je serais dans l'obligation de te tuer toi et toute les personne que tu auras servis et qui en aura manger."

*Mais si c'est lui qui en mange il se suicide*

En effet même si le cuisinier ne lâchait pas le moustique des yeux il écoutait attentivement les paroles de cet officier.

Citation :
Sper : "Compris ?"

Le moustique d'un coup plongea en piqué, Sanjirô le suivait toujours des yeux.

Citation :
Sper : "Très bien, matelot. Voici votre première mission en tant que membre des Takayami Law. Dans ce trou, se trouve des personnes hors d'état de nuire et ligotés ainsi qu'une vingtaine de barils d'explosifs. Vous allez sortir tout cela du trou et les poser sur cette place. Vous devrez les garder en attendant qu'un autre officier se présente et ne vous en décharge. Attention, les prisonniers ne doivent pas s'échappe. Il est possible qu'il existe encore des complices. Ceux-ci voudront peut-être les libérer ou reprendre les explosifs. Vous devez empêchez cela quitte à sacrifier vos vies. Vous avez cartes blanches et autorisation de tuer pour mener à bien votre mission. Je compte sur vous. Ne me décevez pas."

Sanjirô se saisit d'un coup sec de l'insecte, un air satisfait sur le visage il se tourna vers les officiers.

Citation :
Denzel:"Désolé San-Kun, Twi-chan, je ne vais pas pouvoir vous accompagner...mais voyez ça comme un test, à vous de vous débrouiller tout seuls, rendez vous à la base marine ce soir quand vous aurez fini vos courses, si vous avez fini avant vous avez quartier libre jusqu'alors."

"D'accord pas de soucis, on s'en occupe."

Le cuisinier se doutait qu'il y avait plus que du vrai dans les paroles de son lieutenant, en effet ils venait tout juste de s'engager et on leur confiait une mission, c'était un peu louche il y a avait quelque chose d'un coup monté. Mais Sanjirpo avait décidé de jouer le jeu et de prendre ça comme un test.

Peu après le départ de tout le monde arriva un homme blessé à la jambe qui leur dit :


Citation :
" Eh, vous! Je vous ai vu discuter avec le boss Denzel, vous êtes dans la marine? J'ai besoin d'aide, vite! "

La réaction ne se fit pas attendre.

Citation :
" Qu'est ce qu'il y a ? C' est quoi encore ce bazzar ? Y EN A MARRE A LA FIN DE VOS CONNERIES ! C'EST PAS COMPLIQUE D'AVOIR UNE JOURNEE TRANQUILLE, SI ? "

Elle s'empressa de s'excuser et Sanjirô ne put s'empêcher d'éclater de rire devant le comportement de la jeune fille. Elle lui était vraiment sympathique et il avait un peu honte de se l'avouer il avait un peu oublié que c'était une chimiste distraite qui n'avait pas l'air faite pour le terrain. Avant tout il trouva important de parler à Twice.

"Ma petite Twice ne t'inquiète pas je te l'ai dit tout à l'heure tant que je serais là tu n'aura pas à te battre. Apparemment il y a des explosifs dans cette affaires donc qui sait peut être tu pourra en profiter pour t'approvisionner en les confisquant car après tout on est des Marines."

Il lui avait mis la main sur l'épaule d'un air rassurant puis il se tourna vers le civil qui avait besoin d'aide.

"En quoi pouvons nous vous aidez cher monsieur ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezio Auditore
Membre d'équipage
Membre d'équipage
avatar

Masculin Messages : 21

MessageSujet: Re: La place des exécutions    Dim 28 Aoû - 18:00

[1er poste in-rp]


Un homme habillé de blanc se déplaçait parmi la foule comme un simple citoyen de cette ville. A la différence des autres, il était habillé d'une façon noble. Il était bien rare de voir un noble sur cette ile. Il se maillait à la foule comme si il chercher quelqu'un.
Cette homme se déplaçait certes comme un citoyens lambda, mais il se déplaçait furtivement comme un chat qui voudrait attraper une souris. A chaque personne à proximité de lui il disparaissait comme une ombre dans la nuit.

Durant son ascension dans la grande rue, il entendis un cris d'une femme. Puis deux Hommes se mirent à courir dans sa direction. Il stoppa les deux hommes en posant une main sur le torse de chacun. Les brigands voulait ôter la main qui les bloquait mais ils ne pouvaient plus bouger. Quand il retira ses mains, les brigands commençaient par vaciller puis s'écrouler par terre.


Ezio: Des déchets comme vous ne devrez pas foulez ce monde.

Comme si de rien n'était, il continua sa route et il vit un groupe de marine. Il semblerait que le noble ai trouvé sa cible. L'homme en blanc se posa devant le groupe de marine et porta sa main dans sa poche pour en sortir un document. Il le tendis à Ayanami.

Ezio: Vice-Amiral Ayanami ?! Je suis envoyé par les instance suprême de Marie Joa. On ma demandé de vous seconder dans votre voyage. Sachez qu'avant toutes chose, j'ai plus d'autorité que vous pouvez le penser. Je suis certes sous vos ordres, mais si votre me plait pas je risque d'être moins gentil avec vous. Sachez que j'ai une justice propre à moi qui pourrait vous déplaire.

Je me présente: Ezio Auditore pour vous servir.


Il s'inclina légèrement en signe de salut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayanami
Vice-amiral
Vice-amiral
avatar

Masculin Messages : 76
Localisation : En mer.

MessageSujet: Re: La place des exécutions    Dim 28 Aoû - 22:29

Partie Tyrael:

Le pauvre Minsk ne s'attendait pas du tout a ce genre de réaction. L'explosion (haha) de la jeune fille le fit reculer de quelques pas. Il la regardait les yeux grands ouverts, craignant de se prendre une gifle. Puis soudain, la tempête passa et la demoiselle commença a s'excuser ce qui fit éclater de rire son compagnon... il y avait de quoi!

En y repensant si il était entrain de jouer la comédie c'était justement par ce que ces deux jeunes étaient nouveaux dans l'équipage. La fille venait de se plaindre de ne pas avoir eu une journée facile? Elle n'avait encore rien vu! Et surtout elle ne savait rien de ce qui l'attendait... Cette journée allait tout changer!


Sanjiro: "En quoi pouvons nous vous aidez cher monsieur ?"

Minsk fut surpris de la réaction de jeune homme. Il se demandait quelle partie des explosions, des cris et des coups de feux il aurait bien put rater... Toutefois, décidé de prendre son congé de servir la justice, il continua de jouer son rôle avec autant de réalisme qu'il pouvait en sortir. Ce qui était quand même pas mal... la plaie dans sa jambe commençait a lui faire un mal de chien!

Minsk: '' Nous étions entrain de patrouiller les rues quand les bombes explosèrent! Il y a beaucoup de blessés! Et il y a aussi ce type! Un terroriste! Il termine les marines qui sont a terre! Vous devez aller les aider! Ils sont dans la rue juste la! ''

Minsk leur montra la rue en question avant de s'affaler sur le sol.
Suite a cette indication, Sanjiro décolla en direction de cette fameuse rue, bâton a la main.
Dans la dite rue il trouva le capitaine Tyrael déguisé en terroriste. Avec sa carrure et son costume il avait l'air d'un barbare. Au moment de l'entré de Sanjiro dans la rue, le capitaine était entrain de jeter un marine contre un mur. Partout autour de lui se trouvaient des corps inanimés de marines. Ils avaient pris des drogues pour faire croire a leur mort/ évanouissement.
Le capitaine remarqua l'arrivé du jeune homme et commença a marcher vers lui d'un pas rapide et menaçant. Son visage était masqué par ça capuche ce qui cachait son expression et ses pensés.


Tyrael: * Bon il faut le faire bien sinon tout sera a refaire! J’espère qu'il sait vraiment se battre... *

Arrivé a deux mètres du cuistot, Tyrael accéléra brusquement et sortit son épée bâtarde pour donner un coup horizontal a Sanjiro. Ceci fait il enchaina en pivotant et asséna un deuxième coup, lui verticale. Dés qu'il en eut l'occasion il lâcha son épée et donna un coup de poing surprise dans le ventre de Sanjiro pour l'envoyé valser vers un mur.

Tyrael: * C'est les bases... *

En effet, le capitaine avait commencé son assaut avec des coups simples. Bien qu'il ait le soucis du réalisme, il ne voulait absolument pas tuer le gamin sans faire exprès au cas ou il ne saurait pas se battre. En fonction de comment il s'en était débrouillé, Tyrael passerait au niveau supérieur ou arrêterait le test. Il avait été choisit justement par ce qu'il était supposé savoir retenir ses coups. Ni Klein et surtout ni Tyrael lui même voulait voir le gamin blessé sérieusement ou encore pire mort...



Partie Ayanami:

Ayanami avait été rejoint par ses panthères, Sper et Denzel. Ce dernier semblait être trop épuisé de sa journée pour entamer une nouvelle partie de chat avec les félins. A la place il s'assit a la table et commanda a son tour.
S'en suivit un rapport pendant lequel Sper raconta a Ayanami tout ce qu'il avait fait pendant la journée. L'histoire des révolutionnaires, des explosifs, du piège de Denzel et du rôle cruciale du sergent Kimon. Ayanami était satisfait de la majorité de tout ça. Il fit tout de même une remarque a Denzel.


Ayanami: '' Les pièges c'est très bien, mais seulement quand ils marchent. Vu ce qui est arrivé avec ton dernier il n'y aurait probablement plus de base en ce moment même. Ces gens comptaient se faire sauter avec les barils dans le pire des cas. Les laissés rentrer dans la base avec ce type de matériel est trop imprudent et probablement pas nécessaire vu que apparemment tu connaissais la majorité de leur plan. Ça n'a plus d'importance maintenant. je donnerai les ordres concernant les captifs une fois le test des nouvelles recrues terminé. ''

Denzel était encore une fois la cible principale, mais cette fois ce n'était pas l'unique! Le vice-amiral s'adressa ensuite au colonel.

Ayanami: '' Sper, a partir d'aujourd'hui vous attacheriez votre den den mushi sur vous avec une chaine. Aussi évitez de détruire des lieux historiques quand cela n'est pas nécessaire. Vous allez d’ailleurs rédiger vous même le rapport concernant tout cet incident. Vous allez également faire celui concernant le test de nos nouvelles recrues. A propos d'eux... Les mousses vont se mètrent a parier sur leur durée de vie ce soir, je veut que vous reteniez les paris avant de les rappeler a la discipline avec la manière habituelle. ''

Le temps s'écoulait et le test avait commencé a se dérouler sous leur yeux quand Sper attira l'attention du vice-amiral pour lui transmettre un message. Un individu vêtu de blanc remontait la rue vers leur direction. Il avait tué deux malfrats sur son passage. Il était armé et dangereux. Quand l'homme s'approcha de leur position d'avantage, Sper confirma a l'avance qu'il venait les rejoindre. Il fit aussi une rapide description de l'armement que l'homme portait. Ainsi quand Ezio arriva a la terrasse du café, la troupe l'attendait déjà, sans pour autant s’être levé de table.

Ezio: '' Vice-Amiral Ayanami ?! Je suis envoyé par les instance suprême de Marie Joa. On ma demandé de vous seconder dans votre voyage. Sachez qu'avant toutes chose, j'ai plus d'autorité que vous pouvez le penser. Je suis certes sous vos ordres, mais si votre me plait pas je risque d'être moins gentil avec vous. Sachez que j'ai une justice propre à moi qui pourrait vous déplaire.

Je me présente: Ezio Auditore pour vous servir. ''


Tout ceci était fort surprenant et fort suspect. Un individu envoyé par Marie Joa? Un membre pour son équipage qui plus est? Cette situation était complétement extraordinaire! Le ton de cet homme déplaisait au vice-amiral et ses dires n'avaient pas beaucoup d'importance. Toutefois il resta poli comme a son habitude et donna sa réponse tout en regardant le nouveau venu de haut en bas avec ses yeux durs et perçants.

Ayanami: '' Je suis en effet Ayanami Klein. Ton arrivé ici est des plus surprenantes. Ton nom est connu parmi les gradés de la marine. L'autorité est une chose pour laquelle on a pas d'inquiétudes. Si tu dis cela dans le but de nous intimider ou de nous menacer, je te conseil fortement de ne pas le répéter. Si tu vois le besoin de te mesurer a nous, sent toi libre de le faire mais a tes risques et périls. Tu es connu mais nous ne le somment pas moins, garde ça en tête. Dans cette équipage c'est ta valeur qui contera. Ceci dis si les rumeurs sont vraies alors tu n'aura aucun problème. Pour ce qui concerne la justice on a nous aussi notre propre justice. Je ne sais pas laquelle est la tienne mais on ne tardera pas trop a l'apprendre. Je vais attendre de la voir avant de dire si elle me déplait ou pas. En tout cas il n'y a pas de raisons qu'on ne puisse pas travailler ensembles. Au pire nous aurons notre propre justice chacun de son coté. Du moment que ça ne compromet pas la mission je n'ai pas de problèmes concernant les croyances et les motivations de chacun.

Mais on verra tout ça en temps et en heure. Si ça ce trouve nos méthodes se ressemblent plus que vous ne le croyez et en plus on aura surement besoin de vos compétences pour notre prochaine mission. En attendant laissez moi faire les introductions. Voici le colonel Sper Greyjoy, c'est le second dans cet équipage. Cet homme et le lieutenant Denzel Balrig. Il y a d'autres membres importants d'on vous ferrez probablement la connaissance plus tard. Venez vous joindre a nous... Nous avons encore quelques choses a faire sur cette ile avant de partir. N'ayez crainte, commandez ce que vous voulez. C'est la tourné de Greyjoy. Monsieur Ezio Auditore, vous êtes le bienvenu chez les Takayami Law. ''


Ayanami fit apporter une quatrième chaise prêt de la table et invita Ezio a y prendre place pour regarder avec eux le spectacle qui se déroulait dans la rue. Le vice-amiral examina aussi le document que Ezio lui avait donné. Tout était en ordre. Il rangea le papier dans sa poche intérieure avant de se concentrer de nouveau sur le match.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezio Auditore
Membre d'équipage
Membre d'équipage
avatar

Masculin Messages : 21

MessageSujet: Re: La place des exécutions    Lun 29 Aoû - 14:31

Le Vice-Amiral Ayanami dégageait une sorte d'aura ou de crainte qui pouvait faire plier n'importe qui. C'était un avec qui il ne fallait pas jouer. Ezio aimait se renseigner sur les personnes avec qui il traite. Son équipage ainsi que lui-même était considéré comme dangereux pour les civils. Était-ce le but de sa mission de découvrir cette équipage et leur façon de faire.

Ayanami: '' Je suis en effet Ayanami Klein. Ton arrivé ici est des plus surprenantes. Ton nom est connu parmi les gradés de la marine. L'autorité est une chose pour laquelle on a pas d'inquiétudes. Si tu dis cela dans le but de nous intimider ou de nous menacer, je te conseil fortement de ne pas le répéter. Si tu vois le besoin de te mesurer a nous, sent toi libre de le faire mais a tes risques et périls. Tu es connu mais nous ne le somment pas moins, garde ça en tête. Dans cette équipage c'est ta valeur qui contera. Ceci dis si les rumeurs sont vraies alors tu n'aura aucun problème. Pour ce qui concerne la justice on a nous aussi notre propre justice. Je ne sais pas laquelle est la tienne mais on ne tardera pas trop a l'apprendre. Je vais attendre de la voir avant de dire si elle me déplait ou pas. En tout cas il n'y a pas de raisons qu'on ne puisse pas travailler ensembles. Au pire nous aurons notre propre justice chacun de son coté. Du moment que ça ne compromet pas la mission je n'ai pas de problèmes concernant les croyances et les motivations de chacun.

Ezio: Mes mots n'avait rien de menaçant. C'était juste un avertissement. Quoiqu'il en soit, Vice-Amiral Ayanami, vous êtes un homme surprenant et votre équipage l'ai aussi. Nous avons un but commun. Nous ne supportons pas la vermine quitte a employé nos propre méthode.
C'est derniers temps les missions ne sont pas terribles et manque de piment. J'espère pouvoir m'amuser dans votre équipage.


La voix d'Ezio était calme sans la moindre colère. Il y avait de l'assurance a faire douter n'importe qui. Son visage sans expression était pareils, froid et figé. Qui sait ou cet homme était passé pour être devenus comme ça.

Ayanami: '' Mais on verra tout ça en temps et en heure. Si ça ce trouve nos méthodes se ressemblent plus que vous ne le croyez et en plus on aura surement besoin de vos compétences pour notre prochaine mission. En attendant laissez moi faire les introductions. Voici le colonel Sper Greyjoy, c'est le second dans cet équipage. Cet homme et le lieutenant Denzel Balrig. Il y a d'autres membres importants d'on vous ferrez probablement la connaissance plus tard. Venez vous joindre a nous... Nous avons encore quelques choses a faire sur cette ile avant de partir. N'ayez crainte, commandez ce que vous voulez. C'est la tourné de Greyjoy. Monsieur Ezio Auditore, vous êtes le bienvenu chez les Takayami Law. ''

Ezio: Merci Vice-Amiral Ayanami. Si les rumeurs sont vrai vous concernant, je sent que je risque de m'amuser dans votre équipage.

Ezio prit place sur la chaise et commanda une grande chope de bière. Pour lui, il n'était plus en mission vu que son objectif était de rentrer en contact avec les Takayami Law.
Une fois sa chope reçu, il s'adressa à Ayanami.


Ezio: Quel sera notre destination Vice-Amiral?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanjirô Kukichi

avatar

Masculin Messages : 101

MessageSujet: Re: La place des exécutions    Lun 29 Aoû - 15:31

Citation :
Minsk: '' Nous étions entrain de patrouiller les rues quand les bombes explosèrent! Il y a beaucoup de blessés! Et il y a aussi ce type! Un terroriste! Il termine les marines qui sont a terre! Vous devez aller les aider! Ils sont dans la rue juste la! ''

"S'il n'y a que ça pas de problème."

Il parti donc en courant dans la direction indiqué sans perdre une minute, sans s'arrêter de courir il se tourna légèrement vers Twice :

"Je m'occupe du terroriste, toi reste en arrière à l'abri des combats et occupe toi de ce gars il à l'air blessé. Si tu peux essaye de voir s'il y a des risques de nouvelles explosion et préviens moi."

Sanjirô arriva dans la rue et sut tout de suite qui était son adversaire : c'était l'homme qui venait de jeter un Marine à terre. Il y avait de nombreux Marine au sol mais Sanjirô n'avait le temps de sen préoccuper tout de suite, l'homme à la capuche l'avait repéré et s'avancer d'un air menaçant, Sanjirô l'analysa et vit qu'il portait une épée, il se mit en garde et attendit que son adversaire arrive sur lui. Il ne fit pas changer de forme son bâton, il préférait garder un effet de surprise. Une surprise c'est ce que le terroriste lui réservait en effet il accéléra son allure à deux mètres de Sanjirô. Le cuisinier eu le réflexe d'effectuer un bond arrière ce qui lui permit d'esquiver de peu l'attaque de l'homme. Le terroriste enchaîna sur un coup vertical que Sanjiro eut le temps de voir venir, il prit son bâton à deux mains et le plaça à l'horizontal au dessus de sa tête, tout en pliant légèrement les jambes afin à la fois de parer le coup de son adversaire et d'être dans une postion favorable. En effet ayant plié légèrement les jambes il absorba mieux le choc et surtout il pouvait repousser son adversaire avec force en poussant avec ses puissantes jambes et c'est ce qu'il fit afin de briser la garde de son adversaire. Sans attendre il utilisa son élan pour donner un puissant coup de genou, avec sa jambe gauche, à son adversaire. Le coup fut contrer par le poing du terroriste, mais Sanjirô savait que son adversaire était puissant, il ne s'arrêta pas là. Profitant d'avoir stopper l'élan de son adversaire il lui donna un puissant coup de pied ascendant dans le menton, sans interrompre son mouvement il fit un salto arrière et au moment de sa récéption il donna un coup de bâton un peu à la manière d'un escrimeur. Il avait utilisé tout le haut de son corps pour donner le coup ainsi il pouvait donner un coup puissant, rapide et que la dureté de son bâton rendait un peu plus dévastateur. Il utilisa encore une fois la puissance de ses jambes cette fois pour pouvoir se remettre instantanément en garde et ne pas laisser d'ouverture à son adversaire. Sans baisser sa garde il s'adressa à son adversaire :

"Qui es-tu toi ? Et pourquoi as-tu attaqué ces Marines ?"

Il fronçait les sourcils et avait le regard dur, inquisiteur, toute cette histoire l'intriguait, qui était cet homme, au début il pensait que cet évènement était un coup monté mais les corps des Marines et les dégâts réel causé dans la ville lui faisait douter. Mais alors ce Vice Amiral le laissait s'occuper ainsi d'un terroriste alors qu'il n'avait vu que ses talents de cuisinier.

*Me faire ainsi confiance sans même me tester avant. Mais le lieutenant m'a dit de prendre sa comme un test, ils sont donc quelque part à m'observer... Rooh et puis je réfléchis trop, pour l'instant je dois battre ce gars là.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Twice Stenson

avatar

Féminin Messages : 33
Age : 24
Localisation : Logue Town

MessageSujet: Re: La place des exécutions    Mar 30 Aoû - 12:28

Trop d'explosions dans une ville supposée en paix avait tendance a altérer la santé mentale de Twice, d'où l'excès de colère puis les excuses faîtes au marine. Après qu'elle se soit bien excusée, elle vit les réactions des deux autres qui étaient radicalement différente : Sanjirô avait eclaté de rire et la cible de la colère de la jeune fille avait reculé de quelques pas. Bien qu'une gifle n'était pas très loin d'arriver, elle s'était abstint de le faire. Tout de même, un peu de sympathie ne peut pas faire grand mal.
" Nous étions entrain de patrouiller les rues quand les bombes explosèrent! Il y a beaucoup de blessés! Et il y a aussi ce type! Un terroriste! Il termine les marines qui sont a terre! Vous devez aller les aider! Ils sont dans la rue juste la! ''

Elle n'écouta pas vraiment ce qu'il disait, tout ce qu'elle savait c'était qu'un ignoble bazar avait été fait et que pour une fois ce n'était pas de sa faute. Mais enfin, ca faisait beaucoup d'explosions dans la même journée, un peu trop à son avis. Quand même Logue Town n'était pas réputée pour être une ville constament secouée.

"Je m'occupe du terroriste, toi reste en arrière à l'abri des combats et occupe toi de ce gars il à l'air blessé. Si tu peux essaye de voir s'il y a des risques de nouvelles explosion et préviens moi."

Bon il était pas mort ? Ses jours ne sont pas en danger ? Donc elle n'a pas besoin de s'en occuper,. Et même si c'était le cas, elle n'est pas médecin ! Alors ca n'aurait pas servit à grand chose d'autant que ce n'était pas ce qui avait capté son attention depuis un long moment. Effectivement ce qui l'interessait plus, c'était les fameux explosifs au fond du trou créé quelques instants auparavant par le colonel, bien que l'idée de descendre là dedans ne lui plaisait toujours pas. Enfin bon, tant pis ... va bien falloir y aller. Ce serait dommage que toute la rue explose à cause de quelques terroristes. Twice finit par descendre, au fond et y decouvrit comme elle s'y attendait d'un coté les prisonniers visiblement pas en état de parler, de l'autre une bonne vingtaine de barils hautement dangereux pour la sécurité de ceux d'en haut. Eh ben ! Ils comptaient faire un attentat suicide ou quoi ?! Vu le nombre d'explosifs présent il aurait fallut courir très vite pour ne pas être prit dedans.Bref, la première chose qu'il fallait qu'elle fasse, c'était de virer tout ce qui était suscpetible de créer une flamme et donc de provoquer une belle explosion. Elle se dépécha donc de faire ca avant d'aller observer d'un peu plus près les objets en question. C'était des explosifs assez banals en fait, juste une flamme permettait de mettre le feu à la poudre et boum. Mais un "boum" assez important vu tout ce qui était présent. Après s'être assurée qu'il n'y avait aucun risque, Twice retourna a l'air libre resta assise par terre et regarda si le marine, qu'elle avait abandonné quelques instant avant, avait finit par claquer ou pas. Visiblement il n'était pas mort :

" Bon si vous êtes vivant, vous allez peut être pouvoir m'aider. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sper Greyjoy
Colonel
Colonel
avatar

Masculin Messages : 17

MessageSujet: Re: La place des exécutions    Mer 31 Aoû - 16:31

Sper entra donc dans le café où se trouvait le vice-amiral Ayanami. Il lui adressa un salut militaire et pris le siège se trouvant à la droite de celui-ci. Puis, il fit son rapport sur les évènements d'aujourd'hui. Mais, il dut subir les reproches de son supérieur qu'il accepta de bonne grâce.

Ayanami: '' Sper, a partir d'aujourd'hui
vous attacheriez votre den den mushi sur vous avec une chaine. Aussi
évitez de détruire des lieux historiques quand cela n'est pas
nécessaire. Vous allez d’ailleurs rédiger vous même le rapport
concernant tout cet incident. Vous allez également faire celui
concernant le test de nos nouvelles recrues. A propos d'eux... Les
mousses vont se mètrent a parier sur leur durée de vie ce soir, je veut
que vous reteniez les paris avant de les rappeler a la discipline avec
la manière habituelle. ''


Sper : "Comme vous voudrez, sir."

Tandis que Denzel commandait, Sper demanda une simple jeu de cartes. Il comptait jouer un peu en attendant que le "combat" se termine. Celui-ci ne l’intéressant nullement. Oh, il jetterais bien un coup d’œil comme ça mais il allait faire autre chose. Il proposa à Denzel de faire une partie de poker avec lui. Mais le lieutenant connaissant le pouvoir de Sper et ce faisant sachant qu'il en pourrait pas gagner, il refusa. Le colonel commença donc un partie de solitaire qu'il finit très rapidement à cause de son fruit. Il décida donc de construire un château de cartes pour passer le temps. Ses yeux ne lui gâchant pas le plaisir de la construction. Il en était au deuxième étage de sa construction et venait de commander un autre paquet lorsque son attention se dirigea vers un homme qui venait d'en tuer deux autres. Il regarda l'homme plus en détail. Et comme celui-ci avançait vers leur direction. Il fit son rapport à Ayanami sur le personnage et ses armes.

L'homme s'approchait d'eux et Sper en était à son troisième paquet de cartes et son château venait d'atteindre le quatrième étage et le donjon commençait à apparaître. Tandis qu'il s'amusait, le vice-amiral et le nouvel inconnue commençait à discuter. Celui-ci semblait devoir les rejoindre. Bon, le quatrième aujourd'hui, une bonne journée pour les Takayami Law. Il fit un léger salut de la tête lorsque le vice-amiral le présenta. Sper venait de finir son sixième paquet de cartes et il venait de terminer lorsqu'il se rendit compte que c'était à lui de payer les consommations. Il demanda donc au sergent Kimon d'aller lui chercher son portefeuille. Kimon laissa tomber les instruments et s'en alla. Sper en profita pour ramasser le violon et ce mit à en jouer. Il avait terminer son château. Il n'avait rien à faire. Et puis, il jouait très bien du violon même s'il en jouait très rarement. Et pendant ce temps, la simulation de combat continuait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayanami
Vice-amiral
Vice-amiral
avatar

Masculin Messages : 76
Localisation : En mer.

MessageSujet: Re: La place des exécutions    Jeu 1 Sep - 1:17

[HRP]: Suivant sa demande, je continu a poster au nom de Tyrael. [/HRP]


Du haut de la terrasse les officiers avaient une excellente vue sur la bataille des deux marines. Tyrael venait de conclure l’échauffement et le cuistot se portait a merveille! Ils allaient maintenant passer aux choses sérieuses! Ayanami n'avait pas quitté le navire pour voir une vulgaire bagarre de rue. Si Sanjiro avait du niveau, il allait devoir le montrer maintenant!

Sanjiro: "Qui es-tu toi ? Et pourquoi as-tu attaqué ces Marines ?"

Tyrael: '' Ça n'a pas d'importance tu va bientôt mourir! '' * Cliché comme phrase mais bon... *

Le cuistot jouait beaucoup sur son agilité, sa rapidité et l'effet de surprise. Ses armes semblaient être ce fameux bâton et ses jambes. Tyrael étant doué pour l'analyse, le compris vite fait et réussit une défense exemplaire face aux coups du jeune homme. Parades et esquives s'enchainaient au fur et a mesure que les coups venaient. Pendant un échange, Tyrael bloqua le bâton de Sanjiro avec son épée bâtarde. A ce moment La cape qui couvrait le dos du capitaine se déchira et ses douze ailes en sortirent, chacune armée d'une de ses dagues. Dans un premier temps les dagues foncèrent toutes en même temps sur Sanjiro. Par la suite, les ailes continuèrent a faire des mouvements d'estocade envers Sanjiro. Pendant que ses dagues transformée en dards occupaient son adversaire, Tyrael continuait toujours le gros de l'assaut avec l'épée bâtarde tout en avançant pour empêcher Sanjiro d'esquiver. Tyrael tenait un bon tempo et la situation devint vite intenable pour le jeune cuistot. Quand Sanjiro fut arrivé a ses dernières défenses, Tyrael sortit les chaines de ses gantelets et entoura les jambes du cuistot qui était trop occupé a se défendre contre les dagues qui continuaient toujours l'assaut. Quand les chaines tenaient bien les jambes de Sanjiro, Tyrael tira brusquement dessus pour le faire tomber. Il commença ensuite a faire tourner Sanjiro autour de lui a l'aide des chaines et le lâcha finalement pour l'envoyer au loin... Ceci allait conclure le combat.

Pendant ce temps les officiers s'occupaient chacun a sa manière. Sper par exemple jouait aux cartes et avait finit par carrément construire un château. Faute que le magasin n'avait plus assez de paquets de cartes pour qu'il continue sa construction il se résolu a jouer un peu de violon. Sans doutes le son de l'instrument allait traduire leur position au cuistot qui se battait juste en dessous mais cela n'était plus très grave. Le calme dont faisait preuve Sanjiro trahissait qu'il se doutait déjà de quelque chose. En plus le test allait bientôt finir donc la comédie devait prendre fin de toute manière. Ezio qui ne devait pas trop comprendre toute cette histoire, attira l'attention du vice-amiral.


Ezio: Mes mots n'avait rien de menaçant. C'était juste un avertissement. Quoiqu'il en soit, Vice-Amiral Ayanami, vous êtes un homme surprenant et votre équipage l'ai aussi. Nous avons un but commun. Nous ne supportons pas la vermine quitte a employé nos propre méthode.
C'est derniers temps les missions ne sont pas terribles et manque de piment. J'espère pouvoir m'amuser dans votre équipage.


En effet, il n'y avait aucune raison pour deux shinegamis de la marine de se faire la guerre. Le service du gouvernement et de la marine était un point commun suffisant. Concernant les missions pimentées, Ezio allait être servit, la majorité des taches attribuées aux Takayami Law étaient des missions classées mission-suicide. Un partenariat diabolique venait de se mettre en place au nom de la justice...

Ezio: ''Quel sera notre destination Vice-Amiral?''

Ayanami: '' Notre destination n'est autre que la première ile de la route 7, Aeria Island. Nous avons une mission la bas. On doit capturer un individu. Il y a bien d'autres choses a dire sur cette mission mais cela attendra le meeting qui aura lieu quelques jours avant notre arrivé sur l'ile. Ce serait imprudent d'en discuter maintenant. Je peut cependant vous dire qu'il y a de bonnes chances que notre mission se transforme en mission d'assassinat. ''

Plus loin, sur la place des exécutions, Twice était entrain de causer avec Minsk qui faisait semblant d’être dans les pommes. Vu que la jeune fille voulait pas le lâcher, Minsk lui répondit.

Minsk: '' Je suis vivant mais je pense pas pouvoir vous aidez mademoiselle... D'ailleurs plutôt que de rester ici, vous devriez rejoindre votre compagnon... Il aura besoin d'aide! Ne vous inquiétez pas je garderais les explosifs a votre place! ''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanjirô Kukichi

avatar

Masculin Messages : 101

MessageSujet: Re: La place des exécutions    Ven 2 Sep - 0:33

Le terroriste s'en sortait pas mal, il avait géré la contre attaque de Sanjirô à la perfection

Citation :
Tyrael: '' Ça n'a pas d'importance tu va bientôt mourir! ''

*Il se bat bien mais alors niveau répartie ça vole pas haut...*

Après cette brève l'assaut repris de plus belle, chacun contrait l'attaque de l'autre à la perfection, Sanjirô ne faisait pas changer son bâton de forme de manière à ce que son adversaire ne pense que c'était seulement un bâton très très dur.
Soudain le terroriste sembla passer à la vitesse supérieure, à l'aide de son épée il bloqua le bâton de Sanjirô, du moins il pensa le bloquer, En effet Sanjirô ne réfléchi pas une seconde et réduisit son bâton à sa taille minimum (celle d'un crayon) afin d'en garder le contrôle. C'est alors que la cape de son adversaire se déchira dévoilant des sortes d'ailes étranges et surtout menaçantes. En effet au bout Sanjirô eut temps de distinguer ce qui était très certainement une arme.


"Ah merde !"

Le cuisinier leva sa main droite comme pour arrêter les dagues, dans le même temps son mimi-bâton se transforma en un grand écu qui s'il s'accroupissait légèrement pouvait le cacher entièrement. Justement Sanjirô s'accroupit légèrement et toute les dagues ricochèrent sur son écu. Il lui fit alors reprendre la forme de mini bâton et le tint fermement dans sa main. Son adversaire ne fit pas de pause et se rua sur lui prés à continuer l'assaut de plus belle, mais avec ses nouvelles armes Sanjirô se dit qu'il allait falloir traiter autrement. Il avait prit une position de garde plus offensive, plus ouverte. Il attendit le dernier moment juste avant que l'épée bâtarde d'un coup de pied très rapide de la jambe droite, il fit de même pour les dagues qui venait l'attaquer parfois. Il avait assez de maîtrise, de vitesse et de puissance pour dévier les coups sans se faire couper le pied. Il restait toujours en appui sur sa jambe gauche et balancer des coups de pieds avec la droite de plus en vite afin non seulement de pouvoir parer tous les coups de son adversaires mais en plus de lui en infliger quelques en un. Il murmura :

"Mach Rifle..."

Il avait atteint sa vitesse maximale de coup de pieds : 12 coups à la secondes. En même temps il tentait d'avancer avec sa jambe gauche mais le bougre d'en face ne se laissait pas faire, il avait eu la même idée. Il était fort, Sanjirô devait prendre bien soin à toujours frapper ses armes de biais pour les dévier sans y laisser son pied, il n'entrait jamais en contact avec le tranchant de la lame de l'épée bâtarde ou des dagues, et il ne put éviter quelques écorchures superficielles causées par des dagues mal déviées. Cela demandait un controle hors du commun surtout à une telle vitesse : Sanjirô n'allait pas tenir longtemps il fallait qu'il fasse quelque chose.
Tandis qu'il continuait ses coups de pieds, son bâton pris la forme d'une cane que Sanjirô saisit fermement, la bâton avait changé de forme mais pas de taille ainsi cette action était dissimulée par sa veste.
Alors sans interrompre ses coups il visa avec le pommeau de l'épée bâtarde et au moment propice il "tira" pour désarmé son adversaire. Ce moment coïncida avec le moment où celui fit sortir des chaines de ses gants et en entoura la jambe d'appui de Sanjirô.
L'instant d'après le cuistot était en train de tournoyer dans les airs, et sans qu'il n'eut le temps de faire quoique ce soit il fut projeter au loin.

Il se releva alors très vite pour se remettre tout de suite en garde et continuer le combat et aussi voir si au moins il avait réussi à désarmer son adversaire avant de s'être fait balancer de manière humiliante.


"C'est tout ce que t'as l'araignée ? Il en faut plus pour me tuer tu sais ?."

Sanjirô était moqueur et avait un franc sourire sur le visage, son adversaire était fort, il le savait et ça l'amusait, ça le motivait même. Depuis un an il n'avait plus eu d'adversaire digne de ce nom à part Rico, mais Rico n'aimait pas trop se battre, et quelques clients récalcitrants un peu coriace. Mais l'adrénaline de ses combats avec Karim lui avait un peu manqué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denzel Balrig
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Masculin Messages : 28
Localisation : Logue Town

MessageSujet: Re: La place des exécutions    Ven 2 Sep - 16:03

La place des exécutions en avait vu de toutes les couleurs ces temps -ci : Fausse exécution, attaque terroriste, destructions et explosion en tout genre. Ces temps ci, Denzel ne s'était pas vraiment reposé. Il y a des fois où, il donnerait n'importe quoi pour prendre des vacances...

Mais laissons la place des exécutions là où elle est. Non loin de là néanmoins, perché sur une terrasse isolée de l'agitation de la place historique, un petit groupe d'officiers ce détendent. Même si le mot détente n'est jamais vraiment le plus approprié. La dite terrasse appartenait à un charmant salon de thé, aux couleurs chaleureuses et ambrées. Le service y était irréprochable et raffiné...


*MIAM*

Le bruit d'une d'une bouchée, donc je disais un salon de thé irréprochable...et un lieutenant gourmand...
Celui-ci, semblait vraiment aux anges. Le sourire au coin, avec un peu de crème, il en avait presque oublié la galère dans laquelle il se trouvait. Il faut dire que chaque bouchés de fraisier, le faisait jubiler ! Ayanami le savait probablement, ce n'était la première fois qu'il utilisait son amour des gâteaux pour attirer son attention...


Ayanami: '' Les pièges c'est très bien, mais seulement quand ils marchent. Vu ce qui est arrivé avec ton dernier il n'y aurait probablement plus de base en ce moment même. Ces gens comptaient se faire sauter avec les barils dans le pire des cas. Les laissés rentrer dans la base avec ce type de matériel est trop imprudent et probablement pas nécessaire vu que apparemment tu connaissais la majorité de leur plan. Ça n'a plus d'importance maintenant. je donnerai les ordres concernant les captifs une fois le test des nouvelles recrues terminé. ''

Denzel:"Hum...? Ok..."

Il avait à peine réagit, trop occupé à s'extasier sur le goût de son entremet. Et puis il était habitué aux brimades. Non...son attention se porta plus sur l'individu qui était apparu derrière lui, il avait senti sa présence....

Ezio: '' Vice-Amiral Ayanami ?! Je suis envoyé par les instance suprême de Marie Joa. On ma demandé de vous seconder dans votre voyage. Sachez qu'avant toutes chose, j'ai plus d'autorité que vous pouvez le penser. Je suis certes sous vos ordres, mais si votre me plait pas je risque d'être moins gentil avec vous. Sachez que j'ai une justice propre à moi qui pourrait vous déplaire.

Je me présente: Ezio Auditore pour vous servir. ''


Denzel:"Ce mec est soit sûr de lui, soit c'est un crétin...*


Ezio: Mes mots n'avait rien de menaçant. C'était juste un avertissement. Quoiqu'il en soit, Vice-Amiral Ayanami, vous êtes un homme surprenant et votre équipage l'ai aussi. Nous avons un but commun. Nous ne supportons pas la vermine quitte a employé nos propre méthode.
C'est derniers temps les missions ne sont pas terribles et manque de piment. J'espère pouvoir m'amuser dans votre équipage.


Denzel:*tes espoirs sont vains, Mr Auditore...*

Denzel voyant qu'Ayanami et Greyjoy le connaissait relâcha sa méfiance...même si tout ceci sentait mauvais...Il écoutait d'une oreille, mais préférait tout de même regarder les prouesses de Sper avec son énième château de carte.

Le lieutenant le mit au défi de construire un chateau qu'il venait de dessiner. Il avait plusieurs tours, et un pont levis. La prestation de Sper lui avait donné quelques idées de design qu'il s'empressa de donner à Sper.
Mais celui ci s'était laissé et avait décidé de jouer du violon. Quel noble instrument...tandis qu'il buvait chacune de ses notes, Denzel lui y reconnaissait tout de même ses seules qualité, Ayanami et Auditore avait fini leur conversation.


Ezio: ''Quel sera notre destination Vice-Amiral?''

Ayanami: '' Notre destination n'est autre que la première ile de la route 7, Aeria Island. Nous avons une mission la bas. On doit capturer un individu. Il y a bien d'autres choses a dire sur cette mission mais cela attendra le meeting qui aura lieu quelques jours avant notre arrivé sur l'ile. Ce serait imprudent d'en discuter maintenant. Je peut cependant vous dire qu'il y a de bonnes chances que notre mission se transforme en mission d'assassinat. ''

Denzel:*hum...c'est l'île où on s'est rencontré la première fois non ?*

Il fut coupé dans sa pensée par le DenDen Mushi portable:

*BleBleBle*

Denzel décrocha en le montrant à Sper comme pour le narguer d'avoir toujours le sien en sa possession.

Denzel:"Lieutenant Balrig, j'écoute"

Crowford:"Lieutenant, nous venons de recevoir un appel du cap des jumeaux...l'officier Asuka Faust qui avait été porté disparu a été vu ce matin, on dirait qu'il est retenu prisonnier par des pirates. Ceux qui nous ont aidés à capturer Black Blood d'après le Cipher Pol 5."

Denzel: "Très bien j'en informe le vice amiral"

Ce qui fut chose faite:

Denzel:"Vice amiral, je crains que nous devions passer par le cap des jumeaux, ils ont des renseignement sur les pirates dont je vous ait parlé et la position de Faust."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Twice Stenson

avatar

Féminin Messages : 33
Age : 24
Localisation : Logue Town

MessageSujet: Re: La place des exécutions    Dim 4 Sep - 13:57

Twice se leva, pensant sérieusement coller une baffe au marine qui semblait dans les pommes ... au moins il se réveillerait. Peut être était ce la raison pour laquelle il se mit soudainement à répondre à sa question :

'' Je suis vivant mais je pense pas pouvoir vous aidez mademoiselle... D'ailleurs plutôt que de rester ici, vous devriez rejoindre votre compagnon... Il aura besoin d'aide! Ne vous inquiétez pas je garderais les explosifs a votre place! ''

Pardon ? Il l'avait bien regardé là ? Est ce qu'elle avait vraiment l'air de savoir se battre ?

" J'espère que vous plaisantez là ! Franchement, vous croyez que je vais être d'une quelconque utilité là bas ? Je suis scientifique : vous savez, on travail dans un labo, on fait des expériences ( et accessoirement on fait tout exploser ), et généralement on ne va pas courir pour se faire taper dessus ! Que les choses soient claires : je ne sais PAS me battre ! "

* et j'ai aucune envie de savoir ! *

Lâche ? Elle ? Parfaitement ! Mais lâche encore en vie ! C'est important de le préciser ! Il y en a beaucoup qui meurt pour sauver des gens ... hors de question qu'il en soit ainsi pour elle ! Quant aux explosifs, les laisser sous la surveillance de quelqu'un qui risquerait de s'évanouir lui était interdit par sa conscience, et aussi parce que ca lui faisait une bonne raison de ne pas bouger de cet endroit. Si il y avait un risque d'explosion, il comptait faire quoi ? Partir en hurlant ? quoi que ... c'est peut être ce qu'elle ferait, c'est même certain ... enfin là n'est pas la question ! De plus, n'étant pas vraiment une adepte du concept " tu es en danger, attends je viens t'aider ", elle préférait largement rester bien sagement ici, d'ailleurs c'est ce que Sanjirô lui avait demandé. Tant mieux ! C'est bien ce qu'elle comptait faire : ca et la seule chose qui puisse un temps soit peut être utile, qui est de veiller a ne pas faire s'effondrer la place à cause d'une jolie explosion sous-terraine. Sur ce, Twice ne se préoccupa plus vraiment de l'homme, il pouvait s'évanouir ou partir qu'elle ne s'en serait même pas apperçu. A vrai dire, le peu de bruit qu'on arrivait à entendre du combat un peu plus loin, étaient ce que le mot « rassurant » ne pouvait pas qualifier. Du coup, la jeune fille était déjà en train de réfléchir par où elle allait partir en courant si la situation devait mal tourner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyrael Heavenwing
Capitaine
Capitaine
avatar

Masculin Messages : 37
Age : 25
Localisation : Dans les tropiques, entre la russie et la pologne.

MessageSujet: Re: La place des exécutions    Mar 6 Sep - 18:13


Tyrael n'en revenait pas. Il avait certes lancé son faux-adversaire au loin grâce a ses ailes, mais en contrepartie, le bleu avait réussi a le désarmer...Ce n'était pas arrivé depuis longtemps. Il lança un rapide coup d'œil au balcon ou se tenaient les membres de son équipage. Un nouveau venu...Vu que personne ne semblait spécialement tendu, Tyrael n'y prêta plus attention, et reprit le combat.

Sanjiro: "C'est tout ce que t'as l'araignée ? Il en faut plus pour me tuer tu sais ?."

Tyrael: *Magnifique... Un guerrier digne de ce nom.*

Malgré le fait qu'ils soient pour l'instant ennemis, Tyrael éprouvait dors et déjà de la sympathie et du respect pour le cuistot qui se tenait en face de lui, car le combat est une bonne manière d'en apprendre sur un homme. Et en tant que guerrier, Tyrael ne pouvait rester insensible a l'adresse que montrait Sanjiro.
Il se redressa. Enleva sa capuche, afin de montrer son visage a son adversaire. Il se tint droit le temps de poser son poing sur son cœur a la manière des guerriers de son ile natale, et reprit le combat...En souriant.


Tyrael: "Araignée, hein...?" Tyrael se suréleva grâce a ses ailes, et se déplaça dessus jusqu'à son épée, qu'il récupéra grâce a ses chaines dès qu'il fut a portée. En effet, le temps de ce petit trajet qu'il parcourut a très grande vitesse, il ressembla a une araignée dont les pattes étaient d'un blanc translucide.

Tyrael: "J'aurais aimé pouvoir me mesurer a toi a pleine puissance. Dommage." En effet, la rue était encore truffée d'explosifs qui ne demandaient qu'une source incandescente pour tout faire exploser. Il ne pouvait pas prendre de risques, même si les artificiers avaient placés les explosifs de manière a ne pas provoquer de dégâts.
Cela ne voulait pas dire qu'il ne pouvait pas utiliser son fruit...


Tyrael: *On passe aux choses sérieuses.* " [Scorched metal] . Voyons comment tu te débrouilles avec ca."

Les dagues de Tyrael se mirent a surchauffer, au point ou elles passèrent de la couleur argentée a un rouge mat. Les émanations de chaleur étaient telles qu'il était possible de les voir, a condition qu'on soit assez proche.

Tyrael: "[Break Art- Retribution Rush]!"

Tyrael fonca sur son ennemi, le coude et l'épaule gauche en premiers, protégée par son épée, qu'il avait préalablement refroidi, de sorte a former une couche de glace dessus,vers Sanjiro. Pour éviter toute esquive, il établit un écran mobile de dagues brulantes sur les flancs de sanjiro, de sorte qu'il ne puisse qu'avancer ou reculer.
Quand l'impact vint, il enchaina avec une [Thermal Nova], absorbant une partie de la chaleur l'entourant ainsi que Sanjiro. Il relâcha immédiatement cette énergie sous forme d'une vague, qui blessa probablement Sanjiro, dans la mesure ou son corps n'était pas supposé résister aux changement de températures brusques...comme tout humain.


Tyrael: "[Chains of Duty]!" Tyrael tenta d'agripper une jambe de Sanjiro, et de la trainer violemment en arrière pour le déséquilibrer. Pendant ce temps, il frappa Sanjiro de son épée en prenant soin de ne pas utiliser le tranchant. Après plusieurs attaques, Tyrael sentit le gout du sang dans sa bouche. Il stoppa net son offensive, traina encore le pied se sanjiro en arrière pour le mettre hors de portée d'attaque, et recula grâce a ses ailes a la manière d'une araignée.
Une fois hors de portée, Tyrael cracha au sol. Le sol se macula d'une petite tache rouge.


Tyrael; "Du sang? Peut-être que je n'aurais pas du utiliser ce Break Art...?" Curieusement, Tyrael avait toujours le sourire au lèvres. Il avait rarement eu l'occasion d'étaler ses capacités a ce point.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayanami
Vice-amiral
Vice-amiral
avatar

Masculin Messages : 76
Localisation : En mer.

MessageSujet: Re: La place des exécutions    Mar 6 Sep - 23:03

[HRP] Je suis Je peut donc je poste! [/HRP]


Ayanami regardait attentivement le combat des deux marines dans la rue. C'était bien le seul d'ailleurs! Sper jouait au violon, bien que le vice-amiral ce doutait qu'il devait quand même garder un œil sur ce qui se passait en bas et Denzel s'extasiait avec le sucre de sa boisson... au point d'apprécier la prestation de Sper qui était certes impeccable comme toujours. Les panthères ronronnaient tranquillement sous la table aux pieds d'Ayanami sans trop se faire remarquées. Finalement, Ezio profitait de sa boisson. En fin de compte c'était presque comme des vacances!

Ayanami pensait aux divers effets que pourraient avoir l'intégration des deux nouveaux membres dans l'équipage quand le lieutenant Denzel lui parla.


Denzel:"Vice amiral, je crains que nous devions passer par le cap des jumeaux, ils ont des renseignement sur les pirates dont je vous ait parlé et la position de Faust."

Ayanami: '' Oui je suis au courant. On m'en a informé au navire. Il n'y a pas d'escale prévue au Cap des Jumeaux. On passera rapidement Reverse Mountain et Godeye nous dira si il se passe toujours quelques chose la ba. Si s'est le cas on s'y arrêtera, effectivement. Ceci dis, le temps qu'on y arrive les conflits seront probablement déjà résolus. En tous cas, que le CP continue son travail. Je veut savoir dans quelle route ils vont s'engager a fin d'en avertir la base marine la plus appropriée. ''

Ayanami remarqua que le combat d'en dessous commençait a dérailler et que le cuistot prenait cher.
Tyrael n'utilisait pas seulement ses techniques spéciales mais aussi son fruit du démon, ce qui était vraiment trop faire face a quelqu'un qui n'avait quand même jamais eu d'entrainement militaire. Ayanami en avait assez vu. Il claqua des doigts sous la table pour réveiller les panthères, se leva, puis fit un signe de la tête en direction des deux combattants. Les félins décollèrent de sous la table puis sautèrent par dessus la rambarde pour atterrir pile entre les deux adversaires. Elles se mirent a grogner fortement pour stopper net les deux combattants, annonçant la fin du match. Pendant ce temps Ayanami expliqua aux officiers de la terrasse qu'il était temps de partir.

Une minute plus tard il avait rejoint Tyrael et Sanjiro. Comme d'ordinaire les panthères vinrent se ranger a ses cotés et se calmèrent dés son arrivé.


Ayanami: '' Bon travail Heavenwing, maintenant on sais de quoi est fait ce jeune homme... Sanjiro peut être tu te doutais bien que ceci était un test. C'en était un, en effet. Cet homme et le capitaine Tyrael Heavenwing. Tu sais te battre mieux que la majorité de nos mousses. Il faudra que tu nous explique comment tu as obtenu de telles capacités. En attendant suivez moi tous les deux jusqu’à la place. On a une dernière chose a faire avant de partir. ''

Une fois arrivés a la place, ils rejoignirent Twice et ses explosifs. Minsk qui avait vu le vice-amiral arrivé, était déjà partit depuis belles lurettes pour pas être envoyé en mission au lieu de congé maladie. Les officiers firent venir des mousses qui aidèrent Twice a s'occuper des explosifs et qui sortirent les prisonniers du trou avant de les aligné devant les officiers. Tout le monde devait être la a présent. Ayanami se détacha du groupe puis pris la parole avec son ton sérieux et sévère.

Ayanami: '' Messieurs! Comme vous l'avez constaté, notre équipage s'est considérablement agrandit aujourd'hui. Je vais donc vous répéter notre serment a fin que les nouveaux membres l’apprennent et que les anciens s'en rappellent. ''

Pendant la deuxième partie de sa phrase son regard pesa lourdement sur Tyrael et surtout Denzel.

Ayanami: '' Quand on chasse on tue. Nul part est en sécurité, rien n'est sacré. Nous sommes l'épée du Gouvernement. La justice implacable qui s’abat sur le mal. Nous sommes Takayami Law! ''

S'en suivit un silence. Ayanami voulait faire peser ces mots et voir les réactions de chacun.

Ayanami: '' Ces hommes que vous voyez la sont des révolutionnaires. Ils comptaient faire sauter la base de marine de Logue Town mais on été arrêtés par le colonel Sper Greyjoy. Il est évident que ces personnages œuvrent contre la paix, contre la Marine et contre le Gouvernement...

Ils vont donc être exécutés sur le champ. ''


Ayanami fit un signe de la main et une ligne de mousse se plaçât devant les condamnés.

Ayanami: ''Présentez armes! ''

Les soldats s’exécutèrent et placèrent leur fusils sur leur épaules, tous se tenant droits comme des i. L’atmosphère était tendue.

Ayanami: '' Très bien, très bien...

J'invite donc nos nouveaux membres a faire un pas en avant, de saisir un fusil et d'exécuter chacun un prisonnier!

Sachez que si vous êtes prêts a tirer, cela signifie que vous êtes également prêts a vous faire tirer dessus.

Cette fois, vous savez ce qu'ils ont fait. Mais ça sera peut être pas le cas de la prochaine. La prochaine sera un ordre et il faudra l’exécuter sans hésiter. De toutes manières sachez qu'hésiter sur le champ de bataille vous coutera la vie. Sachez que montrer de la compassion sur le champ de bataille vous coutera la vie. Sachez que la pitié... vous coutera la vie.

Sachez aussi que peu importe le poste pour lequel vous avez étés engagés, il est probable qu'un jour vous soyez en danger. Si vous allez vous faire descendre bêtement ou si vous allez être prêts pour ce jour est a vous de décider. Le lieutenant Balrig, s'occupera de votre entrainement et vous apprendra les bases du combat si cela est nécessaire. ''


La dernière partie ciblait clairement Sanjiro et Twice. Les deux jeunes s'étaient embarqués dans une aventure d'enfer. Après une journée remplie d'événements, ils devaient maintenant faire face a ça!
Sanjiro avait passé le test du combat sans problèmes, mais c'était de loin le plus facile des deux! C'était toujours le test moral qui faisait le plus de victimes...

Ayanami attendit un moment avant d'ajouter:


Ayanami: '' Exceptionnellement, pour cette fois et cette fois seulement, le capitaine Heavenwing et le lieutenant Balrig peuvent, si ils le souhaitent, exécuter votre proie a votre place. Retenez cependant, que la prochaine fois vous n'aurez pas le choix! ''

Quand les trois sacrifices demandés on eut lieux, les mousses se chargèrent du reste des exécutions. Il y avait le coup de feu, le bruit de la balle qui déchire la chaire, le bruit du sang qui s'éparpille sur le sol, optionnellement un cri de douleur et finalement le bruit sourd du corps qui retombait dans le trou par lequel on venait de sortir les condamnés. Seul survivante de l’exécution fut Juliette. Ils l'avaient gardé en vie pour lui faire subir un interrogatoire qui risquait d’être bien pire que la mort. Toutefois c'était la base de Logue Town qui allait s'occuper de son cas et donc elle avait peut être une chance...

Ayanami: '' Les soldats qu'on a amené ce matin s'occuperont de la réparation de la place. Le moment est venu pour nous de rentrer au bateau. Si vous avez encore des courses a faire, donnez une liste a un mousse et il s'en chargera pour vous. ''

Ayanami partit en tête en compagnie de ses panthères. Il traversa la rue principale puis le port avant d'arriver finalement au Little Boy. Le soleil se couchait désormais et une journée bien difficile touchait a sa fin... Logue Town allait pouvoir se reposer.


[Vers le Little Boy.]



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Twice Stenson

avatar

Féminin Messages : 33
Age : 24
Localisation : Logue Town

MessageSujet: Re: La place des exécutions    Mar 13 Sep - 19:10

(désolée pour le retard ><)



Twice tourna la tête pour constater que ... le marine s'était fait la malle ! Sympathique celui-là ! Elle se redressa cherchant donc un peu de main d'oeuvre pour sortir tout ce bazzare. Main d'oeuvre qui ne tarda pas à arriver et à sortir explosifs et prisonniers du trou dans la rue.



'' Messieurs! Comme vous l'avez constaté, notre équipage s'est considérablement agrandit aujourd'hui. Je vais donc vous répéter notre serment a fin que les nouveaux membres l’apprennent et que les anciens s'en rappellent.

Quand on chasse on tue. Nul part est en sécurité, rien n'est sacré. Nous sommes l'épée du Gouvernement. La justice implacable qui s’abat sur le mal. Nous sommes Takayami Law! ''

Ce serment lui fit imaginer le pire en ce qui concernait son futur. Disons que certains mots étaient là pour approuver ses pensées, rien qu'à entendre "chasse", "tue", et "justice implacable", et bien ca n'était pas vraiment rassurant.

" Ces hommes que vous voyez la sont des révolutionnaires. Ils comptaient faire sauter la base de marine de Logue Town mais on été arrêtés par le colonel Sper Greyjoy. Il est évident que ces personnages œuvrent contre la paix, contre la Marine et contre le Gouvernement...

Ils vont donc être exécutés sur le champ. ''


Finalement le pire était peut être a venir maintenant.

J'invite donc nos nouveaux membres a faire un pas en avant, de saisir un fusil et d'exécuter chacun un prisonnier!


Sachez que si vous êtes prêts a tirer, cela signifie que vous êtes également prêts a vous faire tirer dessus.

Cette fois, vous savez ce qu'ils ont fait. Mais ça sera peut être pas le cas de la prochaine. La prochaine sera un ordre et il faudra l’exécuter sans hésiter. De toutes manières sachez qu'hésiter sur le champ de bataille vous coutera la vie. Sachez que montrer de la compassion sur le champ de bataille vous coutera la vie. Sachez que la pitié... vous coutera la vie.

Sachez aussi que peu importe le poste pour lequel vous avez étés engagés, il est probable qu'un jour vous soyez en danger. Si vous allez vous faire descendre bêtement ou si vous allez être prêts pour ce jour est a vous de décider. Le lieutenant Balrig, s'occupera de votre entrainement et vous apprendra les bases du combat si cela est nécessaire. ''


Gloups ! Twice déglutit difficilement. Moralement, elle était totalement incapable de tuer quelqu'un. Voir les gens mourir n'était pas un trop gros problème bien que ca la mettait mal à l'aise, mais de là a donner la mort elle même, ca devenait mission impossible. La jeune fille eut un léger mouvement de recul et fit un pas en arrière. Elle qui s'était toujours arrangée pour se tenir loin des champs de batailles et autres endroits potentiellement dangereux, on peut pas vraiment dire que cette fois si c'était bien réussit !

'' Exceptionnellement, pour cette fois et cette fois seulement, le capitaine Heavenwing et le lieutenant Balrig peuvent, si ils le souhaitent, exécuter votre proie a votre place. Retenez cependant, que la prochaine fois vous n'aurez pas le choix! ''

A ces mots, la chimiste se sentit soulagée, restait plus qu'à savoir quelle âme généreuse allait bien pouvoir le faire à sa place. Laissant donc la tâche a quelqu'un d'autre, elle regarda un peu ailleurs même si les bruits attiraient son attention. Ce fut donc des bruits de balles, des cris et des sons plus sourds indiquant que les corps étaient tombés. Twice se sentit mal face à ce funeste spectacle. Un frisson lui parcourut le dos et la jeune fille détourna le regard pour éviter d'avoir cette vue sur les cadavres trop longtemps.

'' Les soldats qu'on a amené ce matin s'occuperont de la réparation de la place. Le moment est venu pour nous de rentrer au bateau. Si vous avez encore des courses a faire, donnez une liste a un mousse et il s'en chargera pour vous. ''

Parfait ! Aucune envie de rester par ici. Cette journée risquait de lui rester en mémoire un bon bout de temps alors peut être qu'on pouvait éviter un désastre de plus. Twice sortit alors un bout de papier pour y ecrire rapidement ce dont elle allait avoir besoin. Liste qu'elle donna au premier mousse venu avant de suivre le reste du groupe. On pouvait pas vraiment dire que c'était une journée de tout repos, bien qu'elle se doutait que repos et vacances, ce serait pas pour tout de suite !



[vers Little boy]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denzel Balrig
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Masculin Messages : 28
Localisation : Logue Town

MessageSujet: Re: La place des exécutions    Mar 13 Sep - 22:56

L'ambiance générale avant le départ d'Ayanami était plutôt détendue: Ils étaient assis là, Denzel, Sper et le nouveau venu, Ezio, sur la terrasse d'un café situé en hauteur, profitant d'une musique raffinée, d'un service de table irréprochable, de mets succulents, et d'une vue prenante sur la ville, ainsi qu'un spectacle de qualité: la passe d'arme du mousse Sanjiro Kikuchi et du capitaine Tyrael Heavenwing, que le lieutenant Balrig connaissait assez mal. Après tout il avait rejoint les takayami law peu de temps après le démantèlement du désormais Vice-Amiral Opera. Après son action héroïque contre l'Invictus il y a plus de 10 ans la plupart des membres de son équipage avaient bénéficié d'une promotion, tout comme les Takayami de l'époque d'ailleurs...Ce remaniement avait quelque peu éclaté les équipages et mélangé ses membres qui se retrouvaient parfois affecté à une autre mission.....

Bref, tous les aspects d'un bon divertissement de vacances étaient rassemblé. Seulement voilà: le ciel prit une teinte rougeâtre, un peu comme les prémices d'évènements tragique, ni le thé apaisant, ni les fraisiers délicatement parfumés, ne pouvaient atténuer ce pressentiment. De la sueur froide avait commencé à couler du visage, maintenant grave de Denzel.

Et à raison, le vice-amiral s'était levé pour mettre un terme à la mascarade, Denzel paya l'addition, remerciant très sobrement le serveur, il ne s'attarda pas à esquisser de sourire ou même de regard à ce dernier, trop préoccupé par ce qu'allait décider Ayanami.

Le haut gradé mit fin au faux combat, et invita les deux marines à rejoindre Twice avec les révolutionnaire. Voilà, le moment était arrivé, Ayanami avait cette froideur dans le regard, celle qu'il portait souvent à ceux qu'il allait exécuter. Ses yeux se posèrent sur les soldats rebelles qui réagirent vivement.


Révolutionnaire:"A..Ayami ?! Sale chien du gouvernement ! Un jour tu paieras pour le sang de tous les innocents que tu as assassiné !"

Les yeux du vice-amiral restèrent tout aussi froid et indifférent au sort des prisonniers, pire, il rappela à tout le monde la devise des Takayami ignorant totalement l'existence de ceux à qui il allait ôter la vie.
Denzel eut un pincement au coeur, il est vrai que leur équipage avait fait des choses dont il n'était pas fier, mais...il s'efforçait de penser que c'était pour la bonne cause. La suite des évènement changea totalement l'ambiance, l'alourdissant tout en scellant le sort des détenus.


Ayanami:" Ces hommes que vous voyez la sont des révolutionnaires. Ils comptaient faire sauter la base de marine de Logue Town mais on été arrêtés par le colonel Sper Greyjoy. Il est évident que ces personnages œuvrent contre la paix, contre la Marine et contre le Gouvernement...

Ils vont donc être exécutés sur le champ.
''

L'annonce fit l'effet d'une bombe, tous sauf les plus anciens étaient choqué d'un choix si radical, c'était bien le shinigami. Le pincement au coeur s'intensifia, déformant le visage du marine de stupeur et de dégoût, bien qu'il s'efforça de ne pas laisser échapper son indignation.

Révolutionnaire:"Quoi ?! Non ! Mais vous ne vous rendez pas compte ?! C'est cet Homme le vrai terroriste !"

Mais l'accusé continua son discours comme si de rien était, sans être dérangé par le prisonnier qui criait à l'injustice. Même si, lui ne l'entendait pas, Denzel lui était touché par chacune des paroles du prisonnier...il avait tellement raison !

Ayanami:"...J'invite donc nos nouveaux membres a faire un pas en avant, de saisir un fusil et d'exécuter chacun un prisonnier!"

Révolutionnaire:"Ayanami, ordure !"

Ayanami:"Sachez que si vous êtes prêts a tirer, cela signifie que vous êtes également prêts a vous faire tirer dessus. "

Révolutionnaire:"Tu as tué ma famille à North Blue, Assassin !!"

Ayanami:"Cette fois, vous savez ce qu'ils ont fait. Mais ça sera peut être pas le cas de la prochaine. La prochaine sera un ordre et il faudra l’exécuter sans hésiter. De toutes manières sachez qu'hésiter sur le champ de bataille vous coutera la vie. Sachez que montrer de la compassion sur le champ de bataille vous coutera la vie. Sachez que la pitié... vous coutera la vie."

Révolutionnaire:"D'autres te ferons payer sale chien !"

Ayanami:"Sachez aussi que peu importe le poste pour lequel vous avez étés engagés, il est probable qu'un jour vous soyez en danger. Si vous allez vous faire descendre bêtement ou si vous allez être prêts pour ce jour est a vous de décider. Le lieutenant Balrig, s'occupera de votre entrainement et vous apprendra les bases du combat si cela est nécessaire. ''

Balrig ne réagit pas à sa remarque, il était en proie à un dilemme intérieur, ce n'était pas la première fois qu'il voulait frapper le vice-amiral, tout ce qu'il pouvait faire c'était serrer du poing et taire ses sentiments. Il réagit tout de même et attrapa violemment l'un des fusils apporté par les mousses.

Ayanami:'' Exceptionnellement, pour cette fois et cette fois seulement, le capitaine Heavenwing et le lieutenant Balrig peuvent, si ils le souhaitent, exécuter votre proie a votre place. Retenez cependant, que la prochaine fois vous n'aurez pas le choix! ''

Nous y voilà, il fallait endosser la responsabilité, ce genre de décision avait tué l'enfant rêveur et optimiste qu'il y avait en lui depuis longtemps, c'était entre autre ce qui avait commencé à le faire douter sur le bien fondé de la marine, étaient-ils des héros ou de simples bourreaux des Tenryubito, l'instrument de leur désirs, beaucoup se posaient la question. Beaucoup rencontraient l'avis d'Ayanami et n'y survivaient pas. Il regarda le visage tétanisé de Twice, et pris rapidement sa décision.

Il passa devant les deux nouvelles recrues et leur tendis les bras comme pour les protéger de franchir cette frontière dont ils ne reviendraient jamais. Du coin de l'oeil, il les regarda, avant de leur dire avec un sourire triste et douloureux.


Denzel:"Reculez...les enfants ne devraient jamais avoir à endosser nos responsabilités..."

Il arma son fusil et mis le révolutionnaire en joue.

Révolutionnaire:"Balrig ?! Je ne te croyais pas capable de ça...tu me déçois je pensais que tu étais différent des autres marines, l'attaque étaient surtout contre Ayanami !"

Denzel:"C'est votre réponse ? Pourquoi impliquer tous les autres marines ? Si vous avez un problème avec le vice-amiral, allez le voir directement, les innocents n'ont pas à payer votre lâcheté."

Avait-il répondu d'une voix calme et éteinte. Même si il comprenait bien les sentiments de sa cible, la réponse du lieutenant n'étant qu'un prétexte pour justifier sa propre lâcheté.

Révolutionnaire:"BALRIG !"

Denzel:"désolé"

Répondit-il sans que sa bouche ne produise de son. Une larme coula de son oeil suivit d'une détonation, la cible s'effondra, le corps dérobé de toute vie. L'instant bien que rapide avait semblé duré une éternité.

Il executa les autres prisonniers, se faisant violence à chaque vie volée, puis reposa le fusil le visage éteint avant de se diriger vers le Little Boy silencieusement, un silence qui en dit long sur son état d'esprit.

Une nouvelle conviction naquit en son coeur. Dos aux autres furieux contre lui même, il décida de devenir plus fort pour ne plus laisser une telle situation se reproduire. Chacun avait sa justice, encore falait-il la force de l'appliquer.


Denzel:*Plus jamais ça !*

[Vers le Little Boy]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezio Auditore
Membre d'équipage
Membre d'équipage
avatar

Masculin Messages : 21

MessageSujet: Re: La place des exécutions    Mar 13 Sep - 23:33

Ezio attendis sur la terrasse du café en buvant une chope de bière. Il ne savait pas bien ce qu'il faisait ici à attendre bêtement. Il compris par les dires du Vice-Amiral, que celui-ci testais de nouvelle recrue pour son équipage. Une chose bien inutile pensait l'assassin. Le seul moyen de les tester, c'est de leur faire affronter l'ennemie en situation bien réelle.
Malgré la situation, il ne montra aucun signe d’agacement. Son visage était fermé et froid. Il n'avait que faire de regarder l’issue de ce test. Le spectacle fut vite arrêter par l'un des marines ici présent. Un appel signalant des pirates se battant contre un marine. Ces pirates aidèrent la marine à repousser l'assaut d'un ancien criminel réputé. L'Invictus ne semble ne pas être encore morte. Il eu un léger sourire très sombre en repensant à ces ennemie puissants.

Le groupe de marine se leva et se dirigea vers les nouvelles recrues. Ils avaient aussi quelque prisonnier, des Révolutionnaires il semblerait. Ce genre d'individus était rare et difficile a attraper.
Le Vice-Amiral Ayanami amena les prisonnier dans la base marine pour exécuter "ces" proies. Il commença un discours que l'assassin ignora un peu. Il ne l'écouta pas vraiment. Il préférait regarder la peur sur le visage des prisonniers.
Ce spectacle était encore meilleurs qu'un bon verre de vin. La seul chose qu'il écoute c'était les dires de l'exécution par les bleus. Voila comment savoir si il feront de bonne recrues pour la Marine.
Le Lieutenant Balrig préféra le faire lui-même. Cela était fort dommage. Il avait remarqué son visage éteins ainsi qu'une larme à son oeil.
Encore un qui fait du sentiment pour la vermine pensa Ezio.

L'assassin suivat le groupe se dirigeant vers le port. Ils allaient enfin partir de cette misérable ile. Ezio avait envie de combattre. Cela faisait fort longtemps qu'il n'avait pas combattu de puissant combattants.


Ezio: J'espère que je vais pas m'ennuyer dans cette équipage.

[Vers le Little Boy]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyrael Heavenwing
Capitaine
Capitaine
avatar

Masculin Messages : 37
Age : 25
Localisation : Dans les tropiques, entre la russie et la pologne.

MessageSujet: Re: La place des exécutions    Jeu 15 Sep - 18:04

Tyrael commençait a souffler a un rythme rapide. Malgré la suite de ses attaques dévastatrices, le supposé "cuistot" tenait bon...Tyrael ne se rendit compte des capacités qu'il avait déployé pendant ce combat que quand les félins du Vice-Amiral s'interposèrent, annonçant la fin du test....test que le dénommé Sanjiro avait brillamment réussi.

Ayanami: '' Bon travail Heavenwing, maintenant on sais de quoi est fait ce jeune homme... Sanjiro peut être tu te doutais bien que ceci était un test. C'en était un, en effet. Cet homme et le capitaine Tyrael Heavenwing. Tu sais te battre mieux que la majorité de nos mousses. Il faudra que tu nous explique comment tu as obtenu de telles capacités. En attendant suivez moi tous les deux jusqu’à la place. On a une dernière chose a faire avant de partir. ''

Tyrael: "Salutations, l'ami. Avec ta permission, j'aimerais te donner un coup de main pour ces quelques coupures."

Avec la permission de Sanjiro, (si jamais il l'a...), Tyrael s'approcha de lui et examina ses blessures. En concentrant de la chaleur au niveau des plaies de Sanjiro, Tyrael stoppa net les éventuels saignements. Ce n'était probablement pas agréable(a condition qu'on ne parle pas d'un masochiste), mais c'était ce qu'il y avait de mieux a faire, médicalement parlant.
Une fois que ce fut fait, Tyrael se remit en marche, vers le centre de la place...Ou Ayanami s'apprétait a commencer un discours.



Ayanami: '' Messieurs! Comme vous l'avez constaté, notre équipage s'est considérablement agrandit aujourd'hui. Je vais donc vous répéter notre serment a fin que les nouveaux membres l’apprennent et que les anciens s'en rappellent. ''

Le regard d'Ayanami pesait lourdement sur la troupe...en particulier Tyrael, ainsi que Denzel. Ayanami avait-il peur que la conscience morale de Tyrael et de Denzel les empêche de faire le travail? Non..."peur" n'était pas le bon mot. Il les surveillait, tout simplement. A l'affut du moindre signe de trahison, ou d'insubordination.

Ayanami: '' Quand on chasse on tue. Nul part est en sécurité, rien n'est sacré. Nous sommes l'épée du Gouvernement. La justice implacable qui s’abat sur le mal. Nous sommes Takayami Law! ''

Un silence s'imposa après l'évocation de ce nom. Takayami Law... Tyrael ne savait toujours pas pourquoi il avait été affecté a cet équipage. D'un autre coté, il se doutait bien que la plupart des membres de la terrible escouade de la bête noire de la marine se demandaient pourquoi ils avaient étés affectés a cette équipe.

Ayanami: '' Ces hommes que vous voyez la sont des révolutionnaires. Ils comptaient faire sauter la base de marine de Logue Town mais on été arrêtés par le colonel Sper Greyjoy. Il est évident que ces personnages œuvrent contre la paix, contre la Marine et contre le Gouvernement...

Ils vont donc être exécutés sur le champ. ''


Tyrael: *Et merde....Ca commence mal pour les bleus.*

Ayanami: "J'invite donc nos nouveaux membres a faire un pas en avant, de saisir un fusil et d'exécuter chacun un prisonnier!

Sachez que si vous êtes prêts a tirer, cela signifie que vous êtes également prêts a vous faire tirer dessus.

Cette fois, vous savez ce qu'ils ont fait. Mais ça sera peut être pas le cas de la prochaine. La prochaine sera un ordre et il faudra l’exécuter sans hésiter. De toutes manières sachez qu'hésiter sur le champ de bataille vous coutera la vie. Sachez que montrer de la compassion sur le champ de bataille vous coutera la vie. Sachez que la pitié... vous coutera la vie.

Exceptionnellement, pour cette fois et cette fois seulement, le capitaine Heavenwing et le lieutenant Balrig peuvent, si ils le souhaitent, exécuter votre proie a votre place. Retenez cependant, que la prochaine fois vous n'aurez pas le choix!"


Tyrael n'hésita pas une seconde. Il s'approcha d'un des révolutionnaires.


C'était un jeune homme. Il devait tourner aux alentours de 16 ans. Il tremblait. Tyrael repensa a quand il avait porté une arme pour la première fois...Il devait avoir le même age. Et la même peur dans les yeux.

Sauf que lui, il était toujours en vie. Et plus d'une décennie avait passé... il se demanda quel était le pire...Mourir jeune, avant d'avoir gouté a la vie, comme ce gamin, ou devenir une arme, après une décennie passée dans le sang, comme lui-même?


Tyrael: "Salutations, l'ami. Je suis Tyrael Heavenwing. Quel est ton nom?"

Révolutionnaire: "Je...Je suis Sam. Sam Gann'jy..."

Tyrael: "Bien, Sam. Je suis désolé de la tournure des évènements. Mais malheureusement, la route s'arrête ici pour toi. J'aimerais parler, veux-tu?"

Le jeune homme était incapable de répondre. Il tremblait, visiblement terrifié. Tyrael lui fit signe de le suivre, sur un banc proche.

Tyrael: "As-tu des proches, Sam Gann'jy? Des amis, de la famille? Une personne a qui tu tiens particulièrement, peut-être?"

Sam: " Oui...J'avais de la famille...et Hannah...Mais ils sont partis, a présent."

Tyrael eut un pincement au coeur. Il ne savait même pas si il avait le sang d'une de ces personnes sur les mains. Et si l'attaque visait Ayanami...ainsi que son équipage...C'était plus que probable.

Tyrael: "Est-ce pour cette raison que tu a pris les armes contre le gouvernement...? Je comprends. C'était courageux de ta part."

Sam: "Ca n'a servi a rien...Je n'ai rien pu faire...Je n'ai pas pu les venger...Je suis tellement désolé..."

Les yeux de Sam devinrent humides. Il mit ses mains a son visage et courba la tête. Tyrael mit sa main sur son épaule, par compassion. Malgré ses seize ans, il avait montré qu'il avait plus de valeur que la plupart des hommes qui peuplaient ce monde.


Tyrael: "Redresse la tête, Sam Gann'ji. Tu a fais tout ce qui était en ton pouvoir. Et tu en a fais plus qu'assez. Je suis sûr que, depuis où ils sont, des proches te regardent. Avec fierté. Tu as tout donné pour eux."

Au loin, le soleil se couchait, baignant le port plus bas d'une lueur dorée. Le spectacle était magnifique.


Tyrael: "Regarde. Un dicton de mon ile natale dit: "Ce n'est qu'a la tout fin de sa vie que l'homme est capable de percevoir la beauté autour de lui.". Je pense que c'est vrai, pas toi?"

Sam fixait le coucher du soleil. Malgré les larmes, il avait l'air fasciné par le spectacle.

Tyrael: "Je te souhaite un passage paisible vers l'au-delà. Tu va pouvoir retrouver cette Hannah, dont du parlais...Je ferais une prière pour toi."

Le révolutionnaire s'était calmé. Il prit une grande bouffée d'air.

Sam: "Merci, monsieur. Je suis prêt a partir. J'aurais aimé vous rencontrer dans d'autres circonstances."

Tyrael: "Moi de même, gamin...moi de même."

Tyrael ne sortit pas son épée. Il absorba toute l'énergie thermique qu'il put, et toucha le front du garçon. Il relacha toute la chaleur instantanément...Et il ne resta du garcon qu'un tas de cendre, qui ne tarda pas a se dissiper dans le vent.
Tyrael tomba a genoux.


Tyrael: "Je suis vraiment désolé, gamin...vraiment désolé."

Il sècha les quelques larmes qui perlaient son visage, et se redressa.

S'il n'avait pas pu sauver ce gamin, il restait d'autres personnes a sauver. Il partit en direction du Little Boy, avec le reste de la compagnie.


[Vers le Little Boy]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sper Greyjoy
Colonel
Colonel
avatar

Masculin Messages : 17

MessageSujet: Re: La place des exécutions    Ven 16 Sep - 17:30


Sper s'arrêta immédiatement à jouer du violon lorsque Ayanami se leva. Il posa son violon et attendit que Kimon revienne avec son portefeuille. Il n'était pas loin, d'ailleurs, le sergent. Il allait arriver dans quelques minutes. Le vice-amiral serait déjà partit d'ici son arrivée mais ce n'était pas bien grave. Sper allait attendre dans ce café que son subordonné arrive puis il irait rejoindre Ayanami. Ce n'était pas comme s'il était capable de perdre quelqu’un de vue. Et donc, lorsque le sergent Kimon arriva enfin, le reste de la troupe avait quitté l'endroit. Sper pendant ce temps, suivait du regard Ayanami, Kimon et la fuite volontaire d'un des matelots qui s'était auto-mutilé, un certain Minsk d'après ce que Sper avait compris en lisant sur les lèvres de la discussion entre celui-ci et Tyrael.


Sper : Il va falloir que je m'occupe de lui. S'il pense pouvoir échapper au service actif en auto-mutilant, il fait fausse route. Il manquerait plus que les autres mousses fasse de même. On risque de se retrouver avec des manchots et des unijambistes. Ca va être le débandade. Qu'est ce que c'est que ces idées de repos, de vacances et de congés ? Est-ce que, j'en ai déjà pris, moi ? Bon, Kimon, enfin ...

Il s'approcha et prit le portefeuille que lui tendait le sergent. Il paya sa part en laissant un pourboire généreux, il faisait toujours comme ça. Pour la classe et puis, il était un Greyjoy. Puis, il ordonna au Kimon de partir rejoindre le navire et de prévenir le capitaine Max au sujets des nouvelles recrues. Puis, ceci fait, il rejoignit les autres. Il s'approcha de Denzel et lui donna le double de ce que celui-ci avait dépensé au café.

Sper : " Je t'avais pourtant dis que je t'invitais, non ? "

Ayanami venait d'arrêter les combats. Il allait parler.


Ayanami: '' Messieurs! Comme vous l'avez
constaté, notre équipage s'est considérablement agrandit aujourd'hui. Je
vais donc vous répéter notre serment a fin que les nouveaux membres
l’apprennent et que les anciens s'en rappellent. ''

Sper savait que ces derniers mots visaient Denzel et Tyrael. Ce n'était pas comme si lui, il le mettait en pratique jour.


Ayanami: '' Quand on chasse on tue. Nul part
est en sécurité, rien n'est sacré. Nous sommes l'épée du Gouvernement.
La justice implacable qui s’abat sur le mal. Nous sommes Takayami Law!
''


Sper : * Pourquoi ? Existe-t-il une autre manière de chasser ? En effet, c'est notre rôle. Le mal est partout. Nous devons le faire. Peu importe si pour cela, nous devons y perdre notre âme. C'est un sacrifice que nous, Takayami, faisons pour la plus grande gloire de la Marine. *

Ces mots, Sper ne savait même pas s'il y croyait mais c'était ce que lui avait expliqué Ayanami, il y a bien longtemps et ils étaient resté gravé dans sa mémoire. Ayanami y avait veillé. Toute sa vie passé, présente et futur en vivait que pour dans ce but alors peu lui importait, les raisons sous-jacentes.


Ayanami: '' Ces hommes que vous voyez la sont
des révolutionnaires. Ils comptaient faire sauter la base de marine de
Logue Town mais on été arrêtés par le colonel Sper Greyjoy. Il est
évident que ces personnages œuvrent contre la paix, contre la Marine et
contre le Gouvernement...

Ils vont donc être exécutés sur le champ. ''


Sper sourit. Conclusion logique et normale. Il avait deviné ce qu'Ayanami avait en tête. Sper pensait exactement à la même chose. Il regarda sans se tourner ceux qui allait en faire les frais. Ça allait le divertir un peu. Et puis, aprés cette mascarade, il allait falloir qu'il s'occupe de Minsk qui était en train de soigner dans une chambre d'un hôtel miteux dans les environs, heureux, ignorant ce que le futur lui réservait.


Ayanami: "J'invite donc nos nouveaux membres a faire un pas en avant, de saisir un fusil et d'exécuter chacun un prisonnier!

Sachez que si vous êtes prêts a tirer, cela signifie que vous êtes également prêts a vous faire tirer dessus.

Cette
fois, vous savez ce qu'ils ont fait. Mais ça sera peut être pas le cas
de la prochaine. La prochaine sera un ordre et il faudra l’exécuter sans
hésiter. De toutes manières sachez qu'hésiter sur le champ de bataille
vous coutera la vie. Sachez que montrer de la compassion sur le champ de
bataille vous coutera la vie. Sachez que la pitié... vous coutera la
vie.

Exceptionnellement, pour cette fois et cette fois seulement,
le capitaine Heavenwing et le lieutenant Balrig peuvent, si ils le
souhaitent, exécuter votre proie a votre place. Retenez cependant, que
la prochaine fois vous n'aurez pas le choix!"


Sper : * Jolie maneuvre, sir. Testons les nouveaux mais remettons les anciens sur le bon chemin. Jolie coup. Même si les nouveaux décide de ne rien faire, ça va être à Denzel et à Tyrael de se salir les mains et ainsi finir le serment dans le sang. Quand aux nouveaux ... il vivrons dorénavant avec cette image en tête et dans la crainte de ne pouvoir y échapper ... la prochaine fois. *

Il regarda les nouveaux et attendit leur réaction. Comme, il l'avait prévu, Twice était mal à l'aise et n'allait rien faire. Quand à Ezio, sa réaction fut digne d'une recrue des Takayami. Exécution simple et efficace. Il allait être très intéressante. Sper avait remarqué l'expression du visage d'Ezio devant la face des prisonniers. Il s'en délectait.


Denzel, lui, était mal à l'aise. Sper le voyait bien même si le lieutenant essayait de le cacher. D'ailleurs, Denzel versa une larme en abattant sa cible. Tyrael, lui, faisait ami-ami avec sa cible. Une technique que Sper trouvait déplorable. Mais, il reconnu en cela, une ancienne croyance du Tielen que les Starks étaient encore les seuls a pratiquer : "Si tu n'es pas capable d'entendre les derniers mots de cette personne alors peut-être ne mérite-t-il pas de mourir. Il est de ton devoir de l'accompagner jusqu'à la fin."


Ces exécutions était en train de faire remonter à sa mémoire, un ancien souvenir brumeux dont il ne souvenait en rien.


Citation :


[Musica 2: https://www.youtube.com/watch?v=u9tL4Mgzjx0&feature=relmfu]


Sper était allongé. Il tenait un fusil à la main. Il se trouvait en hauteur. En dessous de lui, les gens marchait. Il n'y avait aucun bâtiment. Ces personnes étaient clôturés, enfermés a travers un épais réseaux de barrières et de fils barbelés. Une voix derrière.

??? : " Maintenant que tu connais la théorie. Il est temps de passer à la pratique. "

Sper n'avait pas besoin de se retourner pour voir la personne qui lui parlait ainsi. C'était son maître. Il n'avait que le rang de colonel à l'époque.

Sper : " Sir ... Je ne sais pas ... Je ne vais pas y arriver.... Sur qui ? Donnez moi un ordre ! "

Ayanami : "Nan, Sper. Il est temps pour toi de passer cette étape. Choisi, une personne. Peu importe laquelle. Ils sont tous coupables. Choisi. Tire parce qu'elle a bouger à droite. Tire parce que ne bouge pas. Tire parce qu'il est chauve. Tire parce qu'il est grand. Tire parce que tu n'aimes pas son visage. Tire parce qu'elle ne bouge pas. Tire parce qu'elle vieille, jeune. Peu importe ta raison, le pourquoi. Fais-le. "

Sper déglutit. Il est tellement plus facile de presser la détente sur un bout de carton. Il n'avait aucune raison de le faire. Ces gens ne lui avait fait aucun mal. Ils étaient coupables ? De quoi ? De se trouver devant lui ? Encore plus ignoble. Ayanami lui laissait le choix. Pourquoi ne pouvait-il pas lui donner un ordre. Un ordre, c'est tellement plus rassurant. Il bougea son fusil et visa ce jeune homme en train de cueillir une pomme ... Étais-ce une raison suffisante pour mourir ? Ou alors ....

Ayanami : " Pourquoi ne pas choisir de viser la jeune femme ? "

Sper : " Mais ... elle est enceinte, sir ! "

Ayanami : " Tu préfères tirer sur le bébé ? "

Sper allait vomir. Il transpirait alors qu'il faisait froid. Il tremblait.

Ayanami : " Ou alors, préfères-tu laisser le hasard en décider ? Tu n'as qu'à tirer sur la première personne à sauter au dessus de cette flaque. "

Sper se mordit la lèvre inférieur jusqu'au sang mais il ne le remarqua pas. Il pointa son arme en direction de ce vieil homme. Il était malade, gravement atteint aux poumons. Sper le voyait grâce à ses yeux. L'homme n'en avait plus pour longtemps. Il n'allait pas tarder à mourir. Est-ce une raison suffisante ? Oui, se dit Sper. Et, il se prépara à tirer.

Ayanami : " Bien, maintenant que tu as choisi. Utilise ton don. Utilise tes yeux. Analyse les mouvements de la cible. Aujuste ton arme. Tu dois viser le coeur. Prend en compte le vent, la nature du terrain qui influe sur la cible. Voilà ... continue ... Feu. "

Sper comme hypnotisait, s'adaptait au fur et à mesure des conseils de son supérieur. Et lorsqu'il pressa la détente. Il ferma. Mais, il était maudit. Il pouvait toujours voir. Et il savait avant que la balle n'atteint le cœur qu'il avait fait mouche. Il vit le corps s'affaler en arrière au ralenti. Au ralenti, il vit les mouvements d'horreurs des autres. Il ralenti, il vit les lèvres d'Ayanami former les mots qui le félicitait et qui lui disait de continuer.

Au bout d'une heure, il avait terminé. Tout le monde en dessous de lui était mort. Tous sur le coup. Il n'avait pas souffert C'était important, lui avait dit Ayanami de tuer en un coup dans une exécution. Pas de la balle en tout cas. Mais chacun d'entre savait qu'ils étaient en train de se faire massacrer. Chaque balle faisait mouche. Peu importait qu'ils étaient cachés ou à découvert. Chaque mort rendait plus facile le suivant. Et Sper savait qu'au bout d'un moment, Ayanami ne lui avait plus dit de continuer. Mais, il l'avait pourtant fait. Il avait compris pourquoi il devait le faire. Ces gens étaient coupables. Il était de son devoir de tous les tuer jusqu'au dernier. Maintenant, il n'aurait plus aucun problème avec le meurtre.

[Musica 3: https://www.youtube.com/watch?v=OK1Ox7jqjsg&feature=related]


Sper secoua la tête et le souvenir disparut aussi vite qu'il était apparu. Il le remit dans un coin sombre de sa mémoire.

A travers ses lunettes, Sper vit le jeune Sanjiro tenant une arme à feu et juste à côté se tenait un des révolutionnaires. Sper s'approcha de la recrue.


Sper : " Je vais te donner un coup de main. "

Il prit de force la main qui tenait le revolver et l'approcha de la temps du prisonnier. Puis, il mit son doigt dans la détente et poussa ce qui fit pousser à son tour le doigt de Sanjiro puis la détente comme un jeu de domino. La balle partit. Du sang jaillit et le prisonnier tomba face contre terre, mort sur le coup.


Sper : " Il est important de tuer sur le coup. Il s'agit d'une exécution. Il ne faut pas faire souffrir le condamné. C'est une question de principe. Ce n'est pas comme sur un champ de bataille. "

Ces mots, Sper les avait entendu, il y a bien longtemps mais c'était d'autres lèvres qui les avait prononcés.


Sper : * Bon, plus qu'a régler le cas de Minsk et je retourne au navire. *

Il se dirigea donc vers la cachette du mousse, le prit de force et le traina jusqu'au navire sous les suppliques de celui-ci.


[Vers Little Boy]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanjirô Kukichi

avatar

Masculin Messages : 101

MessageSujet: Re: La place des exécutions    Mer 21 Sep - 17:30

[HRP] Désolé pour le retard mon ordinateur a fait un joli shutdown et veux plus s'allumer donc ben j'en ait plus... M'enfin je vais me débrouiller pour poster, juste je risque de pas pouvoir faire beaucoup mieux qu'une fois par semaine.[/HRP]

L'adversaire de Sanjirô était sérieux mainteant, et Sanjirô contenait tant bien que mal ses attaques, il ne pouvait que faire le dos rond en attendant une opportunité de contre attaquer. Cette opportunité ne vint pas car leur combat fut interrompu par le vice amiral, qui confirma ce que Sanjirô soupçonnait depuis le début.

Citation :
Ayanami: '' Bon travail Heavenwing, maintenant on sais de quoi est fait ce jeune homme... Sanjiro peut être tu te doutais bien que ceci était un test. C'en était un, en effet. Cet homme et le capitaine Tyrael Heavenwing. Tu sais te battre mieux que la majorité de nos mousses. Il faudra que tu nous explique comment tu as obtenu de telles capacités. En attendant suivez moi tous les deux jusqu’à la place. On a une dernière chose a faire avant de partir. ''

Sanjirô reprenait tranquillement son souffle, il eut un geste respectueux envers le capitaine Tyrael, mais tout en lui lançant un regard signifiant "un jour on devra finir ce combat". Puis il hocha la tête pour répondre au vice amiral et le suivi sans broncher.
Une fois sur la place devant un bon nombre de prisonnier le vice amiral fit un discours.


Citation :
Ayanami: '' Messieurs! Comme vous l'avez constaté, notre équipage s'est considérablement agrandit aujourd'hui. Je vais donc vous répéter notre serment a fin que les nouveaux membres l’apprennent et que les anciens s'en rappellent. ''

Ayanami: '' Quand on chasse on tue. Nul part est en sécurité, rien n'est sacré. Nous sommes l'épée du Gouvernement. La justice implacable qui s’abat sur le mal. Nous sommes Takayami Law! ''.

Ayanami: '' Ces hommes que vous voyez la sont des révolutionnaires. Ils comptaient faire sauter la base de marine de Logue Town mais on été arrêtés par le colonel Sper Greyjoy. Il est évident que ces personnages œuvrent contre la paix, contre la Marine et contre le Gouvernement...

Ils vont donc être exécutés sur le champ. ''

Ayanami fit un signe de la main et une ligne de mousse se plaçât devant les condamnés.

Ayanami: ''Présentez armes! ''

Ayanami: '' Très bien, très bien...

J'invite donc nos nouveaux membres a faire un pas en avant, de saisir un fusil et d'exécuter chacun un prisonnier!

Sachez que si vous êtes prêts a tirer, cela signifie que vous êtes également prêts a vous faire tirer dessus.

Cette fois, vous savez ce qu'ils ont fait. Mais ça sera peut être pas le cas de la prochaine. La prochaine sera un ordre et il faudra l’exécuter sans hésiter. De toutes manières sachez qu'hésiter sur le champ de bataille vous coutera la vie. Sachez que montrer de la compassion sur le champ de bataille vous coutera la vie. Sachez que la pitié... vous coutera la vie.

Sachez aussi que peu importe le poste pour lequel vous avez étés engagés, il est probable qu'un jour vous soyez en danger. Si vous allez vous faire descendre bêtement ou si vous allez être prêts pour ce jour est a vous de décider. Le lieutenant Balrig, s'occupera de votre entrainement et vous apprendra les bases du combat si cela est nécessaire. ''

Sanjirô se crispa, ses jointures devinrent blanches tellement il serait les poings. Il n'avait jamais tué personne et il ne comptait pas commencer aujourd'hui, surtout dans cette situation d’exécuteur. Il ne fit donc pas un geste le regard dur réfléchissant à comment il pourrait se sortir de cette situation sachant que tuer un homme sans défense n'était pas une option.
Ce fut le vice amiral qui lui apporta la réponse.


Citation :
Ayanami: '' Exceptionnellement, pour cette fois et cette fois seulement, le capitaine Heavenwing et le lieutenant Balrig peuvent, si ils le souhaitent, exécuter votre proie a votre place. Retenez cependant, que la prochaine fois vous n'aurez pas le choix! ''

La prochaine fois sera la prochaine fois mais le problème c'est qu'il ne voyait pas en quoi la prochaine fois il aurait moins de scrupules. Le problème était donc seulement reporté.
Il affronta la mort de ses hommes sans baisser les yeux et se décida à demander plus tard conseil à Tyrael ou Denzel pour ça. En attendant il resta silencieux la tête dans ses pensées philosophique sur la Justice.


Citation :
Ayanami: '' Les soldats qu'on a amené ce matin s'occuperont de la réparation de la place. Le moment est venu pour nous de rentrer au bateau. Si vous avez encore des courses a faire, donnez une liste a un mousse et il s'en chargera pour vous. ''

N'oubliant pas son métiers il griffonna une liste des courses et appela un mousse pour lui confier.

"Tiens je t'ai mis l'endroit où aller chercher chaque produit. Tu vas voir ces trois personnes tu leur donne le papier, tu les payes même si elles refusent, et tu rentre. N'oublie rien s'il te plait tout est important pour que je puisse cuisiner des plats quelque peu respectable."

Puis le cuisinier suivi les autres, il n'avait pas souris depuis le début du discours du Vice Amiral, il vit alors un homme plutôt grincheux trébucher et tomber sur ses fesses d'une manière tout à fait ridicule et il eut un petit rire.

[Vers le Little Boy]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La place des exécutions    

Revenir en haut Aller en bas
 
La place des exécutions
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Le Harem de Sigmar - Les soeurs sont dans la place !!
» Place de l'unité à Montréal bientôt une réalité
» La place d'Haïti dans le monde
» Qui va à la chasse perd sa place [Pinsk Town-Thriller Bark, Rang D, Chasseurs de Prime, Balayage de zone]
» J'aurai tant aimé être à sa place [PV : Nami]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: En route vers l'aventure ! :: Logue Town-
Sauter vers: