Bienvenue à toi, visiteur(se), si tu ne fais pas encore partie de l'aventure je t'invite alors à nous rejoindre, n'hésite pas à rassembler des informations sur ta future aventure dans notre petit guide :

« A l'aube d'une nouvelle aventure »

Tu y trouveras toutes les informations nécessaire à ta survie sur Grande Line.

Si tu fais déjà partie de l'aventure, je te suggères de reprendre là où tu en étais !

A tout de suite sur les mers de Grand line !


Inspiré de One piece, notre Forum RP t'ouvres ses portes. Pirate, marine, vendeur de ramen, qui que tu sois, oseras tu t'aventurer à travers de nouveaux territoires ?
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Yuuma [finish]

Aller en bas 
AuteurMessage
Yuuma
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Masculin Messages : 118

MessageSujet: Yuuma [finish]   Sam 13 Mar - 14:18


Messire...............................

...............................Yuuma




.:: Informations globales ::.




Surnom/Prénom/Nom : Yuuma

Age : 20 ans

Lieux d'origine : East Blue, ile automnale nommée Towmogue.
Cette ile se situe prêt de Redline. C'est une zone de non droits où les hors-la-loi désœuvrés se rassemblent pour profiter une dernière fois de la vie, avant d'affronter Reverse Moutain.

Équipage éventuel : Fairy Tale

Emploi : il se sert beaucoup de son fruit dans le vie quotidienne (qui lui permet de faire de nombreuses choses ^^)

Grade : adjudant de la marine



.:: Descriptions ::.


Caractère:
Yuuma est un être complexe, comme tout humain, avec de multiples facettes qui s'entremêlent dans une totale anarchie logique mais difficile à cerner. Son caractère varie donc de situation en situation. Cette différence de comportement, se voit mieux dans deux cas de figure.
Dans le vie courante, Yuuma est un être étourdit, maladroit, démotivé et paresseux. Il n'hésite pas à se cacher, pour éviter toutes corvées. Ces défauts l'ont toujours pénalisé jusqu'à présent dans l'obtention de grades, le faisant même une fois rétrograder.
Il ne s'énerve que rarement. Son passe temps est d'embêter les grades inférieurs à leurs déplaisir, cependant, il essaye toujours de les faire devenir plus fort.
Il est un peu pervers comme tout hommes.
Dans un combat, Yuuma devient un être pensant. Il s'approprie le terrain pour l'utiliser à son avantage, analyse ses adversaires. Son sens du recul et de l'observation, en font un brillant stratège. Pour lui un combat est fait pour être gagné, quelque soit le moyen. Il n'hésitera donc pas à utiliser les tactiques les plus discutables. Son esprit d'analyse vise toujours à sauver le maximum de personnes par tout les moyens.
Ses défauts habituels sont fortement diminués, voir supprimés, ou encore même, mis à son avantage. Ainsi par exemple, parfois il préfèrera bouger peu pour garder toute son énergie, dévier une attaque au lieu de l'arrêter. Quand il est ainsi en alerte, ses réflexes sont décuplés.


Physique:
Rare sont les personnes à savoir à quoi il ressemble, car il porte pratiquement en permanence son costume, "costuma", créer par lui même. On peut deja dire qu'il mesure 1m75 et a une carrure proportionnel à sa taille. L'impression que c'est une poupée de chiffon est confirmé par une grande agilité.
Mais qui se cache derrière son costume ? Le narrateur que je suis, va vous le dévoiler. Un homme à la musculature cachée, mais présente tout d'abord. Un corps parsemé de cicatrices diverses, souvenir d'années de rudes combats et entrainements. Une tête agréable au regard, malgré une coiffure inexistante et un début de barbe mal rasé.
Ses prouesse physiques sont au dessus de la moyenne. Aussi vif que le serpent, aussi rapide que le tigre, aussi fort qu'un lion, aussi endurant qu'un gnou, aussi agile que le chat, aussi flegmatique que le paresseux, il est.






.:: Histoire ::.

Yuuma est né sur une petite île paumée de South Blue. Cette île se trouve proche de reverse Mountain. Pour plusieurs raisons, le jeune Capucin détestait son père.

Tout d'abord en raison de son nom et de son prénom. Depuis sa plus tendre enfance, il avait du subir les moqueries des autres enfants de l'île. Cela aurait pu aller si les pirates ne s'y étaient pas mis. Les pirates ?


Oui, l'île de Towmogue était un repère de pirates. Les pirates avait l'habitude, avant d'essayer de passer Reverse Mountain, de dépenser ce qui leur restaient à Townmogue, pour profiter une dernier fois de la vie.
Ils s'en prenaient rarement à la population civile. Sans cela, il n'y aurait plus eu personne pour les aider à vider leurs bourses.
Capucin a néanmoins néanmoins pu assister aux rixes et aux meurtres entre pirates. Il n'était pas rare pour lui de voir des carnages. Il lui arrivait souvent aussi de rentrer chez lui, couvert de bleu après qu'une bande de pirates s'en soit pris à lui. La plus part du temps cela se passait devant son père, qui dirigeait un saloon.

Voici la seconde raison, pour laquelle il le détestait. Lors des nombreuses roustes qu'il avait reçu, son père ne l'avait jamais protégé, ni montré le moindre égard. Il disait pour le consolé qu'il s'endurcirait ainsi.
Petit, il a souvent demandé à ses parents de partir de l'île, mais l'appât du gain les y a retenus. Sa mère est morte quand il avait 9 ans. C'était la seul personne qui lui témoignait de l'affection. Son paternel fut profondément touché par cette mort. Le fossé entre le fils et le père, c'était encore élargit.


Un jours une bande de pirates plus turbulente et violente que les autres est arrivée au port. Leur capitaine était le plus recherché de tout South Blue. Sa tête valait 62 000 Million de berry, il se nommé Jacques.
Il avait perpétué lui et ses hommes de multiples massacres, meurtres, dégâts et voles. Il avait même coulé quelques navires du gouvernement. Beaucoup disait qu'il était fou. A son arrivé, il avait déjà détruit deux navires pirates, pour la simple raison qu'il lui avait coupé la route.
De tout les saloons, l'équipage choisit celui du père de Capucin.










[Saloon]


Le silence était pesant. Jacques avançant à pas lent vers une table déjà prise. Les pirates, déjà assis firent preuve d'intelligence, ils lâchèrent leurs cartes et se poussèrent.


- Voila des petits malins !
Son équipage se mit à rire.
- Serveur à boire ! Du rhume pour moi et l'équipage !
- Mais bien sur cher Monsieur. Il chuchota à son fils. Apporte lui ça Capucin !
Le jeune serveur de 10 ans, s'avança les bras chargés de chope.
- Voila messieurs !
Mais patatras ! L'enfant trébucha sur un de ses lacets non fait et renversa toutes les boissons sur le capitaine Jacques surnommé "L'éventreur". Tout le monde était devenu livide... A part, Capucin qui s'excusa :
- Oh, désolé monsieur. Voulez vous une éponge ?
- Une éponge sale mioche !!!!!
Le capitaine était rouge de colère, son équipage commençait à sortir leurs armes, le visage fermé. La tension était palpable.
- Ahhhh !!! Ah ! Ah ! Ahhhhhhhhhh !!!!
Tout le monde se détendit et se mit à rire. Tout le monde riez frôlant la crise de nerf. Le capitaine arrêta de rire et dit calmement :
- Tuez tout le monde.
Peu de monde entendit. Son équipage, connaissant leur capitaine, n'attendait que l'ordre. Ils se jetèrent aussitôt sur les autres forbans. Quelques un moururent en riant, sans avoir compris le revirement de situation. Le capitaine pris Capucin par la gorge l'empêchant de s'échapper et s'écria :
- Veux tu une éponge ?
- Hein ?
- Pour éponger ton sang ! Ah ! Ah ! Aaaahhhhhhh !
Capucin se tourna vers son père, mais il n'était déjà plus là. Le pirate poignarda l'enfant et l'envoya à l'autre bout de la pièce d'un coups de pied dans le ventre. Il sortit son sabre et se mit à la boucherie d'un grand éclat de rire. Une fois le saloon détruit, lui et ses hommes s'en prirent à toute la ville.
Son équipage avait un niveau bien supérieur aux autres pirate et Jacques n'avait aucun adversaire à sa taille. Ils pillèrent la ville durant 5 jours et s'y installèrent. Cela faisait, 15 jours qu'ils y étaient.



[Forêt nord de l'île]


Capucin n'était pas mort. Il avait fui avec d'autres blessés dans la forêt au nord de l'île. Il avait plusieurs cotes brisées et une profonde blessure causées par le poignard, qu'on lui avait recousu de façon sommaire. Il discutait avec d'autres personnes quand un groupe de pirates de l'équipage de Jaques arriva.
- On vient d'en débusquer.
- Ho ! Ho ! Ho ! Venez petit petit !
Capucin se projeta sur l'ennemi le plus proche, armé d'un petit couteau. Le pirate, qui ne s'y attendait pas, se retourna mais pas assez vite. Il s'écroula par terre et ne se releva pas. Les autres désarmèrent l'enfant et l'assommèrent. C'était la première fois qu'il tuait quelqu'un.




[La grande place de Townmogue]


Ils emmenèrent tout le monde vers la ville où ils furent tous présentés à Jacques.
- Mais je te reconnais ! Alors comme ça, tu as tué un de mes hommes ?
- Désolé.
- Désolé ? Tu es un petit comique toi !!! Ah ! Ah ! Aaaaaahhhhh !!! Tiens regarde ce qu'on a trouvé dans le butin d'un de ces équipages de boulet.
Il pressentait un fruit à l'allure bizarre, des petits zibouiboui le parcourait.
- Regarde, c'est un fruit du démon. Ils donnent un pouvoir surnaturel à ceux qui les mangent, mais en contre partie, on devient une enclume. Aahhh !! Aaaaaaahhhhhhhh !!!!
* Un fruit du démon ? Ce n'est donc pas une légende ??? *
- D'après sa forme et un bouquin que j'ai lu, c'est le fruit fil fil. Je veux un fruit, mais celui là serait plus un inconvénient qu'autre chose. Ah ! Ah ! Aaahhhh ! Tiens j'ai une idée, ouvrez lui la bouche !
Les brigands ouvrirent la bouche de l'enfant malgré ses débattements et le capitaine lui enfourna le fruit à l'intérieur. Ils l'obligèrent à ne pas le recracher Capucin fut pris de nausée, son teint devint verdâtre.
- Alors ! C'est bon ? Aahhh !!! Aaaaaahhhhh !!! Ah ! Ah!
- Oui, excellent patate !!!
- Tuez tout le monde un par un devant ce mioche ! Ça lui apprendra la politesse !
Les personnes concernés se mirent à pleurer et à se lamenter. Une révolte de dernière chance se déclencha mais elle fut vite maitrisé. Ils furent tous alignés et abattus un par un. Capucin était devenu blême. Tout le monde y était bientôt passé. Quand tout à coups, un pirates atterrit au pied au pied de l'éventreur. Puis deux, trois, quatre, ......, quarante deux pirates s'écrasèrent. Le tout en quelques secondes.
- ........
La perplexité se lu sur les visages.
- Qu'est ce qui se passe ? Depuis quand mon équipage se prend il pour des merles !!!!
Un marine approchait. Venant du point d'envol des "merles", il avançait seul à pas mesurés. Sa démarche faisait pensé au touriste qui flâne dans une nouvelle ville, quand il n'y pas de pirates armés jusqu'aux dents, ni des corps se vidant de leur sang. L'éventreur devint rouge et s'exclama :
- Tu veux quoi le marine ? Tu t'es perdu.
- Non. Il avait l'aire de ce parler à lui même. Ça ne devrait plus tarder.
Des bruits de mitrailles, fusils et mousquets, éclatèrent un peu partout sur l'île. Un sourire se peignit sur le visage du soldat de l'ordre. Un pirate s'approchait en courant, il avait l'aire terrorisé. Il balbutia :
- Boss !!! La marine nous attaque !!!! J'allais prendre la relève de l'équipe de garde, mais tous morts !!! Un navire de la marine arrivait !!! Tués tous dans le dos !!!
Un autre pirate venait en criant,
- Notre bateau est coulé chef !!!! Le bateau est coulé, il faut fuir !!!
Le capitaine pirate semblé dépassé par les événements.
- Quoi, mais qu'est ce qui se passe nom de dieu ! Il se tourna vers le marine. C'est toi ? Avoue-le. Vous tuez le !!!!
Tout les membres de l'équipage, présent au alentour, se précipitèrent vers le marine. Ils étaient un petit millier. Capucin se fonça sur le chef des pirates et l'attaqua. Mais une douleur, causée par le déplacement d'une cote, le tétanisa. Il s'écroula. Le capitaine sortit son sabre.
- Je t'avais oublié. Regarde, il en reste plus que deux. Il les décapita net. Voila il ne reste plus que toi.
- Capitai ....
Jacques se retourna. Pour la première fois depuis longtemps, il eu peur... Tout ses hommes étaient projetés dans les aires. Déjà des tas se formaient de ci et là. Les mouvements du marine étaient devenus flou en raison de la rapidité de leurs exécutions. La seul chose qu'il comprenait, c'est que c'était mauvais pour lui, très mauvais. Il beugla :
- Quoi !!!!
- Alors tu as peur ?
Le pirate se retourna vers l'enfant qui venait de parler. Le marine le regarda aussi. Un sourire ironique était apparu sur son visage ainsi qu'une flamme de défi dans le regard. Le mioche se précipita vers le pirates et s'exclama :
- Lance de ficelles !!!
Dix petits bouts de ficelle venaient de toucher le pirate, ...... il ne s'en rendit même pas compte.
- Tout est de ta faute !!!
Il se précipita pour décapiter Capucin. Le marine le remarqua, mais il ne pouvait rien faire avec tout ces pirates qui l'entouraient et la distance qui le séparait de l'enfant. Jacques aurait réussi si une masse noire ne s'était pas interposé.
- Papa ?
- Le barman !
- Désolé fiston d'avoir était un mauvais père. Je voulais que tu t'endurcisses pour que tu puisses résister au monde. Mais j'ai eu tort. Excuse moi. Sache cependant que je t'ai toujours aimé mon fils.
- Aaahhh !!! Ha !! Ha !! Ha !! Ha !! Quelle crétin celui là ! Maintenant il est mort !!!
Une colère sourde se propagea dans le corps de l'enfant. Il déposa tendrement son père sur le sol taché de sang et attaqua le pirate à mains nues ...... , il reçu un coup de pied. Le souffle coupé, il s'écrasa comme une merde quelques mètres plus loin.
- Ahhh !!! Ahhhh !!!! Tu es vraiment un gros nul !!!
- Tu trouves ? le questionna le marine qui s'était déjà occupé de toute la troupe.
- Quoi ? Ils sont tous morts ? Mais tu es quoi toi d'abord ? C'est quoi ce grade que tu portes ?
- C'est la première fois que tu vois un vice amiral ? lui dit il en s'approchant vitesse grand V.
La peur enleva toutes réflexions de cet être, deja pénalisé par mère nature.
- Poing de la justice !
Le capitaine ne put pas voir sa vie défiler et encore moins éviter l'attaque. Il mourut sur le coup. Le vice amiral prit l'enfant inconscient dans ses bras et quitta l'île sans se retourner.






[Navire de la marine]

Deux semaines plus tard ...
- Vice amirale il se réveille.
- Merci comma.
* Des voix ? Qu'est ce qui parle ?*
Toute l'histoire lui revint en tête brusquement. Jacques, son père morts, lui mort ... Il ouvrit les yeux.
Il était allongé dans un lit blanc, dans une pièce blanche, des bandages (blanc =p) lui entouraient le torse. Un hublot permettait un rayon du soleil levant de se diffuser dans la pièce.

- Salut !
* C'est qui celui là ? Ah oui, le marine de la dernière fois ... *
- Où suis je ?
- Tu es sur mon navire. Je suis ravi de t'informer que tu es maintenant sous mes ordres en tant que mousse. Quelle âge as tu et comment t'appelles tu ?
- Hein ??? Comment ça, je suis engagé et où est mon père ?
- Ton père a été enterré, c'est lui qui nous a prévenu de la présence des pirates. D'après ce qu'il m'a dit, il était ta seul famille. Tu n'as donc nulle part où aller. Je me suis donc permis de t'engager. Alors qu'elle âge as tu et comment t'appelle tu ?

Après un silence, le temps d'essayer de comprendre où il s'était fait avoir, capucin répondit :
- Je me nomme Ca.... .... Yuuma. J'ai 11 ans.
- Oups !! Ça te dérange de dire que tu as 15 ans ?
- ????


C'est ainsi que commença l'histoire de Yuuma. Une entente cordiale s'était installée entre eux deux. Le Vice Amiral le prit sous son aile et l'entraina à maitriser son fruit et toutes sortes d'armes. Il travailla aussi son mental, l'initiant au rôle de stratège. Il subit ainsi un très dure entrainement. Années après années, il réussit à en faire l'une des pires recrues de la marine.

Quand son mentor succomba au cours d'un combat, Yuuma fut muté sur d'autres navires. Personne ne put le supporter. Il tomba après quelques mois, sur le navire du capitaine White.
(peu être que la fin risque de changer)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Vermillon*
Membre d'équipage
Membre d'équipage
avatar

Messages : 207

MessageSujet: Re: Yuuma [finish]   Dim 14 Mar - 17:24

Validé.
Superbe histoire.

_________________


Petit pimousse à la framboise ne constitue pas une insulte passible de sanctions aux yeux de la charte.
Si vous l'aviez lue, et bien vous le sauriez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Yuuma [finish]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Heartbreaker version girl [Finish]
» [Finish] Because I love you ... Athens [Caly' & Alecto]
» you here to finish me off, sweetheart ?
» ...and you finish off as an orgasm. ▽ (camel)
» Melodie. (FINISH 1oo%)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Anciennes Histoires :: BRM II - Invictus :: Archives :: Instruments de Navigation :: Informations Personnages :: Fiches Personnages :: Marines-
Sauter vers: