Bienvenue à toi, visiteur(se), si tu ne fais pas encore partie de l'aventure je t'invite alors à nous rejoindre, n'hésite pas à rassembler des informations sur ta future aventure dans notre petit guide :

« A l'aube d'une nouvelle aventure »

Tu y trouveras toutes les informations nécessaire à ta survie sur Grande Line.

Si tu fais déjà partie de l'aventure, je te suggères de reprendre là où tu en étais !

A tout de suite sur les mers de Grand line !


Inspiré de One piece, notre Forum RP t'ouvres ses portes. Pirate, marine, vendeur de ramen, qui que tu sois, oseras tu t'aventurer à travers de nouveaux territoires ?
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Kuroro Lucifuru (V)

Aller en bas 
AuteurMessage
Kuroro
Invictus
Invictus
avatar

Masculin Messages : 18

MessageSujet: Kuroro Lucifuru (V)   Mer 9 Juin - 20:05


Lucifuru...............................

...............................Kuroro




.:: Informations globales ::.



Nom : Lucifuru

Prénom : Kuroro

Age : 26 ans

Lieux d'origine : Inconnu

Equipage éventuel : Aucun

Emploi : A fait pas mal de trucs différents.

Grade : Aucun

.:: Descriptions ::.



Caractère: Pour Kuroro, la fin justifie tout les moyens. Kuroro a un but et pour le réussir, il est prêt à tout et il l'a apprit et m'y en pratique. Kuroro est extrêmement intelligent, il apprend très vite et avec facilité. Il n'est pas du genre à foncé tête baissé dans le piège le plus basique. Il dégage un aura de supériorité qui le démarque de tous les autres. Les gens subissent son influence mais personne ne prend cela mal. De plus, les battements de son cœur sont toujours normaux, il n'y a jamais une once de nervosité ou de sonorité anormale qui évoquerait une peur ou un malaise quelconque à l'égard de la mort, c'est comme sir l'idée de rester en vie ne traversait même pas son esprit, il émet le son de quelqu'un qui a déjà accepté la mort, quelqu'un qui vivrait au quotidien avec la mort à ses côtés.
Par contre, il ne tue jamais quelqu'un à la légère, toute personne étant un outil potentiel, il est stupide de vouloir le détruire.


Physique: Kuroro est un jeune homme de 26 ans. Sa silhouette élancé et svelte cache une force phénoménale. Son cheveux sont de couleurs noirs en général plaqué vers l'arrière. Ses yeux sont de couleur verts. Il porte des boucles d'oreilles de formes circulaires de couleurs vert également. Au front se trouve un tatouage noir en forme de croix ce qu'il le rend assez reconnaissable. Il cache alors son tatouage avec un bandeau. Au cou, il porte un médaillon retenu par une chainette d'argent. Le médaillon cache une photographie mais quelle est cette photographie, seul Kuroro le sait. Il porte n'importe quelle habit allant du costard-cravate ou l'habit négligé d'un vacancier avec élégance. Son livre se trouve au niveau du bassin gauche. Son livre est tenue par une chaîne de platine. Le livre a un système de blocage ( fabriqué par Kuroro, à l'origine ce système ne se trouvait pas sur le livre ) qui lui permet de rester ouvert sans être obligé de le tenir à la main, on peut ainsi bloquer le livre ( le laisser ouvert ) et le garder accrocher à la chaîne.

.:: Histoire ::.



Histoire :

[ Trois années avant ]
Sur un bateau conçut pour être conduit par un équipage plutôt restreint soit cinq personnes minimum mais pouvant accueillir plus d'une vingtaine de personnes agile à la fois sur la mer et sur la terre. L'équipage est composé d'une bande de mercenaires , chasseurs de primes, contrebandiers et autres.
Le voyage a commencé il y a maintenant plus de trois mois alors qu'il était prévu pour une durée maximum de un mois et l'équipage est désespéré. Certains aurait voulu se mutiner mais il suffit du regard sur leur chef pour que l'envie disparaisse.
Mais un beau jour, ça y est, ils y sont enfin arrivés au bout de leur peine.
Kuroro se leva, frissonnant d'excitations, enfin, il y était sur cette île.


Kuroro se remémora ce qu'il en savait : les derniers occupants étaient les Cuatlz, une des plus grandes civilisations au monde disparu il y a environ deux millénaires, en peu de temps et avec une puissance pharamineuse, ils réussirent a acquérir une puissance sans équivalence. Mais leur montée en puissance ne fut pas du goûts des Alins et des Vinci : les deux autres plus grande puissances qui s'était partagés le monde aux détriments d'autres civilisations. Une guerre totale sans merci s'engagea entre ces trois puissances, cette mondiale dura pendant cent ans et les Cuatlzs était sur le point de la gagner quand un jeune homme d'origine Vinci et avec l'aide d'amis remit au niveau la force de frappe des Vinci qui était la plus faible des trois. Puis, il réussi à ralliés les trois tribus Alins avec lui pour détruire les Cuatlzs.
La balance tomba de l'autre côté et lors de la bataille final, les Alliés vainquirent leur ennemi commun grâce au sacrifice héroïque de Giaccomo .


Cette île était le sanctuaire de l'un des dieux des Cualtzs, la religion Cualtzs est composé de trois dieux , le plus important était Czin le dieu de la mort, puis le dieu du soleil Xil et enfin le dieu des tempêtes Shok.
Mais c'est la que les recherches menées par Kuroro aboutisse. Par hasard, Kuroro avait trouve le journal de voyage de Giaccomo et la il apprit l'existence d'un quatrième dieu et le plus important de tous : Khal, le dieu de la création. Dans son sanctuaire serait caché le trésor le plus importants des Cualtlzs. Kuroro se mit tout de suite à enquêter.


Cela lui a pris trois ans pour réunir les informations nécessaire et trouver un eternal pose mais maintenant il y est et malheur a qui ce mettra sur sa route.


Kuroro sort de sa cabine et avance sur le pont. Les hommes se lèvent respectueusement et attendent se ordres. Mais son esprit se concentre entièrement sur ce qui l'attend : le temple de Khal, le dieu de la création, perdu depuis la nuit des temps dans les profondeurs d'une jungle infestée de moustiques, camouflé sous l'enchevêtrement des lianes et des plantes grimpantes, et cerné de marais impénétrables. Une ombre cache le soleil. Kuroro lève les yeux : l'astre se cache derrière le premier rideau de branchages qui domine la rivière. Un sourire imperceptible se dessina sur ses lèvres : il approche du but. Plus rien n'est en mesure de l'arrêter, personne n'est jamais arrivé jusqu'ici.


" Tous le monde descend sur terre avec moi. Cinq hommes restent sur le bateau, attendez-nous. "


" Oui, boss."


Des crocodiles s'étaient amassé se demandant surement de quelle espèce appartenait cette animal qui flottait sur leur rivière, Kuroro en regarda un dans les yeux puis le crocodile s'en alla suivit des autres. Les hommes descendirent plusieurs barques en attendant et l'expédition se mit en route. Les hommes sortirent des machettes et commencèrent à se frayer un passage dans la jungle épaisse à travers les rideaux de lianes et de broussailles. Il semblerait que personne ne soit plus jamais venu sur cette île depuis bien longtemps. La chaleur combiné a l'humidité très fortes de ces zones tropicales rendent l'excursion difficiles; les bottes gargouillent dans le sol boueux et sont vite détrempées; des essaims de moustiques et de libellules les assaillent. Mais heureusement, l'attaque de bêtes semblent leur être épargnés pour l'instant. Kuroro entend de temps en temps des cris d'animaux tels des perroquets.
La progression devenant moins ardues, Kuroro ordonna un halte près d'une rivière, les hommes se précipitèrent à la rivière pour se désaltérer et remplir les gourdes. Kuroro ne partagea pas la joie de ses hommes, il s'assit tranquillement sur un rocher pour boire un gorgé dans sa gourde non entamée. Puis, il scruta l'horizon, espérant apercevoir le temple de Khal. Mais, la forêt ne laissait rien voir. Il soupira et son regard est attiré par un drame qui se joue à peine à quelques mètres de lui. Un minuscule singe-araignée tenant une minuscule caillou, accroupi sur une pierre plate, est totalement fasciné par le balancement de la tête d'une grosse vipère qui ondule doucement dans sa direction. Il est voué à une mort certaine. Le bras de Kuroro se détend d'un mouvement sec. Le stylet tel un éclair fonce vers sa cible et se plante directement entre les deux yeux de la vipère, la tuant sur le coup. Kuroro se redressa et avança vers la vipère pour reprendre son stylet et essuyer le sang. Ses hommes s'approche du petit singe et soudain un rire prit les aventuriers à cause de l'expression comique. Kuroro sourit et prend le singe dans ses mains pour lui retirer le caillou qu'il tenait dans ses mains. Kuroro le prit et le leva afin de mieux l'éclairer. Il avait raison, il ne l'avait qu'entraperçut un court instant entre les mains du singe mais le jeune homme l'avait tout de suite reconnut, un bout d'une décoration murale. Il le montra ses hommes ce qui fit monter l'enthousiasme du groupe. Puis Kuroro montra le caillou au singe et lui demanda.


" Tu vois ce caillou, je cherche l'endroit où tu l'a prit, tu peux m'y emmener moi et mes compagnons. "


Le singe acquiesça et montra une direction du doigt. Les hommes rigolèrent.


"Allons, boss, on va suivre un animal."


Et un des hommes prit a direction contraire que montrait le singe. Le singe se mit à hurler et Kuroro disparut littéralement pour réapparaître à une dizaine de mètres à côtés de l'homme qui partait. Il le prit d'une main par l'épaule, le souleva sans difficultés pour l'envoyé direct dans la rivière, un vingtaine de mètres plus loin.


" Idiot, je n'ai pas donner d'ordre, on vas suivre le chemin du singe et avant que tu réponde quelque chose : regarde. (Kuroro prit une pierre de taille respectable qu'il envoya dans le chemin que l'homme voulait prendre. La pierre commença à s'enfoncer : des sables mouvants.). Avant de faire un chose, observe autour de toi. Tu remarqueras alors qu'il y a des traces d'animaux partout sauf dans ce chemin, s'il n'y en a pas c'est surement pour un bonne raison. Et maintenant en route, il reste du chemin à faire ; le premier qui me désobéit encore : je le tue. Allez, en route."


La compagnie continua sa route en silence, impressionnaient par leur chef. Avec lui, cela ne leur faisait aucun doute que cette expédition suicide sera une réussite. Grâce au singe, ils purent arriver à destination en un temps record, l'animal semblant connaître la jungle comme sa poche. Au milieu des arbres, ils découvrirent les traces à peine visible d'un sentier rectiligne. Ils s'y engagèrent et ils remarquèrent bientôt qu'ils foulèrent des dalles de pierres recouverts d'une couche de mousse verdâtre et spongieuse. Ils marchèrent ainsi d'un bon pas pendant environ une heure. C'est le milieu de l'après midi et les visages sont couvert de sueur. Un épais rideau de lianes barrent la route et en l'écartant, les aventuriers poussent un cri d'exclamation : ils y sont, enfin, le temple de Khal, le dieu de la création. Ils se précipitèrent soudain pour entrer par le porche et là, ils en profitèrent pour se reposer. Kuroro en profita pour faire un tour afin de trouver des indices. Kuroro reconnut le style architecturale de la civilisation Cuatlzs. Mais, il ne trouva rien, la véritable entrée du sanctuaire devait menait sous terre, la question que se posa Kuroro c'est comment la trouver. Rien ne ressemblait de près ou de loin à un porte ou à un puits. Sa curiosité fut éveiller par un monolithe de granit représentant un démon accroupi tenant un plaque dans ses griffes. Kuroro s'approcha de cette plaque pour mieux l'examiner, elle est couverte de symboles effacé au court du temps. Seuls quatre symboles ont étaient préservé du temps. Kuroro les reconnut aussitôt : ils représentent les quatre divinités de Cualtzs. Le crâne pour le dieu de la mort .... et la spirale pour Khal, le dieu de la création. Le chef des aventuriers posa alors son doigt sur la spirale et appuya, déclenchant un vieux mécanisme. Un grondement sourd se fit entendre et soudain une cercle d'une dizaine de mètres de diamètres apparut au centre de l 'édifice conduisant à un escalier. Kuroro décida de remettre l'exploration à demain.


Le soleil se leva et après un bon petit déjeuner bien copieux à base surtout de viande et de sucre lent, Kuroro partit avec une vingtaine d'hommes, il en laissa seulement deux avec le petit singe. Il s'engouffra ensuite dans le trou noir et béant. Dès que tous arrivèrent au fond l'escalier par lequel ils étaient venus disparut et le trou par lequel la lumière arriva se boucha et les aventuriers se retrouvèrent dan le noir. Mais pour pas longtemps, car des briquets s'allumèrent et des torches s'embrasèrent. A la lumière vacillante des torches, quatre chemins s'offrirent à eux, les chemins montrant les quatre points cardinaux.


" A partir de maintenant, nous allons former quatre groupes de cinq personnes. Alors Tom, Ajax, Eugène et Nile avec moi nous prenons le chemin vers le Nord, pour les autres Rageunot, Neuvillette, Le Bret, Lignière avec Guiche à l'Est ; Montfleury au Sud avec Bellerose, Jodelet, Valvert et Le Fifre ; enfin Carlos à l'Ouest avec Hernani, Gotha, Pedro, Gil. Que chaque groupe prennent deux torches chacun. N'oubliait pas, nous sommes en territoire ennemie alors méfié-vous et pas d'imprudances, qui sait ce que cache ce sanctuaire."


Les quatre groupes s'enfoncèrent dans leur passage respectif en jetant un regard en arrière.
Le groupe de Kuroro avança pendant dix minutes tout en faisant attention à des pièges potentiels pour se retrouver dans un grande salle, vous arrêtez vos hommes et vous les poussez sur les côtés, un lame passe devant vos yeux et vous regardez en l'air pour y voir une Mégamante, un animal fantastique appartenant à la mythologie Cualtzs. La Mégamante ressemble à un mante de trois mètres de hauts avec quatre lames servant de pieds et de mains ainsi qu'une double bouche. Tom sort son arc pour bander une flèche en direction de l'animal mais la flèche se casse sur la peau de la bête. Celle-ci se jette sur lui mais Kuroro intervient et jette trois de ses stylets dont deux se jettent dans la double gueule de l'animal pour passé a travers et l'autre à travers le cou de la bête qui tombe raide morte.


" On y va, pas le temps de rêvasser."


Le groupe lance un dernier regard en direction de la bête mythique puis continue son chemin. Chacun se demandant ce qui les attends. Ils avancèrent dans un étroit passage, sur les murs des guerriers en armes les accompagnent. Sur le mur de droite, une herse en bronze bloque une ouverture. Kuroro décide d'ouvrir cette herse puis la tenant avec sa main droite, fais signe de l'autre main pour inciter ses compagnons a y entrer puis Kuroro lâche la grille et suit ses hommes. Un long tunnel est le seul chemin pour terminer sur une autre grille de bronze. La même scène se reproduit. Ils arrivèrent finalement sur un un autre grande salle aux murs et aux piliers montrant des scènes de la vie quotidienne comme une repas familial, une scène de chasse etc... Puis Ajax marche sur une des dalles et un javelot sort d'un des pilier vers lui mais celui-ci se jette à plat ventre et l'arme passe au dessus de lui. L'équipe continua tout droit pour arriver dans un salle immense couverte d'or et d'argent de forme circulaire. Les piliers montre de nombreuses scènes de cultes rendant grâce au dieu Khal. Au centre se trouve de grande statue armée de piques et de lames. Ajax et Tom se précipitèrent pour remplir leurs poches d'ors. Puis l'équipe continua son chemins vers la droite. Ils découvrirent un très long escalier qui s'enfonce droit dans les entrailles de la roche. Chaque marche est incrustée de pierres précieuses et d'or orne les murs. Puis tous les dix mètres se trouve un palier. Tous sauf Kuroro veulent s'arrêter prendre quelques pierres précieuses mais surtout pour se reposer. Kuroro décide de partir devant quand tout à coup un puissant claquement retentit, Kuroro se retourne pour voir un énorme sphère de pierre dévale l'escalier à grand fracas. Les murs tremblent, de la poussière et des gravats pleuvent du plafond vouté. Kuroro se jeta à plat ventre sur les marches qui sont juste en-dessous du deuxième palier. La pierre rebondit sur la plate-forme décrit une courbe par-dessus sa tête pour atterrir quelques marches plus bas pour s'arrêter à la fin de l'escalier. Les quatre autres arrivèrent et demandèrent à leur chef si celui-ci allait bien. Ils s'était inquiété quand il avaient vu une énorme pierre dévalait l'escalier. Puis en compagnie du boss, ils descendirent les dernières marches. Deux marches apparaissent alors : un qui continu tout droit et un autre vers l'est, c'est ce chemin que les aventuriers empruntèrent. Ils avancèrent dans ce tunnel. Après plusieurs bifurcations, de nombreuses salles vides et des combats contre des monstres plusieurs étranges les uns que les autres ils arrivèrent au bas d'un escalier, ils aperçurent l'ouverture l'ouverture d'un tunnel orienté vers l'est, sous un balcon. Mais alors qu'ils pénétrèrent plus avant dans la salle, un terrible cri déchire le silence, et un oiseau majestueux déploie ses ailes devant les cinq hommes. Son plumage écarlate brûle plus intensément que les torches, ses serres labourent sans difficultés le dallage. Son bec dorée s'approche de Eugène comme pour le sentir puis ses yeux croisent ceux de Kuroro et une lutte mentale entre l'oiseau et l'homme s'engage alors. L'intensité est telle qu'elle semble palpable. Puis l'oiseau lève la tête et un long jet de feu sort de son bec puis se tourne vers Kuroro qui évite facilement le jet de flamme.


" Boss, c'est un Phénix, on est mal barré là, c'est plus des animaux mutant géant ou des squelettes si la moitié de ce qu'on dit sur eux est vrai alors ..."




" Y a qu'un seul moyen de vérifié."*


Et un terrible combat s'engagea alors qui vit sortir vainqueur le groupe de Kuroro mais non sans dommage. Tom était blessé à la jambe, Eugène à la main droite, l'arme de Nile s'était cassé. Seul Ajax et Kuroro s'en étaient tirés sans dommage. Des flammes jaillissent maintenant du corps du phénix. Il se consume rapidement et, bientôt, il n'en subsiste que des cendres rougeoyantes. De cette amas de cendres sort une fumée blanche . Une forme apparaît alors : le phénix qui les regardent méchamment. Son bec fusa vers Tom qui l'esquiva non sans problème à cause de sa jambe.


" Putain, cette saloperie renait vraiment de ses cendres, bon là on est vraiment mais vraiment mal barré. Il faut trouver quelque chose sinon on risque de se faire avoir à la fin."


Kuroro décida de prendre les choses en main. Il fait face au phénix seul et au début il se contente d'esquiver les attaques de la bête puis d'un mouvement fluide, il explose l'une des colonnes qui tombe sur le monstre puis Kuroro l'achève et l'animal commence à s'embraser, recommençant le phénomène. Kuroro s'approche des restes de l'animal carbonisé et y renverse l'eau contenue dans sa gourde. Le processus s'arrête alors.


" Le problème est réglé, on continu."


Ceux-ci continuèrent leur exploration et tombèrent sur un puits, c'est le seul chemin qui possible. Ils préparèrent leur matériel puis ils commencèrent leur descente. Ils descendirent environ une centaine de mètres quand les deux torches tombèrent.


" Zut, désolé, les gars" dit Nile.


" Que quelqu'un fasse du feu."


" Merde, mon briquet"


" OOOOOUUUUU"


" C'est qui l'idiot qui fait le fantôme" demanda le patron.


" Pas moi." répondirent les quatre autres.


Une lumière apparut.


" Merci, Nile."


Puis plusieurs autres lumière apparurent à leur tour.


" C'est bon Nile, on a besoin que d'une torche ou deux pas d'un centaine."


" Mais c'est pas moi, j'en ai juste allumé une."


" OOOOOUUUUU."




Des crânes apparurent, volant autour des aventuriers, chacun des crânes sont auréolé d'une flamme dorée et commencèrent à fondre sur eux cherchant à les faire tomber. Ils essayèrent de se défendre tant bien que mal mais avec une main en moins et des mouvement réduits, la lutte n'était pas égale. Kuroro leur adressa alors son plan.


" Bon, écoutez, je suis la plus en bas de tous, vous allez sauter pour en détruire le plus possible et moi, je vous retiendrais tant bien que mal. Sautez."


Les hommes s'exécutèrent et ainsi ils purent en détruire assez pour que les autres s'enfuirent. Kuroro se prépara au choc mais il put retenir ses compagnons et éviter à tous un mort horrible après une chute d'une centaine de mètres minimum. Après une heure et demie environ, le groupe toucha le sol. Les merveilles que Kuroro a découverts avec ses compagnons dans le temple de Khal ne sont rien à côté du spectacle qui s'offre à ses yeux. Ils sortirent de l'obscurité du passage pour déboucher sur une jetée en pierre qui domine un fabuleux lac de cuivre liquide. Au fond du lac se trouve une magnifique pyramide en argent massif haute de dix mètres de haut. Toute la pyramide scintille dans la lumière brillante diffusée par des sphères lumineuses qui se déplacent dans l'espace.


" Boss, comment on vas traversé ? "


Nile jeta une pierre dans le lac, la pierre avait à peine touché le lac qu'elle fondit, laissant juste une fumée blanche.


" Pas à la nage en tout cas."


C'est à ce moment qu'une barque, dont les flancs sont sertit de pierres précieuses, apparaît comme par magie et dérive vers Kuroro et ses amis. Une silhouette capuchonnée se trouve à la proue et leur signe de venir. Kuroro s'approche et entre le premier sur la barque. Eugène veut le suivre quand la chose lui fit non de la tête et montre un de ses doigts. Un doigt en or. Kuroro comprend que seul une personne peut entrer dans cette pyramide.


" J'y vais seul, attendez moi la et prévenez les autre de mon abse,ce quand ils arriveront."


" Bonne chance, patron."


" Revenez sain et sauf "


La barque lui fit traversait le lac pour le déposer devant une entrée à la base de la pyramide. Kuroro entra. Un long escalier le fit descendre encore plus dans les profondeurs de la Terre. Il arriva ainsi dans un large espace de cent mètres carré. Au milieu de ce carré se trouvait un autre carré de cinquante mètres carré. Un chemin assez étroit permettait à ceux qui descendait l'escalier de rejoindre ce carré. Une lumière blanchâtre sortait de nulle part et tombait au centre du carré. Kuroro s'engagea sur ce couloir pour rejoindre le carré central. Il jeta un regard et vit que la salle flottait dans le air, aucun pilier ne soutenait le carré central. Tout autour de lui, il n'y avait que du vide, un gouffre sans fond, un énorme mâchoire qui attendait son prochain repas. Il s'approcha du centre du carré et il vit un livre, ce que la lumière éclairait s'était un livre ! Le trésor des Cualtzs, le secret de leur puissance était un livre, un minable livre. Il voulut faire demi-tour quand soudain quelque chose attira son attention. Un bruit. Il venait du livre. Quelque chose en sortit puis deux autres choses. Face à Kuroro se trouvait les trois dieux de la civilisations Cualtzs.


Czin, dieu de la mort

Xil, dieu du soleil

Shok, dieu des tempêtes.
" Salut à toi, aventurier, tu as franchis tous les obstacles avec bravoure." dit Czin, dieu de la mort



" Tu mérites d'être le prochain maître du livre, le livre de Khal , le dieu des dieux, celui de la création." dit Xil, dieu du soleil



" Mais avant cela, tu dois finir la dernière épreuve." dit Shok, dieu des tempêtes



" Quelle est-elle ? " demanda Kuroro encore sous le choc des révélations.


" Tu dois nous vaincre." dirent les trois dieux d'un même souffle et il se jetèrent sur lui.








Kuroro se leva, autour de lui gisait les restes des trois dieux. Son souffle était encore saccadé par a bataille titanesque qui venait de se dérouler. Du sang coule le long de son bras droit. Kuroro cracha du sang et s'avança vers le livre. Il avait gagné. Le livre est à lui. Il se retrouva en face du livre et posa sa main gauche sur livre. Il le leva et fit que sa main avait laissé un marque de sang sur la couverture. Ses doigt ainsi que sa paume s'y trouvait mais pas totalement. Le sang coula le long du livre, infiltrant les pages. Un message apparut écrit avec son sang.


Kuroro referma le livre et tout disparut, le reste des dieux, la pyramide, le lac, tout le temple disparut. Kuroro se retrouva dans la plaine au milieu de la jungle où se trouvait l'entrée de la jungle mais il n'y avait plus rien. Cela semblait un mauvais rêve mais il tenait le livre de Khal, son livre et il sut que tout ce qu'il avait vécu était vrai. Il vit ses quatre compagnons courir vers lui plus sept autres, ce qui restait de trois autre groupes. Les deux hommes qui était resté derrière coururent pour les rejoindre.


" Boss, qu'est ce qui ce passe ?"


" Vous êtes blessé, vous allez bien patron ?"


" Ou est la pyramide"


" Boss, c'est quoi ce trésor derrière vous ?"


Kuroro se retourna et vit que en effet, un énorme trésor se trouvait derrière lui, une montagne de pierre précieuse, de d'or, de statue. Il y en avait pour plusieurs milliards de berries.


"C'est une longue histoire. Allez, on se repose et ensuite on va devoir se prendre tous ça sur le bateau. Il va nous falloir plusieurs vie pour tous dépenser."




[ Trois années s'écoulèrent]



Kuroro et ses compagnons retournèrent sur l'île dont il venait. Puis chacun prit une route différente avec beaucoup d'argent dans les poches. Kuroro s'acheta une île avec sa part mais il ne perdit pas contact avec ses anciens compagnons. Pendant ses trois années, Kuroro essaya de contrôler la puissance du livre, ce livre qui avait mangé le fruit Kouan Kouan, ce livre qui s'était crée une immortalité grâce à son pouvoir, c'est la seule explication que trouva Kuroro pour expliquer que le livre avait résister au aléas du temps pendant deux millénaires. Kuroro continua à s'entraîner. Il acheta aussi de nombreuse œuvre d'art et des livres pour améliorer sa culture. Un jour, il reçut une lettre. Une lettre d'une des deux personnes pour qui il avait encore de l'affection. Il n'avait rien à faire. En route pour l'aventure.


"J'arrive, petit frère, je m'occupe de ton problème."




[Ps : le nom des Allins, Vinci, Cuolt et les trois dieux sont tiré de Rise of Legends, un magnifique jeu de STR que je conseille à tout le monde.]


Dernière édition par Kuroro le Ven 11 Juin - 6:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Raiden*
A - Capitaine Pirate
A - Capitaine Pirate
avatar

Masculin Messages : 378
Age : 30

MessageSujet: Re: Kuroro Lucifuru (V)   Mer 9 Juin - 20:15

Bon, avant même d'avoir lu ta fiche, je voudrait te poser une question :

Es tu nouveau ? Si oui je te prie de bine vouloir aller te présenter dans le forum correspondant,

http://rpg-onepiece-brm.forums-actifs.com/informations-joueurs-f4/

Sinon je te prie de bien vouloir décliner ton identité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuroro
Invictus
Invictus
avatar

Masculin Messages : 18

MessageSujet: Re: Kuroro Lucifuru (V)   Mer 9 Juin - 20:26

Tiens c bizarre, j'ai pourtant modifié la signature..... Shocked
C'est mon 2ème perso, le premier, le compte principal c'est Lelouch (et oui je suis de retour).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Raiden*
A - Capitaine Pirate
A - Capitaine Pirate
avatar

Masculin Messages : 378
Age : 30

MessageSujet: Re: Kuroro Lucifuru (V)   Jeu 10 Juin - 1:20

très bien, Lelouch, un problème de connexion a décalé mon commentaire de 6 heures...

J'ai lu toute ta fiche et je dois dire que c'est uen histoire vraiment passionnante et épique que tu nous a pondu, là.

Je me permet un petit commentaire qui pourra t'aider à t'améliorer à l'avenir : arrêtes de changer le temps de ta narration à tout bout de champs, c'est assez désagréable, utilise l'imparfait en général et décrit tes actions avec le passé simple, tu en gagnera en clarté.

Si j'ai bien compris, Kuroro, qui a une classe folle je l'avoue, est un genre d'explorateur, dire pirate est un peu gros car il voyage avec toute sortes de gens différents;

Ce récit explique entre autre comment il a eut son bouquin, pour moi tout est correct, pour l'histoire du livre et de ses pouvoirs, on verra dans ta fiche technique.

Fiche validée, sauf objection du grand manitou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuroro
Invictus
Invictus
avatar

Masculin Messages : 18

MessageSujet: Re: Kuroro Lucifuru (V)   Ven 11 Juin - 6:43

Citation :
très bien, Lelouch, un problème de connexion a décalé mon commentaire de 6 heures...

J'ai lu toute ta fiche et je dois dire que c'est que histoire vraiment passionnante et épique que tu nous a pondu, là.

Aligato (je me met au japonais maintenant ). Suspect

Citation :

Je me permet un petit commentaire qui pourra t'aider à t'améliorer à l'avenir : arrêtes de changer le temps de ta narration à tout bout de champs, c'est assez désagréable, utilise l'imparfait en général et décrit tes actions avec le passé simple, tu en gagnera en clarté.

Je suis vraiment tête en l'air (irrécupérable), je vais vais modifié cela ce soir, si j'ai le temps.


Citation :

Fiche validée, sauf objection du grand manitou

Ok, je rajoute le (V) si cela n'a pas changé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kuroro Lucifuru (V)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kuroro Lucifuru (V)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The requiem of death (Finisss)
» Kuroro Hashiba [En cour]
» Entraînement d'Alucard
» Azazel Lucifuru
» Chapitre 351

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Anciennes Histoires :: BRM II - Invictus :: Archives :: Instruments de Navigation :: Informations Personnages :: Fiches Personnages :: Autres-
Sauter vers: