Bienvenue à toi, visiteur(se), si tu ne fais pas encore partie de l'aventure je t'invite alors à nous rejoindre, n'hésite pas à rassembler des informations sur ta future aventure dans notre petit guide :

« A l'aube d'une nouvelle aventure »

Tu y trouveras toutes les informations nécessaire à ta survie sur Grande Line.

Si tu fais déjà partie de l'aventure, je te suggères de reprendre là où tu en étais !

A tout de suite sur les mers de Grand line !


Inspiré de One piece, notre Forum RP t'ouvres ses portes. Pirate, marine, vendeur de ramen, qui que tu sois, oseras tu t'aventurer à travers de nouveaux territoires ?
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La place des exécutions

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
¤ Ryûken ¤

avatar

Masculin Messages : 63
Age : 30
Localisation : Sur la liste de vos ennemis.

123
PV:
100/100  (100/100)
PM:
0/0  (0/0)
Bannière: Chasseur de primes

MessageSujet: Re: La place des exécutions    Jeu 10 Mar - 13:23

[HRP : En mode "je suis hyper malade mais je poste quand même une merde pour faire état et avancer le bordel" alors merci de m'excuser par avance par la sobriété et la longueur merdique de ce poste...]


[Pour commencer par le plus triste, cruel, etc... Black Cat :]


Train avait réussi parfaitement sa combo avec seulement sa tenu de "Gol D. Roger" bien amoché par ce dernier adversaire. Dernier adversaire qui malgré ses talents certains n'avait pas esquivé sa dernière attaque basique et facile... Et c'était retrouvé dans le pays des songes pour une bonne durée...

Ni une ni deux, les marines "éboueurs" ramassèrent le corps endormi du pirate et l'emmenèrent dans une cage en Granite Marin avec tous les autres. Au revoir Lister...



[Ryûken :]


La combo de Ryû fut un éclat d'étincelles son adversaire le frappant dés qu'il le pu mais ne le blessant jamais (corps-lames le protégeant). Raiden avait néanmoins subit de sérieux dommages psychologiques et atteint un état de survie qui réveilla ses pouvoirs endormis. Ryû devient un sosie de Ken (de Barbie) par la taille, Raiden et lui n'eurent le temps de comprendre le fait qui l'avait amené là que le pirate saisie le chasseur et l'envoya voler au loin...


Ryû : " Je vois ma maison d'iciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ! Ok, je sors.... Ah merde non, je tooooooooooooooooooooooooooombe ! "


Et au moment de l'impact auquel il s'était résolu, Ryû fut secouru par une magnifique chevelure aux couleurs du soleil couchant. Serré et à moitié étouffer il entendait rire et ronchonner la jalousie d'une voix commune. Quelques instants plus tard, il se retrouvait sur un toit dans les bras d'Orihime, Camo posé sur son épaule. S'en suivit un duel effroyable de regard au même niveau entre un chasseur nain et une hermine perverse. C'était épique.... Jusqu'à ce que le charme rompu des 30 secondes firent retrouver sa taille à Ryû qui se retrouva bien bête, géant dans les bras de la belle demoiselle.
Repu de combat et voyant qu'il ne restait presque plus de proie, il décida de rester en retrait avec cette dernière et son compagnon pervers.



[@ Raiden : Tu veux combattre Black Cat maintenant ou je me retire complétement ?]

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lister d Cat
Membre d'équipage
Membre d'équipage
avatar

Masculin Messages : 110
Localisation : Revenu chez moi, en France ça fait plaisir!

MessageSujet: Re: La place des exécutions    Sam 12 Mar - 2:16

Lister s'était bien réveillé et était paralysé de la mâchoire et cherchait du regard son adversaire sans se rendre comte qu'il était dans une cage en granit marin où était parqué d'autres pirates aussi piégés comme lui. Les marines entouraient la zone de détention les combats continuaient, on pouvait entendre le son des lames qui ce croisent et des coups de feux retentissaient de temps à autres, lié par de nombreux cris de douleurs, de rage et de peurs. Il se rendit compte aussi que ses nouvelles armes lui avaient été substituées et que ces vêtements avaient suivit une fouille et un allègement non négligeable. Pics en tout genre lui avaient été retirés, ces pins et ces clous.

Lister:*Smeg! c'était à prévoir!*

Il ne voyait pas ces deux compagnons d'infortunes Raiden et Muramasa dans la cage ce qui laissait supposer qu'ils était toujours libres.
Il essaya de réfléchir à un moyen de sortir de là. Néanmoins sans armes, il allait être difficile de sortir en forçant la serrure. De plus le granit marin ne se forçait pas, donc cette idée fut très vite rejetée.


Lister:*Je peux pas la forcer, j'ai pas de quoi la crocheter et je sais même pas le faire. Il reste plus que les clefs. Mais comment les attraper, j'ai pas de chaîne, pas de cordes ni rien d'extensible.*

Il réfléchit encore quelques instants avant de dire au garde le plus proche:

Lister: "...is ...oi ...à ! ...iens ...ar ...à?"

Le soldat s'approcha tout en restant à bonne distance, l'arme au poing.

le soldat:" Qu'est-ce-qu'il y à pirate?"

Lister:"...e ...uis ...as un ...irate! ...e ...uis ...ar...on ...e ...er..ice ...ur un ...avire res..aurant! ...u ...ois ..a ...este? ...ai un ...ontrat ...em...auche ...e...ans."

Lister s'avança plus près, le crédule soldat s'avança et commença à tendre le bras pour aller vérifier ce qu'il avait compris ce ce qu'essayait de dire Lister quand un second marine interrompit le geste.
Lister avait senti que le papier en question y était, il le sortit alors de sa poche et tendit le papier le premier soldat prit le contrat en le parcouru du regard.


Le soldat:"Il est écrit que ce contrat est terminé, mais seulement depuis aujourd'hui."

Le second pris le papier et questionna à son tour le papier avant de demander à Lister.

Le second soldat:" C'est vrai, mais pourquoi vous battiez-vous contre nos hommes?"

Lister essaya de répondre il sentait ces muscles mieux réagir à ses intentions, la paralysie commençait à s'estomper.

Lister:"J'ai essayé ...e le ..ire à votre chef tout à l'heure ...ue c'était une ...éprise. Il à pas voulu me croire. Il recouvra alors tous ces muscles et continua Si j'étais si bien armé c'est à cause du fait que le navire sur lequel je naviguais était souvent attaqué par les pirates justement. J'ai du apprendre à me battre pour survivre sur cette mer comme beaucoup d'autres. Je me suis laissé embarqué par deux gars qui avaient besoin de quelqu'un pour choisir des armes, je savais pas que c'étaient des pirates. Je penssais trouver un autre job plus calme ici, et me voilà emprisonné."

Lister était très convainquant, mais les deux prunes de gardes jouaient de prudence et allèrent chercher le responsable de leur garnison. Un sous officier, un sergent.

Le sergent:"Ces deux là, dit-il en les désignant en ce tournant vers eux, m'ont rapporter que tu n'étais pas un pirate. Ils m'ont montrer ceci. Il brandit alors le contrat d'embauche. Je connais la réputation de certains navires restaurants de ce genre, je crois bien au fait, que tu sois armé de la sorte. Mais quand à savoir si tu est un pirate ou non je suis pas sûr."

Lister sentit le doute du sergent, il savait que ce grade impliquait un minimum de malice et de bon sens. Seulement c'est cet homme qui possédait les clefs, c'était alors à lui qu'il fallait s'attaquer par force ou par malice.
La malice, avait amener le sergent jusqu'à lui. Allait-elle lui permettre de ce défaire de cette situation ou non restait à le découvrir.


Lister:"Je comprends, là au mauvais moment, armé comme tel, aucun bénéfice du doute possible! Merci la marine! Il parla dans sa barbe en se détournant de la conversation Ça m'apprendra à aider les gens a choisir une arme!"

Le sergent:"Quoi? Merci la Marine?! Vous vous foutez de moi ou quoi, j'essaye de savoir si je dois vous libérer ou non. Mais peut être que d'aller en prison vous calmeras monsieur ?"

Lister ce retournas et dit:

Lister:"Non! pardonnez moi! Tout sauf ça! Après plus personne ne voudras m'embaucher à ma sortie de prison s'il vous plais."

Les autres pirates détenus regardaient la scène et on sentait la nervosité puis la colère monter en eux. Prêts à ce battre, à sauter sur Lister qui ce retourna et vit leur visages crispés, leurs poings serrés un premier vint sur lui. Il para le coup et lança le type sur les autres. Il était seul contre tous, l'émeute dans la cage interpela les marines qui d'un coup de feu stoppèrent les hostilités. Le sergent s'approcha alors d'avantage de la cage. les pirates enfermés avaient lyncher Lister qui avait le visage maculé de sang, vivant mais bien amoché. Le sergent ce pencha vers Lister, il était entré dans la cage alors que les soldats maintenaient en joue le reste des prisonniers.


Lister:"Ça, vous suffit ou pas sergent?"

Le fait que Lister ce soit défendu puis fait submergé par les détenus, parvint à tromper suffisamment le sergent pour que ce dernier ouvres la porte, il essaya de se relever et accepta l'aide du sergent. Aussitôt sortit de la cage, il fut emmené plus au cœur des troupes de la marines à l'infirmerie de fortune mise en place pour ce traquenard à l'opposé de là où ce trouvait les combats et la sortie principale qui la liait au port.
Les soins lui furent apportés très vite, un bandage lui scindait la poitrine, des pansements et des points de sutures empêchait le sang de trop couler de son arcade droite. Ces affaires avaient été apportées, armes y compris. Néanmoins le sergent demeurait là attentif au moindre signe suspect.


Lister:"Merci sergent, merci de m'avoir sortis de là, il s'assit sur le brancard. Mais comme vous êtes là, veux dire que vous ne me croyez toujours pas."

Le sergent:"Non, c'est vrai, vous êtes malin. Assez pour être parvenu à me pousser à vous sortir de la cage moi même. Un pari risqué, d'avantage pour un pirate."

Lister se leva et dit en imitant la douleur et se tenant les côtes, remit son tee-shirt et sa veste et dit.

Lister:"Et bien remettez moi en cage si vous êtes sur de ne pas faire d'erreur !"

Le sergent fit un rictus qui marqua le point final à sa décision.

Le sergent:"Sortez de là! Mettez-vous vous et vos blessés hors d'atteinte! Il avait dégainé son katana, Pirate, pour ce que tu as voulu me faire croire, je vais m'occuper moi-même de toi."

Lister:"Je me suis vendu apparemment, il avait saisit ses saïs de justesse et ceinturait le fourreau et s'arma. Ça va beaucoup mieux maintenant!"

Le combat commença et très vite, Lister sentit ces blessures ralentir ses mouvements. Mais il pouvait se défaire de se combat assez rapidement. Il tenta plusieurs approches pour récupérer un à un ses effets personnels. Passes après passes il croisaient le fer avec ce marine. Il paradait, tentait une percée (d'atteindre sa cible et de l'empaler) il trouva une faille frappa par trois fois.

Lister:"Matsuri chou !"

S'écria Lister avant de rejoindre le combat en tentant de traverser le champ de marines. Il y avait des créatures étranges toutes noires qui venaient d'investir la place. Il avait tracé un chemin et avait rejoint ces camarades qu'il trouva bien amochés eux aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Muramasa*
AP - Capitaine pirate
AP - Capitaine pirate
avatar

Masculin Messages : 321
Age : 32

123
PV:
100000/100000  (100000/100000)
PM:
0/0  (0/0)
Bannière:

MessageSujet: Re: La place des exécutions    Sam 12 Mar - 18:45

Tous se passa très vite. L'attaque porté contre le marine fut quelque peu dévié mais réussi à le toucher. Mais le marine infligea une nouvelle blessure à Muramasa. L'épéiste ressenti une violente douleur à son épaule. Denzel avait embroché son épaule avec son sabre en granit marin et ceux qui eu pour effet de dissiper ses pouvoir et faisant tomber son armada d'arme.
Muramasa genoux à terre, se tenait fermement l'épaule en signe de douleur et d'éviter que le sang ne coule de trop. Il regarda à coté de lui et remarqua que le marine était lui aussi à terre dans un état aussi grave que l'épéiste. Tous semblait se passer aux ralentis. Il regarda autour de lui et voyait que les combats entre marine et pirates redoublaient d'effort.
Muramasa se releva difficilement et essaya de voir ses compagnons d'infortune. Il vit Raiden se battre contre ce drole de mec. Une espèce de chasseur de prime à l'air des plus menaçants. Le ninja aux Saïs, lui aussi, en plein combats et en position difficiles.
Muramasa commençait à reprendre ses esprits et à oublier sa douleur général de son corps. A première vu, Muramasa avait plusieurs cote de fêlées voir cassé. Une épaule perforé ainsi que sa main. Il se dit que si il en sortait vivant, il allait s'entrainer encore plus pour éviter se genre de chose.

L'ambiance des lieux changea brusquement. L'air devint des plus oppressant et le ciel devint noir. Le sol fut recouvert d'un épais manteau noir d'ou des petit êtres sortirent. Un pas lourd résonna brusquement dans toutes la place. Un monstre gigantesque fit son apparition. Le silence était très pesante et le nombre de ces monstres noir augmentaient considérablement. Les pirates et même les marines se faisait tuer sans aucune distinction.
Cela ressemblait fort à une scène apocalyptique que Muramasa ne comprenait pas ce qui se passait ici mais apparemment le marine connaissait bien ce drole de personnage.
Ce mec avait de lourde cerne et un visage juvénile qui n'allait pas trop avec les rictus malsain qu'il avait lors de cette attaque et ce chaos. Ce mec faisait apparemment partie d'une ancienne organisation secrète portant le nom d'"Invictus"
Muramasa ne comprenant pas bien profitant du trouble pour prendre ses affaires et partir vers ses compagnons.


Muramasa: Que diriez-vous de partir d'ici pendant que la marine est occupé avec ces choses?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-onepiece-brm.forums-actifs.com
*Raiden*
A - Capitaine Pirate
A - Capitaine Pirate
avatar

Masculin Messages : 378
Age : 30

MessageSujet: Re: La place des exécutions    Sam 12 Mar - 19:36

Le lieutenant, semblait désemparé, il regardait autour de lui, l'air désespéré, que faire ? Tout commençait à partir au delà de son contrôle. Il était mal en pont et était dans l'incapacité de combattre. Les marines étaient maintenant en train de lutter contre ces étranges créatures ténébreuses. la pluie commençait à tomber comme le moral général. Il serrait les dents de son impuissance. Même si il tentait une action contre assassin sanguinaire. Il n'y arriverait pas et les Golems de sang noir étaient redoutable. as leur force...non, le fait qu'on ne pouvait les vaincre, ils renaissaient toujours aussi nombreux.

Balrig regardait ses hommes se faire massacré à genou, une torture. Black Blood était connu our faire souffrir ses victimes avant de les tuer. Désespéré, il se tourna vers Muramassa qui essayait de fuir malgré la lame de Granite marin plantée dans son épaule. Il cherchait Ryu du regard mais ne le trouva pas. Peut être était il loin déjà, il n'avait que faire de sa personne de toutes les manières.

La pluie continuait à tomber et le sang coulait également. Black blood se tortillait dans une expression d'extase anormale. Qui sait à quoi pensait ce sadique ? Immobile il se délectait de l'expression de désespoir du lieutenant qui avait Jadis participé à son arrestation. Ce dernier au bord du désespoir, à la grande surprise s'approcha de Muramassa.


Denzel: "Muramassa-san, je vous propose un deal...pour l'instant arrêtons de nous battre. On a un problème bien plus grand...je vous ôte ce sabre de votre épaule, rejoignez le port, un bateau sur le quai numéro 7 y est accosté près à partir...tous ceci est a vous...mais en échange, aidez moi avec vos compagnons à arrêter cet homme...Je sais que la marine ne doit pas collaborer avec des pirates, mais si vous ne m'aidez pas, des innocents vont mourir...Je sais que vous n''êtes pas mauvais..."

Denzel tenait à peine se ses jambes, il retira tout de même d'uin coup sec le katana qui retenait le blond.

Denzel: "...Je m'occupe de réunir le Granite marin pour l’arrêter, il faut juste l'occuper un moment. Méfiez vous, son fruit du sang noir est redoutable, il semble maîtriser d'autres pouvoirs.

Raiden arriva pile poil à ce moment là, il aperçu le marine, sabre en main et Muramassa mal en point. Par pure mésentente il se jeta sur le marine, lui aussi à bout de force. Denzel esquiva le coup mais fut déséquilibré et tomba; Le décoloré se tenait au dessus de lui le tenant pour l'achever avec son sabre.

Raiden:" Muramassa, ça sent pas bon, on devrait partir d'ici ! Où est le manieur aux fourchettes ? Je ne sais pas comment partir vu qu'on a pas de bateau mais si on reste ici je donne pas cher de notre peau."


Muramasa: Que diriez-vous de partir d'ici pendant que la marine est occupé avec ces choses?

Denzel: "impossible dans votre état, le port est bien gardé, une partie de mes hommes le surveille, un seul de mes ordre et ils vous laisseront passer, aidez moi, et je ferai en sorte que vous partiez avec le tapis rouge."

Raiden était plutôt sceptique, il adressa à Muramassa
Raiden: "Tu crois qu'on peu lui faire confiance ?"

_________________
~J'aime les trucs mignons ça vous pose un problème ? Vous voulez mourir ?~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Muramasa*
AP - Capitaine pirate
AP - Capitaine pirate
avatar

Masculin Messages : 321
Age : 32

123
PV:
100000/100000  (100000/100000)
PM:
0/0  (0/0)
Bannière:

MessageSujet: Re: La place des exécutions    Sam 12 Mar - 21:48

Alors que Muramasa se dirigeait vers ses compagnons, le marine se releva et se dirigea près de l'épéiste. Il lui ôte le sabre en Granite marin incrusté dans son épaule qu'il avait oublié d'enlever. Il eu un soulagement mais une profonde douleur quand l'objet fut retiré de son épaule.

Denzel: "Muramassa-san, je vous propose un deal...pour l'instant arrêtons de nous battre. On a un problème bien plus grand...je vous ôte ce sabre de votre épaule, rejoignez le port, un bateau sur le quai numéro 7 y est accosté près à partir...tous ceci est a vous...mais en échange, aidez moi avec vos compagnons à arrêter cet homme...Je sais que la marine ne doit pas collaborer avec des pirates, mais si vous ne m'aidez pas, des innocents vont mourir...Je sais que vous n''êtes pas mauvais..."

Muramasa se méfiait un peu de se marine avec lequel il c'était battu il y a peu. Il ne savait pas du tous comment réagir face aux dire de cet homme. Sans l'épée dans son épaule, il sentait peu à peu sa force revenir à lui même si il était en piteuse état, il avait de quoi encore combattre... un tout petit peu.

Denzel: "...Je m'occupe de réunir le Granite marin pour l’arrêter, il faut juste l'occuper un moment. Méfiez vous, son fruit du sang noir est redoutable, il semble maîtriser d'autres pouvoirs.

Au moment même ou il allait donner sa réponse, Raiden arriva et plaqua le marine par terre en le menaçant de son sabre.

Raiden:" Muramassa, ça sent pas bon, on devrait partir d'ici ! Où est le manieur aux fourchettes ? Je ne sais pas comment partir vu qu'on a pas de bateau mais si on reste ici je donne pas cher de notre peau."

Denzel: "impossible dans votre état, le port est bien gardé, une partie de mes hommes le surveille, un seul de mes ordre et ils vous laisseront passer, aidez moi, et je ferai en sorte que vous partiez avec le tapis rouge."

Raiden était plutôt sceptique, il adressa à Muramassa

Raiden: "Tu crois qu'on peu lui faire confiance ?"

Muramasa: On a pas le choix. Si on se sauve et que le port est gardé, on se fera tuer sans rien faire. Et puis je n'aime pas laisser des gens qui ont rien à voir avec les marine ou les pirates se faire tuer bêtement par se sombre assassin. Si on se fait doubler par le marine, on fera notre role de pirate... On se vengera sur lui.

Muramasa ramassa son sabre et utilisa son pouvoir pour amener une plaque d'acier sous ses pieds pour prendre de la hauteur. Il amena aussi plusieurs sabres à graviter autour de lui.

Muramasa: Je vais commencer à le distraire. Essayer de trouver une ouverture et de frapper à se moment précis.

Muramasa s'approcha de l'assassin et pour attirer son attention, lui lança un sabre à grande vitesse.

Muramasa: Hé gamin aux cernes! Que dirais tu d'affronter quelqu'un de ta taille aux lieu d'affronter des mecs sans valeurs.?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-onepiece-brm.forums-actifs.com
Lister d Cat
Membre d'équipage
Membre d'équipage
avatar

Masculin Messages : 110
Localisation : Revenu chez moi, en France ça fait plaisir!

MessageSujet: Re: La place des exécutions    Sam 12 Mar - 23:03

Lister arriva au niveau de ces compagnons du moins ils était assez près pour entendre:

Raiden:" Muramasa, ça sent pas bon, on devrait partir d'ici ! Où est le manieur aux fourchettes ? Je ne sais pas comment partir vu qu'on à pas de bateau mais si on reste ici, je donne pas cher de notre peau."

Lister: "Je t'ai déjà dit de pas m'appeler comme ça il me semble."

Il était juste derrière une de ces créatures noires et venait de la couper
en deux morceaux. La chose ce liquéfia sur le coup et Lister apparu à
la vue de ces amis et du marine qui était encore présent.


Muramasa: "Que diriez-vous de partir d'ici pendant que la marine est occupée avec ces choses?"

Denzel: "Impossible dans votre état, le port est bien trop gardé. Une partie de mes hommes le
surveille, un seul de mes ordres et ils vous laisseront passer. Aidez moi et je ferai en sorte que vous partiez avec le tapis rouge."


Raiden était plutôt sceptique, il adressa à Muramasa

Raiden: "Tu crois qu'on peu lui faire confiance ?"

Muramasa: "On à pas le choix. Si on se sauve et que
le port est gardé, on se fera tuer sans rien pouvoir faire. Et puis je n'aime
pas laisser des gens qui ont rien à voir avec les marine ou les pirates
se faire tuer bêtement par se sombre assassin. Si on se fait doubler par
le marine, on joueras notre rôle de pirate... On se vengeras sur lui.
"

Lister:"Je suis d'accord, pour la confiance on peux pas, c'est un des marines qui à organiser tout ce cirque après tout. Mais je le crois en ce qui concerne le port, ils ont du couper toute retraite possible et le port est la retraite principale."

Ils restèrent là un instant avant de passer à l'action et décidèrent d'unir leurs force contre cet ennemi commun qui venait de faire son entrée dans l'arène. Façon de parler toutefois bien emprunte à la forme circulaire de la grand place des exécutions qui était devenu un champ de bataille.

Lister:"Et comment pensez vous battre ce gars là est ses choses? On fonce dans le tas, attaque combinée? Par ce qu'il à l'air plutôt coriace le mec?"

Muramasa: "Je vais commencer par le distraire. Essayez de trouver une ouverture et de le frapper à ce moment précis."

Muramasa se dirigeais vers le type aux cernes en lévitant grâce à son pouvoir.

Muramasa: "Hé gamin aux cernes! Que dirais tu d'affronter quelqu'un de ta taille aux lieu d'affronter des mecs sans valeurs?"

L'attention du brun aux allures macabre de psychopathe ce porta sur le blond flottant. Lister et les autres devaient tenter une approche discrète et rapide afin de porter un coup a ce type aux pouvoirs effrayants.

Lister:*Smeg! Bon, c'est partit pour le troisième round !*

Il s'élança à l'assaut en prenant appui sur sa jambe droite et en un instant sembla avoir disparu. Il avait appris à ce déplacer de telle façon et avec une telle vitesse que des yeux inadapté à un certain niveau de combat ne pouvait percevoir. Une technique ninja similaire a la technique du pas de velours, mais plus élaborée, plus imperceptible encore. Il ce déplaçait de créatures en créatures les réduisant en flaques les unes après les autres, de part en part de la place avant de finalement réapparaitre à côté du jeune homme aux multiples cernes au regard fou et de prononcer doucement dans un murmure:

Lister: "Yamaneko Tsume !"

Le saïs en mains, il avait tenter de prendre cet adversaire par surprise avec toute sa vitesse possible dans son état en visant le garçon brun au torse.


[HRP: Notez que cette attaque est encore un mouvement expérimental pour mon perso. Elle ne figure pas dans ma fiche et sera sans doute la prochaine qu'il apprendra.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Raiden*
A - Capitaine Pirate
A - Capitaine Pirate
avatar

Masculin Messages : 378
Age : 30

MessageSujet: Re: La place des exécutions    Dim 13 Mar - 0:36

L'étrange coalition, de pirates et de marine semblait s'être mise d'accord au sujet de leur petit deal. Raiden relâcha son étreinte sur Denzel. Ce dernier se releva, et afficha un air reconnaissant. Il sortit un petit Den Den Mushi.

Denzel: "A toutes les unités, préparez le filet spécial, nous avons un code A. Je répète nous avons un code A. A toutes les autres unités encore valide, allez secourir les blessés et évacuez les..."

Il se tourna ensuite vers le groupe de pirates, et fit un signe de "merci" de la tête avant de partir chancelant, s'occuper des préparations. Raiden ne comprenait pas grand chose à cette situation mais réfléchir n'était pas son fort. Il fallait simplement se battre, c'était tout ce qui compte. Même si ses côtes le faisait souffrir, c'était l'occasion d'évacuer toute cette frustration.

Black Blood qui regardait le groupe amusé attendis que leur petite réunion prenne fin. Il était ravi de trouver de nouvelles proies avec lesquelles s'amuser. Mais son amusement fut de courte durée quand il vit Denzel s'éloigner. Il tendis le bras comme si il pouvait l'attraper dans sa direction. Très vite une forme noire visqueuse et flasque se forma près du marine mal en point.


Ambiance : Bloody rabbit -


Black Blood: "Ne crois pas que je t'ai oublié mon chère petit encas..."

Mais son pouvoir et sa phrase furent coupés par l'intervention du Blond.

Muramasa: "Hé gamin aux cernes! Que dirais tu d'affronter quelqu'un de ta taille aux lieu d'affronter des mecs sans valeurs?"

Une lame vola à toute vitesse vers Black blood, qui l'empala au ventre. Le sinistre assassin eut le fou rire et enleva la lame comme si de rien était, la blessure se referma.

Black Blood, d'une voix subitement très froide : "Toi ? Quelqu'un a ma taille ? Tu n'es qu'une mise en bouche...je vais te faire connaitre l'enfer..."

Il tendit son bras vers Muramassa qui lévitait grâce à sa plaque magnétisée. La même forme noire qui était apparut vers Denzel changea de direction, pour se diriger vers le blondinet. Elle avait une forme sphérique. Une sphère qui grossissait graduellement.

Black Blood : "Implore mon pardon, bientôt tu gémira comme les autres !"

Comme le calme avant la tempête, la forme noire cessa de grossir et se figea. Soudain, la forme noire se déforma en une multitiude de pics noirs qui formait comme une arborescence et se dirigea vers Muramassa.

Et sans vraiment avoir le temps d'apprécier les dégât causés par l'attaque. Il sentit une douleur au torse. Lister venait de le planter alors qu'il regardait ailleurs. Celui ci tentait de retirer son arme des entrailles du criminel, mais celle ci semblait être bloquée dedans une force l'empêchait de partir. Il profita de la proximité de Lister pour l'attraper au cou.

Black Blood : " Encore de la vermine...je vais prendre plaisir à te briser la nu..."

Il fut encore coupé dans sa phrase, en même temps que son bras qui étranglait Lister. Raiden avait profité de cette diversion pour lui trancher le bras, avec une épée absurdement longue. Elle rétrécit entrainant dans sa réduction, une découpe qui sectionna le bras pour de bon.

Raiden avait encore utilisé le mystérieux pourvoir qui lui permettait de changer la taille des gens ou des objets. Sans le savoir, il était devenu un maudit.
[le plat dégueux qu'il a mangé dans une auberge avec Muramasa].

Black Blood ramassa son bras et le remit à son emplacement d'origine où il se ressouda, comme si de rien était.

Black Blood: "C'est tout ce dont vous êtes capables ? A mon tour de m'amuser..."

La masse noire, à l'odeur de sang, se regroupa autour du bras de Black Blood qui devint énorme ! Il regarda tout le monde avec l'air sadique et planta son bras dans le sol. qui se mis à trembler. Soudain, un champs de Pics immenses et fins jaillirent du sol, jusqu'à atteindre l'endroit où se trouvait les trois pirates.

Raiden fut transpercé au mollet dans un premier temps, et esquiva l'autre rafale en s'appuyant sur son sabre planté dans le sol.

_________________
~J'aime les trucs mignons ça vous pose un problème ? Vous voulez mourir ?~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Muramasa*
AP - Capitaine pirate
AP - Capitaine pirate
avatar

Masculin Messages : 321
Age : 32

123
PV:
100000/100000  (100000/100000)
PM:
0/0  (0/0)
Bannière:

MessageSujet: Re: La place des exécutions    Dim 13 Mar - 13:51

Muramasa lança un sabre sur le mec aux cernes qui se planta dans le ventre de celui-ci. Mais au lieu d'entendre un cri de douleur, l'assassin eu un rire très glacial qui ne présager rien de bon pour l'épéiste aux cheveux blond. Il retira l'épée planté dans son ventre et la plaie se referma aussitot.

Black Blood, d'une voix subitement très froide : "Toi ? Quelqu'un a ma taille ? Tu n'es qu'une mise en bouche...je vais te faire connaitre l'enfer..."

Black Blood lâcha Denzel et dirigea son bras Vers Muramasa. et une sphère grossit et s'arrêta brusquement. Muramasa prit quelque peu ses distances

Black Blood : "Implore mon pardon, bientôt tu gémira comme les autres !"

Des pics sortirent de la sphère se dirigeant tout droit vers Muramasa. Il se déplaça aussi vite que possible sur sa plaque d'acier. Il faisait une sorte de surf entre les batiment et autre tir de balle perdu venant du champ de bataille. Les pics s'arrêtèrent tout aussi brusquement que leurs apparition.

Lister avait frapper ce mec bizarre avec ses Sais. Mais une chose bizarre se passa, le ninja aux Sais était resté bloqué la ou il avait frappé l'assassin. Lister se fit attraper par le cou


Black Blood : " Encore de la vermine...je vais prendre plaisir à te briser la nu..."

Un nouvel arrivant interféra dans la bataille. Raiden coupa sec et net le bras de son opposant avec un sabre drolement grand. L'assassin remit son bras en place et utilisa son drole de pouvoir. Il se créa une espèce de manteau noir sur sa main et enfonça celui-ci dans le sol.
Des pieux sortirent du sol à une grande vitesse. Muramasa esquiva comme il pouvait mais un des pics se logea dans sa cuisse. Il vacilla sur sa plaque mais resta en l'air et coupa le pic qui c'était logé dans cuisse.
Muramasa regarda si ses compagnons allaient bien et avant de laisser un brin de répit a Black Blood, L'épéiste se mit en position d'attaque.

Muramasa brisa l'échafaud et il récupéra deux piliers qu'il plaça autour de l'assassin. Il envoya une slave d'épée afin de le distraire et envoya les deux piliers pour empaler plus violemment l'assassin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-onepiece-brm.forums-actifs.com
*Raiden*
A - Capitaine Pirate
A - Capitaine Pirate
avatar

Masculin Messages : 378
Age : 30

MessageSujet: Re: La place des exécutions    Dim 20 Mar - 21:47

L'assassin funeste au sang noir, semblait se divertir du mal que les pirates se donnaient pour le faire fléchir, il semblait même prendre du plaisir à recevoir des coups. Ce qui en déroutait plus d'un. Muramassa esquiva comme il pouvait les nombreux pics de sang noir solidifiés qui se dirigeait vers lui comme une attaque à tête chercheuse. Inévitablement l'un des pic atteint sa cible: il avait été touché en plein dans sa cuisse. Mais rien de très grave.

Raiden regardait la situation extrême avec appréhension, il avait ...Peur ? Mais pas pour lui, pour ses compagnons, lui même ne comprennait pas ce qu'il ressentait, c'était la première fois qu'il ressentait quelque chose pour quelqu'un d'autre que lui. Après avoir échappé à Ryuken il n'allait quand même pas mourrir ici ? commençait à perdre du sang, et sa vision devenait trouble. Il fallait faire vite : il arrivait au bout de ses limites.

De son côté Muramassa, ne semblait pas non plus abattu par ce qu'il lui était tombé dessus: Il disloqua l'échaffaud et en extrait deux piliers brisés et perçant avec son pouvoir, Il rassembla plusieurs épée dont la pointe se tourna subitement vers lui. Et sans plus attendre une pluie de lame. ( Et Raiden tenait la sienne pour ne pas se faire avoir.) fusa sur l'assassin, les deux pilier suivant pour l'achever.

Black blood réagit très vite: son corps devint tout noir et une sorte de carapace noire l'entoura. Cette cuirasse fit rebondir les lames qui furent repoussées au sol et une sorte de Golem qui sortit de son dos. Arrêta les piliers à main nue.



Le golem gardien de BB

Raiden ne resta pas impassible il avait rangé son sabre pour sa prochaine attaque, il avait compris quelques mécanismes de ses nouveaux pouvoir et voulait tester quelques chose. Il se mis en position de départ? Pied droit en avant, comme si il allait bondir sur Black Blood et d'un coup de Iai fulgurant, Balaya d'une lame absurdement longue, la totalité des pic qu'il y avait sur sa route, et coupa l'assassin en deux.

Black blood, dont le buste était tombé au sol, se souleva avec son golem gardien de sang et vit se remettre à sa place sur le reste de son corps. La coupure se ressouda presque instantanément. Cette fois il ne rigolait plus.

Black Blood: "Vous commencez à m'énerver bandes de vermines. Je vais enfin passer aux choses sérieuses, admirez c'est la dernière chose que vous verrez..."

A ses mots son corps sembla fusionner avec celui du Golem. Il avait gardé une apparence, d’humanoïde mais n'avait presque plus l'air humain.


Il était plus musclé, et avait l'air plus vif que jamais. On aurait dit un autre homme. Sans prévenir, il disparu de la vue des protagonistes à l'aide d'un déplacement rapide, similaire au Soru, et réapparu dans les airs, Pour frapper Muramassa d'un coup de pied qui le renvoya au sol. Avant que celui ci ne puisse réagir d'avantage, il avait déjà disparu et il réapparut de *vant Raiden qui n'avait rien vu venir. Black Blood enchaina une série de coups de poing et le décoloré les encaissa sans rien pouvoir faire. Black Blood, l'attrappa à la gorge. pour en finir.

Il se tourna vers les autres et d'un coup de pied ultra rapide lança une onde de choc qui repoussa ses autres opposants. Il pouvait maintenant se consacrer à l'assassinat de Raiden. Lui sentait les doigt du monstre se resserter sur sa gorge et eut bientôt le souffle coupé, il se débattait en mettant des coups de sabres qui rebondissait contre la carcasse blindée de l'lassassin.

Celui ci se délecta de la détresse et du désespoir de tous et éclata de rire.

Soudain, il sentit que son corps s’ankylosa. Il ne pouvait plus bouger. Et très vite une douleur vit éclairci la situation Denzel était arrivé à lui planter son sabre en granit marin dans le ventre. Très vite ses forces s'amenuisèrent et il fut contraint de lâcher Raiden.


Black Blood: "Kairuseki, granite marin, belle saloperie...Soit maudit Balrig."

Le lieutenant laissa le ninjato en granit dans son ventre et profita pour emener Raiden loin de l'assassin qui s'écroulait lentement. Denzel s’assura de la santé de Raiden qui était encore conscient.

Denzel:"Tu vas bien gamin ? Rassemble tes copains, et fuyez vite, les marines ont mit à l'abris le public et les civils, prenez cette lettre, et montrez là aux marines au ports il vous préparerons un bateau. Faite vite ! Il a du granit dans le ventre mais, ce n'est pas ce qui va l'arrêter."

En effet, Black blood, qui semblait maîtriser une autre force que celle de son fruit commençait à lentement retirer la lame à pleine main.

Raiden ne chercha pas à en savoir plus, il essaya d'aller checrher ses compagnons et entama le départ.

Denzel fit volte face et usa de son pouvoir pour immobiliser l'assassin. Un filet de granit descendit sur lui drainant d'avantage ses forces.

Raiden arriva près de Muramassa le souleva par les épaules et lui murmura, avec la voit rauque, il avait eu la trachée endommagée.

Raiden: "Sempai, on prends le ninja et on se barre..."

_________________
~J'aime les trucs mignons ça vous pose un problème ? Vous voulez mourir ?~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Muramasa*
AP - Capitaine pirate
AP - Capitaine pirate
avatar

Masculin Messages : 321
Age : 32

123
PV:
100000/100000  (100000/100000)
PM:
0/0  (0/0)
Bannière:

MessageSujet: Re: La place des exécutions    Lun 21 Mar - 0:31

Son attaque n'eut pas l'effet escompté. Au contraire, l'assassin c'était renforcé en utilisant son pouvoir des plus bizarre. Il avait réussis à se créer une barrière le protégeant de toutes les lames qui lui fonçaient dessus. Il avait créer une véritable barrière qui le protéger de toutes sortes de projectiles et autres attaque physiques. L'assassin ne s'arrêta pas la, sa masse noire s'amplifia et une sorte de golem noire sortis de son dos. Une vision d'épouvante s'offrait aux pirates. Le golem attrapa les deux pilier d'acier de la potence et les rejeta comme d'un rien.
L'assassin fusionna avec ce golem noire. Black Blood devint plus gros et plus musclé. Il semblerait que toutes ces attaques l'avaient rendu particulièrement méchant. Muramasa commençait a atteindre ses limites surtout qu'une nouvelle blessures venait de s'ajouter aux autres. L'assassin monstrueux disparus des yeux de Muramasa. Il se trouva juste au dessus de lui et lui donna un violent coup de pied qui le fit s'écraser au sol. Ce coup de pied acheva Muramasa qui perdis connaissance.
Durant sa petite perte de conscience, il entendis quelque bribe du combat. Il essayait meme de garder les yeux ouvert, mais sa vision était trouble. Il vit l'assassin se faire planter par le marine et commençait à redevenir normal. La lame en Granit marin avait raison de ses sombres pouvoirs.
Malgré le peux de force qu'il avait, il essaya de se relever mais ne parvint pas à porter son propre poids. Il se dit qu'il devait vraiment être pathétique pour se retrouver ainsi.

Il vit une silhouette s'approcher de lui et le porta par les épaules et entendit une voix rauque mais avec la même intonation de voix que celle de Raiden.


Raiden: "Sempai, on prends le ninja et on se barre..."

Il rassembla le peu de force qui lui restait ou qu'il pouvait puiser et se releva doucement. Il compris qu'il fallait faire vite et de fuir le plus rapidement possible. Il scruta les environs à la recherche du ninja mais n'arrivait pas bien à distinguer les différentes personnes sur ce champs de bataille.

Muramasa: J'arrive pas à le voir... Faut vraiment qu'on s'en aille d'ici... Ce mec c'est un monstre....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-onepiece-brm.forums-actifs.com
Lister d Cat
Membre d'équipage
Membre d'équipage
avatar

Masculin Messages : 110
Localisation : Revenu chez moi, en France ça fait plaisir!

MessageSujet: Re: La place des exécutions    Lun 21 Mar - 22:45

Lister avait frapper cet étrange adversaire avec ses saïs. Mais une chose
bizarre se passa. Le ninja aux
saïs était resté bloqué là où il avait
frapper l'assassin. Lister fut saisi par le cou par la main de l'homme aux cernes.


Black Blood : " Encore de la vermine...je vais prendre plaisir à te briser la nu..."

Un troisième adversaire interféra dans la bataille. Raiden coupa aussi sec et
net le bras de son opposant de son sabre qui avait pris une absurde grandeur. Le bras sectionné lâcha son emprise sur Lister. Il se mit de côté et repris son souffle. L'assassin se pencha pour ramasser son bras et le remit en place en utilisant son drôle de pouvoir de fruit du démon.
Il se créa une espèce d'enveloppe noire autour de sa main et enfonça celle-ci dans le sol.
l'instant d'après, des pieux noirs faits de cette même matière visqueuse sortirent du sol à très grande vitesse. Muramasa esquiva comme il le pouvait mais l'un des pics se logea dans sa cuisse. Lister, s'était mis hors d'atteinte du moins c'est ce qu'il pensait. Un autre de ces pieux l'avait atteint sur le flanc droit, il avait pu esquiver que de quelques centimètres seulement. Il avait été écorché d'une entaille relativement profonde qui avait déchirer sa chair enroulé de bandages à cet endroit. Il saignait, la plaie béante luisait d'un rouge vif puis d'un rouge plus sombre, il perdait du sang.
Il tourna le bandage qui le ceinturait et resserra ce dernier pour empêcher l'hémorragie de le vider davantage de son sang.

Lister:*Smeg! ça lattes trop ce truc! C'est quoi ce mec ? C'est quoi ce pouvoir ?*

Il essaya de ce ménager, mais voulu tenter une autre action, il retenta un déplacement furtif de ninja similaire au pas de velours ce qui le rendait comme invisible, il devait slalomer entre les pics acérés qui jonchaient le sol.
Dans le même laps de temps, Muramasa était en train de vaciller en l'air sur sa
plaque. Mais parvint à ce maintenir en lévitation. Il tenait toujours l'un de ces sabres à la main et d'un geste, trancha le pic qui c'était logé dans cuisse.
Ce dernier regarda si ses compagnons allaient bien et avant de laisser un brin de répit a Black Blood, L'épéiste se mit en position d'attaque et brisa l'échafaud. Il en récupéra deux piliers qu'il maintenait en lévitation. Puis s'empressa d'envoyer une slave d'épées en direction de l'assassin pour le distraire et envoya les deux piliers pour l'empaler violemment.


Denzel:"Tu vas bien gamin ? Rassembles tes copains, et
fuyez vite. Les Marines ont mis à l'abri le public et les civils. Prenez cette lettre, et montrez là aux Marines au Port. Il vous
préparerons un bateau. Faites vite ! Il à du granit dans le ventre mais,
ce n'est pas ce qui va l'arrêter."


Raiden: "Sempai, on prends le ninja et on se barre..."

Il rassembla le peu de force qui lui restait ou qu'il pouvait puiser et se releva doucement. Il compris qu'il fallait faire vite et de fuir le plus rapidement possible. Il scruta les environs à la recherche du ninja mais n'arrivait pas bien à distinguer les différentes personnes sur ce champs de bataille.

Muramasa: "J'arrive pas à le voir... Faut vraiment qu'on s'en ailles d'ici... Ce mec c'est un monstre..."

Lister:"Je suis là, désolé je voulais retenter une attaque mais ce qu'as dit le marine m'as arrêté."

Le ninja avait réapparu aux côtés de Raiden et avait prononcer ces mots. Aussitôt prononcer que le groupe des trois pirates ce hâta de fuir en direction du Port.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Raiden*
A - Capitaine Pirate
A - Capitaine Pirate
avatar

Masculin Messages : 378
Age : 30

MessageSujet: Re: La place des exécutions    Ven 25 Mar - 17:11

[Un post ou comment partir proprement]

Raiden portait Muramasa sur ses épaules et avait lui même, du mal à tenir debout. L'épéiste exténué ignorait où se trouvait Lister, le manieur de Sa, les deux disciples de Kariya scrutèrent la place dans l'espoir de l'apercevoir. Mais tout était assez confus, la place saccagée, bien que meublée du seul échaffaud maintenant démoli était sans dessous dessus. Des corps inertes jonchaient le sol rafraichit par la brise du soir qui commençait à se lever. Bien que le soleil fut déjà haut dans le ciel. le sol était éventré de par et d'autre et le sang sombre maculait la naturelle clarté de ce lieu, contrastant très nettemen, donnant ainsi l'impression qu'une guerre avait éclaté ici.

Raiden emboita le pas pour se diriger vers le port, Muramassa malgré sa carrure fine était loin d'être léger et ses sabres n'y étaient pas pour rien. Au moment où il fit le premier pas, Lister débarqua de nul part. Encore un truc de ninja me direz vous. Du moins c'est ce à quoi pensait Raiden pour le voir surgir de nul part.

Raiden: "Ah, fourchette-man, aide moi à porter le blond, même moi je commence à saturer..."

Lister esquissa un sourire un peu agacé mais l'aida quand même. Les trois compagnons entamèrent une marche silencieuse en direction du port. D'ailleurs le murmure assourdiissant de la foule qui peuplait haituellement la rue principale était absent. Ce qui rendait cette fuite d'autant plus pénible. Le port se dressait maintenant à quelques pas...

[Vers le port]

_________________
~J'aime les trucs mignons ça vous pose un problème ? Vous voulez mourir ?~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Vermillon*
Membre d'équipage
Membre d'équipage
avatar

Messages : 207

MessageSujet: Re: La place des exécutions    Lun 28 Mar - 17:41

Vermillon, située sur les toits surplombant la place n'avait pas raté une miette de ce délicieux et succulent spectacle.
Elle était en effet aux premières loges, ayant voulu éviter de se mêler à la cohorte de la foule, ce qui s'avéra fructueux.
Éviter le traquenar de la Marine ainsi que d'avoir à se battre inutilement lui permis d'augmenter son ego qu'un peu plus.
Peut être l'instinct plus que la chance.


*C'est donc ça.*
se disait t'elle, n'ayant jamais encore vu un maudit mais en ayant déjà entendu parlé.
Pour elle cela relevait plus du mythe que de la réalité, du moins jusqu'à présent.

Les trois pirates marquèrent son attention.
Elle décida donc de les suivre discrètement jusqu'au port.
Vermillon ne savait même pas pourquoi elle faisait cela, ni dans quel but.
N'aimant pas particulièrement la Piraterie, ni la Marine, cela était peut être de l'instinct encore une fois.
L'ombre nappée de ténèbres disparut en direction du port dans une éclipse silencieuse.

[Vers le port]

_________________


Petit pimousse à la framboise ne constitue pas une insulte passible de sanctions aux yeux de la charte.
Si vous l'aviez lue, et bien vous le sauriez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denzel Balrig
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Masculin Messages : 28
Localisation : Logue Town

MessageSujet: Re: La place des exécutions    Mar 16 Aoû - 10:59

[Depuis le port]

Les rues étaient redevenues bien calme depuis les incidents d'il y a quelques semaines avec Black Blood, le soleil de midi commençait à taper fort sur la pierre blanche qui parsemait le chemin. Néanmoins, le sol gardait des traces de sang noir et sec, seul témoin du passage du dangereux criminel, membre de l'invictus, une sombre organisation aux intentions malveillante, reconnue et déclarée comme "ennemi du monde".

D'ailleurs beaucoup de gens avait une mine déconfite et déprimée à cause de la perte éventuelle d'un être cher ou simplement à cause de leur étals et boutiques saccagées. Heureusement, les épiciers et les marchands de denrée alimentaire s'étaient remis très vite. Leur volonté de vivre...non de vendre était plus forte que le reste.


Denzel arpentait la ville avec appréhension. Il n'avait pas entendu parler du colonel Goddeye et cela l'angoissait un peu..Il était temps d'y faire face. Comme pour faire la conversation, car il se rendait compte qu'il était trop plongé dans ces pensées, il posa soudain la question:


Denzel:"Au fait San-kun, il n'y a pas eu de problème avec ton restaurant lors de l'attaque de l'Invictus ? J'ai entendu dire que c'était la pagaille partout."

Puis il s'adressa directement à Twice.

Denzel: "Ah oui, je ne sais pas si tu es au courant, un dangereux...terroriste...on va dire, a saccagé la ville récemment...On a fait ce qu'on a pu pour le stopper à temps mais il a quand même causé pas mal de dégâts, j'espère que ça nous empêchera pas de trouver ce que tu cherches...Mais au fait qu'est-ce que tu cherches ?"

Le petit groupe composé du lieutenant, du cuisinier et de la chimiste arriva devant la taverne du bout du monde, une taverne connue pour être malfamée et fréquentée des plus louches brigands. Enfin, ce qu'il en reste...Voici l'oeuvre du Colonel Sper Goddeye. Un tas de cendre et de bois calciné. Et une bande de poivrots embarrassés à l'entrée...

Pirate Alpha: "C'est pas possible ! C'était un type avec des lunettes de soleil bizarre...il est entré comme ça et a commandé des trucs étranges..."
Pirate Bêta: "....oui, il était avec une bande de marines...c'est un officiel je crois, pourquoi il a foutu le feu ?"
Pirate Gamma:"...La marine se croit tout permis ici ! On a encore RIEN fait ! C'est injuste ! Pour qui ils se prennent ses connards !?"
Pirate Delta:"...Hey, regardez c'est pas l'un d'entre eux avec des gamins !?"

Tout semblait désigné le groupe de trois, Denzel essaya de la jouer cool.


Denzel:"Voyons, messieurs, je suis sur que c'est un malentendu ou un accident ! Calmons nous et discutons tranquillement, ne sommes nous pas civilisés...."

Pirate Alpha:"Faisons leur comprendre de quel bois on se chauffe"

Denzel soupira tandis que les brigands manifestèrent leur mécontentement avec toutes sortes d'armes en se ruant vers le groupe. Le lieutenant, se tourna vers ses protégés

Denzel:"San-kun protège Twi-chan, je me charge du reste !"

Le lieutenant sortit son sabre sans ôter son foureau, il s'agissait d'un katana court de type shirasaya à la lame courte et plate. Il avait une posture étrange....similaire à celle d'un batteur de baseball. D'ailieurs il commençait à distribuer des home-run, à tout, va. Il adoptait parfois une posture similaire à un swing au golf.
Celà n'avait rien d'un style de combat...Le lieutenant Balrig l'avait dit lui même: il était un sportif avant tout, et son seul don pour le sport lui suffisait pour l'instant, surtout pour des petits brigands...

C'était aussi l'occasion de voir comment se débrouillait Sanjiro et comment Twice réagissait face au stress.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanjirô Kukichi

avatar

Masculin Messages : 101

MessageSujet: Re: La place des exécutions    Jeu 18 Aoû - 11:42

Sanjirô ne pensait pas revoir ces rues si vite. Il les connaissait par coeur, tout les dédales, tout les magasins, il reconnaissait quelque clients du restaurant. Il jeta un oeil à ses nouveau compagnons : Denzel était plongé dans ses pensées, il avait l'air sérieux. Cet homme avait l'air digne de confiance, il était peut être un peu trop sérieux, Sanjirô n'avais pas l'habitude de côtoyer des gens si calmes. Encore que Denzel semblait réagir fortement au sucre, à la cigarette et au vice amiral, parfois donc il pouvait être marrant. Sanjirô sourit en imaginant à quel point il pouvait être différent selon son environnement.
Quand à la jeune Twice elle semblait en permanence perdue, elle semblait avoir un passé sombre qui pourrait peut être expliqué ses aptitudes en chimie. Elle avait évoqué un vieux fou que le vice amiral aurait pu connaître, c'était rapide mais ça n'avait pas échappé à Sanjirô, mais il n'allait pas l'embêter avec ça, pas pour l'instant du moins.


*Je réfléchis trop, j'analyse trop comme toujours. Je vais apprendre à les connaître, déjà à première vue il remplisse au moins le critères d'être des gens bien.*

Soudain Denzel sembla sortir de son songe

Citation :
Denzel:"Au fait San-kun, il n'y a pas eu de problème avec ton restaurant lors de l'attaque de l'Invictus ? J'ai entendu dire que c'était la pagaille partout."

*Ah c'est surement à ça qu'il pensait depuis tout à l'heure.*

Citation :
Denzel: "Ah oui, je ne sais pas si tu es au courant, un dangereux...terroriste...on va dire, a saccagé la ville récemment...On a fait ce qu'on a pu pour le stopper à temps mais il a quand même causé pas mal de dégâts, j'espère que ça nous empêchera pas de trouver ce que tu cherches...Mais au fait qu'est-ce que tu cherches ?"

Sanjirô repensa à cette attaque, à ce qu'on lui avait raconté ce terroriste était vraiment très fort. A ce qu'on lui avait raconté car en effet :

"Ben en fait on a pas eu de trop de problème au restaurant vu qu'il était exceptionnellement fermé à ce moment. En effet par chance on va dire Rico et moi étions malade et cloués au lit, donc on a juste eu quelques dégâts mineurs sur la façade."

Il avait dit ça avec un petit sourire géné, en se grattant derrière la tête.

"Ah et pour les trucs que vous cherchez comme je le disais tout à l'heure y aura toujours moyen de trouver ce que vous cherchez à Logue Town, suffit de savoir à qui demander. Bon par contre c'est pas très légal je pense."

Ils arrivèrent alors devant un bâtiment en ruine, Sanjirô savait de mémoire que c'était une taverne, néanmoins il ignorait ce qui c'était passé.

Citation :
Pirate Alpha: "C'est pas possible ! C'était un type avec des lunettes de soleil bizarre...il est entré comme ça et a commandé des trucs étranges..."
Pirate Bêta: "....oui, il était avec une bande de marines...c'est un officiel je crois, pourquoi il a foutu le feu ?"
Pirate Gamma:"...La marine se croit tout permis ici ! On a encore RIEN fait ! C'est injuste ! Pour qui ils se prennent ses connards !?"
Pirate Delta:"...Hey, regardez c'est pas l'un d'entre eux avec des gamins !?"

Sanjirô fronça les sourcils. Il se demanda qu'est-ce que c'était que cette histoire, qui était ce Marine pyromane.

*Ah non mais il a parlé d'un truc comme ça tout à l'heure Denzel avec le vice amiral.*

Citation :
Denzel:"Voyons, messieurs, je suis sur que c'est un malentendu ou un accident ! Calmons nous et discutons tranquillement, ne sommes nous pas civilisés...."

Pirate Alpha:"Faisons leur comprendre de quel bois on se chauffe"

Ah ça sentait la baston, Sanjirô ne put s'empêcher de sourire, ça faisait au moins une semaine qu'il n'avait pas eu une bonne bagarre.

Citation :
Denzel:"San-kun protège Twi-chan, je me charge du reste !"

Sanjirô fit un peu la moue mais il se résigna à rester en arrière pour cette fois. Au moins il pourrait bien observer la manière de se battre du lieutenant.

"Ok Chef"

Il fit une parodie de salut militaire puis attrapa son bâton dans son dos et se mit en garde. Il s'adressa à Twice.

"Reste derrière moi et t'inquiètes pas."

Il tourna la tête vers elle et lui fit un sourire rassurant.

"Je pense que tu pourrais de te défendre mais t'inquiète pas si je suis là tu n'aura pas besoin de te battre."

D'autant que le lieutenant s'en sortait très bien tout seul avec son katana. Dans un style il faut l'avouer très particulier. Il lui rappelait un peu Karim, mais son style était encore moins orthodoxe que celui de Karim.
Il eut un sourire malicieux, autant s'amuser un peu avec ces sous fifres.


"Katana, hein ?"

Il prit son bâton dans sa main droite, fit un geste rapide comme pour couper l'air et la bâton avait pris la forme d'un katana.

"Pourquoi pas."

Sanjirô s'est beaucoup battu avec Karim et il avait appris avec lui à manier le katana ce qui faisait qu'il ne s'en sortait pas trop mal. Il avait un style beaucoup plus fluide que son ami ou encore que celui du lieutenant. D'ailleurs l'occasion de croiser le fer ne se fit pas attendre. Un de pirates se jeta sur eux en criant.

"Vous êtes avec lui les gamins, vous payez pour lui !"

Le pirate armé d'un sabre sauta vers eux avec violence mais Sanjirô bloqua son attaque en plein vol. Puis il amena sa main gauche sur son katana, afin de mieux maîtriser le pirate. Il pivota d'un quart de tour tout en accompagnant le pirate dans son mouvement vers le sol, le pirate se retrouva alors à ses pieds. Le cuisinier alors d'un geste rapide et précis frappa le pirate à la nuque ce qui eut pour effet d’immédiatement lui faire perdre connaissance.

Le lieutenant ayant pour sa part finit les trois autres Sanjirô remis le katana dans son dos en ayant pris soin de lui rendre sa forme originelle de bâton. Il alla vers Denzel et lui dit avec un sourire un peu moqueur.


"Dis donc t'as un style plutôt particulier. Tu n'as pas l'air d'un bretteur. Enfin sinon maintenant on s'organise comment ? C'est toi le chef après tout."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Twice Stenson

avatar

Féminin Messages : 33
Age : 24
Localisation : Logue Town

MessageSujet: Re: La place des exécutions    Jeu 18 Aoû - 13:38

Twice marchait également un peu plus en retrait et semblait légèrement perdue. Elle n'était arrivée que le jour même et ne connaissait rien à rien de cette ville. Du coup, elle obervait tout ce qui était autour d'elle et n'écoutait que d'une oreille distraite ce que les deux hommes se disaient. Elle entendit juste les mots " attaque ", " Invictus " et " pagaille " ce qui fit tourner son attention vers la conversation.

"Ah oui, je ne sais pas si tu es au courant, un dangereux...terroriste...on va dire, a saccagé la ville récemment...On a fait ce qu'on a pu pour le stopper à temps mais il a quand même causé pas mal de dégâts, j'espère que ça nous empêchera pas de trouver ce que tu cherches...Mais au fait qu'est-ce que tu cherches ?"

Ce qu'elle cherchait, et bien d'après ce que le Vice-amiral lui avait dit, elle ne disposait d'aucun matériel à bord, donc elle aurait besoin de tout ce qui pourrait lui être nécessaire.

" Et bien, pour commencer je vais avoir besoin de matériel de base : eprouvette, tube à essais, ... ensuite pour le reste il va falloir que je réfléchisse un peu "

Pour les produits qu'il lui fallait Twice avait besoin d'un peu plus de reflexion. A moins qu'on puisse acheter des explosifs dans la ville, ce dont elle doutait fortement, elle allait avoir besoin de matériaux plutôt dangereux. Elle attrapa un carnet qu'elle avait récupéré avant de partir de chez elle, y ecrivit le nom de quelques produits qu'elle pourrait avoir besoin, le premier étant l'acide nitrique.

"Ah et pour les trucs que vous cherchez comme je le disais tout à l'heure y aura toujours moyen de trouver ce que vous cherchez à Logue Town, suffit de savoir à qui demander. Bon par contre c'est pas très légal je pense."
Donc déja, il y avait un moyen d'obtenir ce qu'elle cherchait. Après légal ou pas, si elle en avait besoin il n'y aurait pas trente-six solutions. Elle ferma le carnet et continua de réfléchir. Finalement le petit groupe arriva dans ce qui semblait être autrefois une taverne. Effectivement le fait qu'il restait un tas de cendre laissait penser qu'une personne avait eu l'idée d'y foutre le feu. Idée particulièrement appréciée vu la tête des quelques pirates affalés devant

Pirate Alpha: "C'est pas possible ! C'était un type avec des lunettes de soleil bizarre...il est entré comme ça et a commandé des trucs étranges..."
Pirate Bêta: "....oui, il était avec une bande de marines...c'est un officiel je crois, pourquoi il a foutu le feu ?"
Pirate Gamma:"...La marine se croit tout permis ici ! On a encore RIEN fait ! C'est injuste ! Pour qui ils se prennent ses connards !?"
Pirate Delta:"...Hey, regardez c'est pas l'un d'entre eux avec des gamins !?"
gloups ! Ca commencait sérieusement de chauffer et la tentative de discussion de Denzel ne sembla pas vraiment fonctionner

Pirate Alpha:"Faisons leur comprendre de quel bois on se chauffe"

Denzel : "San-kun protège Twi-chan, je me charge du reste !"

Sanjirô : "Ok Chef
Reste derrière moi et t'inquiètes pas.
Je pense que tu pourrais de te défendre mais t'inquiète pas si je suis là tu n'aura pas besoin de te battre."
Twice acquieca d'un bref signe de tête et resta sagement derrière Sanjirô. Elle ne s'était jamais battu ... sauf si coller des baffes à quelqu'un qui ne se défendait pas s'appelait se batte. Dans ce cas on pouvait dire qu'elle avait pas mal d'expérience. Enfin bref, elle ne bougea pas et regarda ce qui se passait. Denzel se battait avec son katana d'une manière peu commune ce qui intrigua fortement la demoiselle.

"Vous êtes avec lui les gamins, vous payez pour lui !"
Coupée dans son observation, elle n'eut cependant pas le loisir de se faire taper dessus puisque Sanjirô eut vite fait de mettre le pirate à terre. Twice tourna la tête vers eux puis constata que la petite bagarre était déja terminée. Et bien ! Tout cela était allé drôlement vite, trop pour que la chimiste eut le temps d'être soumise a un stress intense et donc de céder à la panique. C'était pas plus mal d'ailleurs !

"Dis donc t'as un style plutôt particulier. Tu n'as pas l'air d'un bretteur. Enfin sinon maintenant on s'organise comment ? C'est toi le chef après tout."

Elle se remémora rapidement ce qui venait de se passer : trois des pirates venaient de se manger le katana de Denzel, ce qui ne devait pas être particulièrement bon vu la force qui était arrivée avec, quant au dernier il avait fait connaissance avec le sol et constatait qu'il était particulièrement dur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denzel Balrig
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Masculin Messages : 28
Localisation : Logue Town

MessageSujet: Re: La place des exécutions    Mer 24 Aoû - 10:51

[poste rapide, désolé pour le retard ]

Denzel éprouvait un peu de pitié envers ces pirates, en effet, leur colère était légitime...tout ce qu'il avait fait pour l'instant c'était boire un coup. Personne même pas son pire enemi ne méritait d'être traité ainsi à cause des excentricité de Sper.

Il alluma une cigarette en regardant le tas de brigands au sol.

Denzel sortit un Den Den Mushi miniature.


Denzel:"Unité de nettoyage, ici le lieutenant Balrig, venez arrêter un groupe d'individus, je les ait neutralisés, venez les chercher à la place des executions"
Marine au bout du DenDen:"Lieutenant les gens que vous surveillez s'avèrent être des pirates, nous avons eu la confirmation du Cipher Pol. Ils détiennent en otage quelques marines, dont l'officier Faust..."
Denzel:"Très bien, ça m'étonne tout de même, avertissez en le Vice-Amiral."

Il se tourna vers ses nouvelles recrue pour voir comment il s'était débrouillés. Il n'eut le temps que de voir le bâton de Sanjiro qui repris sa forme originelle.

Denzel:"Hey...comment ça s'est passé ? tu as l'air de bien te débrouiller, il va falloir que tu me montre tout ça lors de l'entrainement...."

Il regarda l'heure et se rendit compte qu'ils avaient perdu pas mal de temps.

Denzel:"Bon...vu l'heure qu'il est il vaut mieux s'occuper du matos de Twi-chan. San-kun, vois avec elle ce dont elle a besoin, et dit moi où on peut trouver ça. J'enverrait mes hommes pour gagner du temps. Pendant qu'ils s'occuperons de tout ça, nous on va s'occuper des ingrédients de San-kun..."

Il attendit donc que Sanjiro, car il connaissait bien où trouver les choses dans cette ville, lui fasse la liste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sper Greyjoy
Colonel
Colonel
avatar

Masculin Messages : 17

MessageSujet: Re: La place des exécutions    Mer 24 Aoû - 17:24

[De retour et pour me faire pardonner, voici, un poste plutôt long]

[De la taverne]

https://www.youtube.com/watch?v=Qt2mbGP6vFI



Sper était partie en
direction de la base de la marine de Logue Town lorsqu’il décida de ne pas y
aller finalement. En ce moment, il se trouvait dans les égouts. Comment cela
a-t-il pu se produire ? Pour se faire, nous allons devoir revenir quelques
instants dans le passé.



Sper avait élu
domicile dans une maison dont les propriétaires avaient eu la gentillesse de
lui laisser. Comme les gens sont aimables dans cette charmante ville !
Bon, c’est plutôt étrange qu’ils soient partis avant qu’il n’arrive … Est-ce
parce que le sergent Kimon les avaient prévenus de son arrivée à lui … ou bien
… Bon, ce n’est pas grave de toute les manières. Et puis, il n’allait pas poser
la question… Il était censé tout savoir.
Tant pis, sa version n’est pas si mal. Tandis qu’il était en pleine
réflexion, assis le dos droit en tenant un verre de vieux bourbon. Il aurait
bien préférer boire une bon millésime du Tyrell mais les Tyrells en interdisent
l’exportation en dehors du Saint Empire Tieleniens. Sper soupira et essaye de
se rappeler quelle goût cela avait jusqu’à ce qu’il se souvienne qu’il n’en
avait jamais et cela le mit sur les nerfs. Il regarda autour de lui afin de
trouver quelque chose sur lequel se défouler.



A ses pieds, les
panthères mangeaient. Les braves bêtes. Il leur fallait des forces, il leur
pardonna donc le fait qu’elles étaient en train de manger en train de le faire.
Chose qu’il n’aurait pas permis à ses subordonnés à moins que ce soit lui qui
le propose. Il regarda plus attentivement
la viande. Cela ressemblait à du bœuf. Mais depuis, quand les bœufs ont
des poils blonds… Bon, ce n’est pas grave. De toute façon, il n’avait jamais
était agriculteur. Il n’y avait qu’une seule autre personne dans la pièce. Le
sergent Kimon aussi appelé Ghostwalker. Il était au garde à vous depuis que le
colonel était entrée dans la pièce et cela faisait bientôt, un bien long moment
surtout lorsque l’on est blessé à cause d’une vilaine morsure faite un peu plus
tôt et que sa jambe droite ne s’était pas toujours bien remis de leur campagne
dans le froid. Mais Kimon serrait mort debout plutôt que de rompre sans
l’accord de son supérieur. Sper s’en souvint.





Sper : "Rompez, sergent."



Et c’est dans un soupir de soulagement que celui-ci
s’exécuta. Et Kimon s’assit afin de soigner ses blessures. Heureusement, elles
étaient sans gravités. Sper se leva et
lui tendit sa bouteille de bourbon et vida son verre d’un trait avant de le
jeter derrière son épaule droite. Il n’avait plus envie de boire maintenant
qu’il avait pensé au vin du Tyrell. Kimon remercia son supérieur et s’en servit
pour nettoyer ses plaies.




Sper se mit alors à faire des allés et venus. Il pensait au
Tielen, la mère patrie. Allait-il pouvoir y retourner un jour ? Combien de
jours, de mois, d’années, n’y avait-il pas pensé ? Que Hanz lui pardonne.
Il y avait toujours tant à faire. Asha, Theon, Victarion, Euron, Balon … Il les
vengerait tous. C’est son devoir. Il y avait aussi … Paz … Nan, il ne devait
pas penser à elle.




Sper ferma son poing ganté et fit le vide dans sa tête. Comme
Ayanami, le lui avait appris. Faire abstraction de ses émotions. Ne plus être
humain. Sper ouvrit sa main et se retourna vers Kimon, le visage impassible,
froid. Le même qu’affichait Ayanami. Kimon se releva ayant senti la même aura
dans la pièce que celle de son maître, le vice-amiral. Godeye, s’approcha du
sergent et enleva ses lunettes afin de le regarder dans les yeux directement.
Celui-ci baissa les yeux. Comme tous ceux qui voyait ces yeux rouges aux
pupilles anormales. Le colonel pensait que c’était du, en réalité à son
autorité naturelle. Cela arrivait dés fois mais c’était surtout du à une peur
instinctivement contre tout ce qui est contre nature.




Sper : « Allons-y, rejoignons Ayanami ».



Kimon : « Yes, my Lord. »



Les deux panthères avaient finis de manger entre temps et se
tenaient devant la porte prête à partir.




La troupe se mit donc en route vers la base de la marine.
Sper avait entretemps repris le caractère qui était le sien et ne se souvenait
même des états d’âmes qu’il avait eus plus tôt. Or, à un croisement quelqu’un
leur rentra dedans, Sper évita avec élégance, la personne qu’il avait vu
arriver depuis genre 500 mètres. Cette personne était, en effet, une belle et
gracieuse, jeune femme. Sper l’avait donc mater sous toutes ses coutures sans
que la jeune femme ne se rende compte de l’œil inquisiteur. Sper tout en
l’évitant était en train de chercher compromettre la mission afin de la suivre,
l’aborder et qui sait de ce qui en adviendrait (c’est fou, les films que les
humains sont capables de se faire). Or, la jeune se prit Kimon de plein fouet
et les deux tombèrent à terre.




Sper : *Bravo, sergent Kimon. Mon problème se résout de
lui-même.*




Et au moment où, il allait proposer son bras. Kimon le fit à
sa place et aida la belle femme à se relever et commença à s’excuser platement.
Celle-ci lui sourit et lui assura que celle n’était rien et ils commencèrent à
discuter et à rigoler. Sper quand à lui, se tenait debout, la bouche grande
ouverte, incrédule. Il venait de se faire mettre en plan par son subordonné…




Il lui fallu cinq bonne minutes pour s’en remettre et à ce
moment, la femme avait disparue. Kimon lui, claquait des doigts devant les yeux
de Godeye afin qu’il reprenne ses esprits.




Kimon : « Mon colonel ! Vous allez
bien ? »




Sper : « Ca va … ca va… Ou est la jeune
femme ? »




Kimon : « Juliette ? Et bien … Elle est parti
dans cette direction. »




Sper : « Juliette …. Argh … »



Kimon : « Oui, c’est son prénom. »



Sper : « Son … prénom… »



Kimon : « Oui, mon colonel. Mais, il y a plus
important. J’au un requête à vous faire. J’ai perdu … mon portefeuille … ma
poche est trouée… Je crains que cela ne soit arrivé pendant que les panthères
du vice-amiral me courraient après. Et d’ailleurs … où sont les
panthères ? »




Sper : « Bordel, c’est la deuxième fois que ce
coup m’arrive aujourd’hui … »




Sper se mit à sermonner le sergent sur son manque de
prévoyance, sur la honte qui entacherait le nom des Takayami Law si on
apprenait que son sergent avait perdu son portefeuille telun idiot ect… Or
tandis qu’il parlait, Sper mit la main à son poignet et se rendit compte qu’il
… lui … manquait quelque chose…




Sper : « Oh … mon … mini den den mushi … Je ne
l’ai plus … Comment est-ce possible … On a du me le voler … C’est la seule
explication logique … Mais, je l’avais au moment ou j’ai retrouvé Kimon… Enfin,
j’en suis à peu prés sûr. »




Et la lumière fut, il n’avait rencontré qu’une seule
personne entre temps. Juliette. Tout s’expliquait. Si cette jeune femme
préférait Kimon à lui, c’est tout simplement car c’était une femme sans goût et
donc de mauvaise vie et par conséquent, une cleptomane. Elle l’avait volé lui
et le Ghostwalker. Il expliqua donc à Kimon que c’était la femme de toute à
l’heure qui l’avait floué. Bien sûr, il ne m’ensionna pas la fait qu’on lui
avait volé quelque chose à lui aussi surtout depuis son speech de tout à
l’heure où il avait dit que jamais, lui, il n’aurait fait la même gaffe.




Sper se mit donc à utiliser ses yeux afin de retrouver la
jeune femme. C’est ce qui arriva quelques moments plus tard. Elle se trouvait
dans la cave d’une maison plutôt éloigné du centre urbain. Elle entra dans un
large tonneau. Intéressant. A l’intérieur, se trouvait une échelle qui
conduisait à un chemin souterrain. Cette femme était pleine de personne de
ressource … Mais personne n’échappe à l’émissaire du shinigami, Godeye.




Après s’être débarrassé des gardes patibulaires de la maison
et y avoir mis le feu, Sper et Kimon s’engagèrent dans le sombre boyau.




Kimon : « My Lord, je ne vois rien du tout, il
fait trop sombre »




Sper : « Ah bon … Dans ce cas, ne me perds pas de
vue. Sinon, tu risques de ne jamais en sortir. »




Sper voyait tout comme en plein jour. La nuit, il ne connait
pas. Son monde à lui est toujours lumineux. Il la voyait la jeune femme. Il
l’avait transparaitre en rouge dans sa vision. Elle se trouvait avec d’autres
personnes. Une dizaine. La garce, elle devait être en train de montrer son den
den mushi à ses compagnons cleptomanes. Il avait devenir la risée de la marine.
Il ne les laisserait pas trainer le nom des Greyjoys dans la boue. Ils ne
reverraient plus jamais la lumière du soleil. Mais il allait falloir agir vite,
Kimon ne devait pas être au courant.




Alors qu’il avait fait plus de la moitié du chemin. Kimon
fit signe à son supérieur qu’il voulait parler. Chose que Sper lui accorda.




Kimon : « My Lord, je me souviens. J’ai oublié mon
portefeuille sur le bateau, ce n’est plus la peine de continuer. »




Sper : * Oui, mais moi, je n’ai pas récupérer mon
den den mushi * « Allons, sergent, nous ne sommes sûr de rien. Dans
le doute, nous devons quand même faire regretter à cette femme son vol. C’est
une question de principe. »




Kimon : « Je ne comprendrais jamais vos principes,
mon colonel. »




Sper : « Oui … bon … pas grave… Je comprends et je
réfléchis pour nous deux. »




L’attention de Sper fut soudain attirée par un des mots que
les lèvres formaient : Denzel. Bordel, Denze était donc derrière tout
cela. Il allait le lui faire payer très cher. Comment osez faire un coup pareil
à un vieux nakama comme lui. Il se mit donc à suivre la conversation en lisant
sur leurs lèvres, chose qu’il n’avait pas faite jusqu’alors. Il se rendit
compte qu’il s’était trompé mais que c’était bien mieux en fait. Parfait. Il se
retourna vers Ghostwalker et le mit au courant de ce qu’il venait d’apprendre
et quel était son plan.








Quelque heures plus tard, la où se trouvait le groupe dont
la Juliette faisait partie.




Juliette : « Très bien, nos préparatifs sont
maintenant terminé. Nous allons pouvoir mettre le plan dans sa phase finale. Ce
soir, a minuit, nous serons victorieux. Est-ce que Denzel Barig sera revenu
avant ce soir, infiltré. »




Infiltré : « Bien sur, Juliette, il n’y aucune
raison pour que cela ne soit pas le cas. »




Clodo : « Et ainsi, nous ferons d’une pierre, deux
coups. »




Puedelagueule : « Nous ne devrions pas nous
inquiéter du débarquement de marines dans le port de ce matin ? Peut-être
sont-ils au courant de nos plans ? »




Pécheur : « Il n’y a pas de problème. Ils ont
préparé leur camp prés du bateau mais ils n’ont pas enlevé l’ancre. Ils
partiront surement avant que cela n’arrive et de toute façon, ils ne pourront
rien changer. »




Juliette : « En effet, il est maintenant trop
tard. Alcoolique, vérifie encore une fois le matériel encore une fois. On n’est
jamais trop prudent. »




Alcoolique : « J’y vais de ce pas. Mouche et
schtroumpf avec moi. »




Juliette : « Parfait. Messiers, REVOLUTION
BANZAI. »




Tous sauf ceux partis (en chœur) : « REVOLUTION
BANZAI. »




A ce moment la, un cri de terreur se fit entendre et l’on
entendit le bruit mat que fait un objet lourd en tomba à terre. Puis, un grand
courant d’air entra ce qui fit eteindre les lumières des torches. Ensuite, un
nouveau cri se fit entendre puis un bruit mat et ce phénomène se reproduisit
pour la troisième fois. Enfin, une musique sembla sortir du néant.




https://www.youtube.com/watch?v=mpXfOUNusXo



Une lumière descendit de nulle part et éclaira un homme de
haute et belle stature. Celui-ci portait des lunettes de soleil… alors qu’ils
étaient sous terre … ?




Morveux : « Qui êtes-vous ? »



Sper : « Je suis … Zero, l’allié de la
justice. Ignobles crapules de révolutionnaires. Votre plan de destruction
de la base de la marine ne pourra être mené à bien car je suis ici pour faire
régner la justice. »




Juliette : « Tuez-le, il est au courant de notre
plan. »




Les conjurés se mirent à faire feu en même temps. Mais Zero
aussi vif que l’éclair se servit d’un homme, Alcoolique comme d’un bouclier
humain et ce furent ses cris qui emplirent la caverne.




Après un terrifiant combat qui fut vite bâclé entre une
dizaine d’hommes frauduleux et deux hommes dont l’un devait jouer quatre
instruments de musiques en même temps tout en même ligotant aussi en même
temps, les hommes que l’autre lui envoyait désarmés et assommés.




Tandis que Sper était entrain de fouiller l’endroit avec ses
yeux à la recherche de son den den mushi et accessoirement du portefeuille du
sergent, Kimon se mit à faire ses critiques habituelles.




Kimon : « Mon colonel, malgré tout le respect que
je vous dois et que j’ai pour vous. Devais-je vraiment jouer de tous ces
instruments de musiques. Ce n’était pas pratique du tout pour les ligoter en
même temps. En plus, je ne voyais pas grand-chose, vous teniez à ce que je
dirige la lumière sur vous.»




Sper : « Allons, allons. Tu t’es très bien
débrouillé. Félicitations. »




Kimon : « Merci, my Lord. Mais aussi, pourquoi
avons-nous perdu toutes ces heures pour que je construise ces instruments de
musique et pour mettre en place la lumière ? »




Sper : « Allons, allons. Il faut toujours soigner
son entrée. C’est une règle d’or. Au passage, félicitations pour les
instruments et la lumière. C’était encore mieux que j’avais imaginé. Le
vice-amiral sera fier de toi, je lui raconterais ton rôle dans tout ceci. »




Au même moment, il avait finis sa fouille laborieuse et il
n’avait rien trouvé. Finalement, ils avaient peut-être bien oublié leur affaire
sur le navire…




Kimon : « My Lord. Que faisons-nous de ces
personnes. »




Sper : « Nous allons les garder en vie. Un vivant
est toujours plus utile qu’un mort. Nous verrons ce que leur verrons plus tard.
Nous allons d’abord devoir sortir d’ici… »




Kimon : « Ce qui ne risque pas d’être facile vu
que vous avez mis la feu à la maison par laquelle nous sommes entré ce qui nous
empêche de sortir par le même endroit, mon colonel. »




Sper : « Oui, bon … Nous sommes en dessous de la
place des exécutions. Il suffit d’utiliser quelques un des barils de poudre de
nos morts en sursis afin de sortir. »




Kimon : « Très bien, une sortie remarqué à ce
que je vois… My Lord, qu’allons-nous faire pour ce prisonnier, c’est un
marine … c’est donc un traître. Nous allons le laisser en vie comme les
autres ? »




Sper : « Mon cher, pourquoi me posez une
question aussi stupide. Je n’avais pas inclus cette personne quand je parlais
de les garder en vie. C’est la loi des Takayami Law : la trahison n’a pour
seul récompense que la mort. Pensez-vous que j’allais trahir les idéaux d’Ayanami ? »




Kimon (à genoux) : « Pardonnez-moi. Je mérite
le châtiment qui vous plaira. »




Sper : « C’est pardonné, sergent. Mais comment
faire… J’ai la flemme de me salir les mains et vous, vous allez devoir jouer de
la musique pour l’intensité dramatique et pour notre sortie. Je n’ai pas envie
de vous ratiez une note à cause de ce traître …. »




Et devant les yeux ahuries du pauvre condamné, les deux
hommes se mirent à discuter de comment le tuer. L’un de nous voulant rien et l’autre
ne pouvant rien faire. Finalement, il fut décider de l'attacher à l’un des trois barils de
poudre car jamais deux sans trois et ca va faire plus remarqué, qui allait
servir a percer un trou au plafond de la caverne afin de rejoindre la surface.
Aussitôt dit, aussitôt fait. Et c’est au milieu de musique que les préparatifs
se terminèrent.




https://www.youtube.com/watch?v=SYvSaolhTIs&feature=related



Et donc : BIG BADA BOUM



Le sol de place des exécutions se fissura à plusieurs
endroits et de nombreux blocs du sol tombèrent et un grand trou se forma.
Duquel sorti, peu après toujours avec cette musique, deux hommes. L’un des deux
jouait de la musique ce qui expliquait la provenance du bruit. L’autre se mit à
le rouspéter.




Sper : « Allons, Kimon. Vous êtes complètement
sale avec toute cette poussière… Vous gâché notre sortie qui sans ça serait
parfaite mais bon … tant pis. »




Sper était en effet, sans un seul grain de poussière. L’on pourrait
croire qu’il venait juste de sortir de sa toilette. Heureusement, il n’y avait
pas de blessés. Il se mit à regarder les
gens qui les observaient incrédules. Son regard s’arrêta sur l’un d’entre eux.




Sper : « Tiens … Tiens. Ne serais-ce pas un visage
familier »




[Bien sur, c'est à toi que je parle Denzel]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denzel Balrig
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Masculin Messages : 28
Localisation : Logue Town

MessageSujet: Re: La place des exécutions    Jeu 25 Aoû - 11:59

Alors qu'ils attendaient pour savoir leur prochaine destination, quelque chose de curieux se produisit. Le sol se mit à trembler. Puis une exposion dantesque éventra le sol de la place des executions, pour se protéger du souffle et des projections de pavés, Denzel réagit très vite.

Denzel: "Magic carpet : Ground shield"

Il avait posé ses mains au sol et avait soulevé à l'aide de son pouvoir un mur de pavés, collés les uns les autres. Un véritable mur se dressait maintenant autour de Denzel et de ses protégés. Le mur résista tant bien que mal.

Denzel s'assura que tout le monde soit intact et le mur de pavé s'effondra quand le lieutenant relacha l'emprise de son pouvoir.

La fumée grisâtre qui avait recouvert se dissipa et laissa apparaître le responsable de tout ça.

Une...musique triomphante accompagnait l'apparition du type en question, Denzel attendait sa venue avec appréhension...


Sper : « Tiens … Tiens. Ne serais-ce pas un visage
familier »


Vraiment, Denzel détestait ce type, Sper Godeye, malgré son grade il était carrément irresponsable. Il était du genre à mettre les responsabilité sur le dos des autres et il avait s'avérait être bien plus embêtant que les pirates à détruire tout autour de lui....

Denzel avait du mal à se contenir...Sa vue suffisait à l'énerver, vraiment et pour l'énerver lui il fallait y aller fort. Le sergent Kimon était aussi avec lui...Il éprouvait également de la compassion pour lui. Subir les caprices de Godeye n'était pas quelque chose à souhaiter même à son pire ennemi.

Les mains du lieutenant tremblaient...il tenta de s'allumer une nouvelle clope mais constata que son paquet était vide...Ce qui devait arriver arriva. Denzel ne put contenir sa colère.

Denzel:" GODEYEEEEEEE ! yoyo en flammes "

Avait-il explosé avant de l'enchaîner de reproches.

Denzel:"VOUS VOUS FOUTEZ DE MOI LA ? ARRETEZ UNE MINUTE DE TOUT DÉTRUIRE ! C'EST VOUS QUI AVEZ FOUTU LE FEU ? CA VA PAS LA TÊTE ?! PENSEZ AUX INNOCENTS AVANT D'AGIR ! ET VOUS KIMON ARRETEZ DE FAIRE LE PITRE AVEC CETTE MUSIQUE ET DEBARASSEZ VOUS DE CES INSTRUMENTS ! AAAAAH MÊME PAS UNE DEMIE JOURNEE QUE VOUS ÊTES LA ET C'EST DEJA LA MERDE ! LA VILLE EST EN PLEINE RECONSTRUCTION EN PLUS, ELLE A PAS BESOIN D'ÊTRE DETRUITE D'AVANTAGE !

Il s'était calmé et avait libéré toute la tension qui le taraudait.

Denzel :"...Avec tout le respect que je vous dois. Je ne vous demanderait pas comment vous vous portez à vrai dire je m'en fiche, mais le Vice-Amiral Klein vous attends au port. "

Avait-il dit d'un ton froid, sans se soucier de la hierarchie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyrael Heavenwing
Capitaine
Capitaine
avatar

Masculin Messages : 37
Age : 24
Localisation : Dans les tropiques, entre la russie et la pologne.

MessageSujet: Re: La place des exécutions    Jeu 25 Aoû - 18:55

[depuis le navire Little Boy]



Tyrael avait fait ses achats, et se baladait a présent de toit en toit autour de la rue principale a la recherche de son objectif. Les bâtiments étaient assez hauts pour qu'il sente le vent venu dans la mer sur son visage...Comme c'était le cas sur son ile natale, ou sur Ittadakimasu Island... Le bon temps avec son ancien équipage lui manquait un peu. L'atmosphère y était différente, une atmosphère de fraternité qu'il n'avait pas exactement retrouvé chez Takayami Law. En même temps, il fallait s'y attendre.....
Tyrael sortit une cigarette de son tout nouveau paquet M'hal Boros. L'alluma, et...se ravisa au dernier moment. Il n'était pas a la croisée de tous les vents marins pour fumer une clope.
Il examina les rues depuis le toit ou il était. Les gens s'affairaient, dans une ville qui se remettait peu a peu de l'attaque de l'Invictus. Tyrael était ravi de voir ces braves gens, dont le visage laissait transparaitre l'espoir d'un avenir meilleur. Un espoir, qui les mènerait loin...




Une monstrueuse explosion se fit entendre au milieu de la place. Dans tant de chaos et dans tant d'absurdité, Tyrael comprit que Sper Greyjoy était dans les environs.
Alors qu'il s'apprétait a descendre pour stopper le faux marine dans son massacre/trip colonel(ou major, Tyrael n'a jamais été capable de retenir son grade), il entendit une autre détonation de nature différente...


Denzel: " GODEYEEEEEEE ! yoyo en flammes "

S'en suivit une rapide engueulade de Denzel sur Sper. Denzel, qui, visiblement, avait perdu l'habitude d'avoir Sper sur les bras. La poussière levée par l'explosion se dissipa au long de la tirade.
Tyrael prit l'initiative quand il vit que les lèvres de Denzel ne bougeaient plus. A ce train la, le "pti noblounet" de Sper allait vraiment lui faire payer son insolence(qui, admettons-le, était quand même justifiée...). Tyrael saisit son Den Den Mushi et contacta celui de Denzel.


Tyrael: "Salutations, Denzel. C'est Tyrael Heavenwing. Je ne sais pas si tu te souviens de moi, mais j'ai des ordres directs d'Ayanami pour toi, et pour le pti Sper. Fais passer les ordres, Sper a oublié son Den Den Mushi." Depuis son toit, Tyrael vérifia que les deux nouvelles recrues se tenaient a distance respectable de Denzel pour ne pas qu'ils puissent suivre la discussion. Ceci fait, il continua. "Ayanami nous observe déjà trés probablement. Je suis supposé évaluer les bleus en situation de combat réel. Pour ca, il faut que toi et Sper trouviez un moyen de les laisser derrière, pendant que je simule dans la rue d'à coté une attaque terroriste sur la marine. Dailleurs, Denzel, je tenais a te prévenir que je t'ai emprunté une dizaine d'hommes pour l'ambiance...Oh, au passage, tu peux me passer Sper?" Quand Sper fut a l'écoute, Tyrael continua: " Mr Sper Greyjoy, j'ai pour devoir de vous annoncer qu'en vertu du protocole Argent 85b, paragraphe 13, qu'en cas de dégâts provoqués en milieu urbain, hors d'une zone de guerre et en l'absence de menace quelconque, les frais de réparation des dégâts matériels et humains doivent être prélevés sur la solde du fautif. En l'occurrence, vous. Ce n'est surtout pas personnel." *Je blaague.* Depuis le toit ou il était, Tyrael se leva, et fit un "V" avec les doigts de sa main droite en souriant. Il savait trés bien que Sper le voyait. Cela fait, Tyrael rangea son Den Den Mushi et descendit dans une rue a coté, ou il donna des directives au petit groupe de marine qu'il avait récupéré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sper Greyjoy
Colonel
Colonel
avatar

Masculin Messages : 17

MessageSujet: Re: La place des exécutions    Jeu 25 Aoû - 21:14


Sper s'attendait à un bon accueil de la part de l'un de ses anciens subordonnés. Après tout, lui, il était de très bonne humeur. En à peine une demi-journée, il venait de bien entamer le taux de criminels de la ville. A ce rythme, il l'aura réduit à zéro avant la fin de la journée. Une ville purifié de tout ses méfaits qui pourrait enfin devenir une symbole de justice et de paix. Cette ville venait de se faire détruire par un désaxé mentale, pour Sper, avant de penser à reconstruire, il valait mieux continuer à tout détruire et de se débarrasser du mal afin de tout reconstruire sur de nouvelle base. Tel est la philosophie des Takayami Law : la résolution de tout détruire, le monde comme soit même pour mieux reconstruire. La destruction est nécessaire. Sper avait tout de suite adhéré aux idéaux d'Ayanami lorsque celui-ci les lui avait expliqué. Très tielenienne comme façon de penser.

Citation :

Denzel: " GODEYEEEEEEE ! "

C'est pour cette raison qu'il ne compris pas pourquoi, Denzel se mettait à hurler. Au début, il avait pensé que c'était du à la joie de revoir un ancien compagnon mais le ton dans sa voix contredisait cette idée. Sper regarda plus attentivement le cerveau de Denzel et constata une activité importe dans la région lié à la colère. C'est ce qui se vérifia lorsque le lieutenant l'accabla de reproche.


Citation :


Denzel:"VOUS
VOUS FOUTEZ DE MOI LA ? ARRETEZ UNE MINUTE DE TOUT DÉTRUIRE ! C'EST
VOUS QUI AVEZ FOUTU LE FEU ? CA VA PAS LA TÊTE ?! PENSEZ AUX INNOCENTS
AVANT D'AGIR ! ET VOUS KIMON ARRETEZ DE FAIRE LE PITRE AVEC CETTE
MUSIQUE ET DEBARASSEZ VOUS DE CES INSTRUMENTS ! AAAAAH MÊME PAS UNE
DEMIE JOURNEE QUE VOUS ÊTES LA ET C'EST DEJA LA MERDE ! LA VILLE EST EN
PLEINE RECONSTRUCTION EN PLUS, ELLE A PAS BESOIN D'ÊTRE DETRUITE
D'AVANTAGE !

Les plaintes de Denzel entrèrent dans l'oreille de Godeye pour sortir de l'autre. Qui était-il pour remettre en question ses actes à lui, le chef de la famille Greyjoy (composé d'un unique membre) et colonel de la grande et puissante marine ? L'attention de Sper se tourna plutôt vers le capitaine Tyarel qui venait de se poster sur le toit d'un des bâtiments de la place.


Citation :

Denzel :"...Avec tout le respect que je vous
dois. Je ne vous demanderait pas comment vous vous portez à vrai dire je
m'en fiche, mais le Vice-Amiral Klein vous attends au port. "


Sper se retourna et regarda froidement Denzel. Il s'approcha et lui pointa son index sur la poitrine et un rictus mauvais s'afficha sur les lèvres. Il lui adressa alors la parole.


Sper : " Lieutenant Denzel Barig. Vous me décevez. Auriez-vous donc oublié à la fois vos bonnes manières et la discipline en quittant les rangs des Takayami ? Je vais me faire une joie de vous les réapprendre. Surtout que vous êtes loin d'être sans reproche. Dois-je vous rappelez que selon la Charte de la Marine, page 238, article 32, paragraphe 3, colonne b, "les sous-vêtements des marines doivent être blancs et sans motifs". Or,vous portez un boxer noir avec des petits cœurs rouges lieutenant, c'est de l'insubordination'"

A ce moment précis. Une sonnerie de Den den mushi se fit entendre et Denzel décrocha. C'était Tyrael comme il l'avait vu. Sper prit à son tour le den den mushi et pendant que celui-ci lui parlait, Sper vit que l'autre lui faisait un V moqueur avec ses doigts. Et avant que le capitaine ne décroche, Sper lui répondit d'un ton acerbe.


Sper : " Capitaine, je vous prie de mesurer vos propos sinon je serais dans l'obligation de vous couper la langue afin de vous mieux faire comprendre le sens du respect que vous devez à vos supérieur. Je vous rappelle que ce protocole ne s’applique qu’après une enquête, chose que vous n'avez pas faite et que vous n'avez pas le pouvoir de faire. Vous avez oublié que ce protocole ne s'applique pas dans le cadre d'une mission or je suis en mission. De plus, dois-je vous rappelez que vous avez des ailes. Puisque vous en avez, vous êtes considéré comme un volatile et donc un animal. Or, d’après le protocole Cuivre 65r, paragraphe 4, il est écrit que les cas animaux à ailes de la marine se doivent de faire une visite chez le vétérinaire chaque année. Si, je me souviens, ce n'est pas votre cas. D'après le protocole, il faut donc vous piquez. Mais, je suis gentil. Votre punition sera de servir de figure de proue à notre navire pendant une durée indéterminé que le vice-amiral fixera. Avec vos magnifique ailes, notre bateau va gagner en beauté. Je sais que votre honneur vous fera obéir et je ne vous donc pas dans les fers en attendant."

Ayant fermé le clapet de ses subornées, il se tourna vers les nouvelles recrues. Il n'était pas le bras-droit d'Ayanami pour rien. Sper jeta un coup d’œil attentif vers les deux nouveaux, chose qu'il n'avait pas fait jusque là.


Sper : *Jolie brin de femme. Le jeune homme a l'air intéressant. Ils sont inexpérimenté et donc malléable. J'espère qu'ils vont résister longtemps afin qu'Ayanami les sculpte comme il le désire. Enfin, les paris vont s'ouvrir ce soir parmi les cadors sur leur durée de vie. J'interviendrais peut-être afin de tout foutre en l'air.*

Sper se plaça devant eux.


Sper : "Soldats, noms, grade, âge et spécialité. Exécution."

Lorsque ceux-ci se présentèrent. Le ton de Sper devient bien plus chaleureux et moins formel. Il prit d'abord la main de Twice et lui fit un baisemain, un reste de son éducation en tant que membre d'une grande famille qu'Ayanami n'avait pas pu effacer.


Sper : "C'est un grande joie pour moi de voir une femme rejoindre l'équipage des Takayami Law. Si vous désirez la moindre, demandez-moi. Ah oui, j'oubliais, je suis le colonel Sper Greyjoy, mademoiselle."

Puis, il prit la main de Sanjiro et la lui sera vigoureusement toujours avec la même joie communicatif. Sper ne jouait aucunement la comédie. Il était vraiment ravis de voir des nouveaux membres rejoindre l'équipe. Pour lui, la vie qu'il mène n'est aucunement un enfer. C'est la seule qu'il connait ou qu'il se souvient.


Sper : "Alors comme ça, vous êtes cuisiner. Vous verrez, je ne suis pas bien difficile. Je mange ce qu'on me donne. Mon régime de patates aux beurres (les officiers ayant droit à du beurre avec leurs patates) ne me gênait aucunement. Je me souviens qu'à une époque, je mangeait des cadavres d'humains. Enfin, ce n'est qu'un détail et c'est du passé. Par contre ..."

A ce moment, sa voix devint plus dur.


Sper : " Jamais, tu ne dois cuisiner ou servir de la viande du légendaire Kraken ou de tout autre viandes de la même famille. Sinon, je serais dans l'obligation de te tuer toi et toute les personne que tu auras servis et qui en aura manger."

La raison était que le Kraken est l'animal figurant sur la blason de sa famille et que par conséquent cuisiner de cette animal est considérer comme une attaque personnelle contre lui et sa famille. Mais, il ne lui était pas venu en tête d'expliquer ça au pauvre matelot.

Sper : "Compris ?"

En disant, cela, Sper souleva légèrement ses lunettes et Sanjiro baissa instinctivement les yeux lorsqu'il vit ceux de Sper.


Sper : "Très bien, matelot. Voici votre première mission en tant que membre des Takayami Law. Dans ce trou, se trouve des personnes hors d'état de nuire et ligotés ainsi qu'une vingtaine de barils d'explosifs. Vous allez sortir tout cela du trou et les poser sur cette place. Vous devrez les garder en attendant qu'un autre officier se présente et ne vous en décharge. Attention, les prisonniers ne doivent pas s'échappe. Il est possible qu'il existe encore des complices. Ceux-ci voudront peut-être les libérer ou reprendre les explosifs. Vous devez empêchez cela quitte à sacrifier vos vies. Vous avez cartes blanches et autorisation de tuer pour mener à bien votre mission. Je compte sur vous. Ne me décevez pas."

Puis ceci fait, il se tourna vers Denzel, lui fit signe de le suivre et en route, il lui dit.


Sper : "J'ai des nouvelles à raconter à Ayanami mais elle te concerne aussi. Allons le rejoindre. Je t'en veux pas pour ce que tu viens de me dire. C'est dans ton caractère, j'imagine. Enfin, pour la peine, je te paye ce que tu veux à boire comme à manger. Ou si tu préfères, ce soir, je te laisse nourrir les panthères à ma place"

Sper ne se faisant jamais attaquer par les panthères, il considère que c'est le cas pour tous. Et comme, Sper aime vraiment ces animaux, il considère que c'est un beau cadeau qu'il fait au lieutenant afin de fêter leur retrouvailles. D'un coup d’œil, Sper vit le café ou le vice-amiral se trouvait et il se mit dans cette direction. Il fit signe à Kimon de le suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayanami
Vice-amiral
Vice-amiral
avatar

Masculin Messages : 76
Localisation : En mer.

MessageSujet: Re: La place des exécutions    Jeu 25 Aoû - 21:33


[Venant du Little Boy.]

Logue Town allait bientôt voir encore un épisode. C'était fou comment un équipage de marine et notamment un certain colonel avait réussi a créer autant (si non plus) de pagaille que le membre de l'Invictus. Le chaos qui suivait l'équipage était bien la raison de sa mauvaise réputation.

Le fautif de la dernière explosion ( décidément il y en a beaucoup dans cette ville) n'était autre que le second des Takayami Law: le colonel Sper Greyjoy. Colonel qui avait disparu plus longtemps que prévu... Si il était parti se cacher sous terre ce n'est pas étonnant que les mousses et les panthères n'arrivaient pas a le retrouver. Sper avait intérêt a donner des explications, et des bonnes... Bah, Godeye allait le rejoindre bientôt pour lui expliquer tout ça.

Ayanami qui avait vu l'arrivé... excentrique de Sper, décida de pas se montrer devant les recrues et Denzel qui avaient également assisté a ce spectacle. Tyrael avait mis un bon plan en place et ça serait dommage de le gâcher a cause de l'arrivé inattendue du colonel. Le vice-amiral se dirigea donc vers la rue ou tout allait se passer, comme prévu. Dans la dite rue, il trouva un café avec une terrasse bien placée. De la, il allait pouvoir voir tout ce qui allait se produire. Monté a l'étage, il s’essaya sur une table positionnée prêt de la rambarde. La vue était parfaite comme prévu.

Un employé s'empressa de le servir laissant tomber un groupe de clients auxquels il était entrain de prendre la commande. L'uniforme a ses avantages voyez vous. Sa commande fut simple, un verre d'eau fraiche et une pomme ROUGE.
L'arrivé de sa pomme coïncida avec l'arrivé des deux panthères qui avaient finit par comprendre que ce n'était plus la peine de chercher Sper. Leur passage dans la rue d'en dessous l'avait vidé de quasiment tous les passants. Valait mieux qu'il en soit ainsi. Comme ça personne ne viendrais gâcher le test qui allait bientôt avoir lieux ici.

Le stage était prêt, les acteurs allaient arriver bientôt et le spectacle allait commencer. Le vice-amiral fut rejoins rapidement par Denzel et Sper qui s'installèrent a la table et et qui firent leur propre commande. C'était au tour de Tyrael de jouer...

Ayanami croqua dans sa pomme. Que le spectacle commence!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denzel Balrig
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Masculin Messages : 28
Localisation : Logue Town

MessageSujet: Re: La place des exécutions    Ven 26 Aoû - 17:07

Le lieutenant était maintenant à bout de souffle, comme si il suffoquait ou comme si il faisait de l'hyperventilation. Il chercha avec difficulté et insistance quelque chose dans sa veste. Jusqu'au moment où il parvint à saisir un petit paquet en carton sur lequel on pouvait lire dans une typographie noire blanche et rouge :" M'hal Boros, qualité premium" . L'étui à cigarette fut ouvert à la hâte, hélas avec une issue assez déplorable: Le paquet était vide. Probablement terminé lors de l'entretien entre Ayanami et les nouvelles recrues. Sper choisit ce moment, où Denzel était au point de rupture pour intervenir. Le point de rupture était ce que le peu de personnes qui connaissait bien le lieutenant pouvait qualifier de ligne à ne pas franchir, la ligne où le calme officier Balrig commençait à devenir, irritable, voir agressif. Les gens pensent que c'est ainsi depuis qu'il a commencé à fumer, la sensation de manque, produisait une certaine anxiété et irritation chez les gens . Pour quelqu'un comme Le lieutenant, qui réagissait d'une manière bien trop excessive cette sensation de manque était exagérée.

Sper : " Lieutenant Denzel Barig. Vous me décevez. Auriez-vous donc oublié à la fois vos bonnes manières et la discipline en quittant les rangs des Takayami ? Je vais me faire une joie de vous les réapprendre. Surtout que vous êtes loin d'être sans reproche. Dois-je vous rappelez que selon la Charte de la Marine, page 238, article 32, paragraphe 3, colonne b, "les sous-vêtements des marines doivent être blancs et sans motifs". Or,vous portez un boxer noir avec des petits cœurs rouges lieutenant, c'est de l'insubordination'"

Visiblement sur le point d'exploser, Denzel répondit au tac au tac, oubliant qu'il parlais à son supérieur.

Denzel:"Vous voulez rire ? Je n'ai absolument rien à me reprocher concernant ma discipline, j’exécute les règles dans le respect le plus profond de la loi ! Par comme une certaine personne qui se permet de se mettre au même niveau que les délinquant pour faire régner une soit disant justice. Déclencher des incendies, tuer, donner des subordonnés à manger pour des panthères, et bien désolé, je ne trouve pas ça très, discipliné. La discipline, monsieur, on la trouve dans le respect et la rigueur des loi. Et pardonnez moi, vous vous comportez comme un terroriste. Concernant mon boxer, je trouve cela assez désagréable, voir un peu suspect de votre part que vous vous permettiez de bafouer mon intimité. D'autre part vous êtes très loin d'être exempt de reproches, colonel, votre uniforme lui même n'est pas conforme à la Charte de la Marine non plus, d'après cette même page 238, à l'article 32, qui concerne comme vous l'avez si bien cité les consignes du port de l'uniforme, en effet au paragraphe 23 il est dit que "Les officiers de rang supérieur ou égal à lieutenant se devront de porter un uniforme de la gamme de référence RSEL-12x57" et cela ne semble pas être votre cas non plus. Et pour finir, car je n'ai pas envie de m'attardez là dessus, l'insubordination c'est le fait de désobéir à un ordre donné par son supérieur, et je ne voit pas en quoi un petit écart vis à vis de la charte, qui n'est là que pour établir des normes et veiller à la bonne organisation de la marine, est un acte d'insubordination."

Le lieutenant avait vomi ses connaissances parfaites concernant la charte sur un ton sec et sanglant. Les longues heures durant sa formation d'officier ne lui avait pas été complètement inutile. A vrai dire comme tout les membres des Takayami Law, il avait apprit les lois pour mieux les détourner. Denzel regardait Godeye avec hostilité quand son Den-Den Mushi sonna. Au bout du fil son correspondant avait une voix familière.

Tyrael: "Salutations, Denzel. C'est Tyrael Heavenwing. Je ne sais pas si tu te souviens de moi, mais j'ai des ordres directs d'Ayanami pour toi, et pour le pti Sper. Fais passer les ordres, Sper a oublié son Den Den Mushi."

Denzel:"Je me souvient bien de vous sergent Heavenwing, je t'écoute, quels son ces ordres ?"

Il se tourna vers Sper et lui fit savoir, comme Sper lisait sur les lèvres qu'il avait perdu son DenDen. Il ne voulait pas spécialement l’embarrasser sur son omission devant le sergent Kimon, qui semblait boire chacune de ses paroles.

Tyreal: "Ayanami nous observe déjà trés probablement. Je suis supposé évaluer les bleus en situation de combat réel. Pour ca, il faut que toi et Sper trouviez un moyen de les laisser derrière, pendant que je simule dans la rue d'à coté une attaque terroriste sur la marine. Dailleurs, Denzel, je tenais a te prévenir que je t'ai emprunté une dizaine d'hommes pour l'ambiance...Oh, au passage, tu peux me passer Sper?"

Denzel:"Biensur, faites en sorte qu'il n'y ai pas de blessés grave, je vous fait confiance pour la suite des opérations, je vous passe le colonel."

Il tendit donc l'animal-téléphone au colonel Sper. Qui semblait faire connaissance avec les nouvelle recrues. Quand il eut fini de mater Twice et de menacer Sanjirô avec sa noble pieuvre. Il s'approcha de Denzel pour lui dire quelque chose à l'écart des recrues.

Sper : "J'ai des nouvelles à raconter à Ayanami mais elle te concerne aussi. Allons le rejoindre. Je t'en veux pas pour ce que tu viens de me dire. C'est dans ton caractère, j'imagine. Enfin, pour la peine, je te paye ce que tu veux à boire comme à manger. Ou si tu préfères, ce soir, je te laisse nourrir les panthères à ma place"

Denzel s'étonna, cet égoïste de Sper était assez familier avec lui, peut être l'avait il mal jugé à cause de son caractère superficiel et insouciant au premier abord ? Mais l'idée de nourrir les panthères le gênait pas mal...

Denzel:"Hum...Je préfère que tu te contente de m'inviter à manger...y a ce restaurant sur la grande rue, si je me fie à la cuisine de San-kun la cuisine y est délicieuse, même pour quelqu'un de rafiné comme vous *enfin, rafiné mais grossier par moment* ...Si vous voulez parler des terroristes et de Juliette l'un de leur membre actifs, je suis au courant. Ils voulaient attaquer la base c'est ça ? Je suis au courant. Si vous les aviez laissé faire, ils seraient juste tombé dans un piège mais, je suppose que vous avez vos propres méthodes non ? A moins qu'il s'agisse d'autre chose ?"

S'étant accorder pour en parler avec Ayanami, Denzel s'approcha des recrues.

Denzel:"Désolé San-Kun, Twi-chan, je ne vais pas pouvoir vous accompagner...mais voyez ça comme un test, à vous de vous débrouiller tout seuls, rendez vous à la base marine ce soir quand vous aurez fini vos courses, si vous avez fini avant vous avez quartier libre jusqu'alors."

Il leur fit un sourire puis disparu avec Sper dans la Grande Rue, pour se diriger vers le café où se trouvait Ayanami. Celui ci était installé confortablement, bien que sa posture ne souffrait d'aucune imperfection. Il mangeait une pomme rouge comme le sang, et semblait se délecter la situation. Denzel commanda une part de fraisier avec une infusion au Tilleul, une plante réputé pour être un bon calmant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyrael Heavenwing
Capitaine
Capitaine
avatar

Masculin Messages : 37
Age : 24
Localisation : Dans les tropiques, entre la russie et la pologne.

MessageSujet: Re: La place des exécutions    Ven 26 Aoû - 19:27

Alors que Sper parlait au Den Den Mushi pour l'engueuler, Tyrael, qui pensait au départ le moucher, s'est rendu compte que c'était a présent lui, la cible. Il sourit a cette idée, Puis ce décida a ne pas répliquer, puisque son but était atteint: Sper n'avait pas l'air énervé contre Denzel(qui ne risquait donc pas de finir au bout d'une corde).



Il sauta du toit ou il était posté pour atterrir dans la rue d'à coté ou allait se tenir la scène suivante. a sa grande surprise, l'escouade marine qu'il avait réquisitionné était la seule troupe encore présente dans la rue, cachés derrière le chariot de munitions qu'ils avaient emmenés.
Tyrael comprit quand il vit l'ombre de la panthère Fang entrer dans un café proche. Suivi peu après par les deux gradés qu'il avait contacté plus tôt sur le Den Den Mushi.

Il avait changé de tenue avant de descendre du Little Boy, et portait a présent une tenue noire, dotée d'une capuche, comme il avait l'habitude d'en mettre avant. Le soleil tapait assez fort a cette heure de la journée, mais la chaleur n'était plus un problème pour lui depuis peu...
Dans son dos, étaient attachés son "étui spécial" de violon, ainsi que son épée.

Il inspecta les uniformes des marines qu'il avait réquisitionnés: couverts de brulures, de traces de combats, et pourtant les marines a l'intérieur étaient en parfait état.




Tyrael: "Okay, soldats, c'est parti."

Les marines saisirent plusieurs tonneaux d'explosifs du chargement qu'ils éparpillèrent a travers la rue, et firent sauter minutieusement chaque charge, de sorte qu'aucun civil ne soit blessé, sans pour autant épargner les biens matériaux. Après plusieurs explosions et tirs de la part des marines(qui ont probablement étés entendus dans tout le centre ville), la rue ressemblait a un champ de bataille.
Il leurs distribua a chacun des marines une pilule, et ils s'éparpillèrent le long de la rue. Chacun avala sa pillule, et s'effondra peu après, sauf un marine, qui était resté a proximité de Tyrael. L'artificier Minsk, qui s'était bâtit une réputation grâce au hamster qui trainait toujours entre ses épaules et sa tête.


Tyrael: "A toi. Prends la tienne quand tu t'apprêtes a leurs parler. Essaye de faire ca bien."

Marine Minsk: "Compris, capitaine."

Le marine prit un couteau dans sa poche et s'entailla la jambe.

Tyrael: "Ca, c'était pas nécessaire, pourquoi as-tu fais ca?"

Marine Minsk: "Ben, je comptais rendre une visite-surprise a ma fille et a ma femme pour son cinquième anniversaire, mais j'ai pas le rang pour prendre une perm, alors autant faire un arrêt rétablissement..." dit le marine en souriant largement.

Tyrael sourit du coin de la lèvre, et lui fit signe de déguerpir. Il sortit sa lame a deux mains, et s'approcha du chariot de munitions, qui était encore assez rempli.
La mise en scène était prête; la rue ressemblait a Harrogath un jour de rétribution, des marines K-O trainaient un peu partout, et il ressemblait a un grand méchant loup, sans le moindre signe qui pourrait indiquer son appartenance a la marine.

La fête allait commencer.

De son coté, le marine blessé se mit a courir a qui mieux mieux vers la place. Quand il déboucha dessus, il vit immédiatement ses cibles, deux jeunes gens qui se tenaient prêt d'un trou dans le sol, dont la nature était probablement explosive.
Il s'approcha d'eux en boitant, l'air paniqué.


Marine Minsk: "Eh, vous! Je vous ai vu discuter avec le boss Denzel, vous êtes dans la marine? J'ai besoin d'aide, vite!"

En s'asseyant sur le sol, Minsk attendit la réponse de la part des deux bleus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Twice Stenson

avatar

Féminin Messages : 33
Age : 24
Localisation : Logue Town

MessageSujet: Re: La place des exécutions    Ven 26 Aoû - 20:25

Alors que Twice réfléchissait, une grosse explosion retentit. Elle leva la tête avec un regard qui signifiait " c'est pas moi, j'ai rien fait ". Elle observa les alentours en se demandant si c'était bien elle qui avait encore provoqué une catastrophe où si c'était un terroriste en manque de destruction. Etant donné que l'explosion se situait assez loin, la seconde solution paraissait la plus probable. La chimiste scruta la fumée et y appercue une silhouette accompagnée d'une musique triomphante.
* qu'est ce que c'est que ce truc ?! *
Notez bien l'utilisation de " ce truc " hum ... Il se trouva deux hommes l'un ayant l'air content du bazzar qu'il venait de faire, et le second qui jouait de plusieurs instrument en même temps. Et bien, il avait du mérite celui la. Twice soupçonna le premier d'être un terroriste. Soupcon non confirmé par les mots de Denzel qui semblait avoir péter une durite et s'était mit à hurler après le nouveau venu. D'après ce qu'elle avait comprit, il était lui aussi sur le bateau qu'ils allaient prendre. Une seule pensée vint a la tête de la jeune fille : y avait il des gens un temps soit peu normaux qui allaient embarquer ?
Apparament non, les propos de Denzel montrait que le jeune homme avait une fâcheuse tendance à tout détruire, et donc c'était surement lui qui avait fait bruler la taverne anciennement présente. Bah dit donc, ça fait beaucoup de pyromanes réunit au même endroit (oui deux c'est suffisant pour détruire une ville) ! Il avait l'air assez etonné qu'on l'accable de reproche ... en même temps détruire une partie de la ville n'avait pas pour habitude d'attirer la sympathie des gens, Twice avait eu l'occasion de le constater.
Bref, il s'en suivit une discussion entre les deux hommes sur les lois, principalement sur les tenues vestimentaires de chacun.

" Soldats, noms, grade, âge et spécialité. Exécution. "
Twice se "reveilla" en regardant un peu autour d'elle du genre " qui me parle ? ". Elle posa son regard sur le colonel qui s'était posté devant eux et répondit rapidement :

" ah euh ... je suis Twice Stenson, chimiste ... et ... euh ... j'ai 20 ans "

" C'est une grande joie pour moi de voir une femme rejoindre l'équipage des Takayami Law. Si vous désirez la moindre, demandez-moi. Ah oui, j'oubliais, je suis le colonel Sper Greyjoy, mademoiselle. "
" ... je n'y manquerais pas "
répondit elle poliment tout en se demandant chez quelle bande de fous elle avait embarqué. Comment pouvait on passer d'une enguelade, à un ordre, puis à une séance de galanterie ?! Il était bon pour l'asile celui - là ! Presque tout de suite après, le voila repartit vers Sanjirô en le menacant, si jamais il lui venait à l'esprit de cuisiner le Kraken ou autre bestiole de ce genre, de le tuer lui et tous ceux qui en auraient mangé. Drôles de raisons de menacer quelqu'un tout de même ...

" Désolé San-Kun, Twi-chan, je ne vais pas pouvoir vous accompagner...mais voyez ça comme un test, à vous de vous débrouiller tout seuls, rendez vous à la base marine ce soir quand vous aurez fini vos courses, si vous avez fini avant vous avez quartier libre jusqu'alors. "
Et puis hop tout le monde était partit en plantant les deux nouveaux tout seuls en charge de prisonnier. Le seul mot que Twice retenu dans cet ordre fut " explosifs ", après tout elle s'y connaissait plus que bien niveau explosion. Mais là tout de suite maintenant, l'idée de descendre dans un trou où les attendait une vingtaine de barils d'explosifs et des prisonniers ne l'enchantait pas vraiment, il y avait eu suffisament d'explosion pour la journée, ca finirait pas devenr une habitude !
Malhereusement ca ne s'arréta pas là, plusieurs explosions retentirent à travers la rue ainsi que des coups de feu et Twice fit un grand bond en arrière. Mais qu'est ce que c'était que cette ville ?! Ils ne s'arrêteront jamais de foutre le bordel là dedans ? Elle regarda autour d'elle en constatant le champ de bataille qu'était devenu la rue.
" Eh, vous! Je vous ai vu discuter avec le boss Denzel, vous êtes dans la marine? J'ai besoin d'aide, vite! "
Réaction de survie numéro 1 : se carapater le plus vite possible ... Reflexion faîte comment se tirer de là en un seul morceau ? Dur dur ! Twice, qui était a présent a une dizaine de mètres de son point de départ, revint sur ses pas et demanda au marine assit par terre ... pardon ... elle était limite à l'agresser :
" Qu'est ce qu'il y a ? C' est quoi encore ce bazzar ? Y EN A MARRE A LA FIN DE VOS CONNERIES ! C'EST PAS COMPLIQUE D'AVOIR UNE JOURNEE TRANQUILLE, SI ? "
Bon et comme le calme revient toujours après la tempête, elle s'excusa platement et demanda plus poliment, en baissant le niveau sonore, ce qu'il s'était passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La place des exécutions    

Revenir en haut Aller en bas
 
La place des exécutions
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Harem de Sigmar - Les soeurs sont dans la place !!
» Place de l'unité à Montréal bientôt une réalité
» La place d'Haïti dans le monde
» Qui va à la chasse perd sa place [Pinsk Town-Thriller Bark, Rang D, Chasseurs de Prime, Balayage de zone]
» J'aurai tant aimé être à sa place [PV : Nami]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: En route vers l'aventure ! :: Logue Town-
Sauter vers: